Pages

Sanctuaire Révérence

Vous observerez mes sabbats et respecterez mon sanctuaire. Je suis le Seigneur. Lévitique 19:30 {ML 286.1}
Le Seigneur a désigné une famille spéciale de la tribu de Lévi pour porter l’arche; et d’autres des Lévites ont été spécialement nommés par Dieu pour porter le tabernacle et tous ses meubles, et pour effectuer le travail de la mise en place et du décrochage du tabernacle. Et si un homme, par curiosité ou par manque d’ordre, sortait de chez lui et touchait une partie quelconque du sanctuaire ou des meubles, ou même s’approchait des ouvriers, il devait être mis à mort. Dieu n’a pas quitté son saint tabernacle pour être porté, érigé et descendu, sans distinction, par une tribu qui pourrait choisir le bureau; mais des personnes ont été choisies pour pouvoir apprécier le caractère sacré du travail dans lequel elles étaient engagées. Ces hommes nommés par Dieu avaient pour mission d’imprimer au peuple le caractère sacré de l’arche et tout ce qui en relevait, de crainte qu’ils ne voient ces choses sans se rendre compte de leur sainteté et soient coupés d’Israël. Tout ce qui concernait le lieu très saint devait être considéré avec respect. {1T 652.1}
Une fois la construction du tabernacle achevée, Moïse examina tout le travail et le compara avec le modèle et les instructions qu’il avait reçues de Dieu. Il vit que chaque partie de celui-ci était en accord avec le modèle et il bénit le peuple. Dieu a donné à Moïse un modèle d’arche avec des instructions spéciales pour la fabriquer. L’arche a été faite pour contenir les tables de pierre, sur lesquelles Dieu a gravé, avec son propre doigt, les dix commandements. Il était en forme de coffre et était recouvert et incrusté d’or pur. Il était orné de couronnes d’or autour du sommet. La couverture de ce coffre sacré était le propitiatoire en or massif. À chaque extrémité du propitiatoire était fixé un chérubin en or massif pur. Leurs visages étaient tournés l’un vers l’autre et regardaient avec révérence vers le propitiatoire, ce qui représente tous les anges célestes regardant avec intérêt et respectant la loi de Dieu déposée dans l’arche du sanctuaire céleste. Ces chérubins avaient des ailes. Une aile de chaque ange était étendue en haut, tandis que l’autre aile couvrait leurs formes. L’arche du sanctuaire terrestre était le modèle de la véritable arche au ciel. Là, à côté de l’arche céleste, des anges vivants, à chaque extrémité de l’arche, avec chacun une aile qui éclipse le propitiatoire et qui s’étend en hauteur, tandis que les autres ailes sont repliées sur leurs formes en signe de respect et d’humilité. . {4aSG 7.2}
Le Seigneur a prononcé, par la bouche de Moïse, des bénédictions sur les obéissants et des malédictions sur les désobéissants. “Vous ne ferez pas d’idoles”, était le commandement de Dieu. «Vous observerez mes sabbats et respecterez mon sanctuaire. Je suis le seigneur Si vous vous conformez à mes statuts, si vous observez mes commandements et si vous les pratiquez, alors je vous donnerai de la pluie en temps voulu, et la terre donnera sa croissance, et les arbres des champs produiront leurs fruits. ” De nombreuses et grandes bénédictions sont énumérées, que Dieu accordera; et alors, au-dessus de toutes les autres bénédictions, il promit: «Je placerai mon tabernacle parmi vous; et mon âme ne t’abhorra pas. Et je marcherai au milieu de vous, et serai votre Dieu, et vous serez mon peuple. ” ” Mais si vous ne m’écoutez pas et ne respectez pas tous ces commandements; et si vous méprisez mes statuts, ou si votre âme a horreur de mes jugements, de sorte que vous ne ferez pas tous mes commandements, mais que vous enfreignez mon alliance, je vous ferai aussi ceci: je vous confierai même la terreur, la consommation et le souffle ardent qui consumera les yeux et causera du chagrin au coeur; et vous semerez votre graine en vain; car tes ennemis le mangeront. Et je poserai ma face contre vous, et vous serez tués devant vos ennemis. Ceux qui vous haïssent régneront sur vous, et vous fuirez quand personne ne vous poursuivra. ”{RH, 14 janvier 1873 par. 11}
Le service typique était le lien de connexion entre Dieu et Israël. Les offrandes sacrificielles avaient pour but de préfigurer le sacrifice du Christ et de préserver ainsi dans le cœur des gens une foi inébranlable en le Rédempteur à venir. Par conséquent, afin que le Seigneur puisse accepter leurs sacrifices, continuer à être avec lui et, d’autre part, que le peuple puisse avoir une connaissance correcte du plan de salut et une juste compréhension de son devoir, il était de la plus haute importance que la sainteté de cœur et la pureté de la vie, le respect de Dieu et la stricte obéissance à ses exigences, soient maintenus par tous ceux qui sont liés au sanctuaire. {ST, 1er décembre 1881, par. 8}
Le Seigneur avait, par l’intermédiaire de Moïse, donné les directives les plus explicites concernant les offrandes sacrificielles. Mais des prêtres égoïstes et avides, pour servir leurs propres intérêts, s’étaient écartés de ces instructions. Le sacrifice des offrandes de paix en particulier, qui était une expression d’action de grâces à Dieu et qui a été présenté en grand nombre lorsque les gens se sont rassemblés lors des fêtes annuelles, a été une occasion favorable pour des prêtres sans scrupule de s’enrichir aux dépens du personnes. Le Seigneur avait ordonné que la graisse de l’offrande de paix soit brûlée sur l’autel comme un type du grand Sacrifice; une portion déterminée, la poitrine et l’épaule droite, avec quelques parties mineures, a été donnée au prêtre à titre accessoire; le reste devait être mangé par ceux qui apportaient l’offrande. {ST, 1er décembre 1881, par. 9}
Si des hommes aux idées limitées avaient été sur le terrain, ils auraient ouvert leurs yeux avec horreur. Comme Judas, ils auraient demandé: «A quoi servent ces déchets?» «Pourquoi ne pas tout faire de la manière la moins chère?» Mais le sanctuaire n’était pas conçu pour honorer l’homme, mais le Dieu du ciel. Il avait donné des instructions précises sur la manière dont tout devait être fait. Les gens devaient apprendre à Dieu qu’il était un être de grandeur et de majesté et qu’il devait être adoré avec révérence et respect. {5T 268.2}
1 Rois 6: 23-28 (Ch. 8: 6, 7; 2 Chroniques 5: 7, 8, 12-14). Deux autres anges placés par Ark. – Un sanctuaire extrêmement splendide avait été aménagé, selon le modèle montré à Moïse sur la montagne, puis présenté à David par le Seigneur. Outre les chérubins au sommet de l’arche, Salomon créa deux autres anges de taille plus grande, se tenant à chaque extrémité de l’arche, représentant les anges célestes gardant la loi de Dieu. Il est impossible de décrire la beauté et la splendeur de ce sanctuaire. À cet endroit, l’arche sacrée était portée avec une révérence solennelle par les prêtres et était placée à sa place sous les ailes des deux majestueux chérubins qui se tenaient sur le sol. {2BC 1030.5}
La chorale sacrée élève leurs voix pour louer Dieu et la mélodie de leurs voix est accompagnée d’instruments de musique de toutes sortes. Et tandis que les cours du temple retentissaient d’éloges, le nuage de la gloire de Dieu s’empara de la maison, comme elle avait autrefois rempli le tabernacle du désert (RH 9 nov. 1905). {2BC 1030.6}
La maison où Dieu est adoré devrait être en accord avec son caractère et sa majesté. Il y a de petites églises qui le seront jamais parce qu’elles placent leurs propres intérêts avant les intérêts de la cause de Dieu. S’ils ont de grandes maisons commodes pour eux-mêmes et améliorent constamment leurs locaux, ils se contentent d’un lieu peu propice au culte de Dieu, où sa sainte présence doit demeurer. Ils se demandent que Joseph et Marie ont été obligés de trouver refuge dans une écurie et que le Sauveur y est né; mais ils sont disposés à dépenser une grande partie de leurs moyens, tandis que la maison de culte est honteusement négligée. Combien de fois ils disent: “Le temps n’est pas venu, le temps que la maison du Seigneur soit construite.” Mais la parole du Seigneur à leur intention est: “Est-il temps que vous habitiez dans vos maisons au plafond, et cette maison est-elle dévastée? “{5T 268.3}
La maison où Jésus doit rencontrer son peuple devrait être propre et attrayante. S’il n’y a que peu de croyants dans un lieu, mettez en place une maison soignée mais humble et, en la dédiant à Dieu, invitez Jésus à venir en tant qu’invité. Comment regarde-t-il son peuple quand il a toutes les commodités que le cœur pourrait souhaiter, mais qu’il est prêt à se réunir pour faire son adoration dans une grange, dans un bâtiment misérable et isolé ou dans un appartement abandonné et bon marché? Vous travaillez pour vos amis, vous vous efforcez de rendre tout ce qui les entoure aussi attrayant que possible; mais Jésus, Celui qui a tout donné pour vous, même sa précieuse vie, Celui qui est la Majesté du ciel, le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs, est favorisé avec une place sur la terre, mais guère meilleure que l’écurie qui était Sa première maison. Ne devons-nous pas regarder ces choses comme Dieu les regarde? Ne devrions-nous pas tester nos motivations et voir quelle sorte de foi nous possédons?{5T 269.1}
Type. 56 – Comportement à la maison de Dieu
Pour l’âme humble et croyante, la maison de Dieu sur la terre est la porte du ciel. Le chant de louange, la prière, les paroles prononcées par les représentants du Christ, sont des agents nommés par Dieu pour préparer un peuple à l’église ci-dessus, à ce culte plus noble dans lequel rien ne peut pénétrer qui soit souillé. {5T 491.1}
Grâce au caractère sacré qui était attaché au sanctuaire terrestre, les chrétiens peuvent apprendre comment considérer le lieu où le Seigneur rencontre son peuple. Il y a eu un grand changement, non pas pour le meilleur, mais pour le pire, dans les us et coutumes du peuple en ce qui concerne le culte religieux. Les choses précieuses, sacrées qui nous relient à Dieu perdent rapidement leur emprise sur nos esprits et nos cœurs et sont ramenées au niveau des choses ordinaires. La révérence que les gens avaient jadis pour le sanctuaire où ils ont rencontré Dieu au service sacré a en grande partie disparu. Néanmoins, Dieu lui-même donna l’ordre de son service, l’exaltant bien au-dessus de tout ce qui était de nature temporelle. {5T 491.2}
La maison est le sanctuaire de la famille et le placard ou le bosquet le lieu le plus retiré du culte individuel; mais l’église est le sanctuaire de la congrégation. Il devrait y avoir des règles concernant l’heure, le lieu et la manière de vénérer. Rien de ce qui est sacré, rien qui concerne le culte de Dieu ne devrait être traité avec négligence ou indifférence. Pour que les hommes puissent faire de leur mieux pour montrer les louanges de Dieu, leurs associations doivent être telles qu’elles gardent le sacré distinct du commun dans leur esprit. Ceux qui ont des idées larges, de nobles pensées et aspirations sont ceux qui ont des associations qui renforcent toutes les pensées des choses divines. Heureux ceux qui ont un sanctuaire, qu’il soit haut ou bas, dans la ville ou parmi les grottes escarpées de la montagne, dans la cabane ou dans le désert. Si c’est tout ce qu’ils peuvent obtenir de mieux pour le Maître, il sanctifiera l’endroit de sa présence, et ce sera sanctifié pour le Seigneur des armées. {5T 491.3}
Lorsque les fidèles entrent dans le lieu de la réunion, ils doivent le faire avec décorum, en passant tranquillement à leur place. S’il y a un poêle dans la pièce, il ne convient pas de s’y presser dans une attitude indolente et insouciante. Parler, chuchoter et rire ne devraient pas être autorisés dans la salle de culte, ni avant ni après le service. Une piété ardente et active devrait caractériser les fidèles. {5T 492.1}
Si certains doivent attendre quelques minutes avant le début de la réunion, laissez-les conserver un véritable esprit de dévotion par une méditation silencieuse, en gardant le cœur éveillé à Dieu dans la prière, afin que le service profite à leur cœur et conduise à la conviction. et conversion d’autres âmes. Ils devraient se rappeler que des messagers célestes sont dans la maison. Nous perdons tous beaucoup de douce communion avec Dieu par notre agitation, en n’encourageant pas les moments de réflexion et de prière. La condition spirituelle doit être souvent revue et l’esprit et le cœur attirés vers le Soleil de justice. Si, lorsque les gens entrent dans la salle de culte, ils ont une sincère révérence pour le Seigneur et se rappellent qu’ils sont en sa présence, il y aura une douce éloquence en silence. Les chuchotements, les rires et les discussions qui pourraient être sans péché dans un lieu d’affaires commun ne devraient trouver aucune sanction dans la maison où Dieu est adoré. L’esprit doit être prêt à entendre la parole de Dieu, afin qu’elle ait le poids voulu et impressionne le cœur. {5T 492.2}
Lorsque le ministre entre, ce devrait être avec une dignité digne et solennelle. Dès qu’il entrera dans la chaire, il devrait se prosterner dans une prière silencieuse et demander l’aide de Dieu. Quelle impression cela va faire! Il y aura solennité et crainte sur le peuple. Leur ministre communie avec Dieu; il s’engage à Dieu avant d’oser se tenir devant le peuple. La solennité repose sur tous, et les anges de Dieu sont très proches. Tous les membres de la congrégation aussi, qui craignent que Dieu incline la tête courbée dans la prière silencieuse, s’unissent à lui pour que Dieu puisse honorer la rencontre avec sa présence et donner du pouvoir à la vérité proclamée de ses lèvres. Lorsque la réunion est ouverte par la prière, chaque genou doit s’incliner devant le Saint et chaque cœur doit monter à Dieu avec une dévotion silencieuse. Les prières des fidèles seront entendues et le ministère de la parole se révélera efficace. L’attitude sans vie des fidèles dans la maison de Dieu est l’une des bonnes raisons pour lesquelles le ministère n’est pas plus productif du bien. La mélodie du chant, émise par de nombreux cœurs dans une expression claire et distincte, est l’un des instruments de Dieu dans l’œuvre de sauvetage des âmes. Tous les offices doivent être solennels et respectueux, comme en présence visible du maître des assemblées. {5T 492.3}
Quand la parole est dite, souvenez-vous, frères, que vous écoutez la voix de Dieu par l’intermédiaire de son serviteur délégué. Ecoute attentivement. Ne dormez pas un seul instant, car vous risquez de perdre les mots dont vous avez le plus besoin – ceux qui, s’ils étaient respectés, vous éviteraient de vous engager dans une mauvaise voie. Satan et ses anges sont en train de créer une sensation de paralysie des sens, de sorte que les avertissements, les avertissements et les reproches ne soient pas entendus. ou s’ils sont entendus, ils ne doivent pas agir sur le cœur et réformer la vie.Parfois, un petit enfant attire tellement l’attention des auditeurs que la précieuse graine ne tombe pas dans le bon sol et ne porte pas de fruits. Parfois, les jeunes hommes et femmes ont si peu de respect pour la maison et le culte de Dieu qu’ils entretiennent une communication continuelle les uns avec les autres pendant le sermon. Si ceux-ci voyaient les anges de Dieu les regarder et marquer leurs actes, ils seraient remplis de honte, d’horreur d’eux-mêmes. Dieu veut des auditeurs attentifs. C’est pendant que les hommes dormaient que Satan semait l’ivraie. {5T 493.1}
Lorsque la bénédiction est prononcée, tous doivent rester silencieux, comme s’ils craignaient de perdre la paix de Christ. Laissez tous passer sans vous agiter ou parler fort, en sentant qu’ils sont en présence de Dieu, que son œil repose sur eux et qu’ils doivent agir comme en sa présence visible. Ne permettez pas que les allées soient visitées ou bavardées, ce qui les bloque pour empêcher les autres de s’évanouir. L’enceinte de l’église devrait être investie d’une révérence sacrée. Il ne faut pas en faire un lieu de rencontre avec de vieux amis, de visiter et d’introduire des pensées communes et des transactions commerciales mondaines. Ceux-ci devraient être laissés en dehors de l’église. Dieu et les anges ont été déshonorés par le bruit insouciant, le rire bruyant et le battement de pieds entendus à certains endroits. {5T 493.2}
Un travail beaucoup plus important pourrait être fait par rapport à ce que nous faisons actuellement pour refléter la lumière de la vérité. Dieu s’attend à ce que nous portions beaucoup de fruits. Il attend plus de zèle et de fidélité, des efforts plus affectueux et plus sincères de la part des membres individuels de l’église pour leurs voisins et pour ceux qui sont en dehors de Christ. Les parents doivent commencer leur travail sur un plan d’action élevé. Tous ceux qui appellent le nom de Christ doivent revêtir toute l’armure et implorer, avertir et chercher à gagner les âmes du péché. Conduisez tout ce que vous pouvez pour écouter la vérité dans la maison de Dieu. Nous devons faire beaucoup plus que ce que nous faisons pour arracher les âmes au feu. {5T 495.1}
Il est trop vrai que le respect pour la maison de Dieu a presque disparu. Les choses et les lieux sacrés ne sont pas discernés; les saints et les exaltés ne sont pas appréciés. Le manque de piété fervente dans nos familles n’est-il pas une cause? N’est-ce pas parce que le haut niveau de religion est laissé pour compte dans la poussière? Dieu a donné des règles d’ordre parfait et exact à son peuple ancien. Son caractère a-t-il changé? N’est-il pas le grand et puissant Dieu qui règne dans les cieux des cieux? Ne serait-il pas bon pour nous de lire souvent les instructions données par Dieu lui-même aux Hébreux, afin que nous, qui avons la lumière de la vérité glorieuse qui brille sur nous, puissions imiter leur respect pour la maison de Dieu? Nous avons de nombreuses raisons de maintenir un esprit dévoué et dévoué dans le culte de Dieu. Nous avons même des raisons d’être plus réfléchis et plus respectueux dans notre culte que les Juifs. Mais un ennemi est à l’œuvre pour détruire notre foi dans le caractère sacré du culte chrétien. {5T 495.2}
Je suis souvent peiné en entrant dans la maison où Dieu est adoré pour voir les vêtements en désordre des hommes et des femmes. Si le vêtement extérieur indiquait le cœur et le caractère, rien ne serait certainement divin à leur sujet. Ils n’ont aucune idée vraie de l’ordre, de la propreté et de la conduite raffinée que Dieu exige de tous ceux qui se présentent à lui pour l’adorer. Quelles impressions ces choses donnent-elles aux incroyants et aux jeunes, désireux de discerner et de tirer leurs conclusions? {5T 498.2}
Dans l’esprit de beaucoup, il n’y a pas plus de pensées sacrées liées à la maison de Dieu qu’à l’endroit le plus commun. Certains vont entrer dans le lieu de culte avec leurs chapeaux, des vêtements sales et sales. De tels ne réalisent pas qu’ils doivent rencontrer Dieu et les saints anges. Il devrait y avoir un changement radical en la matière dans toutes nos églises. Les ministres eux-mêmes doivent élever leurs idées, avoir des susceptibilités plus fines à cet égard. C’est une caractéristique du travail qui a été malheureusement négligée. En raison de l’irrévérence dans l’attitude, les vêtements et la conduite, et du manque d’esprit d’adoration, Dieu a souvent détourné son visage de ceux qui étaient assemblés pour Son adoration. {5T 498.3}
Lorsqu’une église a été élevée et laissée sans instruction sur ces points, le ministre a négligé son devoir et devra rendre compte à Dieu des impressions qu’il a laissées l’emporter. À moins d’imprimer aux gens des idées correctes sur le vrai culte et le respect absolu, il y aura une tendance croissante à placer le sacré et l’éternel au même niveau que les choses communes, et ceux qui professent la vérité seront une offense à Dieu et une honte à la religion . Ils ne peuvent jamais, avec leurs idées incultes, apprécier un ciel pur et saint et être prêts à se joindre aux adorateurs dans les parvis célestes, où tout est pureté et perfection, où chaque être a une révérence parfaite pour Dieu et sa sainteté. {5T 500.1}
Paul décrit le travail des ambassadeurs de Dieu comme celui par lequel tout homme sera présenté parfaitement en Christ Jésus. Ceux qui embrassent la vérité d’origine céleste devraient être raffinés, ennoblis, sanctifiés à travers elle. Il faudra beaucoup d’efforts laborieux pour atteindre le standard de Dieu de la vraie virilité. Les pierres irrégulières taillées dans la carrière doivent être ciselées, leurs faces rugueuses polies. C’est une époque célèbre pour le travail de surface, pour les méthodes simples, pour la sainteté vantée en dehors de la norme de caractère que Dieu a érigée. Tous les itinéraires courts, toutes les pistes coupées, tous les enseignements qui ne parviennent pas à exalter la loi de Dieu en tant que norme du caractère religieux, sont fallacieux. La perfection du caractère est un travail de toute une vie, inaccessible pour ceux qui ne veulent pas l’atteindre de la manière prescrite par Dieu, par des pas lents et pénibles. Nous ne pouvons nous permettre de faire aucune erreur à cet égard, mais nous voulons de jour en jour grandir dans le Christ, notre tête vivante. {5T 500.2}
8 octobre 1896 L’irrévérence chez les jeunes.
Chers jeunes amis, vous avez le privilège de glorifier Dieu sur la terre. Pour ce faire, vous devez éloigner votre esprit des choses superficielles, frivoles et sans importance de celles qui ont une valeur éternelle. {YI, 8 octobre 1896, par. 1}
Nous vivons à une époque où tous devraient prêter une attention particulière à l’injonction du Sauveur: «Veillez et priez pour que vous ne tombiez pas dans la tentation». L’une de vos fortes tentations est l’irrévérence. Dieu est haut et saint; … .. {YI, 8 octobre 1896, par. 2}
N’ayez pas assez de respect pour la maison et le culte de Dieu pour communiquer les uns avec les autres pendant le sermon. Si ceux qui commettent cette faute pouvaient voir les anges de Dieu les regarder et marquer leurs actes, ils seraient remplis de honte et de dégoût d’eux-mêmes. Dieu veut des auditeurs attentifs. C’est pendant que les hommes dormaient que l’ennemi semait l’ivraie. {YI, 8 octobre 1896, par. 6}
Rien de ce qui est sacré, rien qui concerne le culte de Dieu ne doit être traité avec négligence et indifférence. Lorsque la parole de vie est prononcée, rappelez-vous que vous écoutez la voix de Dieu par l’intermédiaire de son serviteur délégué. Ne perdez pas ces mots par inattention; s’ils sont pris en compte, ils peuvent vous empêcher de vous égarer dans les mauvais chemins. {YI, 8 octobre 1896, par. 7}
Je suis désolé de voir que beaucoup de jeunes qui professent la religion n’ont aucune connaissance d’un changement de cœur. Il n’y a pas de transformation de caractère. Ils ne réalisent pas qu’il est solennel de prétendre être chrétien. Leur vie est totalement incompatible avec un état d’esprit religieux. S’ils étaient de ce nombre qui sont vraiment les fils et les filles de Dieu, ils ne seraient pas remplis de bêtises, de plaisanteries et de fringales; les remarques stupides et la conduite des autres ne susciteraient pas la même chose en eux.Un esprit qui est déterminé à avoir le prix, à obtenir le ciel, rejettera avec un but ferme et déterminé toute tentative d’esprit et de plaisanterie concernant des choses religieuses. {YI, 8 octobre 1896, par. 8}
Il y a un grand danger dans l’indifférence à ce sujet; aucune folie n’est aussi subtile que l’absence de pensée et la légèreté. De chaque côté, nous voyons des jeunes à caractère frivole. Tous les jeunes de cette classe devraient être évités; car ils sont dangereux. S’ils professent être chrétiens, ils sont d’autant plus redoutés. Leurs esprits ont été jetés dans un moule inférieur; et il leur sera beaucoup plus facile de vous ramener à leur niveau que de les élever à des pensées élevées et ennoblissantes et à une marche à suivre correcte.Laissez vos compagnons être ceux qui observent le décorum en paroles et en comportement. {YI, 8 octobre 1896, par. 9}
Afin de faire de votre mieux pour montrer les louanges de Dieu, vos associations doivent être de nature à garder dans votre esprit le sacré distinct du commun. Si vous avez des vues larges, des pensées et des aspirations nobles, choisissez des associations qui renforceront les principes justes. Laissez chaque pensée et le but de chaque action se plier à la sécurisation de la vie future, avec le bonheur éternel. Mme EG White. {YI, 8 octobre 1896, par. dix}
Un peu plus avec les enfants et leurs parents:
Entraînez un enfant comme il devrait aller: et quand il sera vieux, il ne s’en détournera pas. [Proverbes 22: 6]
Les parents ne doivent pas seulement enseigner, mais ordonner à leurs enfants d’entrer dans le sanctuaire avec sobriété et révérence.{ML 286.6}
Eli n’a pas géré sa maison selon les règles de Dieu pour le gouvernement familial. Il a suivi son propre jugement. Il a permis à Satan de prendre les rênes de ses propres mains; et Eli s’aperçut trop tard que ses enfants avaient été précipités à la destruction. La faveur de Dieu a été retirée de sa maison et la malédiction de la transgression était apparente dans la corruption et le mal qui ont caractérisé le cours de ses fils. Ils n’avaient aucune appréciation appropriée du caractère de Dieu ou du caractère sacré de sa loi. Son service était pour eux une chose commune. Depuis leur enfance, ils étaient habitués au sanctuaire et à son service, mais au lieu de grandir dans le respect, ils avaient perdu tout sens de sa sainteté et de sa signification. Le parcours d’Eli dans l’éducation de ses enfants avait provoqué cet état d’esprit chez ses fils. Le père n’avait pas corrigé l’irrévérence de son autorité, n’avait pas vérifié leur manque de respect pour les services solennels du sanctuaire; et quand ils ont atteint l’âge adulte, ils étaient pleins des fruits mortels du scepticisme et de la rébellion. {ST, 6 avril 1888 par. 6}
Parents, élevez le niveau du christianisme dans l’esprit de vos enfants. aidez-les à intégrer Jésus à leur expérience; enseignez-leur à avoir le plus grand respect pour la maison de Dieu et à comprendre que lorsqu’ils entrent dans la maison du Seigneur, ce devrait être avec des cœurs adoucis et soumis par des pensées telles que celles-ci: «Dieu est ici; c’est sa maison. Je dois avoir des pensées pures et les motifs les plus sacrés. Je ne dois avoir dans mon cœur ni fierté, ni envie, ni jalousie, ni de mauvaises suppositions, ni la haine, ni la duperie, car je viens en présence du Dieu sacré. C’est l’endroit où Dieu rencontre et bénit son peuple. Celui qui est haut et saint et qui habite l’éternité me regarde, me fouille le cœur et lit les pensées et les actes les plus secrets de ma vie. “ {5T 494.1}
Frères, ne consacrez-vous pas un peu de temps à ce sujet et ne remarquerez-vous pas comment vous vous conduisez dans la maison de Dieu et quels efforts vous faites par précepte et exemple pour cultiver le respect envers vos enfants? Vous confiez de grandes responsabilités au prédicateur et le tenez responsable de l’âme de vos enfants; mais vous ne sentez pas votre propre responsabilité en tant que parents et en tant qu’instructeurs et, comme Abraham, commandez votre foyer après vous, afin qu’ils puissent observer les statuts du Seigneur. Vos fils et filles sont corrompus par votre propre exemple et vos préceptes laxistes; et, malgré ce manque de formation nationale, vous attendez du ministre qu’il s’oppose à votre travail quotidien et accomplisse la magnifique réalisation d’entraîner son cœur et sa vie à la vertu et à la piété. Une fois que le ministre a fait tout ce qu’il pouvait pour l’église par une admonestation fidèle et affectueuse, une discipline patiente et une prière fervente pour récupérer et sauver l’âme, sans succès, les pères et les mères le blâment souvent parce que leurs enfants ne sont pas convertis. quand cela peut être à cause de leur propre négligence. Le fardeau repose sur les parents; et prendront-ils le travail que Dieu leur a confié et le feront-ils avec fidélité? Vont-ils avancer et progresser, en travaillant de manière humble, patiente et persévérante, pour atteindre eux-mêmes l’excellence et élever leurs enfants avec eux? Pas étonnant que nos églises soient faibles et n’aient pas la piété profonde et sérieuse qu’elles devraient avoir à leurs frontières. Nos habitudes et coutumes actuelles, qui déshonorent Dieu et ramènent le sacré et le paradis au niveau du commun, sont contre nous. Nous avons une vérité sacrée, éprouvante et sanctifiante; et si nos habitudes et pratiques ne sont pas en accord avec la vérité, nous sommes pécheurs contre une grande lumière et nous sommes proportionnellement coupables.Ce sera beaucoup plus supportable pour les païens au jour de la justice rétributive de Dieu que pour nous. {5T 494.2}
Que ceux qui essaient de servir Dieu et Mammon se souviennent de l’avertissement donné par Christ: “Vous ne pouvez pas servir Dieu et Mammon”. L’expérience a été tentée et déclarée impossible. Ceux qui ont confiance en Dieu et le servent ne sont pas attirés par le monde. Ceux qui substituent des richesses, des biens, des trésors terrestres de quelque nature que ce soit, au Seigneur, en récolteront le résultat certain: la séparation de Dieu et du ciel.Ils déposent leurs âmes sur l’autel de Mammon, plaçant le gain là où la divinité devrait être. {BTS, 1er juin 1910, par. 4}
La place dédiée à Dieu ne devrait pas être une pièce où les affaires du monde sont traitées. Si les enfants se réunissent pour adorer Dieu dans une pièce utilisée pendant la semaine pour une école ou un cellier, ils seront plus que humains si, mêlés à leurs pensées dévotionnelles, ils ne pensent pas non plus à leurs études ou à des choses qui s’est passé pendant la semaine. L’éducation et la formation des jeunes devraient avoir un caractère qui exalterait les choses sacrées et encouragerait la dévotion pure pour Dieu dans sa maison. Beaucoup de ceux qui professent être des enfants du roi des cieux n’ont aucune appréciation véritable du caractère sacré des choses éternelles. Presque tous doivent apprendre à se conduire dans la maison de Dieu. Les parents ne doivent pas seulement enseigner, mais ordonner à leurs enfants d’entrer dans le sanctuaire avec sobriété et révérence. {5T 496.1}
Le goût moral des adorateurs dans le saint sanctuaire de Dieu doit être élevé, raffiné, sanctifié. Cette affaire a été malheureusement négligée. Son importance a été négligée et, par conséquent, le désordre et l’irrévérence sont devenus courants et Dieu a été déshonoré.Quand les dirigeants de l’église, les ministres et les gens, les pères et les mères, n’ont pas eu un point de vue élevé sur cette question, que peut-on attendre des enfants inexpérimentés? On les trouve trop souvent en groupes, loin des parents, qui devraient les prendre en charge. Bien qu’ils soient en présence de Dieu et que son œil les regarde, ils sont légers et insignifiants, ils chuchotent et rient, sont insouciants, irrévérencieux et inattentifs. On leur dit rarement que le ministre est l’ambassadeur de Dieu, que le message qu’il porte est l’un des moyens que Dieu a choisis pour le salut des âmes et que, pour tous ceux qui ont le privilège apporté à leur portée, cela leur donnera une odeur de vie jusqu’à la vie. de la mort à la mort. {5T 496.2}
Les esprits délicats et susceptibles des jeunes obtiennent leur estimation du travail des serviteurs de Dieu par la façon dont leurs parents traitent la question. De nombreux chefs de famille font du service un sujet de critique à la maison, approuvant certaines choses et condamnant les autres. Ainsi, le message de Dieu aux hommes est critiqué, mis en doute et traité avec légèreté. Quelles impressions sont ainsi faites aux jeunes par ces remarques négligentes et irrévérencieuses que seuls les livres des cieux révéleront. Les enfants voient et comprennent ces choses beaucoup plus rapidement que les parents ne le pensent. Leurs sens moraux reçoivent un biais erroné que le temps ne changera jamais complètement. Les parents pleurent la dureté de cœur de leurs enfants et la difficulté d’éveiller leur sensibilité morale pour répondre aux revendications de Dieu. Mais les livres de disque céleste tracent avec un stylo infaillible la cause véritable. Les parents n’étaient pas convertis. Ils n’étaient pas en harmonie avec le ciel ou avec le travail du ciel. Leurs idées basses et communes sur le caractère sacré du ministère et du sanctuaire de Dieu ont été intégrées à l’éducation de leurs enfants. C’est une question de savoir si quelqu’un qui a été pendant des années sous cette influence dévastatrice de l’enseignement à la maison aura toujours un respect sensible et une haute estime pour le ministère de Dieu et les agences qu’Il a établies pour le salut des âmes. Vous devriez parler de ces choses avec respect, avec un langage approprié et avec une sensibilité fine, afin que vous puissiez révéler à tous ceux que vous associez à cela, que vous considérez le message des serviteurs de Dieu comme un message que vous lui envoyez de Dieu lui-même. {5T 497.1}
Parents, faites attention à quel exemple et quelles idées vous donnez à vos enfants. Leur esprit est en plastique et les impressions sont faciles à faire. En ce qui concerne le service du sanctuaire, si l’orateur a un défaut, n’ayez pas peur de le mentionner. Ne parlez que du bon travail qu’il accomplit, des bonnes idées qu’il a présentées et auxquelles vous devriez prêter attention comme venant de l’agent de Dieu. On comprend aisément pourquoi les enfants sont si peu impressionnés par le ministère de la Parole et pourquoi ils ont si peu de respect pour la maison de Dieu. Leur éducation a été défectueuse à cet égard. Leurs parents ont besoin de la communion quotidienne avec Dieu. Leurs propres idées doivent être raffinées et ennoblies; leurs lèvres doivent être touchées par un charbon vivant venant de l’autel; alors leurs habitudes, leurs pratiques à la maison, feront bonne impression sur les esprits et les personnages de leurs enfants.Le niveau de religion sera grandement élevé. De tels parents feront un grand travail pour Dieu. Ils auront moins de terreur, moins de sensualité, plus de raffinement et de fidélité à la maison. La vie sera investie d’une solennité qu’ils ont à peine conçue. Rien ne sera rendu commun qui se rapporte au service et à l’adoration de Dieu. {5T 498.1}
On devrait apprendre à tous à être vêtus, propres et bien rangés dans leur tenue, mais à ne pas se livrer à cette parure extérieure totalement inappropriée pour le sanctuaire. Il ne devrait y avoir aucune exposition du vêtement; car cela encourage l’irrévérence.L’attention du peuple est souvent appelée sur tel ou tel vêtement, et ainsi s’introduisent des pensées qui ne devraient avoir aucune place dans le cœur des fidèles. Dieu doit être le sujet de la pensée, l’objet du culte; et tout ce qui attire l’esprit du service solennel et sacré lui est une offense. Le défilé d’arcs et de rubans, de volants et de plumes, et d’ornements en or et en argent est une espèce d’idolâtrie et est tout à fait inapproprié pour le service sacré de Dieu, où l’œil de tout adorateur devrait être seul à sa gloire. Toutes les tenues vestimentaires doivent être strictement surveillées, conformément à la règle de la Bible. La mode a été la déesse qui a gouverné le monde extérieur et elle s’introduit souvent dans l’église.L’église devrait faire de la parole de Dieu sa norme, et les parents devraient penser intelligemment à ce sujet. Quand ils voient que leurs enfants sont enclins à suivre les modes du monde, ils devraient, comme Abraham, commander résolument leurs foyers après eux.Au lieu de les unir au monde, connectez-les avec Dieu. Que personne ne déshonore le sanctuaire de Dieu par ses vêtements voyants. Dieu et les anges sont là. Le Saint d’Israël a parlé par l’intermédiaire de son apôtre: «Qui orne ce n’est pas cette ornement extérieur de tresser les cheveux, de porter de l’or ou de s’habiller; mais que ce soit l’homme caché du cœur, en ce qui ne peut être corrompu, même l’ornement d’un esprit doux et calme, qui est aux yeux de Dieu d’un grand prix. “{5T 499.1}
La révérence est grandement nécessaire chez les jeunes de cet âge. Je suis alarmé de voir des enfants et des jeunes de parents religieux si insouciants de l’ordre et de la bienséance qui doivent être observés dans la maison de Dieu. Pendant que les serviteurs de Dieu présentent les paroles de la vie au peuple, certains liront, d’autres murmureront et riront. Leurs yeux pèchent en détournant l’attention de ceux qui les entourent. Cette habitude, si on la laisse incontrôlée, grandira et influencera les autres. {YI, 8 octobre 1896, par. 4}
Les enfants et les jeunes ne devraient jamais avoir l’impression d’être fiers d’être indifférents et insouciants lors de réunions où Dieu est adoré. Dieu voit chaque pensée ou action irrévérencieuse, et cela est enregistré dans les livres des cieux. Il dit: “Je connais tes œuvres.” Rien n’est caché à son œil qui cherche. Si vous avez développé à un degré quelconque l’habitude d’inattention et d’indifférence dans la maison de Dieu, exercez les pouvoirs dont vous disposez pour le corriger et montrez que vous vous respectez vous-même. Pratiquez la révérence jusqu’à ce que cela devienne une partie de vous-même. {YI, 8 octobre 1896, par. 5}
Enseignez aux enfants à être reconnaissants .– «Tu te réjouiras de tout ce que le Seigneur ton Dieu t’a donné.» Nous devons exprimer notre reconnaissance et nos louanges à Dieu pour ses bénédictions temporelles et pour tout le confort qu’il nous accorde. Dieu voudrait que chaque famille qu’il prépare à habiter les demeures éternelles ci-dessus lui rende gloire pour les riches trésors de sa grâce. Si les enfants, à la maison, étaient éduqués et formés pour être reconnaissants envers celui qui donne toutes les bonnes choses, nous verrions un élément de la grâce céleste se manifester dans nos familles. La joie de vivre se verrait dans la vie familiale et, venant de ces foyers, les jeunes apporteraient avec eux un esprit de respect et de révérence dans la salle de classe et à l’église. Il y aurait une présence dans le sanctuaire où Dieu rencontre son peuple, une révérence pour toutes les ordonnances de son culte, et des louanges et des actions de grâces reconnaissantes seraient offertes pour tous les dons de sa providence. {CG 148.3}
Thanksgiving et louange devraient être exprimés à Dieu pour les bénédictions temporelles et pour tout le confort qu’il nous accorde. Dieu voudrait que chaque famille qu’il prépare pour habiter les demeures éternelles ci-dessus lui rende gloire pour les riches trésors de sa grâce. Si les enfants, à la maison, étaient éduqués et formés pour être reconnaissants envers celui qui donne toutes les bonnes choses, nous verrions un élément de la grâce céleste se manifester dans nos familles. La joie était perçue dans la vie de famille et, venant de ces familles, les jeunes apportaient avec eux un esprit de respect et de révérence dans la salle de classe et dans l’église. Il y aurait une présence dans le sanctuaire où Dieu rencontre son peuple, une révérence pour toutes les ordonnances de son culte, et des louanges et des actions de grâces reconnaissantes seraient offertes pour tous les dons de sa providence. . . . {SD 122.2}
Ne pas agir comme dans un lieu commun. – Il devrait y avoir un endroit sacré, comme le sanctuaire de jadis, où Dieu doit rencontrer son peuple. Cet endroit ne devrait pas être utilisé comme une salle à manger ou une salle de travail, mais simplement pour le culte de Dieu. Lorsque les enfants vont à l’école de jour dans le même lieu où ils se rassemblent pour adorer le sabbat, ils ne peuvent pas faire ressentir le caractère sacré de l’endroit et doivent entrer avec un sentiment de révérence. Le sacré et le commun sont tellement mélangés qu’il est difficile de les distinguer. {CG 542.3}
C’est pour cette raison que la maison ou le sanctuaire dédié à Dieu ne devrait pas être un lieu commun. Son caractère sacré ne doit pas être confondu ou mêlé aux sentiments quotidiens courants ou à la vie professionnelle. Il devrait y avoir une crainte solennelle sur les fidèles qui entrent dans le sanctuaire et ils devraient laisser derrière eux toutes les pensées mondaines communes, car c’est le lieu où Dieu révèle sa présence. C’est comme la salle d’audience du grand et éternel Dieu; par conséquent, l’orgueil et la passion, les dissensions et l’estime de soi, l’égoïsme et la convoitise, que Dieu prononce comme idolâtrie, sont inappropriés pour un tel lieu. {CG 543.1}