Pages

Événements du dernier jour – Ellen G. White

Événements du dernier jour
Ellen White
Au lecteur
 
Les adventistes du septième jour croient qu’ils ont été spécialement appelés par Dieu pour proclamer la bonne nouvelle de la venue prochaine du Christ dans un monde confus et moribond. Ellen White a écrit qu’il fallait prendre soin de garder ce sujet devant les gens (FE 336). Dans son livre sur la grande controverse entre Christ et Satan, elle décrivit graphiquement les événements grandioses et redoutables du futur. Il n’y a pas d’autre livre comme celui-ci.Maranatha, un livre de 1976 tiré de ses écrits, traite également de l’accomplissement des prophéties bibliques des derniers jours.
Dans le souci de maintenir ce sujet devant la population, nous avons préparé le présent volume, les événements du dernier jour. Un grand nombre des citations de ce livre ont été tirées de sources déjà publiées par Ellen White, mais un pourcentage non négligeable de ces documents n’avait jamais été publié. Bien que nous n’ayons pas inclus toutes les déclarations d’Ellen White sur les événements de clôture de la Terre, nous nous sommes efforcés d’inclure les plus importantes.
À la fin de chaque extrait, nous avons fourni un crédit source ainsi que la date à laquelle le passage a été écrit ou une date à laquelle il a été publié du vivant de Ellen White. Nous avons également ajouté quelques notes de bas de page indiquant que des informations ou des explications supplémentaires seraient utiles.
Nous avons tenté de présenter les enseignements d’Ellen White sur les événements de la fin des temps dans un arrangement logique.
Cependant, nous ne prétendons pas avoir répertorié tous les événements futurs dans l’ordre exact de leur occurrence. Dans une affaire aussi importante que l’expérience du peuple de Dieu dans les jours à venir, où chacun devra se tenir seul, comme s’il n’y avait pas une autre personne au monde (7bc 983), il est essentiel que tous les chrétiens possèdent leur propre convictions, basées sur leur propre étude et leur propre relation personnelle avec le seigneur.
Ellen White déclare que notre petit monde est le livre de leçons de l’univers (DA 19) et que le monde invisible observe avec un intérêt inexprimable (PK 148) les scènes finales de l’histoire de ce monde. Puissions-nous tous essayer de saisir quelque chose de la signification des événements climatiques de la Terre tels que nous les voyons dans leur relation à la grande controverse entre le bien et le mal. Et pouvons-nous partager avec d’autres la vérité glorieuse que Jésus viendra bientôt.
Les administrateurs du domaine Ellen G. White
Dernière crise de la terre
Une appréhension généralisée à propos de l’avenir
Le présent est une période d’intérêt primordial pour tous les vivants. Les dirigeants et les hommes d’État, hommes occupant des postes de confiance et d’autorité, pensant des hommes et des femmes de toutes les classes, concentrent leur attention sur les événements qui se déroulent autour de nous. Ils surveillent les relations qui existent entre les nations. Ils constatent l’intensité de la prise de possession de chaque élément terrestre et reconnaissent que quelque chose de grand et de décisif est sur le point de se produire: le monde est au bord d’une crise extraordinaire. – PK 537 (vers 1914).
Les calamités terrestres et maritimes, l’état instable de la société, les alarmes de guerre, sont redoutables. Ils prévoient des événements imminents de la plus grande ampleur. Les agences du mal combinent leurs forces et se consolident. Ils se renforcent pour la dernière grande crise. De grands changements vont bientôt se produire dans notre monde et les derniers mouvements seront rapides. – 9T 11 (1909).
Des temps troublés vont bientôt arriver
Le temps de trouble, qui doit augmenter jusqu’à la fin, est très proche. On n’a pas de temps à perdre. Le monde est agité par l’esprit de guerre. Les prophéties du onzième jour de Daniel ont presque atteint leur accomplissement final. – RH, 24 novembre 1904.
Le temps de trouble – les problèmes qui n’existaient pas depuis la création d’une nation [Daniel 12: 1] – nous tombe dessus, et nous ressemblons aux vierges endormies. Nous devons nous réveiller et demander au Seigneur Jésus de placer ses bras éternels sous nous et de nous mener à travers le temps de l’épreuve qui se présente à nous. – 3MR 305 (1906).
Le monde devient de plus en plus sans loi. Bientôt, de grandes difficultés surgiront parmi les nations – problèmes qui ne cesseront pas avant que Jésus ne vienne.– RH 11 février 1904.
Nous sommes au seuil du trouble et nous avons devant nous des perplexités à peine imaginées. – 9T 43 (1909).
Nous sommes au seuil de la crise des âges. Dans une succession rapide, les jugements de Dieu se succéderont – feu, inondation et tremblement de terre, avec guerre et effusion de sang. — PK 278 (vers 1914).
Il y a des temps orageux devant nous, mais ne disons pas un mot d’incrédulité ou de découragement. – CHS 136 (1905).
Dieu a toujours été prévenu des jugements à venir
Dieu a toujours averti les hommes des jugements à venir. Ceux qui avaient foi en Son message depuis toujours et qui avaient mis en pratique leur foi d’obéissance à Ses commandements, avaient échappé aux jugements qui étaient portés contre le désobéissant et l’incroyant.
La parole fut adressée à Noé: Viens avec toute ta maison dans l’arche; car j’ai vu des justes devant moi. Noé obéit et fut sauvé. Le message est venu à Lot, Up, sors de cet endroit; car le Seigneur détruira cette ville (Genèse 7: 1; 19:14). Lot s’est placé sous la tutelle des messagers célestes et a été sauvé.Ainsi, les disciples du Christ ont été avertis de la destruction de Jérusalem. Ceux qui surveillaient le signe de la ruine imminente et qui avaient fui la ville avaient échappé à la destruction. Alors maintenant, nous sommes avertis de la seconde venue de Christ et de la destruction qui s’abattra sur le monde.Ceux qui ont tenu compte de cet avertissement seront sauvés. – DA 634 (1898).
Dieu nous a dit à quoi s’attendre de nos jours
Avant sa crucifixion, le Sauveur a expliqué à ses disciples qu’il devait être mis à mort et ressuscité du tombeau, et que des anges étaient présents pour imprimer ses paroles dans l’esprit et le cœur. [Voir Marc 8:31, 32; 9:31; 10: 32-34.] Mais les disciples cherchaient une délivrance temporelle du joug romain, et ils ne pouvaient tolérer la pensée que celui en qui tous leurs espoirs seraient placés devrait subir une mort ignominieuse. Les mots dont ils avaient besoin de se souvenir étaient bannis de leur esprit et, au moment du procès, ils ne les trouvèrent pas préparés. La mort de Jésus a complètement détruit leurs espoirs, comme s’il ne les avait pas prévenus.
Ainsi, dans les prophéties, l’avenir est ouvert devant nous aussi clairement qu’il l’a été pour les disciples par les paroles du Christ. Les événements liés à la fin de la période de probation et au travail de préparation au moment du trouble sont clairement présentés. Mais les multitudes ne comprennent pas plus ces vérités importantes que si elles n’avaient jamais été révélées. — GC 594 (1911).
Les prophéties du dernier jour exigent notre attention
J’ai ensuite vu le troisième ange [Apocalypse 14: 9-11]. Dit mon ange accompagnateur, Peureux est son travail. Sa mission est terrible. Il est l’ange qui doit choisir le blé de l’ivraie et sceller, ou lier, le blé pour le grenier céleste. Ces choses devraient occuper tout l’esprit, toute l’attention. – EW 118 (1854).
Nous devrons nous tenir devant des magistrats pour répondre de notre allégeance à la loi de Dieu, pour faire connaître les raisons de notre foi. Et les jeunes devraient comprendre ces choses.
Ils devraient savoir ce qui se passera avant la clôture de l’histoire du monde. Ces choses concernent notre bien-être éternel, et les enseignants et les étudiants devraient leur accorder plus d’attention. – 6T 128, 129 (1900).
Nous devrions étudier les grands points de repère qui indiquent les époques dans lesquelles nous vivons. – 4MR 163 (1895).
Ceux qui se placent sous le contrôle de Dieu, pour être conduits et guidés par lui, comprendront le fil conducteur des événements ordonnés par lui pour se dérouler. – 7T 14 (1902).
Nous devons voir dans l’histoire l’accomplissement de la prophétie, étudier le fonctionnement de la Providence dans les grands mouvements de réforme et comprendre l’évolution des événements dans le marshaling des nations pour le conflit final de la grande controverse. – 8T 307 (1904) ).
Étudiez les livres de Daniel et de l’Apocalypse en particulier
Il est nécessaire d’étudier de plus près la Parole de Dieu; Daniel et l’Apocalypse devraient en particulier avoir l’attention plus que jamais. . . . La lumière que Daniel a reçue de Dieu a été donnée spécialement pour ces derniers jours. – TM 112, 113 (1896).
Lisons et étudions le douzième chapitre de Daniel. C’est un avertissement que nous devrons tous comprendre avant le temps de la fin. – 15MR 228 (1903).
Le dernier livre des Écritures du Nouveau Testament est plein de vérités que nous devons comprendre. – COL 133 (1900).
Les prédictions non accomplies du livre de l’Apocalypse vont bientôt se réaliser. Cette prophétie doit maintenant être étudiée avec diligence par le peuple de Dieu et doit être clairement comprise. Cela ne cache pas la vérité; cela nous prévient clairement et nous dit ce que sera l’avenir. – 1 NL 96 (1903).
Les messages solennels qui ont été donnés dans leur ordre dans l’Apocalypse doivent occuper la première place dans l’esprit du peuple de Dieu. – 8T 302 (1904).
Le sujet doit être gardé devant le peuple
Nombreux sont ceux qui ne comprennent pas les prophéties relatives à ces jours et doivent être éclairés. Il est du devoir des gardiens et des laïcs de donner à la trompette un certain son. – Ev 194, 195 (1875).
Laissons les gardiens maintenant élever leur voix et donner le message qui est la vérité présente pour ce temps. Montrons aux gens où nous en sommes dans l’histoire prophétique. – 5T 716 (1889).
Il y a un jour que Dieu a fixé à la fin de l’histoire de ce monde: cet évangile du royaume sera prêché dans le monde entier pour servir de témoignage à toutes les nations; et alors viendra la fin. La prophétie s’accomplit rapidement. Il faut en dire plus, beaucoup plus, sur ces sujets extrêmement importants.Le jour est proche où le destin des âmes sera fixé à jamais. . . .
Il faut prendre de grandes précautions pour garder ce sujet devant le peuple. Le fait solennel doit être gardé non seulement devant les peuples du monde, mais également devant nos propres églises, que le jour du Seigneur viendra soudainement, de manière inattendue. L’avertissement effroyable de la prophétie s’adresse à chaque âme. Ne laissez personne se sentir à l’abri du danger d’être surpris. Ne laissez aucune interprétation de la prophétie vous priver de la conviction de la connaissance d’événements qui montrent que ce grand événement est proche. – FE 335, 336 (1895).
Garder les événements futurs dans une perspective adéquate
Nous ne sommes pas en mesure maintenant de décrire avec exactitude les scènes qui se dérouleront dans notre monde à l’avenir, mais nous savons que c’est un moment où nous devons veiller à la prière, car le grand jour du Seigneur est proche. –2SM 35 (1901).
La marque de la bête est exactement ce qu’elle a été proclamée. Tous ne sont pas encore compris sur ce sujet et ne le seront pas avant le déroulement du parchemin. – 6T 17 (1900).
Beaucoup vont détourner les yeux de leurs devoirs actuels, de leur réconfort actuel et de leurs bénédictions, et s’attirer des ennuis pour la crise à venirCela fera un temps de problèmes à l’avance, et nous ne recevrons aucune grâce pour ces problèmes anticipés. – 3SM 383, 384 (1884).
Il y a une période de difficultés pour le peuple de Dieu, mais nous ne devons pas la garder constamment devant les gens et les obliger à avoir un temps de problèmes à l’avance. Il doit y avoir une secousse parmi le peuple de Dieu, mais ce n’est pas la vérité actuelle à porter aux églises. – 1SM 180 (1890).
Les signes du retour prochain du Christ
La grande prophétie de notre Seigneur
Le Christ a averti ses disciples de la destruction de Jérusalem et des signes à prendre avant la venue du Fils de l’homme. L’ensemble du vingt-quatrième chapitre de Matthieu est une prophétie concernant les événements qui ont précédé cet événement, et la destruction de Jérusalem est utilisée pour caractériser la dernière grande destruction du monde provoquée par un incendie. — Mme 77, 1899.
Le Christ sur le mont des Oliviers a répété les terribles jugements qui devaient précéder sa seconde venue: vous entendrez parler de guerres et de rumeurs de guerres:. . . Nation contre nation et royaume contre royaume: il y aura des famines, des pestes et des tremblements de terre dans divers lieux. Tout cela est le début des douleurs [Matthieu 24: 6-8]. Bien que ces prophéties aient été partiellement épanouies lors de la destruction de Jérusalem, elles ont une application plus directe dans les derniers jours. – 5T 753 (1899).
Signes dans les cieux
A la fin de la grande persécution papale, déclara Christ, le soleil devait être obscurci et la lune ne devait pas lui donner de lumière. Ensuite, les étoiles devraient tomber du ciel. Et il dit: Apprenez une parabole du figuier; Quand sa branche est encore tendre et qu’il met des feuilles, vous savez que l’été est proche. De même, quand vous verrez toutes ces choses, sachez qu’il est tout près, même aux portes (Matthieu 24:32, 33, en marge). ).
Christ a donné des signes de sa venue. Il déclare que nous pouvons savoir quand il est près, même aux portes. Il dit de ceux qui voient ces signes: Cette génération ne passera pas avant que toutes ces choses soient accomplies. Ces signes sont apparus. [VOIR LA GRANDE CONTROVERSE, PP. 306-308, 333, 334.] Nous savons maintenant que le retour du Seigneur est imminent. — DA 632 (1898).
Signes sur la terre
Jésus déclare: Il y aura des signes au soleil, à la lune et aux étoiles; et sur la terre, détresse des nations (Luc 21:25; Matthieu 24:29; Marc 13: 24-26; Apocalypse 6: 12-17). Ceux qui voient ces annonciateurs de sa venue doivent savoir qu’il est proche, même aux portes (Matthieu 24:33) .– GC 37, 38 (1911).
Les nations sont en agitation. Les temps de perplexité sont sur nous. Les cœurs des hommes leur font défaut, de peur des choses qui arrivent sur la terre. Mais ceux qui croient en Dieu entendront sa voix au milieu de la tempête, disant: C’est moi; n’ayez pas peur. – ST le 9 octobre 1901.
Une histoire étrange et mouvementée est inscrite dans les livres des cieux – les événements qui auraient été annoncés peu de temps avant le grand jour de Dieu. Tout dans le monde est dans un état instable. – 3MR 313 (1908).
Faux prophètes
Comme l’un des signes de la destruction de Jérusalem, Christ avait dit: De nombreux faux prophètes se lèveront et en séduiront beaucoup [Matthieu 24:11]. Les faux prophètes se sont levés, trompant le peuple et entraînant un grand nombre de personnes dans le désert. Les magiciens et les sorciers, revendiquant un pouvoir miraculeux, ont attiré le peuple après eux dans les solitudes de la montagne. Mais cette prophétie a été dite aussi pour les derniers jours. Ce signe est donné comme un signe du deuxième avènement. – DA 631 (1898).
Nous rencontrerons de fausses déclarations, de faux prophètes surgiront, il y aura de faux rêves et de fausses visions, mais prêcherons la Parole; Ne vous éloignez pas de la voix de Dieu dans sa Parole. – 2SM 49 (1894).
On m’a montré beaucoup de gens qui prétendent être spécialement instruits de Dieu et qui essaieront de diriger les autres et entreprendront, à partir de fausses idées du devoir, un travail que Dieu ne leur a jamais imposé. La confusion sera le résultat. Que chacun cherche Dieu le plus sérieusement pour lui-même afin de comprendre individuellement sa volonté. – 2SM 72 (1893).
Une expérience avec un faux prophète
Hier soir, un jeune homme, un étranger pour nous tous, mais qui prétendait être un frère de Victoria [Australie], nous a appelés et a demandé à voir Sister White. C’était le soir et j’ai refusé de le voir. Nous l’avons invité à rester avec nous pendant la nuit et à prendre le petit-déjeuner. Après notre culte habituel du matin, alors que nous étions sur le point de nous rendre à nos divers emplois, ce jeune homme se leva et, avec un geste impératif, nous demanda de nous asseoir. Il a dit, avez-vous des recueils de cantiques? Nous allons chanter un cantique, alors j’ai un message à vous donner. J’ai dit, si vous avez un message, transmettez-le sans tarder, car nous sommes très pressés de quitter le courrier américain et n’avons pas de temps à perdre. Il a ensuite commencé à lire quelque chose qu’il avait écrit, qui indiquait notamment que le jugement avait maintenant commencé sur les vivants. . . .
J’écoutai comme il continuait et finit par dire: Mon frère, tu n’es pas tout à fait dans ton esprit. Indiquez clairement en quoi votre message nous concerne.S’il vous plaît laissez-nous savoir à la fois. Votre esprit est surmené, vous comprenez mal votre travail. Une grande partie de ce que vous avez dit est conforme à la Bible et nous en croyons chaque mot. Mais vous êtes surexcité. Veuillez indiquer ce que vous avez pour nous. Eh bien, il a dit que nous devions faire nos bagages et aller immédiatement à Battle Creek. J’ai demandé ses raisons, et il a répondu: Dire ce message que le jugement a commencé sur les vivants. Je lui ai répondu: Le travail que le Seigneur nous a donné de faire n’est pas encore terminé. Lorsque notre travail ici sera terminé, nous sommes convaincus que le Seigneur nous fera savoir qu’il est temps pour nous de nous installer à Battle Creek, au lieu de vous enseigner notre devoir. . . . Je l’ai laissé à Frère Starr avec qui discuter pendant que je reprenais mon écriture.
Il a dit à Frère Starr que lorsque Soeur White lui avait parlé avec tant de gentillesse et avec une telle autorité, il avait commencé à se rendre compte qu’il avait commis une erreur et que les impressions qui l’avaient si profondément ému n’étaient ni cohérentes ni raisonnables. Bien que notre famille soit nombreuse, composée de dix membres et de trois visiteurs, nous avons décidé de faire en sorte que ce jeune homme reste avec nous quelque temps.Nous n’osons pas qu’il vienne avec des gens qui le traiteront sévèrement et le condamner, nous ne voulons pas non plus qu’il répète ses révélations.Nous le ferons rester pendant un petit moment où nous pourrons nous associer à lui et, si possible, le conduire sur des chemins sûrs et sûrs. – Lettre 66, 1894.
Gourmandise et Intempérance
La gourmandise et l’intempérance sont à la base de la grande dépravation morale de notre monde. Satan en est conscient et il tente constamment les hommes et les femmes à se gâter aux dépens de la santé et même de la vie. Manger, boire et s’habiller sont les objectifs de la vie avec le monde. Un tel état de choses existait avant le déluge. Et cet état de dissipation est l’une des preuves marquantes de la fin prochaine de l’histoire de cette terre. – Lettre 34, 1875.
L’image que l’inspiration a donnée du monde antédiluvien représente trop véritablement la condition à laquelle se hâte la société moderne. –PP 102 (1890).
Nous savons que le Seigneur vient très bientôt. Le monde est en train de devenir tel qu’il était à l’époque de Noé. Il est livré à l’indulgence égoïste.Manger et boire sont excessifs. Les hommes boivent la liqueur empoisonnée qui les rend fous. – Lettre 308, 1907.
Actes de violence
À l’époque de Noé, l’écrasante majorité était opposée à la vérité et épris d’un tissu de mensonges. La terre était pleine de violence. La guerre, le crime, l’assassinat étaient à l’ordre du jour. Il en sera de même avant la seconde venue du Christ. – 1BC 1090 (1891).
Les syndicats sont rapidement poussés à la violence si leurs revendications ne sont pas respectées. Il devient de plus en plus clair que les habitants du monde ne sont pas en harmonie avec Dieu. Aucune théorie scientifique ne peut expliquer la marche constante des travailleurs pervers sous le commandement général de Satan. Dans chaque foule, de méchants anges sont à l’œuvre, poussant les hommes à commettre des actes de violence. . . .
La perversité et la cruauté des hommes atteindront une hauteur telle que Dieu se révélera dans sa majesté. Très vite, la méchanceté du monde aura atteint sa limite et, comme au temps de Noé, Dieu prononcera ses jugements. – UL 334 (1903).
Les terribles rapports que nous entendons sur des meurtres et des vols, des accidents de chemin de fer et des actes de violence racontent que la fin de toutes choses est proche. Maintenant, tout à l’heure, nous devons nous préparer à la seconde venue du Seigneur. – Lettre 308, 1907.
Guerres et catastrophes
La tempête arrive et nous devons nous préparer à sa fureur en nous repentant envers Dieu et en notre foi en notre Seigneur Jésus-Christ. Le Seigneur se lèvera pour secouer terriblement la terre. Nous verrons des problèmes de tous les côtés. Des milliers de navires seront jetés dans les profondeurs de la mer. Les marines vont descendre et des vies humaines seront sacrifiées par millions. Des incendies vont éclater de manière inattendue et aucun effort humain ne pourra les éteindre. Les palais de la terre seront balayés par la fureur des flammes. Les catastrophes ferroviaires vont devenir de plus en plus fréquentes. La confusion, la collision et la mort sans avertissement se produiront sur les grandes lignes du voyage. La fin est proche, la probation se termine. Oh, cherchons Dieu pendant qu’il peut être trouvé, invoquons-le pendant qu’il est près de nous! – MY 89, 90 (1890).
Dans les dernières scènes de l’histoire de cette terre, la guerre fera rage. Il y aura la peste, la peste et la famine. Les eaux des profondeurs déborderont de leurs frontières. Les biens et la vie seront détruits par le feu et les inondations. Nous devrions nous préparer aux manoirs que Christ est allé préparer à ceux qui l’aiment. – Mar 174 (1897).
Grandes boules de feu
Vendredi dernier, juste avant mon réveil, une scène très impressionnante a été présentée devant moi. Je semblais me réveiller mais je n’étais pas chez moi. Des fenêtres, je pouvais voir une terrible conflagration. De grosses boules de feu tombaient sur les maisons et, de ces boules, des flèches enflammées volaient dans toutes les directions. Il était impossible de contrôler les incendies allumés et de nombreux endroits étaient en train d’être détruits. La terreur du peuple était indescriptible. Après un moment, je me suis réveillé et je me suis retrouvé à la maison. – Ev 29 (1906).
J’ai vu une immense boule de feu tomber parmi quelques belles demeures, provoquant leur destruction instantanée. J’ai entendu quelqu’un dire: Nous savions que les jugements de Dieu allaient sur la terre, mais nous ne savions pas qu’ils viendraient si tôt. D’autres, avec des voix angoissées, ont dit: Tu savais! Pourquoi ne nous l’as-tu pas dit? Nous ne savions pas. – 9T 28 (1909).
Tremblements de terre et inondations
L’ennemi a travaillé et il travaille encore. Il est descendu avec une grande puissance et l’Esprit de Dieu est en train d’être retiré de la terre. Dieu a retiré sa main. Nous n’avons qu’à regarder Johnstown [Pennsylvanie]. Il n’a pas empêché le diable d’effacer toute cette ville de son existence. [LE 31 MAI 1889, 2200 PERSONNES ESTIMÉS ONT PERDU LEUR VIE DANS LE FLUX DE JOHNSTOWN QUAND UN DAM S’ÉBRALISA APRÈS BEAUCOUP DE JOURS DE PLUIES LOURDES.] Et ces choses-là augmenteront jusqu’à la fin de l’histoire de cette planète. – 1SAT 109 (1889) .
La croûte terrestre sera déchirée par les explosions d’éléments cachés dans les entrailles de la terre. Ces éléments, une fois mis en pièces, vont balayer les trésors de ceux qui, depuis des années, enrichissent leurs richesses en se procurant de gros biens au prix de la famine chez leurs occupants. Et le monde religieux aussi doit être terriblement secoué, car la fin de toutes choses est proche. – 3MR 208 (1891).
Le moment est maintenant venu où, à un moment donné, nous serons peut-être sur une terre ferme, le moment venu, la terre pourrait se soulever sous nos pieds. Les tremblements de terre auront lieu au moment le moins attendu. – TM 421 (1896).
Dans les incendies, les inondations, les tremblements de terre, dans la fureur de l’abîme, dans les calamités maritimes et terrestres, il est averti que l’Esprit de Dieu ne combattra pas toujours avec les hommes. – 3MR 315 (1897).
Avant que le Fils de l’homme n’apparaisse dans les nuages ??du ciel, tout dans la nature sera convulsé. Un éclair céleste s’unissant au feu de la terre fera brûler les montagnes comme une fournaise et répandra leurs flots de lave sur les villages et les villes. Des masses de roches en fusion jetées dans l’eau par le bouleversement de choses cachées dans la terre feront bouillir l’eau et enverront des roches et de la terre. Il y aura de puissants tremblements de terre et une grande destruction de vies humaines. – 7BC 946 (1907).
Crime, Famines, Pestilence
Satan travaille dans l’atmosphère. il empoisonne l’atmosphère, et ici nous dépendons de Dieu pour nos vies – nos vies actuelles et éternelles. Et étant dans la position que nous sommes, nous devons être éveillés, entièrement dévoués, entièrement convertis, entièrement consacrés à Dieu. Mais nous semblons rester assis comme si nous étions paralysés. Dieu du ciel, réveille-nous! –2SM 52 (1890).
Dieu n’a pas empêché les puissances des ténèbres de poursuivre avec un miasme mortel leur travail mortel consistant à entamer l’air, l’une des sources de la vie et de la nutrition. Non seulement la vie végétale est affectée, mais l’homme souffre de peste. . . . Ces choses sont le résultat de gouttes provenant des flacons de la colère de Dieu [DIEU PREND LA RESPONSABILITÉ DE CELUI QUI IL AUTORISE OU N’ÉVITE PAS. VOIR L’EXODE 7: 3;8:32; 1 CHRONICLES 10: 4, 13, 14.] étant éparpillés sur la terre, et ne sont que de faibles représentations de ce qui va arriver dans un avenir proche. – 3SM 391 (1891).
Les famines vont augmenter. Les pestes vont balayer des milliers de personnes. Les dangers sont tout autour de nous à cause des puissances extérieures et des travaux sataniques intérieurs, mais la puissance restreinte de Dieu est maintenant exercée. – 19MR 382 (1897).
On m’a montré que l’Esprit du Seigneur est en train d’être retiré de la terre. La puissance de Dieu sera bientôt refusée à tous ceux qui continuent à ne pas tenir compte de ses commandements. Les rapports de transactions frauduleuses, de meurtres et de crimes de toutes sortes nous parviennent tous les jours. L’iniquité est devenue une chose si courante qu’elle ne choque plus les sens comme elle le faisait autrefois. – Lettre 258, 1907.
Le but de Dieu dans les calamités
Que signifient les terribles calamités des navires de mer lancés dans l’éternité sans préavis? Que signifient les accidents de tir terrestre qui consomment les richesses que les hommes ont amassées, accumulées en grande partie par l’oppression des pauvres? Le Seigneur n’interférera pas pour protéger la propriété de ceux qui transgressent sa loi, enfreignent son alliance et piétinent son sabbat, acceptant à sa place un faux jour de repos.
Les plaies de Dieu sont déjà en train de tomber sur la terre, balayant les structures les plus coûteuses comme par un souffle de feu du ciel. Ces jugements ne ramèneront-ils pas les chrétiens professants? Dieu leur permet de venir afin que le monde prenne garde, afin que les pécheurs aient peur et tremblent devant lui. – 3MR 311 (1902).
Dieu a un but en permettant à ces calamités de se produire. Ils sont l’un de ses moyens d’appeler les hommes et les femmes à la raison. Par des actions inhabituelles à travers la nature, Dieu exprimera aux agences humaines douteuses ce qu’il révèle clairement dans sa Parole. – 19MR 279 (1902).
Combien de fois entendons-nous parler de tremblements de terre et de tornades, de destructions causées par le feu et les inondations, entraînant des pertes de vies humaines et des dégâts matériels considérables! Apparemment, ces calamités sont des manifestations capricieuses de forces de la nature désorganisées, non régulées, totalement indépendantes de la volonté de l’homme, mais dans lesquelles tout le dessein de Dieu peut être lu. Ils font partie des organismes par lesquels il cherche à sensibiliser les hommes et les femmes à leur danger. – PK 277 (c. 1914).
Les événements à venir sont entre les mains du Seigneur
Le monde n’est pas sans règle. Le programme des événements à venir est entre les mains du Seigneur. La Majesté des cieux a le destin des nations ainsi que les préoccupations de son église à sa charge. – 5T 753 (1889).
Ces représentations symboliques [les serpents de feu dans le désert] ont un double objectif. Grâce à eux, le peuple de Dieu apprend non seulement que les forces physiques de la terre sont sous le contrôle du Créateur, mais aussi que sous son contrôle se trouvent les mouvements religieux des nations.Ceci est particulièrement vrai en ce qui concerne l’application de l’observance du dimanche. – 19MR 281 (1902).
Dans le grand travail de clôture nous rencontrerons des perplexités auxquelles nous ne savons pas faire face, mais n’oublions pas que les trois grandes puissances du ciel agissent, qu’une main divine est sur la roue et que Dieu apportera ses desseins passer. – Ev 65 (1902).
Comme les complications en forme de roue étaient guidées par la main sous les ailes des chérubins, le jeu complexe des événements humains est donc sous contrôle divin. Au milieu des conflits et du tumulte des nations, celui qui est assis au-dessus des chérubins dirige toujours les affaires de la terre.[Voir Ezéchiel 1: 4, 26; 10: 8; Daniel 4:17, 25, 32.] – Ed 178 (1903).
Dans les annales de l’histoire humaine, la croissance des nations, la montée et la chute des empires, semblent dépendre de la volonté et des prouesses de l’homme; la formation des événements semble, dans une large mesure, être déterminée par son pouvoir, son ambition ou son caprice. Mais dans la Parole de Dieu, le rideau est écarté et nous voyons, au-dessus, derrière et à travers tout le jeu et le contre-jeu de l’intérêt humain, du pouvoir et des passions, les agences du Très-Miséricordieux, travaillant silencieusement, patiemment conseils de sa propre volonté. – PK 499, 500 (c. 1914).
Regard du ciel pour les affaires de la Terre
En épargnant la vie du premier meurtrier, Dieu a présenté devant l’univers entier une leçon portant sur la grande controverse. . . . Son but n’était pas simplement de réprimer la rébellion, mais de démontrer à tout l’univers la nature de la rébellion. . . Les habitants saints des autres mondes observaient avec le plus grand intérêt les événements qui se déroulaient sur la terre. . . .
Dieu porte avec lui la sympathie et l’approbation de l’univers tout entier au fur et à mesure que son grand plan avance à son accomplissement complet. – PP 78, 79 (1890).
En mourant pour le salut de l’homme, l’acte du Christ ne rendrait pas seulement le ciel accessible aux hommes, mais il justifierait devant tout l’univers Dieu et son fils dans le traitement de la rébellion de Satan. – PP 68, 69 (1890).
L’univers entier observe avec un inexprimable intérêt les dernières scènes de la grande controverse entre le bien et le mal. — PK 148 (c. 1914).
Notre petit monde est le livre de leçons de l’univers. – DA 19 (1898). [ELLEN WHITE DÉCLARE QUE LES MONDES INAPPROUVES ET LES ANGES CIVILS ont observé la lutte du Christ à Getshemane avec un intérêt marqué (DA 693). En discutant de la bataille de Christ de quatre mille ans avec Satan et sa ultime victoire sur la croix, elle emploie ces phrases comme celles du corps céleste, que tout le monde se cache, et que la plaie UNFALLEN AURAIT ÊTRE SOUFFLÉE. POUR L’UNIVERS CIEUX! VOIR LE DÉSIR DES ÂGES, PP. 693, 759, 760.]
“Quand est-ce que ces choses seront?”
Les disciples demandent au Christ de son retour
Les paroles du Christ [Matthieu 24: 2] avaient été prononcées à l’audience d’un grand nombre de personnes, mais lorsqu’il était seul, Pierre, Jean, Jacques et André vinrent à lui alors qu’il était assis sur le mont des Oliviers. Dis-nous, disaient-ils, quand ces choses seront-elles? et quel sera le signe de ta venue et de la fin du monde? Jésus n’a pas répondu à ses disciples en prenant séparément la destruction de Jérusalem et le grand jour de sa venue. Il a mélangé la description de ces deux événements. S’il avait ouvert à ses disciples les événements futurs tels qu’il les avait vus, ils auraient été incapables de supporter la vue. Dans sa miséricorde, il a combiné la description des deux grandes crises, laissant les disciples en étudier le sens pour eux-mêmes. – DA 628 (1898).
Le temps du retour du Christ n’est pas connu
Beaucoup de ceux qui se sont appelés adventistes ont été des chronométreurs. Le temps est venu pour que Christ vienne, mais il en a résulté des échecs répétés. Le temps défini de la venue de notre Seigneur est déclaré comme étant au-delà du sexe des mortels. Même les anges, qui exercent leur ministère en faveur de ceux qui doivent hériter du salut, ne connaissent ni le jour ni l’heure. Mais personne ne le sait de ce jour et de cette heure, non, pas des anges du ciel, mais seulement de mon Père. – 4T 307 (1879).
Nous ne devons pas connaître le moment précis, ni pour l’effusion du Saint-Esprit, ni pour la venue du Christ. . . . Pourquoi Dieu ne nous a-t-il pas donné cette connaissance? Parce que nous n’en ferions pas un bon usage s’il le faisait. Cette connaissance parmi notre peuple résulterait en une condition des choses qui retarderait grandement le travail de Dieu pour préparer un peuple à se tenir debout dans le grand jour à venir. Nous ne devons pas vivre avec l’excitation du temps. . . .
Vous ne pourrez pas dire qu’il viendra dans un, deux ou cinq ans, et vous ne devez pas retarder sa venue en déclarant que ce ne sera peut-être pas avant dix ou vingt ans. – RH, 22 mars 1892.
Nous approchons du grand jour de Dieu. Les signes sont épanouissants. Et pourtant, nous n’avons aucun message à nous dire du jour et de l’heure de l’apparition de Christ. Le Seigneur nous a sagement caché cela, afin que nous puissions toujours être dans un état d’attente et de préparation pour la seconde apparition de notre Seigneur Jésus-Christ sur les nuées du ciel. – Lettre 28, 1897.
L’heure exacte de la seconde venue du Fils de l’homme est le mystère de Dieu. – DA 633 (1898).
Notre message n’est pas un message de mise à l’heure
Nous ne sommes pas de cette classe qui définissons la période exacte qui doit s’écouler avant la venue de Jésus une seconde fois avec puissance et grande gloire. Certains ont fixé une heure et quand cela est passé, leur esprit présomptueux n’a pas accepté la réprimande, mais ils ont fixé une autre et une autre fois. Mais de nombreux échecs successifs les ont qualifiés de faux prophètes. – FE 335 (1895).
Dieu n’indique à personne qu’il faudra cinq, dix ou vingt ans pour que l’histoire de cette terre se termine. Il ne donnerait à aucun être vivant une excuse pour retarder la préparation de sa comparution. Il n’aurait personne à dire, comme l’a fait le serviteur infidèle, mon seigneur, retarde sa venue, car cela conduit à négliger de manière irréfléchie les opportunités et privilèges accordés pour nous préparer à ce grand jour. – RH 27 nov. 1900.
La mise à l’heure mène à l’incrédulité
Les temps étant à plusieurs reprises passés, le monde est dans un état d’incrédulité plus décidé qu’auparavant en ce qui concerne la venue prochaine du Christ. Ils regardent les échecs des chronométreurs avec dégoût et, comme les hommes ont été si trompés, ils se détournent de la vérité établie par la Parole de Dieu selon laquelle la fin de toutes choses est proche. – 4T 307 (1879).
Je comprends que Brother [EP] Daniels a, pour ainsi dire, fixé le temps, déclarant que le Seigneur viendra dans cinq ans. J’espère maintenant que nous n’allons pas croire à l’étranger que nous réglons le temps. Ne laissez pas de telles remarques être faites. Ils ne font pas de bien. Ne cherchez pas à obtenir un réveil pour de tels motifs, mais faites preuve de prudence lorsque vous prononcez une parole, que les fanatiques ne s’empareront de rien pour créer une excitation et que le Saint-Seigneur soit attristé.
Nous voulons que les passions des gens ne soient pas émues, car les émotions sont émues et les principes ne sont pas contrôlés. Je pense que nous devons être surveillés de tous les côtés, car Satan est à l’œuvre pour faire tout ce qui est en son pouvoir pour insinuer ses arts et ses stratagèmes qui seront un pouvoir de nuire. Tout ce qui peut faire sensation, créer une excitation sur une base erronée doit être redouté, car la réaction viendra sûrement. – Lettre 34, 1887.
Il y aura toujours des mouvements faux et fanatiques faits par des personnes dans l’église qui prétendent être conduites par Dieu – celles qui courront avant d’être envoyées et donneront le jour et la date pour que se produise une prophétie non réalisée. L’ennemi se fait un plaisir de le faire, car leurs échecs successifs et leur conduite dans de fausses lignes sont source de confusion et d’incrédulité. – 2SM 84 (1897).
Aucune prophétie au-delà de 1844
Lors de la réunion du camp de Jackson avec ces partisans fanatiques, j’ai déclaré clairement qu’ils faisaient le travail de l’adversaire des âmes; ils étaient dans les ténèbres. Ils prétendaient avoir une grande lumière sur la fin de la probation en octobre 1884. J’y ai déclaré en public que le Seigneur avait eu le plaisir de me montrer qu’il n’y aurait pas de temps défini dans le message donné par Dieu depuis 1844. – 2SM 73 (1885 ).
Notre position a consisté à attendre et à surveiller, sans aucune annonce de délai d’intervenir entre la fin des périodes prophétiques de 1844 et le moment de la venue de notre Seigneur. – 10MR 270 (1888).
Les gens n’auront pas un autre message à heure fixe. Après cette période [Apocalypse 10: 4-6], allant de 1842 à 1844, il ne peut y avoir de trace précise du temps prophétique. Le plus long calcul va jusqu’à l’automne de 1844. – 7BC 971 (1900).
Ellen White attendait le retour du Christ en son temps
On m’a montré la société présente à la conférence. L’ange dit: De la nourriture pour les vers, des sujets des sept dernières plaies, certains seront vivants et resteront sur la terre pour être traduits à la venue de Jésus. – 1T 131, 132 (1856).
Parce que le temps presse, nous devrions travailler avec diligence et double énergie. Nos enfants ne peuvent jamais entrer au collège. – 3T 159 (1872).
Il n’est vraiment pas sage d’avoir des enfants maintenant. Le temps presse, les périls des derniers jours nous attendent et les petits enfants seront en grande partie balayés avant cela. – Lettre 48, 1876.
En cette ère du monde, alors que les scènes de l’histoire de la Terre vont bientôt se terminer et que nous allons entrer dans une période de troubles comme jamais auparavant, moins le nombre de mariages contractés est élevé, tant pour les hommes que pour les femmes. – 5T 366 (1885).
L’heure viendra; il n’est pas très éloigné, et certains d’entre nous qui croyons maintenant seront vivants sur la terre, verront la prédiction vérifiée et entendront la voix de l’archange et la trompette de Dieu résonner de la montagne, de la plaine et de la mer jusqu’aux extrémités de la terre. – RH le 31 juillet 1888.
Le temps du test est juste pour nous, car le grand cri du troisième ange a déjà commencé dans la révélation de la justice de Christ, le Rédempteur qui pardonne le péché. – 1SM 363 (1892).
Le retard expliqué
La longue nuit de morosité est éprouvante, mais la matinée est différée par la miséricorde, car si le Maître venait à si peu, beaucoup seraient retrouvés non préparés. – 2T 194 (1868).
Si, après la grande déception de 1844, les adventistes avaient maintenu leur foi et s’étaient unis pour suivre la providence d’ouverture de Dieu, recevant le message du troisième ange et proclamant le pouvoir du Saint-Esprit au monde, ils auraient vu le salut de Dieu, le Seigneur aurait puissamment travaillé avec leurs efforts, le travail aurait été achevé, et Christ serait venu avant pour recevoir son peuple à sa récompense. . . . Ce n’était pas la volonté de Dieu que la venue de Christ soit ainsi retardée. . . .
Pendant quarante ans, l’incrédulité, les murmures et la rébellion ont exclu l’ancien Israël du pays de Canaan. Les mêmes péchés ont retardé l’entrée d’Israël moderne dans la Canaan céleste. Dans les deux cas, les promesses de Dieu étaient en faute. C’est l’incrédulité, la mondanité, la non-consécration et les querelles parmi les professes du Seigneur qui nous ont gardés dans ce monde de péché et de chagrin tant d’années. – Ev 695, 696 (1883).
Si l’église de Christ avait accompli son travail comme le Seigneur l’ordonnait, le monde entier l’aurait été avant et le Seigneur Jésus serait venu sur notre terre avec puissance et grande gloire. – DA 633, 634 (1898).
Les promesses de Dieu sont conditionnelles
Les anges de Dieu dans leurs messages aux hommes représentent le temps comme très court. [Voir Romains 13:11, 12; 1 Corinthiens 7:29; 1 Thessaloniciens 4:15, 17; Hébreux 10:25; Jacques 5: 8, 9; 1 Pierre 4: 7; Apocalypse 22: 6, 7.] Ainsi, il m’a toujours été présenté. Il est vrai que le temps a duré plus longtemps que prévu dans les premiers jours de ce message. Notre Sauveur n’est pas apparu aussi vite que nous l’espérions. Mais la Parole du Seigneur a-t-elle échoué? Jamais! Il faut se rappeler que les promesses et les menaces de Dieu sont également conditionnelles. [Voir Jérémie 18: 7-10; Jonas 3: 4-10.]. . .
Il se peut que nous devions rester ici dans ce monde à cause de l’insubordination de nombreuses années, à l’instar des enfants d’Israël, mais, pour l’amour de Christ, son peuple ne devrait pas ajouter péché au péché en accusant Dieu des conséquences de sa propre mauvaise action.– Ev 695, 696 (1901).
Ce que le Christ attend
Christ attend avec un désir ardent la manifestation de Lui-même dans son église. Lorsque le caractère de Christ sera parfaitement reproduit dans son peuple, il viendra alors le revendiquer comme sien.
C’est un privilège pour chaque chrétien, non seulement de rechercher, mais de hâter la venue de notre Seigneur Jésus-Christ. Si tous ceux qui professent que son nom porte des fruits pour sa gloire, la rapidité avec laquelle le monde entier serait semé de la semence de l’Évangile serait rapidement semé.Rapidement, la dernière grande récolte serait mûrie et Christ viendrait rassembler le précieux grain. – COL 69 (1900).
En donnant l’évangile au monde, il est de notre pouvoir de hâter le retour de notre Seigneur. Nous ne devons pas seulement rechercher mais hâter la venue du jour de Dieu (2 Pierre 3:12, en marge) .– DA 633 (1898).
Il a mis à notre disposition, grâce à sa coopération, la fin de cette scène de misère. – Ed 264 (1903).
Une limite à la tolérance de Dieu
Avec une précision infaillible, l’Infinite One garde toujours un compte avec toutes les nations. Bien que sa miséricorde soit accompagnée d’appels à la repentance, ce récit restera ouvert, mais lorsque les chiffres atteindront un certain montant, que Dieu a fixé, le ministère de sa colère commence. — 5T 208 (1882).
Dieu garde une trace avec les nations. Les chiffres gonflent contre eux dans les livres des cieux, et quand il sera devenu loi que la transgression du premier jour de la semaine soit punie, sa coupe sera alors pleine. – 7BC 910 (1886).
Dieu compte avec les nations. . . . Lorsque le temps sera venu où l’iniquité aura atteint la limite déclarée de la miséricorde de Dieu, sa patience cessera.Quand les chiffres accumulés dans les registres du ciel marqueront la somme de la transgression, la colère viendra.-5T 524 (1889).
Tandis que la miséricorde de Dieu tient longtemps au transgresseur, il existe une limite au-delà de laquelle les hommes ne peuvent pas continuer à pécher. Lorsque cette limite est atteinte, les offres de miséricorde sont retirées et le ministère du jugement commence. – PP 162, 165 (1890).
Le moment vient où, dans leur fraude et leur insolence, les hommes atteindront un point tel que le Seigneur ne leur permettra pas de passer et qu’ils apprendront qu’il existe une limite à la tolérance de Jéhovah. – 9T 13 (1909).
Il existe une limite au-delà de laquelle les jugements de Jéhovah ne peuvent plus être différés. – PK 417 (c. 1914).
La transgression a presque atteint sa limite
Le temps durera un peu plus longtemps jusqu’à ce que les habitants de la terre remplissent la coupe de leur iniquité, puis la colère de Dieu, qui sommeille depuis si longtemps, se réveille et ce pays de lumière boira la coupe de sa colère sans mélange. . – 1T 363 (1863).
La coupe de l’iniquité est presque remplie et la justice rétributive de Dieu est sur le point de descendre sur les coupables. – 4T 489 (1880).
La méchanceté des habitants du monde a presque rempli la mesure de leur iniquité. Cette terre a presque atteint le lieu où Dieu permettra au destructeur d’y exercer sa volonté. – 7T 141 (1902).
La transgression a presque atteint sa limite. La confusion remplit le monde et une grande terreur va bientôt s’abattre sur les êtres humains. La fin est très proche. Nous qui connaissons la vérité devrions nous préparer à ce qui va bientôt éclater sur le monde avec une surprise écrasante. – 8T 28 (1904).
Nous devrions garder le grand jour de Dieu devant nos esprits
Nous devons apprendre à penser et à nous attarder sur les grandes scènes du jugement qui se trouve juste devant nous, puis, si nous gardons les scènes du grand jour de Dieu devant nous, lorsque tout sera révélé, cela aura un effet sur notre caractère. Un frère m’a dit, soeur White, penses-tu que le Seigneur viendra dans dix ans? Quelle différence cela fait-il pour vous qu’il vienne dans deux, quatre ou dix ans? Pourquoi, dit-il, je pense que je ferais certaines choses différemment de ce que je fais maintenant si je savais que le Seigneur devait venir dans dix ans. Qu’est-ce que tu ferais? dit I. Pourquoi, dit-il, je vendrais ma propriété et commencerais à fouiller la Parole de Dieu et à essayer de prévenir les gens et de les amener à se préparer pour sa venue, et je plaiderais avec Dieu pour que je sois prêt à le rencontrer . Alors je dis: Si tu savais que le Seigneur ne viendrait pas avant vingt ans, tu vivrais différemment? Dit-il, je pense que je le ferais … .
Combien égoïste était l’expression qu’il vivrait une vie différente s’il savait que son Seigneur devait venir dans dix ans! Pourquoi, Enoch a marché avec Dieu 300 ans. C’est une leçon pour nous que nous marcherons avec Dieu tous les jours et nous ne sommes pas en sécurité si nous n’attendons pas et ne regardons pas. – Mme 10, 1886.
La brièveté du temps
Que le Seigneur ne donne pas de repos, de jour comme de nuit, à ceux qui sont maintenant insouciants et indolents dans la cause et le travail de Dieu.La fin est proche. C’est ce que Jésus voudrait que nous gardions toujours devant nous – la brièveté du temps. – Lettre 97, 1886.
Quand nous nous tiendrons avec les rachetés sur la mer de verre avec des harpes d’or et des couronnes de gloire et devant nous l’éternité non mesurée, nous verrons alors combien la période d’attente de la probation a été courte. – 10MR 266 (1886).
Dieu dernier jour église
Le peuple de Dieu garde ses commandements
Dieu a une église sur la terre qui élève la loi opprimée et présente au monde l’agneau de Dieu qui enlève les péchés du monde. . . .
Il n’ya qu’une seule église au monde qui, à l’heure actuelle, se trouve dans la brèche et compose la haie, construisant les anciennes friches. . . .
Que tous fassent attention à ne pas crier contre les seules personnes qui remplissent la description donnée du peuple du reste, qui observent les commandements de Dieu et ont foi en Jésus. . . . Dieu a un peuple distinct, une église sur terre sans égale, mais supérieur à tous dans leurs installations pour enseigner la vérité, défendre la loi de Dieu. . . . Mon frère, si vous enseignez que l’Église adventiste du septième jour est Babylone, vous avez tort. — TM 50, 58, 59 (1893). [LE LIVRE DE RÉVÉLATION SE CONCENTRE SUR DEUX PARTIES DU PEUPLE DE DIEU – LE SOUFFLE VISIBLE (12:17) ET MON PEUPLE À BABYLON (18: 4). Ce chapitre traite avec l’ancien et le chapitre 14, le puissant cri, traite avec le dernier.]
Ils ont le témoignage de Jésus
Au fur et à mesure que la fin approche et que l’oeuvre du dernier avertissement au monde s’étend, il devient de plus en plus important pour ceux qui acceptent la vérité présente de bien comprendre la nature et l’influence des témoignages, que Dieu a liés à sa providence l’œuvre du message du troisième ange depuis sa naissance même. – 5T 654 (1889).
Les hommes se lèvent plan après plan et l’ennemi cherchera à séduire les âmes de la vérité, mais tous ceux qui croient que le Seigneur a parlé par l’intermédiaire de Soeur White et lui ont donné un message seront à l’abri des nombreuses illusions qui surviendront au cours de ces dernières années. days. – 3SM 83, 84 (1906).
Il y aura ceux qui prétendent avoir des visions. Lorsque Dieu vous indique clairement que la vision vient de lui, vous pouvez l’accepter, mais ne l’acceptez d’aucune autre preuve, car des gens vont s’égarer de plus en plus à l’étranger et en Amérique. – 2SM 72 ( 1905).
Leurs doctrines bibliques historiques
Le passage du temps en 1844 a été une période de grands événements, ouvrant à nos yeux étonnés la purification du sanctuaire qui passe dans les cieux, et ayant décidé de la relation avec le peuple de Dieu sur la terre, [également] les messages des premier et second anges et le troisième, déroulant la bannière sur laquelle était inscrite, les commandements de Dieu et la foi de Jésus. L’un des points de repère sous ce message était le temple de Dieu, vu par son peuple céleste épris de vérité, et l’arche contenant la loi de Dieu. La lumière du sabbat du quatrième commandement éclaira ses rayons puissants dans le sentier des transgresseurs de la loi de Dieu. La non-immortalité du méchant est un ancien repère. Je ne peux évoquer rien de plus qui puisse rentrer dans la tête des anciens monuments. – CW 30, 31 (1889).
La mission distinctive des adventistes du septième jour
Le Seigneur a fait de nous les dépositaires de sa loi; Il nous a confié la vérité sacrée et éternelle, qui doit être transmise aux autres par des avertissements, des reproches et des encouragements fidèles. – 5T 381 (1885).
Les adventistes du septième jour ont été choisis par Dieu comme un peuple particulier, séparé du monde. Par le grand couperet de la vérité, il les a coupés de la carrière du monde et les a mis en relation avec lui-même. Il en a fait ses représentants et les a appelés à être ses ambassadeurs dans la dernière œuvre de salut. La plus grande richesse de vérité jamais confiée aux mortels, les avertissements les plus solennels et les plus effrayants jamais envoyés par Dieu à l’homme, leur ont été confiés pour être livrés au monde. – 7T 138 (1902).
Dans un sens particulier, les adventistes du septième jour ont été établis dans le monde en tant que gardiens et porteurs de lumière. A eux est confié le dernier avertissement pour un monde en péril. Sur eux brille la merveilleuse lumière de la Parole de Dieu. Ils ont reçu un ouvrage de la plus solennelle portée: la proclamation des messages des premier, deuxième et troisième anges. Il n’y a pas d’autre travail d’une si grande importance. Ils ne doivent permettre à rien d’autre d’absorber leur attention. – 9T19 (1909).
Raisons pour lesquelles l’église adventiste du septième jour a été organisée
Au fur et à mesure que notre nombre augmentait, il devenait évident que sans organisation, il y aurait une grande confusion et le travail ne serait pas poursuivi avec succès. Pour fournir le soutien du ministère, mener le travail dans de nouveaux domaines, protéger les églises et le ministère des membres indignes, conserver les biens de l’église, publier la vérité par la presse et de nombreux autres objets, l’organisation était indispensable. . . .
Son Esprit nous a dit qu’il devait y avoir ordre et discipline dans l’église – cette organisation était essentielle. Système et ordre se manifestent dans toutes les œuvres de Dieu à travers l’univers. L’ordre est la loi du ciel et devrait être la loi du peuple de Dieu sur la terre. – TM 26 (1902).
L’organisation sera toujours essentielle
À moins que les églises ne soient organisées de telle sorte qu’elles puissent exécuter et faire respecter l’ordre, elles n’ont rien à espérer pour l’avenir. – 1T 270 (1862).
Oh, comment Satan se réjouirait-il s’il pouvait réussir ses efforts pour intégrer ce peuple et désorganiser le travail à un moment où une organisation minutieuse est essentielle et qui sera le plus grand pouvoir de défense contre les soulèvements fallacieux et de réfuter les revendications non approuvées par La parole de Dieu! Nous voulons que les règles soient équitables, afin que le système d’organisation et d’ordre construit ne soit pas anéanti par un travail avisé et prudent. Une licence ne doit pas être accordée aux éléments désordonnés qui souhaitent contrôler le travail à l’heure actuelle.
Certains ont avancé l’idée que, à l’approche de la fin des temps, chaque enfant de Dieu agira indépendamment de toute organisation religieuse. Mais le Seigneur m’a dit que dans ce travail, l’indépendance de tout homme n’existe pas. [A PARTIR DU MANUSCRIT, LIRE AVANT LES DÉLÉGUÉS À LA SESSION DE LA CONFÉRENCE GÉNÉRALE, WASHINGTON, DC, LE 30 MAI 1909.] – 9 T 257, 258 (1909).
Alors que nous approchons de la crise finale, au lieu de penser que le besoin d’ordre et d’harmonie de l’action est moindre, nous devrions être plus systématiques qu’aujourd’hui. – 3SM 26 (1892).
L’autorité spéciale de l’Église de Dieu
Dieu a conféré à son église une autorité et un pouvoir spéciaux que personne ne peut justifier d’ignorer ni de mépriser, car il méprise ainsi la voix de Dieu. – 3T 417 (1875).
Dieu a conféré le plus haut pouvoir sous le ciel à son église. C’est la voix de Dieu dans son peuple uni en qualité d’église qui doit être respectée. – 3T 451 (1875).
Un temps de faiblesse spirituelle et de cécité
Tout ce que j’avais déclaré à Minneapolis, j’ai confirmé qu’une réforme devait passer par les églises. Des réformes doivent être apportées, car la faiblesse et l’aveuglement spirituels sont sur ceux qui ont été bénis avec une grande lumière et de précieuses opportunités et privilèges. En tant que réformateurs, ils étaient issus d’églises confessionnelles, mais ils jouent maintenant un rôle similaire à celui des églises. Nous espérions qu’il n’y aurait pas la nécessité d’une autre sortie. [C’EST LA SEULE DÉCLARATION CONNUE DU STYLO ÉLLEN WHITE INDIQUANT QU’ELLE PEUT-ÊTRE PERDRE DE CONFIANCE DANS L’ORGANISATION DE L’ÉGLISE ADVENTISTE DU XVIIe JOUR. LE DOUTE QU’ELLE A EXPRIMÉ ICI N’A JAMAIS ÉTÉ RÉPÉTÉ PENDANT LES VINGT-SIX ANS DE SA VIE.] Bien que nous nous efforcions de maintenir l’unité de l’Esprit dans les liens de la paix, nous ne cesserons pas, à la plume ou avec la voix, de protester contre le fanatisme . – EGW’88 356, 357 (1889).
Le Christ dit à ceux qui se vantent de leur lumière et qui n’y marchent pas encore: Mais je vous le dis, cela sera plus supportable pour Tyr et Sidon au jour du jugement que pour vous. Et toi, Capernaum [Adventistes du septième jour, qui as eu une grande lumière], qui sont exaltés au ciel [en ce qui concerne le privilège], tu seras descendu aux enfers, car si les immenses œuvres qui ont été faites en toi avaient été accomplies à Sodome, il serait resté jusqu’à ce jour. – RH le 1er août 1893. [LES COMMENTAIRES ÉCRITES SONT PAR ELLEN WHITE.] L’église est dans l’état de Laodicée. La présence de Dieu n’est pas au milieu d’elle. 1 NL 99 (1898).
Abus de pouvoir au siège de l’église
La Conférence générale est elle-même en train de se corrompre avec des sentiments et des principes erronés. . . .
Les hommes ont abusé de ceux qu’ils supposaient être sous leur juridiction. Ils étaient déterminés à amener les individus à leurs conditions; ils régneraient ou ruineraient. . . .
Le pouvoir à haute main qui a été développé, comme si la position a fait des hommes des dieux, me fait peur et doit causer la peur. C’est une malédiction où et par qui qu’il soit exercé. – TM 359-361 (1895).
Il y a dans l’ensemble trop de lourdes responsabilités confiées à quelques hommes, et certaines ne font pas de Dieu leur conseiller. Que savent ces hommes des nécessités du travail dans les pays étrangers? Comment peuvent-ils savoir comment décider les questions qui leur sont posées pour demander des informations? Il faudrait trois mois pour que les ressortissants de pays étrangers reçoivent une réponse à leurs questions, même s’il n’y avait pas de retard dans l’écriture. – TM 321 (1896).
Ceux qui vivent dans des pays lointains ne feront pas ce que leur jugement leur dit est juste à moins d’avoir au préalable demandé la permission à Battle Creek. Avant d’avancer, ils attendent Oui ou Non de cet endroit. – SpT-A (9) 32 (1896).
Il n’est pas sage de choisir un homme à la présidence de la Conférence générale. Les travaux de la Conférence générale se sont étendus et certaines choses ont été compliquées inutilement. Un manque de discernement a été démontré. Il devrait y avoir une division du champ ou un autre plan devrait être conçu pour changer l’ordre actuel des choses. – TM 342 (1896). [L’ÉGLISE ADVENTISTE DU SEPTIÈME JOUR A ÉTÉ ORGANISÉE EN 1863 AVEC 3 500 MEMBRES, UNE CONFÉRENCE LOCALE D’UNE DOUZAINE, SUR UNE TRENTE DE TRÈS TRAVAILLEURS MINISTÉRIELS, ET UN COMITÉ GÉNÉRAL DE CONFÉRENCE. LE PRESIDENT DE LA CONFERENCE GENERALE ETAIT BIEN CAPABLE DE FOURNIR LE LEADERSHIP ET LES CONSEILS REQUIS PAR CETTE PETITE ORGANISATION. IL POURRAIT PARTICIPER PERSONNELLEMENT À CHAQUE RÉUNION IMPORTANTE ET, EN OUTRE, DONNER UNE ATTENTION PERSONNELLE À DE NOMBREUX AFFAIRES LIÉES AU TRAVAIL DE PUBLICATION.Toutefois, en 1896, les travaux de l’Église ont été considérablement étendus aux États-Unis et étendus à l’Europe, à l’Australie et à l’Afrique. IL n’ÉTAIT PLUS POSSIBLE D’UN HOMME DONNER UNE SUPERVISION ADÉQUATE ET UNE DIRECTION À UN TEL TRAVAUX DE GRAND ÉLABORATION.ELLEN WHITE A DEMANDÉ UNE DIVISION DU TERRAIN AFIN QUE NOS MEMBRES DE L’ÉGLISE DANS LE MONDE NE CONTINUENT PAS À RECHERCHER UN CONSEILLER UNIQUE. CELA A ÉTÉ ACCOMPLI PAR LA CRÉATION DE CONFÉRENCES DE L’UNION ET DE DIVISIONS MONDIALES.]
Les leaders non sages ne parlent pas pour Dieu
La voix de Battle Creek, qui a été considérée comme une autorité pour conseiller le travail à effectuer, n’est plus la voix de Dieu. 17MR 185 (1896).
Cela fait quelques années que je considère la Conférence générale comme la voix de Dieu. – 17MR 216 (1898).
Que ces hommes se tiennent dans un lieu sacré, en tant que voix de Dieu aux yeux du peuple, comme nous le pensions jadis par la Conférence générale – c’est du passé. – GCB 3 avril 1901, p. 25
Une nouvelle dénomination non nécessaire
Vous allez prendre des passages dans les Témoignages qui parlent de la fin de la probation, des tremblements parmi le peuple de Dieu, et vous allez parler de la sortie de ce peuple d’un peuple plus pur et plus saint qui se lèvera. Maintenant tout cela plaît à l’ennemi. . . . Si beaucoup acceptaient les points de vue que vous avançiez, et parliez-les et agissiez sur eux, nous assisterions à l’une des plus grandes excitations fanatiques jamais observées chez les adventistes du septième jour. C’est ce que veut Satan. 1 179 (1890).
Le Seigneur ne vous a pas donné le message d’appeler Babylone les adventistes du septième jour et d’appeler le peuple de Dieu à sortir d’elle. Toutes les raisons que vous pouvez présenter ne peuvent peser de tout mon poids à ce sujet, car le Seigneur m’a donné un éclairage décidé qui s’oppose à un tel message. . . .
Je sais que le Seigneur aime son église. Il ne doit pas être désorganisé ou divisé en atomes indépendants. Il n’y a pas la moindre cohérence dans cela; il n’y a pas la moindre preuve qu’une telle chose se produira. – 2SM 63, 68, 69 (1893).
Je vous dis, mes frères, que le Seigneur a un corps organisé à travers lequel il travaillera. . . . Quand quelqu’un se sépare du corps organisé des gens qui observent les commandements de Dieu, quand il commence à peser l’église dans sa balance humaine et commence à prononcer un jugement contre eux, alors vous pouvez savoir que Dieu ne le dirige pas. Il fait fausse route. 3SM 17, 18 (1893).
Dieu mettra tout en ordre
Il n’y a pas besoin de douter, d’avoir peur que le travail ne réussisse pas. Dieu est à la tête du travail et il mettra tout en ordre. Si les choses doivent être ajustées à la tête du travail, Dieu y veillera et s’efforcera de corriger tous les torts. Ayons la foi que Dieu va transporter le port noble qui porte le peuple de Dieu en toute sécurité dans le port. – 2SM 390 (1892).
Dieu n’a aucune église vivante? Il a une église, mais c’est l’église militante, pas l’église triomphante. Nous sommes désolés qu’il y ait des membres défectueux, qu’il y ait de l’ivraie au milieu du blé. . . . Bien que des maux existent dans l’église et le resteront jusqu’à la fin du monde, l’église en ces derniers jours doit être la lumière du monde pollué et démoralisé par le péché. L’église, affaiblie et défectueuse, ayant besoin d’être réprimandée, avertie et conseillée, est le seul objet sur la terre sur lequel Christ accorde son regard suprême. – TM 45, 49 (1893).
Les remparts de Satan ne triompheront jamais. La victoire sera au message du troisième ange. De même que le capitaine de l’armée du Seigneur détruit les murs de Jéricho, le peuple respectant les commandements du Seigneur triomphera et tous les éléments adverses seront vaincus. – TM 410 (1898).
Répartition des responsabilités demandée
Ce que nous voulons maintenant, c’est une réorganisation. Nous voulons commencer par la fondation et construire sur un principe différent. . . .
Voici les hommes qui se tiennent à la tête de nos diverses institutions, des intérêts éducatifs et des conférences dans différentes localités et dans différents États. Tous doivent être des hommes représentatifs, avoir une voix dans le façonnement et la mise en forme des plans à exécuter. Il doit y avoir plus d’un, deux ou trois hommes pour considérer l’ensemble du vaste domaine. Le travail est excellent et aucun esprit humain ne peut planifier le travail à accomplir. . . .
Maintenant, je tiens à dire que Dieu n’a placé aucun pouvoir royal dans nos rangs pour contrôler telle ou telle branche de l’œuvre. Le travail a été grandement limité par les efforts pour le contrôler dans chaque ligne. . . . Il doit y avoir une rénovation, une réorganisation; un pouvoir et une force doivent être apportés aux comités qui sont nécessaires. [DE LA ALLOCUTION D’ELLEN WHITE LE 2 AVRIL 1901, À LA SÉANCE DE LA CONFÉRENCE GÉNÉRALE À BATTLE CREEK.] – GCB, 3 avril 1901, p. 25, 26.
De nouvelles conférences doivent être formées. C’est dans l’ordre de Dieu que la conférence de l’Union a été organisée en Australasie. . . . Il n’est pas nécessaire d’envoyer des milliers de kilomètres à Battle Creek pour obtenir des conseils, puis d’attendre des semaines avant d’obtenir une réponse. Ceux qui ont raison sur le terrain doivent décider de ce qui doit être fait. – GCB 5 avril 1901, p. 69, 70.
La session de la Conférence générale de 1901 répond
Selon vous, qui est parmi nous depuis le début de cette conférence? Qui a gardé les caractéristiques répréhensibles qui apparaissent généralement dans une telle réunion? Qui a marché dans les allées de ce tabernacle? Le Dieu du ciel et ses anges. Et ils ne sont pas venus ici pour vous mettre en pièces, mais pour vous donner un esprit juste et pacifique. Ils ont été parmi nous pour travailler les œuvres de Dieu, pour retenir les forces des ténèbres, pour que le travail que Dieu a conçu soit accompli ne soit pas entravé. Les anges de Dieu travaillent parmi nous. . . .
Je n’ai jamais été aussi étonné de ma vie que de la tournure qu’a prise cette réunion. Ce n’est pas notre travail. Dieu l’a apporté. Des instructions à ce sujet m’ont été présentées, mais jusqu’à ce que la somme soit calculée lors de cette réunion, je ne pouvais pas comprendre ces instructions. Les anges de Dieu ont marché dans cette congrégation. Je veux que chacun d’entre vous se souvienne de cela et que vous vous souveniez également que Dieu a dit qu’il guérirait les plaies de son peuple. – GCB 25 avril 1901, p. 463, 464.
Au cours de la Conférence générale, le Seigneur a puissamment œuvré pour son peuple. Chaque fois que je pense à cette réunion, une douce solennité me prend et envoie une lueur de gratitude à mon âme. Nous avons vu les majestueux steppings du Seigneur notre Rédempteur. Nous louons son saint nom, car il a apporté la délivrance à son peuple. – RH 26 novembre 1901.
Il a été nécessaire d’organiser des conférences syndicales pour que la Conférence générale ne dicte pas toutes les conférences séparées. Le pouvoir conféré à la Conférence ne doit pas être centré sur un homme, deux hommes ou six hommes; il doit y avoir un conseil d’hommes par division. – Mme 26, 3 avril 1903. [POUR PLUS D’INFORMATIONS SUR LES CHANGEMENTS ORGANISATIONNELS EFFECTUÉS LORS DE LA SÉANCE DE LA CONFÉRENCE GÉNÉRALE DE 1901, VOYEZ L’ENCYCLOPÉDIE ADVENTISTE DU SEPTIÈME JOUR (VOL. 10 SÉRIE DE RÉFÉRENCE), ÉDITION RÉVISÉE, PP. 1050-1053.]
Réaffirmation de la confiance dans l’organisation de la SDA
Nous ne pouvons pas nous retirer du fondement que Dieu a établi. Nous ne pouvons pas entrer maintenant dans une nouvelle organisation, car cela signifierait l’apostasie de la vérité. – 2SM 390 (1905).
Je suis chargé de dire aux adventistes du septième jour du monde entier que Dieu nous a appelés, en tant que peuple, à être un trésor particulier pour lui-même. Il a ordonné que son église sur terre reste parfaitement unie dans l’Esprit et le conseil du Seigneur des armées jusqu’à la fin des temps. – 2SM 397 (1908).
Parfois, quand un petit groupe d’hommes chargés de la gestion générale du travail a cherché, au nom de la Conférence générale, à mettre en œuvre des plans peu judicieux pour restreindre le travail de Dieu, j’ai dit que je ne pouvais plus considérer la voix de la Conférence générale, représentée par ces quelques hommes, en tant que voix de Dieu. Mais cela ne veut pas dire que les décisions d’une Conférence générale composée d’une assemblée d’hommes représentatifs dûment nommés de toutes les parties du champ ne devraient pas être respectées.
Dieu a ordonné que les représentants de son église de toutes les parties de la terre, réunis en conférence générale, aient autorité. L’erreur que certains risquent de commettre est de donner à l’esprit et au jugement d’un seul homme ou d’un petit groupe d’hommes la pleine mesure de l’autorité et de l’influence que Dieu a investies dans son église par le jugement et la voix du La Conférence générale s’est réunie pour planifier la prospérité et le progrès de son œuvre. – 9T 260, 261 (1909).
Dieu a conféré à son église une autorité et un pouvoir spéciaux que personne ne peut justifier de négliger ni de mépriser, car celui qui le fait méprise la voix de Dieu. – AA 164 (1911).
Je suis encouragé et béni lorsque je réalise que le Dieu d’Israël guide toujours son peuple et qu’il continuera d’être avec eux jusqu’à la fin. – 2SM 406 (1913). [DU MESSAGE FINAL D’ELLEN WHITE À L’ÉGLISE ADVENTISTE DU SEPTIÈME JOUR EN SÉANCE DE LA CONFÉRENCE GÉNÉRALE. LE 27 MAI 1913, LE PRESIDENT DE LA CONFERENCE GENERALE, AG DANIELLS, AURA LIE LORS DE SES MOTS REASSURANTS.] Une déclaration de WC White Je lui ai dit [MME. LIDA SCOTT] COMMENT MÈRE A VU L’EXPÉRIENCE DE L’ÉGLISE RESTANTE ET DE SON ENSEIGNEMENT POSITIF QUE DIEU NE PERMETTRA PAS CETTE DÉNOMINATION DE POUVOIR TOTALEMENT D’APOSTATISER QU’IL YAURAIT L’AVENIR D’UNE AUTRE ÉGLISE. 1915, Fichier de correspondance White Estate.
Un réveil spirituel toujours nécessaire
Un jour, à midi, j’écrivais du travail qui aurait pu être fait lors de la dernière Conférence générale (1901) si les hommes en position de confiance avaient suivi la volonté et la voie de Dieu. Ceux qui ont eu une grande lumière n’ont pas marché dans la lumière. La réunion était close et la pause n’a pas été faite. Les hommes ne se sont pas humiliés devant le Seigneur comme ils auraient dû le faire, et le Saint-Esprit n’a pas été communiqué.
J’avais écrit jusque-là quand j’avais perdu connaissance et j’avais l’impression d’assister à une scène à Battle Creek.
Nous étions rassemblés dans l’auditorium du Tabernacle. La prière a été offerte, un cantique a été chanté et la prière a été à nouveau offerte. La supplication la plus sérieuse a été faite à Dieu. La réunion a été marquée par la présence du Saint-Esprit. . . .
Personne ne semblait être trop fier pour faire une confession sincère, et ceux qui dirigeaient cette œuvre étaient ceux qui avaient de l’influence, mais qui auparavant n’avaient pas eu le courage de confesser leurs péchés.
Il y avait des réjouissances comme jamais auparavant dans le Tabernacle.
Ensuite, je me suis réveillé de mon inconscience et, pendant un moment, je ne pouvais plus penser à où j’étais. Mon stylo était toujours dans ma main.Les paroles m’ont été dites: cela aurait pu être. Le Seigneur attendait tout cela pour son peuple. Tout le ciel attendait d’être aimable. Je pensais à ce que nous aurions pu faire si des travaux approfondis avaient été réalisés lors de la dernière Conférence générale. – 8T 104-106 (5 janvier 1903).
J’ai été profondément impressionné par les scènes qui se sont déroulées récemment devant moi pendant la nuit. Il semblait y avoir un grand mouvement – une œuvre de réveil – qui allait de l’avant dans de nombreux endroits. Notre peuple s’alignait et répondait à l’appel de Dieu. – TM 515 (1913). [DU PREMIER MESSAGE D’ELLEN WHITE À LA SÉANCE DE LA CONFÉRENCE GÉNÉRALE DE 1913.] La patience de Dieu envers son peuple L’Église n’a malheureusement pas réussi à répondre aux attentes de son Rédempteur, mais le Seigneur ne s’est pas retiré de son peuple. Il supporte encore avec eux, non pas à cause de la bonté qui y est trouvée, mais pour que son nom ne soit pas déshonoré devant les ennemis de la vérité et de la justice, afin que les organismes sataniques ne triomphent pas dans la destruction du peuple de Dieu. Il a longtemps supporté leur impertinence, leur incrédulité et leur folie. Avec une patience et une compassion merveilleuses, il les a disciplinés. S’ils tiennent compte de ses instructions, il purifiera leurs tendances perverses, les sauvant d’un salut éternel et les transformant en monuments éternels de la puissance de sa grâce. – ST. 13 novembre 1901.
Rappelons-nous que l’église, si faible et si défaillante qu’elle soit, est le seul objet sur la terre sur lequel Christ accorde son regard suprême. Il l’observe constamment avec sollicitude et le renforce par son Saint-Esprit. – 2SM 396 (1902).
Dieu travaille avec ceux qui lui sont fidèles
Le Seigneur Jésus aura toujours un peuple élu pour le servir. Lorsque le peuple juif a rejeté Christ, le prince de la vie, il leur a pris le royaume de Dieu et l’a donné aux païens. Dieu continuera à travailler sur ce principe avec chaque branche de son travail.
Lorsqu’une église se révèle infidèle à la parole du Seigneur, quelle que soit sa position, si élevée et sacrée que soit leur vocation, le Seigneur ne peut plus travailler avec elles. D’autres sont alors choisis pour assumer des responsabilités importantes. Mais si ceux-ci, à leur tour, ne purifient pas leur vie de toutes les mauvaises actions, s’ils n’établissent pas de principes purs et saints dans toutes leurs frontières, le Seigneur les affligera et les humiliera cruellement et, à moins qu’ils ne se repentent, les chasseront de leur placez-les et faites-leur un reproche. – 14 MR 102 (1903).
Jugé par la lumière accordée
Dans les balances du sanctuaire, l’église adventiste du septième jour doit être pesée. Elle sera jugée en fonction des privilèges et des avantages dont elle dispose. Si son expérience spirituelle ne correspond pas aux avantages que Christ lui a accordés, à un coût infini, si les bénédictions accordées ne l’ont pas qualifiée pour accomplir le travail qui lui a été confié, elle se verra condamnée à la phrase: Trouvée manquante. À la lumière des occasions qui lui sont offertes, elle sera jugée. . . .
Des avertissements solennels d’avertissement, manifestés dans la destruction d’installations chères au BASSLE CREEK SANITARIUM, LA PLUS GRANDE ET LA PLUS CONNUE INSTITUTION ADVENTISTE DANS LE MONDE, SONT BRULÉS AU SOL, LE 18 FÉVRIER 1902, CELA A ÉTÉ SUIVI PAR LA DESTRUCTION DE LA REVUE ET HERALD PUBLISHING ASSOCIATION, ÉGALEMENT PAR FEU, LE 30 DÉCEMBRE 1902.] pour le service, dites-nous: Souviens-toi donc d’où tu es tombé, repens-toi et fais les premières œuvres (Apocalypse 2: 5). . . .
À moins que l’église, qui est en train de prendre sa retraite en arrière, ne se repente et ne se convertisse, elle mangera du fruit de son acte, jusqu’à ce qu’elle se déteste. Quand elle résiste au mal et choisit le bien, quand elle cherche Dieu en toute humilité et atteint son grand appel en Christ, debout sur la plate-forme de la vérité éternelle et par la foi en s’accrochant aux acquis qui lui ont été préparés, elle sera guérie. Elle apparaîtra dans la simplicité et la pureté données par Dieu, séparées des enchevêtrements terrestres, montrant que la vérité l’a réellement rendue libre. Alors ses membres seront en effet les élus de Dieu, ses représentants. – 8T 247-251 (21 avril 1903).
L’histoire d’Israël est un avertissement pour nous
Dans ces derniers jours, le peuple de Dieu sera exposé aux mêmes dangers que l’ancien Israël. Ceux qui ne recevront pas les avertissements que Dieu donne tomberont dans les mêmes périls que l’ancien Israël et ne parviendront pas à se reposer par l’incrédulité. L’ancien Israël a souffert de calamités à cause de son cœur non sanctifié et de ses volontés non soumises. Leur rejet final en tant que nation était le résultat de leur propre incrédulité, confiance en soi, impénitence, aveuglement mental et dureté de cœur. Dans leur histoire, nous avons un signal de danger devant nous. Prenez garde, frères, de peur qu’il n’y ait en vous un mauvais cœur d’incrédulité en s’éloignant du Dieu vivant. . . . Car nous sommes devenus participants du Christ, si nous maintenons le commencement de notre confiance ferme jusqu’à la fin (Hébreux 3:12, 14) .– Lettre 30, 1895.
L’église militante est imparfaite
L’église militante n’est pas l’église triomphante, et la terre n’est pas le ciel. L’église est composée d’hommes et de femmes égarés et imparfaits qui ne sont que des apprenants à l’école du Christ, pour être formés, disciplinés, éduqués, pour cette vie et pour l’avenir, la vie immortelle. – ST le 4 janvier 1883.
Certaines personnes semblent penser qu’en entrant dans l’église, leurs attentes seront satisfaites et ne rencontreront que ceux qui sont purs et parfaits.Ils sont zélés dans leur foi et quand ils voient des fautes parmi les membres d’église, ils disent: Nous avons quitté le monde pour ne pas avoir d’association avec des personnages pervers, mais le mal est là aussi; et ils demandent, comme les serviteurs de la parabole, d’où vient alors l’ivraie?Mais nous n’avons pas besoin d’être ainsi déçus, car le Seigneur ne nous a pas garantis de conclure à la perfection de l’église; et tout notre zèle ne réussira pas à rendre l’église militante aussi pure que l’église triomphante. – TM 47 (1893).
L’Église triomphante sera fidèle et semblable à Christ
Le travail va bientôt se terminer. Les membres de l’église militante qui se sont montrés fidèles deviendront l’église triomphante. – Ev 707 (1892).
La vie de Christ était une vie chargée d’un message divin de l’amour de Dieu, et il aspirait intensément à transmettre cet amour aux autres dans une mesure riche. La compassion émanait de son visage et sa conduite était caractérisée par la grâce, l’humilité, la vérité et l’amour. Chaque membre de son militant d’église doit manifester les mêmes qualités, s’il veut rejoindre l’église triomphante. – FE 179 (1891)
Vie dévotionnelle du reste
Une vie double
Dans cet âge, juste avant la seconde venue du Christ dans les nuages ??du ciel, une œuvre telle que celle de Jean [le Baptiste] doit être accomplie. Dieu appelle les hommes qui prépareront un peuple à se tenir dans le grand jour du Seigneur. . . . Afin de transmettre un message tel que celui de Jean, nous devons vivre une expérience spirituelle semblable à la sienne. Le même travail doit être accompli en nous. Nous devons voir Dieu et le voir perdre de vue de soi. – 8T 332, 333 (1904).
La communion avec Dieu ennoblira le caractère et la vie. Les hommes comprendront, comme les premiers disciples, que nous avons été avec Jésus.Cela donnera au travailleur un pouvoir que rien d’autre ne peut donner. De ce pouvoir, il ne doit pas se permettre d’être privé. Nous devons mener une double vie: une vie de pensée et d’action, de prière silencieuse et de travail sérieux. – MH 512 (1905).
La prière et l’effort, l’effort et la prière seront les affaires de votre vie. Vous devez prier comme si l’efficacité et les louanges étaient toutes dues à Dieu et le travail comme si le devoir vous appartenait. – 4T 538 (1881).
Aucun homme n’est en sécurité pendant un jour ou une heure sans prière. – GC 530 (1911).
Celui qui ne fait que prier cessera bientôt de prier. – SC 101 (1892).
Enraciné dans le Christ
La tempête arrive, la tempête qui mettra en doute la foi de chaque homme. Les croyants doivent maintenant être fermement enracinés dans le Christ, sinon ils seront égarés par une phase d’erreur. – Ev 361, 362 (1905).
Il serait bien pour nous de passer chaque jour une heure de réflexion dans la contemplation de la vie du Christ. Nous devrions le prendre point par point et laisser l’imagination saisir chaque scène, en particulier celle qui se termine. – DA 83 (1898).
La seule défense contre le mal est la présence du Christ dans le cœur par la foi en sa justice. À moins que nous n’entretenions un lien vital avec Dieu, nous ne pourrons jamais résister aux effets impies de l’amour de soi, de l’indulgence de soi et de la tentation de pécher. Nous pouvons laisser de nombreuses mauvaises habitudes, pour le moment nous pouvons nous séparer de Satan; mais sans connexion vitale avec Dieu, à travers l’abandon de nous-mêmes à lui, instant après instant, nous serons vaincus. Sans une connaissance personnelle du Christ et une communion continuelle, nous sommes à la merci de l’ennemi et nous le ferons à la fin. – DA 324 (1898).
Christ et Lui crucifiés devraient être le thème de la contemplation, de la conversation et de notre émotion la plus joyeuse. – SC 103, 104 (1892).
Moulé par le Saint-Esprit
Jamais le cœur humain ne connaîtra le bonheur tant qu’il n’aura pas été soumis à l’Esprit de Dieu. L’Esprit adapte l’âme renouvelée au modèle, Jésus-Christ. Par son influence, l’inimitié contre Dieu est transformée en foi et amour et l’orgueil en humilité. L’âme perçoit la beauté de la vérité et le Christ est honoré pour l’excellence et la perfection de son caractère. – OHC 152 (1896).
Il n’y a pas d’impulsion de notre nature, pas une faculté de l’esprit ou une inclination du cœur, mais il faut être, instant après instant, sous le contrôle de l’Esprit de Dieu. – PP 421 (1890).
L’Esprit illumine nos ténèbres, informe notre ignorance et nous aide dans nos multiples nécessités. Mais l’esprit doit constamment sortir après Dieu. Si la mondanité est autorisée à entrer, si nous n’avons aucun désir de prier, aucun désir de communier avec Celui qui est la source de force et de sagesse, l’Esprit ne demeurera pas avec nous. – OHC 154 (1904).
La nécessité de l’étude biblique
Aucun cœur renouvelé ne peut être maintenu dans un état de douceur sans l’application quotidienne du sel de la Parole. La grâce divine doit être reçue quotidiennement, sinon aucun homme ne restera converti. – OHC 215 (1897).
Laissez votre foi être étayée par la Parole de Dieu. Saisissez fermement le témoignage vivant de la vérité. Ayez foi en Christ en tant que Sauveur personnel. Il a été et sera toujours notre rocher des âges. – Ev 362 (1905).
Les chrétiens devraient se préparer à ce qui va bientôt éclater sur le monde avec une surprise écrasante. Ils devraient le faire en étudiant avec diligence la Parole de Dieu et en s’efforçant de conformer leur vie à ses préceptes. – PK 626 (c. 1914).
Seuls ceux qui ont enrichi l’esprit avec les vérités de la Bible résisteront au dernier grand conflit. — GC 593, 594 (1911).
Seuls ceux qui ont été des étudiants assidus des Écritures et qui ont reçu l’amour de la vérité seront protégés de la puissante illusion qui prend le monde en captivité. – GC 625 (1911).
Notre peuple a besoin de comprendre les oracles de Dieu; ils doivent avoir une connaissance systématique des principes de la vérité révélée, ce qui leur conviendra pour ce qui va sur la terre et les empêchera d’être emportés par tout vent de doctrine. – 5T 273 (1885).
Commettez les Écritures en mémoire
Plusieurs fois par jour, des moments précieux doivent être consacrés à la prière et à l’étude des Écritures, si ce n’est que pour mémoriser un texte, que la vie spirituelle puisse exister dans l’âme. – 4T 459 (1880).
La précieuse Parole de Dieu est la norme pour les jeunes qui seraient fidèles au roi des cieux. Laissez-les étudier les Ecritures. Laisse-les mémoriser texte après texte et acquérir la connaissance de ce que le Seigneur a dit. – ML 315 (1887).
Construisez un mur de Écritures autour de vous et vous verrez que le monde ne peut pas le briser. Consignez les Écritures dans la mémoire, puis rejetez-les sur Satan lorsqu’il vient avec ses tentations. C’est écrit. C’est ainsi que notre Seigneur a fait face aux tentations de Satan et qu’il leur a résisté. – RH 10 avril 1888.
Suspendez dans la salle du souvenir les paroles précieuses du Christ. Ils doivent être évalués bien au-dessus de l’argent ou de l’or. – 6T 81 (1900).
Gardez avec vous une Bible de poche pendant que vous travaillez et améliorez chaque occasion de mémoriser ses précieuses promesses. – RH, 27 avril 1905.
Le temps viendra où beaucoup seront privés de la Parole écrite. Mais si ce mot est imprimé dans la mémoire, personne ne peut nous le prendre. — 20MR 64 (1906).
Étudiez la Parole de Dieu. Mémorisez ses précieuses promesses pour que, lorsque nous serons privés de nos Bibles, nous puissions encore être en possession de la Parole de Dieu. – 10MR 298 (1909).
Apocalypse 14 une ancre au peuple de Dieu
En ces derniers jours, il est de notre devoir de déterminer le sens des messages des premier, deuxième et troisième anges. Toutes nos transactions doivent être en accord avec la Parole de Dieu. Les messages des premier, deuxième et troisième anges sont tous unis et sont révélés dans le quatorzième chapitre de l’Apocalypse, du sixième verset à la fin. – 13MR 68 (1896).
Nombre de ceux qui ont adopté le troisième message n’avaient pas vécu l’expérience des deux messages précédents. Satan l’a compris et son mauvais œil était sur eux pour les renverser. mais le troisième ange les dirigeait vers le lieu très saint et ceux qui avaient eu une expérience dans le passé des messages leur indiquaient le chemin du sanctuaire céleste. Beaucoup ont vu la chaîne de vérité parfaite dans les messages des anges et les ont volontiers reçues dans leur ordre, et ont suivi Jésus par la foi dans le sanctuaire céleste. Ces messages m’ont été présentés comme une ancre au peuple de Dieu. Ceux qui les comprennent et les reçoivent ne seront pas balayés par les nombreuses illusions de Satan. – EW 256 (1858).
Eduquer l’esprit pour croire à la parole de Dieu
Ceux qui se sentent libres de remettre en question la Parole de Dieu, de douter de tout ce qui présente une possibilité d’incrédulité, se rendront compte qu’il faudra un énorme combat pour avoir la foi lorsque des problèmes surgiront. Il sera presque impossible de vaincre l’influence qui lie l’esprit éduqué dans la ligne de l’incroyance, car, de ce fait, l’âme est liée au piège de Satan et devient impuissante à briser le réseau terrible qui a été tissé de plus en plus près de l’âme.
En prenant position de doute, l’homme appelle à son aide les agences de Satan. Mais le seul espoir de quelqu’un qui a été éduqué dans la ligne de l’incrédulité est de tomber complètement impuissant sur le Sauveur et, comme un enfant, de soumettre sa volonté et son chemin au Christ pour qu’il soit amené des ténèbres à sa merveilleuse lumière. L’homme n’a pas le pouvoir de se remettre du piège de Satan. Celui qui s’instruit dans le questionnement, le doute et la critique se renforce dans l’infidélité. — Mme 3, 1895.
Préparation pour les essais futurs
Les serviteurs de Christ ne doivent pas préparer de discours lors de leur procès en justice pour leur foi. Leur préparation doit être faite jour après jour, en conservant dans leur cœur les précieuses vérités de la Parole de Dieu, en se nourrissant de l’enseignement de Christ et en renforçant leur foi par la prière; ensuite, une fois jugé, le Saint-Esprit leur rappellera les vérités mêmes qui atteindront le cœur de ceux qui viendront pour être entendus. Dieu mémorisera la connaissance obtenue en recherchant diligemment les Écritures au moment même où cela est nécessaire. – CSW 40, 41 (1900).
Quand le moment du procès arrivera, il y a des hommes qui prêchent maintenant à d’autres qui constateront, en examinant les positions qu’ils occupent, qu’il y a beaucoup de choses pour lesquelles ils ne peuvent donner aucune raison satisfaisante. Jusque-là, ils ne connaissaient pas leur grande ignorance. Et nombreux sont ceux qui croient dans l’église qu’ils comprennent ce qu’ils croient, mais jusqu’à ce qu’une controverse ne se pose, ils ne connaissent pas leur propre faiblesse. Séparés de ceux qui ont la même foi et obligés de se tenir seuls et seuls pour expliquer leur croyance, ils seront surpris de voir à quel point leurs idées sur ce qu’elles avaient accepté comme vérité étaient confuses. – 5T 707 (1889).
Contrôler les pouvoirs moraux
La capacité de donner une raison à notre foi est un bon accomplissement, mais si la vérité ne va pas plus loin que cela, l’âme ne sera jamais sauvée. Le cœur doit être purifié de toute souillure morale. – OHC 142 (1893).
Peu de gens réalisent qu’il est du devoir d’exercer un contrôle sur leurs pensées et leur imagination. Il est difficile de garder l’esprit indiscipliné sur des sujets rentables. Mais si les pensées ne sont pas correctement utilisées, la religion ne peut s’épanouir dans l’âme. L’esprit doit être préoccupé par les choses sacrées et éternelles, sinon il chérira des pensées insignifiantes et superficielles. Les pouvoirs intellectuels et moraux doivent être disciplinés. Ils seront renforcés et améliorés par l’exercice. – OHC 111 (1881).
Nous avons grandement besoin d’encourager et de cultiver des pensées pures et chastes et de renforcer les pouvoirs moraux plutôt que les pouvoirs inférieurs et charnels. Dieu nous aide à nous réveiller de nos appétits complaisants! – MM 278 (1896).
L’exemple d’Enoch
Hénoc a marché avec Dieu trois cents ans avant sa traduction au ciel et l’état du monde n’était donc pas plus favorable à la perfection du caractère chrétien qu’aujourd’hui. Et comment Enoch a-t-il marché avec Dieu? Il a éduqué son esprit et son cœur de manière à ce qu’il se sente toujours en présence de Dieu et, lorsqu’il est perplexe, ses prières montent à Dieu pour le garder.
Il a refusé de suivre un cours qui offenserait son Dieu. Il a gardé le Seigneur continuellement devant lui. Il prierait, enseigne-moi ton chemin, afin que je ne me trompe pas. Quel est ton plaisir à mon sujet? Que dois-je faire pour vous honorer, mon Dieu? Ainsi, il façonnait constamment son chemin et son cours conformément aux commandements de Dieu, et il avait une confiance parfaite en son Père céleste, pour qu’il l’aide. Il n’avait aucune pensée ni volonté de sa part. Tout était plongé dans la volonté de son père.
Or, Enoch était un représentant de ceux qui seront sur la terre lorsque le Christ viendra, qui seront traduits au ciel sans voir la mort. – 1SAT 32 (1886).
Enoch avait des tentations aussi bien que nous. Il était entouré d’une société pas plus favorable à la justice que ce qui nous entoure. L’atmosphère qu’il respirait était entachée de péché et de corruption, à l’image de la nôtre, mais il menait une vie de sainteté. Il ne connaissait pas les péchés dominants de son époque. Alors, puissions-nous rester purs et non corrompus. – 2T 122 (1868).
Rappelez-vous les bénédictions passées de Dieu
En examinant notre histoire passée, après avoir parcouru chaque étape d’avancée jusqu’à notre position actuelle, je peux dire: Louange à Dieu! En voyant ce que le Seigneur a accompli, je suis étonné et confiant en Christ en tant que leader. Nous n’avons rien à craindre pour l’avenir, si ce n’est que nous oublierons la façon dont le Seigneur nous a conduits et son enseignement dans notre histoire passée. – LS 196 (1902).
Un temps pour une réflexion sérieuse
S’il y a déjà eu un moment où une réflexion sérieuse devient celle de tous ceux qui craignent Dieu, c’est maintenant que la piété personnelle est essentielle. La question devrait être posée: que suis-je, et quels sont mon travail et ma mission en ce moment? De quel côté est-ce que je travaille, du côté du Christ ou du côté de l’ennemi? Que chaque âme s’humilie maintenant devant Dieu, car maintenant nous vivons sûrement dans le grand jour des expiations. Les cas encore nombreux de nombreux sont en train d’être passés en revue devant Dieu, car ils doivent dormir dans leur tombe un peu de temps. Votre profession de foi n’est pas votre garantie en ce jour, mais l’état de vos affections. Le temple de l’âme est-il purifié de sa souillure? Est-ce que mes péchés sont confessés et est-ce que je m’en repens devant Dieu afin qu’ils puissent être effacés? Est-ce que je me considère trop légèrement? Suis-je disposé à faire n’importe quel sacrifice pour l’excellence de la connaissance de Jésus-Christ? Est-ce que je sens à chaque instant que je ne suis pas le mien, mais la propriété de Christ, que mon service appartient à Dieu, à qui je suis? – Ms 87, 1886.
Nous devrions nous demander: pour quoi vivons-nous et travaillons-nous? Et quel sera le résultat de tout cela? – Le 21 novembre 1892.
Vivre avec référence au jour du jugement
Je me suis demandé dans mon esprit, en voyant les habitants de nos villes se presser pour le travail, s’ils avaient jamais pensé au jour de Dieu qui vient d’arriver. Chacun de nous doit vivre avec le grand jour qui va bientôt nous arriver. – 1 SAM 25 (1886).
Nous ne pouvons pas nous permettre de vivre sans référence au jour du jugement; car, quoique longtemps en retard, il est maintenant près, même à la porte, et se hâte grandement. La trompette de l’Archange va bientôt surprendre les vivants et réveiller les morts. — CG 560, 561 (1892).
Prêt pour le retour du Christ
Si nous ne trouvons aucun plaisir maintenant dans la contemplation des choses célestes; si nous n’avons aucun intérêt à rechercher la connaissance de Dieu, aucun plaisir à contempler le caractère de Christ; si la sainteté n’a aucun attrait pour nous, alors nous pouvons être sûrs que notre espoir du ciel est vain. La conformité parfaite à la volonté de Dieu est le but ultime d’être constamment devant le chrétien. Il aimera parler de Dieu, de Jésus, de la patrie de bonheur et de pureté que Christ a préparée pour ceux qui l’aiment. La contemplation de ces thèmes, lorsque l’âme se régale des assurances bénies de Dieu, l’apôtre représente en goûtant les pouvoirs du monde à venir. – 5T 745 (1889).
Si vous avez raison avec Dieu aujourd’hui, vous êtes prêt si Christ devait venir aujourd’hui. – HP 227 (1891).
Mode de vie et activités du reste
Un esprit de service et d’abnégation
Dieu a longtemps attendu que l’esprit de service prenne possession de toute l’église pour que chacun travaille pour lui selon ses capacités. Lorsque les membres de l’église de Dieu accomplissent leur tâche dans les champs pauvres, ici et à l’étranger, en accomplissement de la mission de l’Évangile, le monde entier sera bientôt averti et le Seigneur Jésus reviendra sur cette terre avec puissance et gloire. . – AA 111 (1911).
Partout, on a tendance à substituer le travail des organisations à un effort individuel. La sagesse humaine tend à la consolidation, à la centralisation, à la construction de grandes églises et institutions. Des multitudes laissent aux institutions et aux organisations le travail de bienveillance; ils s’excusent du contact avec le monde et leur cœur se refroidit. Ils deviennent absorbés par eux-mêmes et imprescriptibles. L’amour pour Dieu et l’homme meurt de l’âme.
Le Christ confie à ses disciples un travail individuel – un travail qui ne peut être accompli par procuration. Le ministère auprès des malades et des pauvres, le don de l’évangile aux perdus ne doivent pas être laissés à des comités ou à des œuvres de bienfaisance organisées. La responsabilité individuelle, l’effort individuel, le sacrifice personnel sont l’exigence de l’Évangile. – MH 147 (1905).
Occupe jusqu’à ce que je vienne
Le Christ dit: Occupe-toi jusqu’à ce que je vienne [Luc 19:13]. Ce ne sera peut-être que quelques années avant la fin de l’histoire de notre vie, mais nous devons l’occuper jusque-là. – RH, 21 avril 1896.
Christ voudrait que chacun s’éduque à contempler sereinement sa seconde apparition. Tous doivent fouiller la Parole de Dieu tous les jours, sans négliger les obligations actuelles. – Lettre 28, 1897.
Christ a déclaré que, quand il viendra, certaines de ses personnes en attente seront engagées dans des transactions commerciales. Certains semeront dans les champs, d’autres récolteront et récolteront pendant la récolte et d’autres moudront au moulin. Ce n’est pas la volonté de Dieu que ses élus abandonnent les devoirs et les responsabilités de la vie pour s’abandonner à une contemplation oisive et vivre dans un rêve religieux. — Mme 18a, 1901.
Entourez tous les bons travaux que vous pouvez éventuellement entreprendre dans cette vie. – 5T 488 (1889).
Comme si chaque jour pouvait être notre dernier jour
Nous devrions regarder et travailler et prier comme si c’était le dernier jour qui nous serait accordé. – 5T 200 (1882).
Notre seule sécurité est de faire notre travail de jour en jour, de travailler, de regarder, d’attendre, de compter chaque instant en nous fiant à la force de Celui qui était mort et qui est vivant, qui vit à jamais. – Lettre 66, 1894.
Chaque matin, consacrez-vous et vos enfants à Dieu pour ce jour-là. Ne faites aucun calcul pour des mois ou des années; ce ne sont pas les vôtres. Un bref jour vous est donné. Comme si c’était votre dernier sur terre, travaillez pendant ses heures pour le Maître. Posez tous vos projets devant Dieu, pour qu’ils soient exécutés ou rendus, ainsi que l’indique sa providence. – 7T 44 (1902).
Observance consciencieuse du sabbat [VOIR L’OBSERVANCE DU SABBAT, DANS LES TÉMOIGNAGES DE L’ÉGLISE, VOL. 6, PP. 349-368.] Notre Père céleste désire, par l’observance du sabbat, préserver entre ses hommes sa connaissance. Il désire que le sabbat dirige notre esprit sur lui comme le Dieu vivant et vivant, et qu’en le connaissant nous puissions avoir la vie et la paix. – 6T 349 (1900).
Tout au long de la semaine, nous devons penser au sabbat et nous préparer à le garder conformément au commandement. Nous ne devons pas simplement observer le sabbat comme une question légale. Nous devons comprendre sa portée spirituelle sur toutes les transactions de la vie. . . .
Quand on se souviendra du sabbat, il ne sera pas permis au temporel d’empiéter sur le spirituel. Aucun devoir relatif aux six jours ouvrables ne sera laissé pour le sabbat. – 6T 353, 354 (1900).
Les nécessités de la vie doivent être prises en charge, les malades doivent être soignés, les besoins des nécessiteux doivent être pourvus. Il ne sera pas jugé innocent s’il néglige de soulager la souffrance le jour du sabbat. Le jour saint de repos de Dieu a été fait pour l’homme, et les actes de miséricorde sont en parfaite harmonie avec son intention. Dieu ne désire pas que ses créatures souffrent d’une heure de douleur qui pourrait être soulagée le sabbat ou un autre jour. – DA 207 (1898).
Fidèle aux dîmes et aux offrandes
La dîme est sacrée, réservée par Dieu pour lui-même. Il doit être introduit dans son trésor pour être utilisé pour soutenir les ouvriers de l’Évangile dans leur travail. . . . Lisez attentivement le troisième chapitre de Malachie et voyez ce que Dieu dit à propos de la dîme. – 9T 249 (1909).
Le Nouveau Testament ne reproduit pas la loi de la dîme, pas plus que celle du sabbat; pour la validité des deux est supposé, et leur profonde importance spirituelle expliqué. – CS 66 (1882).
Le Seigneur appelle maintenant les adventistes du septième jour de toutes les localités à se consacrer à lui et à faire de leur mieux, en fonction de leurs circonstances, pour l’aider dans son travail. Par leur libéralité en faisant des dons et des offrandes, il désire qu’ils révèlent leur appréciation de ses bénédictions et leur gratitude pour sa miséricorde. – 9T 132 (1909).
La charité mourante est un pauvre substitut de la bienveillance vivante. – 5T 155 (1882).
Les besoins de la cause augmenteront continuellement à l’approche de la fin des temps. – 5T 156 (1882).
Nous sommes mis à l’essai dans ce monde, afin de déterminer notre aptitude à la vie future. Personne ne peut entrer au paradis dont les personnages sont souillés par la tache immonde de l’égoïsme. Par conséquent, Dieu nous teste ici, en nous engageant dans les possessions temporelles, afin que notre utilisation de celles-ci montre si nous pouvons nous voir confier des richesses éternelles. – CS 22 (1893).
Établir de nouvelles institutions
Certains diront peut-être: si le Seigneur vient bientôt, à quoi sert-il d’établir des écoles, des sanatoriums et des usines de produits alimentaires? Quel besoin y a-t-il pour nos jeunes d’apprendre des métiers? Le dessein du Seigneur est d’améliorer constamment les talents qu’il nous a donnés. Nous ne pouvons le faire que si nous les utilisons. La perspective de la prochaine venue du Christ ne devrait pas nous conduire à la paresse. Au lieu de cela, cela devrait nous amener à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour bénir et profiter à l’humanité. – MM 268 (1902).
Un grand travail doit être accompli dans le monde entier et nul ne doit conclure que, comme la fin est proche, aucun effort particulier n’est nécessaire pour édifier les différentes institutions, comme le demande la cause. . . . Lorsque le Seigneur ne nous demandera plus aucun effort pour construire des salles de réunion et établir des écoles, des sanatoriums et des institutions de publication, il sera temps pour nous de fermer nos mains et de laisser le Seigneur fermer le travail, mais le moment est venu de montrer notre zèle pour Dieu et notre amour pour l’humanité. – 6T 440 (1900).
Travail missionnaire médical
Comme l’agression religieuse porte atteinte aux libertés de notre nation, ceux qui défendraient la liberté de conscience se trouveraient dans des positions défavorables. Dans leur propre intérêt, ils devraient, tout en ayant la possibilité, devenir intelligents en ce qui concerne la maladie, ses causes, sa prévention et son traitement. Et ceux qui le font trouveront un champ de travail n’importe où. Il y aura des souffrants, beaucoup d’entre eux, qui auront besoin d’aide, non seulement parmi ceux de notre propre foi, mais surtout parmi ceux qui ne connaissent pas la vérité. – CH 506 (1892).
Je tiens à vous dire que bientôt, il n’y aura plus de travail ministériel, mais du travail de missionnaire médical. – CH 533 (1901).
Le peuple de Dieu valorise sa santé
On m’a montré que la réforme de la santé fait partie du message du troisième ange et est tout aussi étroitement liée à celui-ci que le bras et la main avec le corps humain. – 1T 486 (1867).
Le thé, le café, le tabac et l’alcool doivent être présentés comme des indulgences pécheresses. Nous ne pouvons pas placer sur le même sol de la viande, des œufs, du beurre, du fromage, etc. posés sur la table. Ceux-ci ne doivent pas être portés à l’avant, comme le fardeau de notre travail. Le thé, le café, le tabac, la bière, le vin et tous les spiritueux ne doivent pas être consommés avec modération, mais sont jetés au rebut. – 3SM 287 (1881).
La vraie tempérance nous apprend à se passer complètement de tout ce qui fait mal et à utiliser judicieusement ce qui est sain. – PP 562 (1890).
Air pur, lumière du soleil, abstinence, repos, exercice, alimentation appropriée, utilisation de l’eau, confiance dans le pouvoir divin – tels sont les vrais remèdes. – MH 127 (1905).
Tout ce qui nuit à la santé diminue non seulement la vigueur physique, mais tend également à affaiblir les pouvoirs mental et moral. L’indulgence dans toute pratique malsaine rend plus difficile la distinction entre le bien et le mal, et donc plus difficile de résister au mal. – MH 128 (1905).
Retour à la diète originale
Dieu essaie de nous ramener, pas à pas, vers son dessein original: l’homme doit subsister sur les produits naturels de la terre. Parmi ceux qui attendent la venue du Seigneur, la consommation de viande sera éventuellement supprimée; la chair cessera de faire partie de leur régime alimentaire. Nous devrions toujours garder cette fin en vue et nous efforcer de travailler sans relâche pour l’atteindre. – CH 450 (1890).
De plus grandes réformes devraient être vues parmi les personnes qui prétendent être à la recherche de l’apparition prochaine du Christ. La réforme de la santé doit faire au sein de notre peuple un travail qu’elle n’a pas encore fait. Il y a ceux qui devraient être conscients du danger de manger de la viande et qui mangent encore la chair des animaux, mettant ainsi en danger la santé physique, mentale et spirituelle. Beaucoup de ceux qui ne sont plus qu’à moitié convertis sur la question de la consommation de viande vont quitter le peuple de Dieu pour ne plus marcher avec eux. – RH, 27 mai 1902.
Temps pour le jeûne et la prière
Maintenant et jusqu’à la fin des temps, le peuple de Dieu devrait être plus sérieux, plus éveillé, ne faisant pas confiance à sa propre sagesse, mais à la sagesse de son chef. Ils devraient réserver des jours pour le jeûne et la prière. L’abstinence totale de la nourriture peut ne pas être nécessaire, mais ils devraient manger avec modération de la nourriture la plus simple. – CD 188, 189 (1904).
Le vrai jeûne qui devrait être recommandé à tous est l’abstinence de tout aliment stimulant et le bon usage d’un aliment sain et simple que Dieu a fourni en abondance. Les hommes ont besoin de moins penser à ce qu’ils vont manger et boire de la nourriture temporelle, et bien plus encore en ce qui concerne la nourriture du ciel, qui donnera ton et vitalité à toute l’expérience religieuse. – MM 283 (1896).
Le levain de la divinité n’a pas entièrement perdu son pouvoir. Au moment où le danger et la dépression de l’église sont les plus grands, la petite compagnie qui se tient à la lumière soupira et pleurera pour les abominations commises dans le pays. Mais plus particulièrement, leurs prières se feront au nom de l’église parce que ses membres le feront à la manière du monde. – 5T 209, 210 (1882).
Confiance entière en Dieu
À cause de travailleurs non consacrés, les choses vont parfois mal se passer. Vous pouvez pleurer sur le résultat du mauvais parcours des autres, mais ne vous inquiétez pas. Le travail est sous la supervision du Maître béni. Tout ce qu’il demande, c’est que les ouvriers viennent à lui pour leurs ordres et obéissent à ses instructions. Toutes les parties du travail – nos églises, nos missions, les écoles du sabbat, nos institutions – sont portées par son cœur.Pourquoi s’inquiéter? Le désir ardent de voir une église animée par la vie doit être tempéré par une confiance totale en Dieu. . . .
Que personne ne surtaxe ses pouvoirs donnés par Dieu dans le but de faire avancer le travail du Seigneur plus rapidement. Le pouvoir de l’homme ne peut pas hâter le travail; avec cela doit être uni la puissance des intelligences célestes. . . . Bien que tous les ouvriers qui portent actuellement les fardeaux les plus lourds doivent être mis de côté, l’œuvre de Dieu sera poursuivie. – 7T 298 (1902).
Culte de famille
Le soir et le matin, rejoignez vos enfants dans l’adoration de Dieu, lisant Sa Parole et chantant Ses louanges. Apprenez-leur à répéter la loi de Dieu. – Ev 499 (1904).
Que les saisons du culte familial soient courtes et animées. Ne laissez pas vos enfants ou les membres de votre famille les craindre à cause de leur ennui ou de leur manque d’intérêt. Lorsqu’un long chapitre est lu et expliqué et qu’une longue prière est offerte, ce service précieux devient lassant et c’est un soulagement lorsqu’il est terminé. . . .
Laissez le père choisir une partie des Écritures qui soit intéressante et facile à comprendre. quelques versets suffiront pour donner une leçon qui pourra être étudiée et pratiquée tout au long de la journée. Des questions peuvent être posées, quelques remarques sérieuses et intéressantes, ou [un] incident, bref et précis, peuvent être rapportés à titre d’illustration. Au moins quelques versets de chant spirituel peuvent être chantés, et la prière offerte doit être courte et pointue. Celui qui dirige la prière ne doit pas prier pour tout, mais doit exprimer ses besoins avec des mots simples et louer Dieu avec des actions de grâces. – CG 521, 522 (1884).
Association De Garde Avec Le Monde
[Apocalypse 18: 1-3, cité.] Pendant que ce message sonne, tandis que la proclamation de la vérité accomplit son travail de séparation, nous, en tant que fidèles sentinelles de Dieu, devons discerner quelle est notre position réelle. Nous ne devons pas nous confondre avec les mondains, de peur de nous imprégner de leur esprit, de ne pas confondre notre discernement spirituel et de regarder ceux qui ont la vérité et portent le message du Seigneur du point de vue des églises chrétiennes professées. En même temps, nous ne devons pas être comme les pharisiens et nous en tenir éloignés. – EGW’88 1161 (1893).
Ceux qui observent et attendent l’apparition du Christ dans les nuages ??du ciel ne se mêleront pas au monde dans des sociétés de plaisance et des rassemblements simplement pour leur propre amusement. – Mme 4, 1898.
Se lier par des contrats, des partenariats ou des associations commerciales avec des personnes qui ne sont pas de notre foi n’est pas conforme à l’ordre de Dieu. –RH 4 août 1904.
Nous devrions nous unir avec d’autres personnes aussi loin que possible et ne pas sacrifier le principe. Cela ne signifie pas que nous devrions rejoindre leurs loges et leurs sociétés, mais que nous devrions leur faire savoir que nous sommes tout à fait d’accord avec la question de la tempérance. – Te 220 (1884).
Des loisirs que le Christ approuve
Les chrétiens ont le privilège et le devoir de chercher à rafraîchir leurs esprits et à revigorer leurs corps au moyen de récréations innocentes, dans le but d’utiliser leurs pouvoirs physiques et mentaux à la gloire de Dieu. – MYP 364 (1871).
Les chrétiens ont de nombreuses sources de bonheur à leur disposition et peuvent dire avec une exactitude infaillible quels plaisirs sont légaux et justes.Ils peuvent profiter de ces récréations qui ne dissiperont pas l’esprit ni n’endommageront l’âme, telles qu’elles ne décevront pas et laisseront une triste influence après pour détruire le respect de soi-même ou barrer le chemin de l’utilité. S’ils peuvent emmener Jésus avec eux et maintenir un esprit de prière, ils seront parfaitement en sécurité. – MYP 38 (1884).
Nos rassemblements devraient se dérouler de la sorte, et nous aussi, de manière à ce que, lorsque nous rentrons chez nous, nous puissions avoir une conscience sans offense envers Dieu et envers l’homme, une conscience que nous n’avons ni blessé ni blessé ceux avec qui nous avons ont été associés ou ont eu une influence préjudiciable sur eux. . . .
Tout amusement dans lequel vous pouvez vous engager, demandant la bénédiction de Dieu dessus avec foi, ne sera pas dangereux. Mais tout divertissement qui vous disqualifie pour une prière secrète, pour une dévotion à l’autel de la prière ou pour participer à une réunion de prière n’est pas sans danger, mais dangereux. – MYP 386 (1913).
Musique qui élève
Tandis que les enfants d’Israël se déplaçant à travers le désert se réjouissaient par la musique du chant sacré, Dieu ordonne aujourd’hui à ses enfants de réjouir leur vie de pèlerin. Il existe peu de moyens plus efficaces pour fixer Ses mots dans la mémoire que de les répéter en chantant. Et une telle chanson a un pouvoir merveilleux. Il a le pouvoir de maîtriser les natures grossières et incultes, le pouvoir de stimuler la pensée et d’éveiller la sympathie, de promouvoir l’harmonie des actions et de bannir la morosité et les inquiétudes qui anéantissent le courage et affaiblissent l’effort. – Ed 167, 168 (1903).
La musique fait partie de l’adoration de Dieu devant les tribunaux, et nous devrions nous efforcer, dans nos chants de louange, de nous rapprocher le plus possible de l’harmonie des chœurs célestes. . . . Le chant, dans le cadre du service religieux, est un acte de culte autant que la prière. – PP 594 (1890).
L’utilisation d’instruments de musique n’est pas du tout répréhensible. Ceux-ci ont été utilisés dans les services religieux dans les temps anciens. Les fidèles ont loué Dieu pour la harpe et la cymbale, et la musique devrait avoir sa place dans nos services. – Ev 500, 501 (1898).
Télévision et théâtre
Parmi les stations les plus dangereuses pour le plaisir est le théâtre. Au lieu d’être une école de moralité et de vertu, comme on le dit si souvent, c’est le foyer même de l’immoralité. Les habitudes vicieuses et les penchants pécheurs sont renforcés et confirmés par ces divertissements. Les chansons basses, les gestes obscènes, les expressions et les attitudes dépriment l’imagination et rabaissent la morale.
Chaque jeune qui assiste habituellement à de telles expositions sera corrompu en principe. Il n’existe chez nous aucune influence plus puissante pour empoisonner l’imagination, détruire les impressions religieuses et émousser le goût des plaisirs tranquilles et des sobres réalités de la vie que les amusements théâtraux. L’amour pour ces scènes augmente avec chaque indulgence, à mesure que le désir de boisson enivrante se renforce avec son utilisation. – 4T 652, 653 (1881).
La bénédiction de Dieu ne serait pas invoquée à l’heure passée au théâtre ou dans la danse. Aucun chrétien ne souhaiterait rencontrer la mort dans un tel lieu. Personne ne voudrait y être trouvé lorsque Christ viendra. – MYP 398 (1882).
Les seuls divertissements sécuritaires sont ceux qui ne banniront pas les pensées sérieuses et religieuses. Les seuls lieux de villégiature sûrs sont ceux où nous pouvons emmener Jésus avec nous. – OHC 284 (1883).
Robe et Parures
Il n’est pas nécessaire de faire de la question vestimentaire le point principal de votre religion. Il y a quelque chose de plus riche à parler. Parlez de Christ, et quand le cœur sera converti, tout ce qui est en désaccord avec la Parole de Dieu tombera. – Ev 272 (1889).
Si nous sommes chrétiens, nous suivrons le Christ, même si le chemin sur lequel nous devons marcher va à l’encontre de nos penchants naturels. Il ne sert à rien de vous dire que vous ne devez pas porter ceci ou cela, car si l’amour de ces vaines choses est dans votre cœur, abandonner vos ornements ne sera que couper le feuillage d’un arbre. Les inclinations du cœur naturel s’affirmeraient à nouveau. Vous devez avoir votre propre conscience. – CG 429, 430 (1892).
Je prie notre peuple de marcher prudemment et avec circonspection devant Dieu. Suivez les coutumes en tenue vestimentaire dans la mesure où elles sont conformes aux principes de santé. Laissons nos soeurs s’habiller clairement, comme beaucoup de personnes, en ayant la tenue d’un bon matériau durable, approprié pour cet âge, et ne laissons pas la question de la robe remplir l’esprit. Nos soeurs devraient s’habiller avec simplicité. Ils doivent se vêtir de vêtements modestes, empreints de honte et de sobriété. Donnez au monde une illustration vivante de la parure intérieure de la grâce de Dieu. – 3SM 242 (1897).
L’aspect extérieur est un index du cœur. – 1T 136 (1856).
Le besoin de publications
Les publications doivent être publiées, rédigées dans le langage le plus simple et le plus simple, expliquant les sujets d’intérêt vital et faisant connaître les événements à venir dans le monde. – HM 1er février 1890.
Les premier et deuxième messages ont été donnés en 1843 et 1844, et nous en sommes maintenant à la proclamation du troisième, mais les trois messages doivent encore être proclamés. . . . Ces messages que nous devons donner au monde dans des publications, des discours, montrant dans la ligne de l’histoire prophétique ce qui a été et ce qui sera. – CW 26, 27 (1896).
La vérité sans fioritures doit être dite dans les tracts et les brochures, et ceux-ci doivent être dispersés comme les feuilles de l’automne. – 9T 230 (1897).
Les patriarches et les prophètes, Daniel et la révélation, et la grande controverse sont nécessaires maintenant plus que jamais. Ils devraient être largement diffusés car les vérités sur lesquelles ils insistent ouvriront de nombreux yeux aveugles. – CM 123 (1905).
Tant que la probation se poursuivra, le solliciteur aura la possibilité de travailler. – 6T 478 (1900).
Pas de forte poussée dans nos papiers
Que ceux qui écrivent pour nos journaux ne fassent pas de brutes et d’allusions cruelles qui vont certainement faire du mal et qui nous empêcheront de faire le travail que nous devrions faire pour atteindre toutes les classes, y compris les catholiques. Notre travail consiste à dire la vérité avec amour et à ne pas mêler à la vérité les éléments non sanctifiés du cœur naturel et de dire des choses qui dégustent le même esprit que nos ennemis. . . .
Nous ne devons pas utiliser des mots durs et tranchants. Gardez-les hors de chaque article écrit, laissez-les de chaque adresse donnée. Laissez la Parole de Dieu faire le découpage, le réprimande; que les hommes finis se cachent et demeurent en Jésus-Christ. – 9T 240, 241, 244 (1909).
Nous devrions éliminer toutes les expressions de nos écrits, nos affirmations, qui, si elles étaient prises isolément, pourraient être mal interprétées de manière à donner l’impression qu’elles sont antagonistes avec la loi et l’ordre. Tout devrait être soigneusement examiné, de peur que nous ne nous classions officiellement dans des propos qui nous feraient paraître déloyaux envers notre pays et ses lois. – Lettre 36, 1895.
Le christianisme ne se manifeste pas dans des accusations et des condamnations pugilistes. – 6T 397 (1900).
Attention aux problèmes secondaires
Dieu n’a pas passé son peuple par et a choisi un homme solitaire ici et un autre là-bas comme les seuls dignes de se voir confier sa vérité. Il ne donne pas à un homme une nouvelle lumière contrairement à la foi établie du corps. Dans toutes les réformes, des hommes ont fait cette affirmation. . . . Que personne n’ait confiance en soi, comme si Dieu leur avait donné une lumière spéciale au-dessus de leurs frères. . . .
On accepte une idée nouvelle et originale qui ne semble pas entrer en conflit avec la vérité. Il . . Il y reste jusqu’à ce qu’il lui semble revêtu de beauté et d’importance, car Satan a le pouvoir de donner cette fausse apparence. Il devient enfin le thème qui absorbe tout, le grand point autour duquel tout se concentre et où la vérité est déracinée du cœur. . . .
Je vous préviens de vous méfier de ces problèmes secondaires, dont la tendance est de détourner l’esprit de la vérité. L’erreur n’est jamais anodine. Il ne sanctifie jamais, mais apporte toujours confusion et dissension. – 5T 291, 292 (1885).
Insistez sur l’unité et non sur les différences
Il y a mille tentations déguisées préparées pour ceux qui ont la lumière de la vérité, et l’unique sécurité pour nous est de ne recevoir aucune nouvelle doctrine, aucune nouvelle interprétation des Écritures, sans la soumettre d’abord à des frères d’expérience. Posez-le devant eux dans un esprit humble et propice à l’enseignement, avec une prière sincère, et s’ils ne voient aucune lumière en elle, cédez à leur jugement, car dans la multitude de conseillers, la sécurité est assurée. . . .
Des hommes et des femmes vont naître en prétendant avoir une nouvelle lumière ou une nouvelle révélation dont la tendance est de déstabiliser la foi dans les anciens monuments. Leurs doctrines ne supporteront pas le test de la Parole de Dieu, pourtant les âmes seront trompées. De faux rapports seront distribués, et certains seront pris dans ce piège. . . . Nous ne pouvons pas être trop vigilants contre toute forme d’erreur, car Satan cherche constamment à tirer les hommes de la vérité. – 5T 293, 295, 296 (1885).
Nous devons faire en sorte qu’il apparaisse essentiel d’être unis, non pas que nous demandions à d’autres de venir à nos idées, mais si tous cherchent la douceur et la bassesse de Christ, ils auront la pensée de Christ. Ensuite, il y aura unité d’esprit. – Lettre 15, 1892.
J’exhorte ceux qui prétendent croire en la vérité à marcher dans l’unité avec leurs frères. Ne cherchez pas à donner au monde l’occasion de dire que nous sommes des extrémistes, que nous sommes désunis, que l’on enseigne une chose et l’autre. Évitez les dissensions. – TM 57 (1893).
Comment rencontrer des critiques
Ceux qui se sont éloignés de la foi viendront dans nos congrégations pour détourner notre attention du travail que Dieu aurait accompli. Vous ne pouvez pas vous permettre de tourner vos oreilles de la vérité aux fables. N’arrêtez pas pour essayer de convertir celui qui prononce des paroles de reproche contre votre travail, mais laissez-vous voir que vous êtes inspirés par l’Esprit de Jésus-Christ et que les anges de Dieu mettront dans vos lèvres des paroles qui atteindront les cœurs. des opposants. Si ces hommes persistent à se frayer un chemin, ceux qui ont un esprit sensé dans la congrégation comprendront que le vôtre est le standard le plus élevé. Parlez donc de manière à ce que l’on sache que Jésus-Christ parle à travers vous. – 9T 148, 149 (1909).
Exalte la Parole de Dieu
Si nous travaillons pour créer un enthousiasme émotionnel, nous aurons tout ce que nous voulons et plus que nous ne pouvons éventuellement savoir comment gérer. Calmement et clairement, prêchez la Parole. Nous ne devons pas considérer cela comme notre travail pour créer une excitation. Le Saint-Esprit de Dieu seul peut créer un enthousiasme sain. Laissez Dieu agir et laissez l’agent humain marcher doucement devant lui, guettant, attendant, priant, regardant chaque instant Jésus, guidé et contrôlé par le précieux Esprit qui est lumière et vie. – 2SM 16, 17 (1894).
Nous devons aller vers les gens avec la Parole solide de Dieu, et quand ils reçoivent cette Parole, le Saint-Esprit peut venir, mais il vient toujours, comme je l’ai dit auparavant, d’une manière qui se prête au jugement du peuple. Dans nos discours, nos chants et dans tous nos exercices spirituels, nous devons révéler ce calme, cette dignité et cette crainte pieuse qui animent chaque véritable enfant de Dieu. 2SM 43 (1908).
C’est à travers la Parole – pas de ressentir, pas d’excitation – que nous voulons inciter les gens à obéir à la vérité. Sur la plate-forme de la Parole de Dieu, nous pouvons nous tenir en sécurité. – 3SM 375 (1908).
La vie à la campagne
L’idéal divin
Bien que tout ce que Dieu avait créé fût dans la perfection de la beauté et qu’il ne semblait rien manquer à la terre que Dieu avait créée pour rendre Adam et Eve heureux, il leur manifesta pourtant son grand amour en plantant un jardin spécialement pour eux. Une partie de leur temps devait être consacrée à l’habillage joyeux de l’habillage du jardin et une partie à la réception des visites des anges, à l’écoute de leurs instructions et à une méditation heureuse.Leur travail n’était pas fastidieux, mais agréable et vivifiant. Ce beau jardin devait être leur maison, leur résidence spéciale. – 3SG 34 (1864).
Quelles étaient les conditions choisies par le Père infini pour son Fils? Une maison isolée dans les collines de Galilée; un ménage soutenu par un travail honnête et qui se respecte; une vie de simplicité; conflit quotidien avec difficulté et difficultés; sacrifice de soi, économie, service patient et joyeux; l’heure d’étude aux côtés de sa mère, avec le rouleau ouvert des Écritures; le calme de l’aube ou du crépuscule dans la verte vallée; les saints ministères de la nature; l’étude de la création et de la providence; et la communion de l’âme avec Dieu – telles étaient les conditions et les opportunités de la première vie de Jésus. – MH 365, 366 (1905).
Loin des villes
Sortez des villes le plus tôt possible et achetez un petit terrain où vous pourrez vous installer dans un jardin, où vos enfants pourront observer la croissance des fleurs et en tirer des leçons de simplicité et de pureté. – 2SM 356 (1903).
En dehors des villes, tel est mon message. Soyez assuré que notre peuple est appelé à se localiser à des kilomètres des grandes villes. Un coup d’œil sur San Francisco tel qu’il est aujourd’hui parlerait à vos esprits intelligents, vous montrant la nécessité de sortir des villes. . . .
Le Seigneur demande à son peuple de s’éloigner des villes, car, à une heure où vous ne le penserez pas, il pleuvra du feu et du soufre du ciel sur ces villes. Proportionné à leurs péchés sera leur visitation. Quand une ville est détruite, que notre peuple ne considère pas cette affaire comme une affaire légère, et pense qu’ils peuvent, si l’opportunité le permet, se construire une maison dans cette même ville détruite. . . .
Que tous ceux qui comprendraient le sens de ces choses lisent le onzième chapitre de l’Apocalypse. Lisez chaque verset et découvrez les choses qui doivent encore se dérouler dans les villes. Lisez aussi les scènes décrites dans le dix-huitième chapitre du même livre. – RM 1518 (10 mai 1906).
Les pères et les mères qui possèdent un terrain et une maison confortable sont des rois et des reines. – AH 141 (1894).
Villes à travailler depuis les avant-postes
En tant que peuple observant les commandements de Dieu, nous devons quitter les villes. Comme Enoch, nous devons travailler dans les villes sans y habiter. — Ev 77, 78 (1899).
Les villes doivent être travaillées depuis des avant-postes. Dit le messager de Dieu, Les villes ne seront-elles pas prévenues? Oui, pas par le peuple de Dieu qui y habite mais par leur visite, pour les avertir de ce qui va arriver sur la terre. – 2SM 358 (1902).
Pendant des années, on m’a donné un éclairage particulier: nous ne devons pas centrer notre travail dans les villes. La tourmente et la confusion qui remplissent ces villes, les conditions créées par les syndicats et les grèves, constitueraient un obstacle majeur à notre travail. – 7T 84 (1902).
Lorsque l’iniquité abonde dans une nation, il doit toujours y avoir une voix qui donne un avertissement et des instructions, comme la voix de Lot a été entendue à Sodome. Pourtant, Lot aurait pu préserver sa famille de nombreux maux s’il n’avait pas élu domicile dans cette ville méchante et polluée. Tout ce que Lot et sa famille ont fait à Sodome aurait pu être fait par eux même s’ils avaient vécu dans un lieu éloigné de la ville. – Ev 78 (1903).
Pour le moment, certains seront obligés de travailler à Chicago, mais ils devraient préparer des centres de travail dans les districts ruraux à partir desquels travailler la ville. Le Seigneur voudrait que son peuple regarde autour de lui et assure des lieux modestes et peu coûteux comme centres de travail. Et de temps en temps, de plus grandes places viendront à leur attention, qu’elles pourront se procurer à un prix étonnamment bas. – Ev 402 (1906).
Richesses dans un environnement naturel
Nous disons encore, hors des villes. Ne considérez pas comme une grande privation le besoin d’aller dans les collines et les montagnes, mais cherchez cette retraite où vous pouvez être seul avec Dieu, pour apprendre sa volonté et sa voie. . . .
J’exhorte nos membres à faire de leur vie un moteur de recherche de la spiritualité. Christ est à la porte. C’est pourquoi je dis à notre peuple: Ne considérez pas cela comme une privation lorsque vous êtes appelé à quitter les villes et à vous déplacer dans des endroits ruraux. Ici, attendent de riches bénédictions pour ceux qui les saisiront. En contemplant les scènes de la nature, les œuvres du Créateur, en étudiant le travail de Dieu, imperceptiblement, vous serez transformés en une même image. – 2SM 355, 356 (1908).
Développement du caractère plus facile dans le pays
Les parents affluent avec leurs familles dans les villes car ils pensent qu’il est plus facile d’y gagner leur vie que dans le pays. Les enfants, n’ayant rien à faire quand ils ne sont pas à l’école, obtiennent une éducation de rue. De mauvais associés, ils acquièrent des habitudes de vice et de dissipation. – 5T 232 (1882).
Envoyez les enfants dans des écoles situées en ville, où chaque phase de tentation attend de les attirer et de les démoraliser, et où le travail de construction du caractère est dix fois plus difficile pour les parents comme pour les enfants. – FE 326 (1894).
Les villes sont remplies de tentations. Nous devrions planifier notre travail de manière à garder nos jeunes aussi loin que possible de cette contamination. – AH 136 (1902).
Il est temps que notre peuple emmène ses familles des villes dans des localités plus retirées, sans quoi beaucoup de jeunes, ainsi que beaucoup de personnes âgées, seront pris au piège et pris par l’ennemi. – 8T 101 (1904).
Il n’y a pas une famille sur cent qui sera améliorée physiquement, mentalement ou spirituellement en résidant en ville. La foi, l’espoir, l’amour et le bonheur peuvent être acquis dans des lieux retirés, où il y a des champs, des collines et des arbres. Éloignez vos enfants des bruits de la ville et du bruit des tramways et des équipes et améliorez leur esprit. On trouvera plus facile de ramener dans leurs cœurs la vérité de la Parole de Dieu. – AH 137 (1905).
Meilleure santé physique en milieu rural
Ce n’est pas la volonté de Dieu que son peuple s’établisse dans les villes, où règnent une agitation et une confusion constantes. Cela devrait épargner leurs enfants, car tout le système est démoralisé par la précipitation, la précipitation et le bruit. – 2SM 357 (1902).
Pour beaucoup de citadins qui n’ont pas de pelouse verte sur pied, qui regardent année après année des cours immondes et des ruelles étroites, des murs de brique et des trottoirs et un ciel couvert de poussière et de fumée – si ceux-ci pourrait être transporté dans une région agricole entourée de champs verdoyants, de forêts, de collines et de ruisseaux, d’un ciel dégagé et de l’air pur et frais du pays, cela ressemblerait presque au paradis. – MH 191, 192 (1905).
L’environnement physique dans les villes est souvent dangereux pour la santé. Les risques constants de contact avec les maladies, la présence d’air vicié, d’eau impure, de nourriture impure, de logements surpeuplés, sombres et malsains font partie des nombreux maux à surmonter. Le but de Dieu n’était pas que les gens soient entassés dans des villes, entassés dans des terrasses et des immeubles. – MH 365 (1905).
Soulevez vos propres provisions
Le Seigneur désire que son peuple aille s’installer dans le pays, où il peut s’installer sur la terre, élever ses propres fruits et légumes et où ses enfants peuvent être amenés en contact direct avec les œuvres de Dieu dans la nature. Emportez vos familles hors des villes, tel est mon message. – 2SM 357, 358 (1902).
Le Seigneur demande encore et encore que notre peuple emmène sa famille loin des villes, dans le pays, où elle pourra faire ses propres provisions, car à l’avenir, le problème de l’achat et de la vente sera très grave. Nous devrions maintenant commencer à tenir compte des instructions qui nous ont été données à maintes reprises: sortez des villes et dirigez-vous dans des districts ruraux, où les maisons ne sont pas serrées les unes contre les autres et où vous serez libéré de toute ingérence de la part de vos ennemis. ).
Localiser les institutions à la sortie des grandes villes
Que des hommes de bon jugement soient nommés, non pour publier leurs intentions à l’étranger, mais pour rechercher de tels biens dans les districts ruraux, facilement accessibles, adaptés aux petites écoles de formation pour les travailleurs et pouvant également être aménagés les âmes malades et fatiguées qui ne connaissent pas la vérité. Cherchez de tels endroits à la sortie des grandes villes, où des bâtiments appropriés peuvent être sécurisés, soit comme cadeau des propriétaires, soit achetés à un prix raisonnable par les dons de notre peuple. Ne pas ériger de bâtiments dans les villes bruyantes. – Ev 77 (1909).
Cooranbong, Nouvelle-Galles du Sud
Où sera située notre école biblique australienne? . . . Si les écoles étaient situées dans les villes ou à quelques kilomètres d’entre elles, il serait très difficile de contrecarrer l’influence de l’éducation antérieure que les élèves ont reçue en ce qui concerne ces vacances et les pratiques qui s’y rattachent, telles que les courses de chevaux, les paris, et l’offre de prix. . . .
Nous trouverons nécessaire d’établir nos écoles hors des villes et loin de celles-ci, mais pas si loin qu’elles ne puissent être en contact avec elles, leur faire du bien, laisser la lumière briller dans les ténèbres morales. – FE 310, 313 (1894).
Tout dans l’endroit m’avait impressionné favorablement sauf le fait que nous étions loin des grands axes de circulation et que nous n’aurions donc pas l’occasion de laisser notre lumière briller au milieu des ténèbres morales qui recouvrent nos grandes villes comme le voile de la mort. Cela semble la seule objection qui se présente à mon esprit. Mais alors, il ne serait pas souhaitable d’installer notre école dans l’une de nos grandes villes. – 8MR 137 (1894).
Je suis plus que jamais convaincu que c’est le bon endroit pour l’école. – 8MR 360 (1894).
Huntsville, Alabama
Ceux qui ont la charge des travaux scolaires à Graysville [LA PROPRIÉTÉ À GRAYSVILLE, TENNESSEE, À 50 MILLE AU NORD DE CHATTANOOGA, CONSISTE DE NEUF ACRES DE TERRAIN ADJACENT À UN VILLAGE D’ENVIRON 200 PERSONNES. L’ÉCOLE A ÉTÉ DÉPLACÉE À SON EMPLACEMENT ACTUEL À COLLEGEDALE EN 1916.] et Huntsville devrait voir ce que ces institutions peuvent faire pour établir de telles industries, de sorte que nos habitants désirant quitter les villes puissent obtenir des logements modestes sans avoir à dépenser beaucoup d’argent, et peut également trouver un emploi. – Lettre 25, 1902.
C’est dans la providence de Dieu que la ferme de l’école de Huntsville a été achetée. C’est dans une bonne localité. Il y a de grandes pépinières à proximité et certains d’entre eux ont travaillé pendant l’été pour gagner de l’argent afin de payer leurs dépenses à l’école de Huntsville. – SpT-B (12) 11 (1904).
La ferme de l’école de Huntsville est un très bel endroit et, avec ses trois cent acres de terre supplémentaires, devrait faire beaucoup dans le domaine de la formation industrielle et de l’élevage des cultures. – SpT-B (12x) 13 (1904).
Récemment, on m’a posé la question suivante: ne serait-il pas bien de vendre le terrain de l’école à Huntsville et d’acheter un local plus petit? On m’a donné pour instruction de ne pas vendre cette ferme, car la situation présente de nombreux avantages pour le report d’une école de couleur. – SpM 359 (1904).
Berrien Springs, Michigan
J’ai entendu dire que l’on songerait à installer l’école à Berrien Springs, dans le sud-ouest du Michigan. Je suis très heureux avec la description de cet endroit. . . . Dans un endroit comme Berrien Springs, l’école peut devenir une leçon d’objets, et j’espère que personne ne s’interposera pour empêcher le travail de se poursuivre. – 4MR 407 (12 juillet 1901).
La bonne main du Seigneur a été avec notre peuple dans le choix d’une place pour l’école. Cet endroit correspond aux représentations qui m’ont été données quant à l’emplacement de l’école. C’est loin des villes et il y a une abondance de terres pour l’agriculture, et de la place pour que les maisons n’aient pas besoin d’être construites les unes à côté des autres. Il y a beaucoup de terrain où les étudiants peuvent être éduqués à la culture du sol. – RH 28 janvier 1902.
En déplaçant le collège de Battle Creek et en l’établissant à Berrien Springs, les frères Magan et Sutherland ont agi en harmonie avec la lumière que Dieu a donnée. Ils ont travaillé dur sous de grandes difficultés. . . . Dieu a été avec eux. Il a approuvé leurs efforts. – 4MR 260, 261 (1904).
Stoneham, Massachusetts
Le Seigneur, dans sa providence, a ouvert la voie à ses ouvriers pour faire un pas en avant en Nouvelle-Angleterre – un domaine où beaucoup de travail spécial devrait être fait. Les frères ont pu mettre en place le sanatorium de South Lancaster à Melrose, un lieu beaucoup plus proche de Boston, mais suffisamment éloigné de la ville animée pour que les patients puissent bénéficier des conditions les plus favorables pour la guérison. . Le transfert du sanatorium de la Nouvelle-Angleterre à un endroit aussi pratique que la ville de Boston relève de la providence de Dieu.
Lorsque le Seigneur met la main pour préparer le chemin devant nous, Dieu interdit que quiconque ne recule, s’interrogeant sur la sagesse de progresser ou refusant de donner des encouragements et de l’aide. Le déménagement du sanatorium de la Nouvelle-Angleterre de South Lancaster à Melrose m’a été présenté comme étant dirigé par le Seigneur. – SpT-B (13) 3 (1902).
Takoma Park, Washington, DC
L’emplacement qui a été sécurisé pour notre école et notre sanatorium est tout ce qui pourrait être souhaité. La terre ressemble aux représentations que le Seigneur m’a montrées. Il est bien adapté à l’usage auquel il est destiné. Il y a suffisamment de place pour une école et un sanatorium sans encombrer l’une ou l’autre des institutions. L’atmosphère est pure et l’eau est pure. Un magnifique ruisseau traverse nos terres du nord au sud. Ce ruisseau est un trésor plus précieux que l’or ou l’argent. Les chantiers sont sur de fines élévations avec un excellent drainage.
Un jour, nous avons parcouru un long trajet à travers différentes parties du parc Takoma. Une grande partie du canton est une forêt naturelle. Les maisons ne sont pas petites et serrées les unes contre les autres, mais sont spacieuses et confortables. Ils sont entourés de pins, de chênes, d’érables et d’autres arbres magnifiques, d’épaisseur secondaire. Les propriétaires de ces maisons sont pour la plupart des hommes d’affaires, dont beaucoup sont des employés des bureaux du gouvernement à Washington. Ils vont tous les jours en ville et rentrent le soir dans leurs maisons paisibles.
Un bon emplacement pour l’imprimerie a été choisi, à proximité du bureau de poste, et un site pour une salle de réunion a également été trouvé. On dirait que Takoma Park a été spécialement préparé pour nous et qu’il attend d’être occupé par nos institutions et leurs employés. – ST 15 juin 1904.
Le Seigneur m’a ouvert la question de manière décisive. Le travail de publication effectué à Battle Creek devrait, pour le moment, être effectué près de Washington. Si après un certain temps, le Seigneur dit: Éloignez-vous de Washington, nous devons déménager. – RH, 11 août 1903.
Madison, Tennessee
J’ai été surpris quand, en parlant du travail qu’ils souhaitaient faire dans le Sud, ils ont parlé de la création d’une école dans un lieu très éloigné de Nashville. D’après la lumière qui m’a été donnée, j’ai su que ce ne serait pas la bonne chose à faire, et je le leur ai dit. Le travail que peuvent accomplir ces frères [EA Sutherland et PT Magan], en raison de l’expérience acquise à Berrien Springs, doit être poursuivi à proximité de Nashville, car Nashville n’a pas encore été travaillé comme il se doit. Et ce sera une grande bénédiction pour les travailleurs de l’école d’être suffisamment près de Nashville pour pouvoir consulter les travailleurs de cette école.
En cherchant une place pour l’école, les frères ont trouvé une ferme de quatre cents acres à vendre à environ neuf kilomètres de Nashville. La taille de la ferme, sa situation, la distance qui la sépare de Nashville et la somme modique pour laquelle elle pourrait être achetée semblaient le désigner comme le lieu même du travail scolaire. Nous avons conseillé d’acheter cet endroit. Je savais que toutes les terres seraient finalement nécessaires. – RH 18 août 1904.
Vue montagne, californie
Des instructions ont également été données selon lesquelles la presse du Pacifique devrait être transférée d’Oakland. Au fil des années, la ville s’est développée et il est maintenant nécessaire d’installer l’imprimerie dans un endroit plus rural, où des terres peuvent être sécurisées pour les maisons des employés. Ceux qui sont en contact avec nos bureaux de publication ne devraient pas être obligés de vivre dans les villes surpeuplées. Ils devraient avoir la possibilité d’obtenir un logement où ils pourront vivre sans exiger un salaire élevé. – FE 492 (1904).
Mountain View est une ville qui présente de nombreux avantages. Il est entouré de beaux vergers. Le climat est doux et on peut faire pousser des fruits et des légumes de toutes sortes. La ville n’est pas grande, mais elle dispose d’éclairages électriques, de courriers et de nombreux autres avantages que l’on ne rencontre généralement que dans les villes. – Lettre 141, 1904.
Certains se sont demandé pourquoi notre bureau de publication devrait être transféré d’Oakland à Mountain View. Dieu a appelé son peuple à quitter les villes. Les jeunes qui sont connectés à nos institutions ne doivent pas être exposés aux tentations et à la corruption que l’on trouve dans les grandes villes. Mountain View semble être un lieu favorable pour l’imprimerie. – CL 29 (1905).
Loma Linda, Californie
Nous remercions le Seigneur d’avoir un bon sanatorium à Paradise Valley, à 11 km de San Diego; un sanatorium à Glendale, à 12 km de Los Angeles; et une grande et belle place à Loma Linda, à 62 km à l’est de Los Angeles et à proximité de Redlands, Riverside et San Bernardino. La propriété de Loma Linda est l’un des plus beaux sites de sanatorium que j’ai jamais vus. – LLM 141 (1905).
Loma Linda est un lieu que le Seigneur a spécialement désigné comme centre de formation des missionnaires médicaux. – Lettre 188, 1907.
Ici, il y a de merveilleux avantages pour une école. La ferme, le verger, les pâturages, les grands bâtiments, les vastes terrains, la beauté sont tous une grande bénédiction. – LLM 310 (1907).
Cet endroit, Loma Linda, a de merveilleux avantages, et si ceux qui sont ici profitent fidèlement des avantages pour devenir de véritables missionnaires médicaux, ils laisseront leur lumière briller à ceux qui les entourent. Nous devons rechercher Dieu chaque jour pour que sa sagesse nous soit communiquée. – Lettre 374, 1907.
Ici, nous avons des avantages idéaux pour une école et pour un sanatorium. Voici des avantages pour les étudiants et de grands avantages pour les patients. On m’a dit qu’ici nous devrions avoir une école, dirigée sur les principes des anciennes écoles des prophètes. . . . Les médecins doivent recevoir leur formation ici. — MM 75, 76 (1907).
Angwin, Californie
Après avoir examiné cette propriété, je la déclare supérieure à bien des égards. L’école ne pourrait pas être située dans un meilleur endroit. Il se trouve à 13 km de Sainte-Hélène et est à l’abri des tentations de la ville. . . .
Avec le temps, il faudra construire plus de chalets pour les étudiants, que ceux-ci pourront construire eux-mêmes sous la direction d’enseignants compétents. Le bois peut être préparé directement sur le terrain pour ce travail, et les étudiants peuvent apprendre à construire de manière crédible.
Nous n’avons pas besoin de craindre de boire de l’eau impure, car elle nous est fournie gratuitement par le trésor du Seigneur. Je ne sais pas comment être assez reconnaissant pour ces nombreux avantages. . . .
Nous réalisons que le Seigneur savait ce dont nous avions besoin et que c’est sa providence qui nous a amenés ici. . . . Dieu nous voulait ici et il nous a placés ici. J’étais sûr de cela quand je suis venu pour ces raisons. . . . Je crois qu’en marchant sur ces terres, vous prendrez la même décision: que le Seigneur a conçu cet endroit pour nous. – 1MR 340, 341, 343 (1909).
Les villes
Les constructeurs de la ville d’origine
Après avoir reçu la malédiction de Dieu, Caïn s’était retiré de la maison de son père. Il avait d’abord choisi son métier de cultivateur de sol et il a fondé une ville, en l’appelant ainsi le nom de son fils aîné [Genèse 4:17]. Il était sorti de la présence du Seigneur, avait rejeté la promesse de l’Éden restauré, cherchant ses biens et sa jouissance sur la terre sous la malédiction du péché, se tenant ainsi à la tête de cette grande classe d’hommes qui adorent le dieu de ce monde. – PP 81 (1890).
Pendant un temps, les descendants de Noé continuèrent d’habiter parmi les montagnes où l’arche s’était reposé. Au fur et à mesure que leur nombre augmentait, l’apostasie entraînait bientôt une division. Ceux qui désiraient oublier leur Créateur et rejeter la contrainte de sa loi ressentaient un ennui constant de la part de l’enseignement et de l’exemple de leurs associés pieux, et après un certain temps, ils décidèrent de se séparer des adorateurs de Dieu. En conséquence, ils se rendirent dans la plaine de Shinar, sur les rives de l’Euphrate. . . .
Ici, ils ont décidé de construire une ville et une tour d’une hauteur prodigieuse qui devrait en faire la merveille du monde [Genèse 11: 2-4] .– PP 118, 119 (1890).
Les villes sont des foyers de vice
La poursuite de centres de loisirs et d’attractions dans les villes. Beaucoup de parents qui choisissent un foyer en ville pour leurs enfants, pensant leur donner de meilleurs avantages, sont déçus et se repentent trop tard de leur terrible erreur. Les villes d’aujourd’hui deviennent rapidement comme Sodome et Gomorrhe. Les nombreuses vacances encouragent l’oisiveté. Les sports passionnants – théâtre, courses de chevaux, jeux d’argent, boissons alcoolisées et délices – stimulent toutes les passions par une activité intense. Les jeunes sont balayés par le courant populaire. – COL 54 (1900).
La lumière m’a été donnée que les villes seront remplies de confusion, de violence et de crimes, et que ces choses augmenteront jusqu’à la fin de l’histoire de cette terre. – 7T 84 (1902).
Dans le monde entier, les villes deviennent des foyers de vice. Sur chaque main sont les images et les sons du mal. Partout sont des incitations à la sensualité et à la dissipation. – MH 363 (1905).
Jugements venant des villes
Des chocs terribles se produiront sur la terre et les palais seigneuriaux érigés à grands frais deviendront certainement des tas de ruines. – 3MR 312 (1891).
Lorsque la main de retenue de Dieu est retirée, le destructeur commence son travail. Ensuite, dans nos villes, les plus grandes calamités viendront. – 3MR 314 (1897).
Le Seigneur donne des avertissements aux habitants de la terre, comme lors de l’incendie de Chicago et des incendies à Melbourne, à Londres et dans la ville de New York. – Mme 127, 1897.
La fin est proche et chaque ville doit être bouleversée dans tous les sens. Il y aura de la confusion dans chaque ville. Tout ce qui peut être secoué doit être secoué et nous ne savons pas ce qui va arriver. Les jugements seront rendus en fonction de la méchanceté du peuple et de la lumière de la vérité qu’ils ont eu. – 1MR 248 (1902).
O que le peuple de Dieu a eu le sentiment de la destruction imminente de milliers de villes, maintenant presque livrées à l’idolâtrie. – Ev 29 (1903).
Le temps est proche où les grandes villes seront balayées et tous devraient être avertis de ces jugements à venir. – Ev 29 (1910).
Les bâtiments à l’épreuve des catastrophes vont devenir des cendres
J’ai vu les structures les plus coûteuses construites dans des bâtiments censés être à l’épreuve du feu, et de même que Sodome a péri dans les flammes de la vengeance de Dieu, ces fières structures se sont transformées en cendres. . . . Les monuments flatteurs de la grandeur des hommes s’effondreront dans la poussière avant même que la dernière grande destruction ne s’abatte sur le monde. – 3SM 418 (1901).
Dieu retire son Esprit des villes mauvaises, qui sont devenues comme les villes du monde antédiluvien et comme Sodome et Gomorrhe. . . . Les demeures coûteuses, merveilles de compétences architecturales, seront détruites sans préavis lorsque le Seigneur verra que les propriétaires ont dépassé les limites du pardon. La destruction par le feu des bâtiments majestueux, censés être à l’état du feu, illustre bien la façon dont l’architecture de la Terre sera ruinée dans un court laps de temps. – TDG 152 (1902).
Les hommes continueront d’ériger des bâtiments coûteux, coûtant des millions d’argent. Une attention particulière sera portée à leur beauté architecturale, à la fermeté et à la solidité avec lesquelles elles sont construites, mais le Seigneur m’a dit que, malgré la fermeté inhabituelle et l’affichage coûteux, ces bâtiments partageront le sort du temple de Jérusalem. – 5BC 1098 (1906).
La ville de New York
Dieu n’a pas exécuté sa colère sans pitié. Sa main est encore étendue. Son message doit être donné dans le Grand New York. Il faut montrer aux gens comment il est possible pour Dieu, par une touche de sa main, de détruire les biens qu’ils ont rassemblés contre le dernier grand jour. – 3MR 310, 311 (1902).
Je n’ai aucune lumière en particulier sur ce qui se passe à New York, mais je sais qu’un jour, les grands bâtiments seront détruits par le retournement et le renversement du pouvoir de Dieu. . . . La mort viendra partout. C’est pourquoi je tiens tellement à ce que nos villes soient prévenues. – RH le 5 juillet 1906.
À une occasion, alors que j’étais à New York, j’étais dans la nuit, appelé à contempler des immeubles qui montaient, histoire après histoire, vers le ciel.Ces bâtiments étaient protégés contre le feu et ils ont été construits pour glorifier leurs propriétaires et leurs constructeurs. . . .
La scène qui s’est déroulée ensuite devant moi était une alarme de feu. Les hommes ont examiné les immeubles nobles et supposés être à l’état du feu et ont déclaré: Ils sont parfaitement sécuritaires. Mais ces bâtiments ont été consommés comme si de la poix. Les camions de pompiers ne pouvaient rien faire pour empêcher la destruction. Les pompiers étaient incapables de faire fonctionner les moteurs. – 9T 12, 13 (1909).
Chicago et Los Angeles
Des scènes qui se dérouleraient bientôt à Chicago et dans d’autres grandes villes se sont également déroulées avant moi. Alors que la méchanceté augmentait et que la puissance protectrice de Dieu était retirée, il y avait des vents et des tempêtes destructeurs. Les bâtiments ont été détruits par un incendie et secoués par des tremblements de terre. . . .
Quelque temps après cela, on m’a montré que la vision des bâtiments à Chicago et le projet sur les moyens de notre peuple de les ériger, et leur destruction, étaient une leçon pour notre peuple, les avertissant de ne pas investir largement leurs moyens dans la propriété à Chicago, ou dans toute autre ville, à moins que la providence de Dieu n’ouvre franchement le chemin et indique clairement le devoir de construire ou d’acheter en tant que de besoin en donnant la note d’avertissement. Une mise en garde similaire a été donnée concernant la construction à Los Angeles. On m’a répété à plusieurs reprises qu’il ne fallait pas investir de moyens dans la construction d’immeubles coûteux dans les villes. – PC 50 (1906).
San Francisco et Oakland
San Francisco et Oakland deviennent comme Sodome et Gomorrhe, et le Seigneur leur rendra visite. Non loin de là, ils vont souffrir sous ses jugements. – Mme 30, 1903.
Le terrible tremblement de terre qui s’est produit à San Francisco [SÉJOUR TERRE ET FEU DE SAN FRANCISCO DES 18 ET 19 AVRIL 1906, 503 DÉCÉDÉ ET RÉSULTAT EN UN DOMMAGE DE 350 MILLIONS DE DOLLARS ESTIMÉ – sera suivi d’autres manifestations du pouvoir de Dieu. Sa loi a été transgressée. Les villes sont polluées par le péché. Étudiez l’histoire de Ninive. Dieu a envoyé un message spécial de Jonas à cette ville méchante. .. . De nombreux messages tels que les siens seraient donnés à notre époque, si les villes mauvaises se repentaient comme Ninive. – Mme 61a, 3 juin 1906.
Même dans les villes où les jugements de Dieu sont tombés à la suite d’une telle transgression, il n’y a aucun signe de repentance. Les salons sont toujours ouverts et de nombreuses tentations sont conservées devant le peuple. – Lettre 268 du 20 août 1906.
Autres villes perverses
Alors que nous approchons de la fin de l’histoire de cette terre, nous verrons les scènes de la calamité de San Francisco se reproduire ailleurs. . . . Ces choses me rendent très solennel parce que je sais que le jour du jugement est juste sur nous. Les jugements déjà rendus sont un avertissement, mais pas la fin, du châtiment qui sera infligé aux villes mauvaises. . . . [Habakkuk 2: 1-20; Sophonie 1: 1-3: 20; Zacharie 1: 1-4: 14; Malachi 1: 1-4, cité.] Ces scènes seront bientôt témoins, exactement comme elles sont décrites. Je présente ces merveilleuses déclarations des Écritures pour la considération de tous. Les prophéties rapportées dans l’Ancien Testament sont la parole du Seigneur pour les derniers jours et se réaliseront aussi sûrement que nous avons assisté à la désolation de San Francisco. – Lettre 154 du 26 mai 1906.
Je suis censé déclarer que les villes pleines de transgression et de pécheurs à l’extrême seront détruites par des tremblements de terre, des incendies, des inondations. – Ev 27 (27 avril 1906).
Tous les avertissements du Christ concernant les événements qui se produiront vers la fin de l’histoire de cette terre sont en train de s’accomplir dans nos grandes villes. Dieu permet que ces choses soient révélées afin que celui qui court puisse lire. La ville de San Francisco est un exemple de ce que le monde entier est en train de devenir. La corruption, l’appropriation illicite de moyens, les transactions frauduleuses entre des hommes qui ont le pouvoir de libérer les coupables et de condamner les innocents – toute cette iniquité remplit d’autres grandes villes de la planète et crée le monde tel qu’il était à l’époque avant le déluge. – Lettre 230, 1907.
Syndicats dans les villes
Satan travaille activement dans nos villes surpeuplées. Son travail doit être vu dans la confusion, la discorde et la discorde entre le travail et le capital, et l’hypocrisie qui est entrée dans les églises. . . . La convoitise de la chair, l’orgueil des yeux, le déploiement de l’égoïsme, le détournement du pouvoir, la cruauté et la force incitaient les hommes à s’unir à des confédérations et des unions – se liant en bottes pour brûler les grands incendies des derniers jours – tout cela est le travail des agences sataniques. – Ev 26 (1903).
Les méchants sont enchaînés, en fiducies, en unions, dans des confédérations. Ne faisons rien avec ces organisations. Dieu est notre souverain, notre gouverneur, et il nous appelle à sortir du monde et à nous séparer. Sortez du milieu d’eux et séparez-vous, dit le Seigneur, et ne touchez pas à ce qui est impur [2 Corinthiens 6:17]. Si nous refusons de le faire, si nous continuons à établir des liens avec le monde et à examiner chaque question d’un point de vue matériel, nous deviendrons comme le monde. Lorsque la politique et les idées matérielles régissent nos transactions, nous ne pouvons pas nous appuyer sur la plate-forme haute et sainte de la vérité éternelle. – 4BC 1142 (1903).
Les syndicats ouvriers, source de problèmes pour les adventistes
Les syndicats seront l’une des agences qui amènera sur cette terre une période de troubles comme elle ne l’a jamais été depuis que le monde a commencé. . . .
Quelques hommes se réuniront pour saisir tous les moyens à obtenir dans certains métiers. Des syndicats seront formés et ceux qui refuseront d’adhérer à ces syndicats seront des hommes marqués. . . .
En raison de ces syndicats et confédérations, il sera bientôt très difficile pour nos institutions de poursuivre leurs travaux dans les villes. Mon avertissement est: Restez en dehors des villes. Ne construisez pas de sanatorium dans les villes. – 2SM 142 (1903).
Le temps est venu où le pouvoir de contrôle des syndicats sera très oppressant. – 2SM 141 (1904).
Beaucoup de villes aspirent à la lumière et à la vérité
Les villes des nations seront traitées de manière stricte, et pourtant elles ne seront pas visitées à la limite de l’indignation de Dieu, car certaines âmes vont encore se libérer des illusions de l’ennemi et se repentiront et seront converties. – Ev 27 (1906 ).
Les ténèbres spirituelles qui couvrent le monde entier s’intensifient dans les centres de population surpeuplés. C’est dans les villes des nations que l’évangéliste trouve la plus grande impénitence et le plus grand besoin. Et dans ces mêmes villes, on présente aux gagnants d’âmes certaines des plus grandes opportunités. Mêlés avec les multitudes qui ne pensent pas à Dieu et au ciel, nombreux sont ceux qui aspirent à la lumière et à la pureté de cœur. Même parmi les insouciants et les indifférents, nombreux sont ceux dont l’attention peut être arrêtée par une révélation de l’amour de Dieu pour l’âme humaine. – RH 17 nov. 1910.
Un effort soutenu dans les villes
En préparation de la venue de notre Seigneur, nous devons faire un grand travail dans les grandes villes. Nous avons un témoignage solennel à porter dans ces grands centres. – Paroles d’encouragement aux travailleurs autonomes (Ph 113) 5 (1909).
Le message d’avertissement pour cette époque n’est pas donné avec sérieux dans le grand monde des affaires. Jour après jour, les centres de commerce sont remplis d’hommes et de femmes qui ont besoin de la vérité pour l’époque, mais qui n’ont aucune connaissance salvatrice de ses principes précieux parce que des efforts sérieux et persévérants ne sont pas déployés pour atteindre cette classe de personnes où ils se trouvent. . – CW 14 (1909).
Le message du troisième ange doit maintenant être proclamé, non seulement dans des pays lointains, mais dans des endroits négligés à proximité, où des multitudes habitent non avertis et non sauvés. Nos villes partout appellent les serviteurs de Dieu à un travail sincère et sincère. – RH 17 nov. 1910.
Tous ne peuvent pas encore quitter les villes
Chaque fois que cela est possible, les parents ont le devoir d’installer leurs enfants dans le pays. – AH 141 (1906).
De plus en plus, au fil du temps, notre peuple devra quitter les villes. Pendant des années, nous avons appris que nos frères et sœurs, et en particulier les familles avec enfants, devaient planifier de quitter les villes à mesure que la voie leur étant ouverte. Beaucoup devront travailler d’arrache-pied pour aider à ouvrir la voie. Mais jusqu’à ce qu’il leur soit possible de partir, aussi longtemps qu’ils resteront, ils devraient être les plus actifs dans le travail missionnaire, aussi limité que soit leur sphère d’influence. – 2SM 360 (1906).
La méchanceté de nos villes augmente, et il devient de plus en plus évident que ceux qui y demeurent le font inutilement au péril du salut de leur âme. – CL 9 (1907).
Les villes et les villages sont imprégnés de péché et de corruption morale. Pourtant, il y a beaucoup dans chaque Sodome. – 6T 136 (1900).
Écoles, églises et restaurants nécessaires dans les villes
Il reste encore beaucoup à faire pour sauver et éduquer les enfants de ceux qui, actuellement, ne peuvent s’éloigner des villes. C’est une affaire digne de nos meilleurs efforts. Des écoles religieuses doivent être créées pour les enfants des villes et, dans le cadre de ces écoles, des enseignements doivent être dispensés aux établissements d’enseignement supérieur, selon les besoins.-CG 306 (1903).
Nos restaurants doivent être situés dans les villes, sinon les ouvriers de ces restaurants ne pourraient pas atteindre les gens et leur enseigner les principes de la vie juste. – 2SM 142 (1903).
Le Seigneur nous a répété à plusieurs reprises que nous devions exploiter les villes à partir de centres d’avant-poste. Dans ces villes, nous aurons des lieux de culte, des mémoriaux pour Dieu, mais des institutions pour la publication de notre littérature, pour la guérison des malades et pour la formation des ouvriers [collèges] seront créées en dehors des villes. Il est particulièrement important que nos jeunes soient protégés des tentations de la vie urbaine. – 2SM 358 (1907).
Les déplacements précipités dans le pays ne sont pas conseillés
Laissez chacun prendre son temps pour réfléchir et ne pas être comme l’homme de la parabole qui a commencé à construire et n’a pas été en mesure de terminer. Pas un geste ne devrait être fait mais ce mouvement et tout ce qu’il présage sont soigneusement pris en compte – tout est pesé. . . .
Il se peut que certaines personnes se précipitent pour faire quelque chose et se lancent dans des affaires dont elles ne connaissent rien. Ce Dieu n’a pas besoin. . . .
Que rien ne soit fait de manière désordonnée, qu’il y aura une grande perte ou un grand sacrifice sur la propriété en raison de discours ardents et impulsifs qui suscitent un enthousiasme qui n’est pas conforme à l’ordre de Dieu, qu’une victoire qui était essentielle pour être gagnante. gagnées, seront transformées en une défaite, faute de modération lucide, de bonne contemplation et de principes et objectifs valables. – 2SM 362, 363 (1893). [ÉCRIT LE 22 DÉCEMBRE 1893 EN RÉPONSE À UNE LETTRE D’UN TRAVAILLEUR DE BADLE CREEK QUI AVAIT INFORMÉ MME. WHITE QUE, EN RÉPONSE À SON URGENT, ENTRE UN ET DEUX CENT CENTRÉS PRÉPARATIFS POUR QUITTER LA VILLE POUR UN EMPLACEMENT RURAL DÈS QUE POSSIBLE. VOIR DES MESSAGES SÉLECTIONNÉS, LIVRE 2, PP. 361-364.]
Le signal de fuite des villes
Le temps n’est pas si lointain que, comme les premiers disciples, nous serons obligés de chercher refuge dans des endroits désolés et solitaires. Comme le siège de Jérusalem par les armées romaines était le signal d’une fuite vers les chrétiens de Judée, la prise du pouvoir par notre nation, dans le décret imposant le sabbat pontifical, sera un avertissement pour nous. Il sera alors temps de quitter les grandes villes, en prévision des plus petites pour les maisons de retraite dans des lieux retirés parmi les montagnes. – 5T 464, 465 (1885).
Quelques justes encore dans les villes après le décret de mort
En période de troubles, nous avons tous fui les villes et les villages, mais avons été poursuivis par les méchants, qui sont entrés dans les maisons des saints avec une épée. – EW 34 (1851).
Quand les saints ont quitté les villes et les villages, ils ont été poursuivis par les méchants, qui ont cherché à les tuer. Mais les épées qui ont été levées pour tuer le peuple de Dieu se sont brisées et sont tombées aussi impuissantes qu’une paille. Les anges de Dieu protégeaient les saints. – EW 284, 285 (1858).
Bien qu’un décret général ait fixé le moment où les gardiens du commandement peuvent être mis à mort, leurs ennemis anticipent parfois le décret et, avant l’heure spécifiée, s’efforceront de leur tuer. Mais nul ne peut passer devant les puissants gardiens en poste autour de chaque âme fidèle. Certains sont assaillis dans leur fuite des villes et des villages, mais les épées levées contre eux se cassent et tombent impuissants comme une paille. D’autres sont défendus par des anges sous la forme d’hommes de guerre. – GC 631 (1911).
Lois du dimanche
Le défi de Satan à l’autorité de Dieu
Dieu dénonce Babylone parce qu’elle a fait boire du vin de la colère de sa fornication à toutes les nations … .
Dieu a créé le monde en six jours et s’est reposé le septième jour, sanctifiant ce jour et le mettant à part de tous les autres comme étant saint pour lui-même et que son peuple observera tout au long de leurs générations. Mais l’homme de péché, s’élevant au-dessus de Dieu, assis dans le temple de Dieu et se montrant lui-même comme Dieu, pensait changer les temps et les lois. Ce pouvoir, pensant prouver qu’il était non seulement égal à Dieu, mais supérieur à Dieu, a changé le jour de repos en plaçant le premier jour de la semaine à l’endroit du septième. Et le monde protestant a pris cet enfant de la papauté pour être considéré comme sacré. Dans la Parole de Dieu, cela s’appelle la fornication [Apocalypse 14: 8] .– 7BC 979 (1900).
Au cours de la dispensation chrétienne, le grand ennemi du bonheur de l’homme a fait du sabbat du quatrième commandement un objet d’attaque particulière. Satan dit, je travaillerai à contre-courant avec Dieu. Je donnerai à mes disciples le pouvoir de mettre de côté le mémorial de Dieu, le sabbat du septième jour. Ainsi, je montrerai au monde que le jour sanctifié et béni par Dieu a été changé. Ce jour-là ne vivra pas dans l’esprit du peuple. Je vais en effacer le souvenir. Je mettrai à sa place un jour qui ne porte pas les références de Dieu, un jour qui ne peut être un signe entre Dieu et son peuple. Je conduirai ceux qui acceptent ce jour à y placer la sainteté que Dieu a placée le septième jour. – PK 183, 184 (c. 1914).
Le sabbat le grand point en litige
Dans la guerre à mener dans les derniers jours, tous les pouvoirs corrompus qui se sont apostés de la fidélité à la loi de Jéhovah seront unis, contrairement au peuple de Dieu. Dans cette guerre, le sabbat du quatrième commandement sera le grand point en litige, car dans le commandement du sabbat, le grand législateur s’identifiera comme le Créateur des cieux et de la terre. – 3SM 392 (1891). En vérité, vous observerez mes sabbats, dit le Seigneur, car c’est un signe entre moi et vous, à travers vos générations; afin que vous sachiez que je suis le Seigneur qui vous sanctifie (Exode 31:13).Certains essaieront de placer des obstacles sur la voie de l’observance du sabbat, en disant: Vous ne savez pas quel jour est le sabbat, mais ils semblent comprendre quand le dimanche arrive et ont manifesté un grand zèle pour imposer son respect par la loi. – KC 148 ( 1900).
Le mouvement de la loi du dimanche dans les années 1880
[POUR DES INFORMATIONS DE BASE UTILES ET DES COTATIONS PLUS BLANCHES, VOIR DES MESSAGES SÉLECTIONNÉS, LIVRE 3, PP. 380-402, ET TÉMOIGNAGES DE L’ÉGLISE, VOL. 5, PP. 711-718.]
Nous attendons depuis de nombreuses années qu’une loi dominicale soit promulguée sur notre pays et, maintenant que le mouvement nous oppose, nous demandons ce que nos gens vont faire en la matière. . . . Nous devrions particulièrement rechercher la grâce et la puissance de Dieu pour qu’on lui donne son peuple maintenant. Dieu vit et nous ne croyons pas que le moment est venu de vouloir restreindre nos libertés.
Le prophète a vu quatre anges se tenant aux quatre coins de la terre, tenant les quatre vents de la terre, pour que le vent ne souffle pas sur la terre, ni sur la mer, ni sur aucun arbre. Un autre ange, venant de l’est, leur cria: «Ne blesse pas la terre, ni la mer, ni les arbres, jusqu’à ce que nous ayons scellé les serviteurs de notre Dieu à leur front. Cela indique le travail que nous devons maintenant faire, qui consiste à demander à Dieu que les anges retiennent les quatre vents jusqu’à ce que des missionnaires soient envoyés dans le monde entier et aient proclamé l’avertissement de ne pas désobéir à la loi de Jéhovah. –RH Extra, 11 décembre 1888.
Les avocats du dimanche ne réalisent pas ce qu’ils font
Le mouvement du dimanche fait son chemin dans l’obscurité. Les dirigeants cachent le vrai problème et beaucoup de ceux qui s’unissent au sein du mouvement ne voient pas eux-mêmes où va le sous-courant. . . . Ils travaillent dans la cécité. Ils ne voient pas que si un gouvernement protestant sacrifie les principes qui en ont fait une nation libre et indépendante et que la législation introduit dans la Constitution les principes qui propageront la tromperie papale et les illusions papales, il plonge dans les horreurs romaines du Moyen-Âge. . – RH Extra, 11 décembre 1888.
Nombreux sont ceux, même parmi ceux qui sont engagés dans ce mouvement pour l’application de la loi du dimanche, qui sont aveuglés par les résultats qui suivront cette action. Ils ne voient pas qu’ils attaquent directement la liberté religieuse. Nombreux sont ceux qui n’ont jamais compris les revendications du sabbat biblique et le faux fondement sur lequel repose l’institution du dimanche. . . .
Ceux qui s’efforcent de modifier la Constitution et d’obtenir une loi pour faire respecter l’observance du dimanche ne se rendent pas bien compte du résultat. Une crise est juste sur nous. – 5T 711, 753 (1889).
Ne pas s’asseoir dans la quiétude, ne rien faire
Il est de notre devoir de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour éviter le danger menacé. . . . Une vaste responsabilité incombe aux hommes et aux femmes de prière à travers le pays pour demander à Dieu de ramener ce nuage de mal et de donner quelques années de grâce supplémentaires pour travailler pour le Maître. – RH Extra, 11 décembre 1888.
Ceux qui observent maintenant les commandements de Dieu doivent se protéger afin d’obtenir l’aide spéciale que seul Dieu peut leur donner. Ils devraient travailler plus sérieusement pour retarder le plus possible la calamité qui menace de se produire. – RH le 18 décembre 1888.
Ne laissez pas le peuple de Dieu qui garde le commandement se taire à ce moment-là, comme si nous avions gracieusement accepté la situation. – 7BC 975 (1889).
Nous ne faisons pas la volonté de Dieu si nous restons assis dans la quiétude et ne faisons rien pour préserver la liberté de conscience. Une prière fervente et efficace devrait être l’ascension au ciel afin que cette calamité puisse être différée jusqu’à ce que nous puissions accomplir l’œuvre qui a été négligée depuis si longtemps. Que la prière soit la plus sincère et que nous travaillions ensuite en harmonie avec nos prières. – 5T 714 (1889).
Il y en a beaucoup qui sont à l’aise, qui sont, pour ainsi dire, endormis. Ils disent: Si la prophétie a prédit l’application de l’observance du dimanche, la loi sera sûrement promulguée et, arrivés à cette conclusion, ils s’assoient dans une attente sereine de l’événement, se réconfortant de la pensée que Dieu protégera son peuple dans la journée. de problèmes. Mais Dieu ne nous sauvera pas si nous ne faisons aucun effort pour accomplir le travail qu’il s’est engagé à notre charge. . . .
En tant que gardiens fidèles, vous devriez voir venir l’épée et avertir que les hommes et les femmes ne peuvent pas suivre un cours par ignorance, ce qu’ils éviteraient s’ils connaissaient la vérité. – RH Extra, 24 décembre 1889.
S’opposer aux lois du dimanche par stylo et vote
Nous ne pouvons pas travailler pour plaire aux hommes qui useront de leur influence pour réprimer la liberté religieuse et pour mettre en œuvre des mesures oppressives afin de diriger ou d’obliger leurs semblables à observer le dimanche comme le sabbat. Le premier jour de la semaine n’est pas un jour à célébrer. Il s’agit d’un faux sabbat, et les membres de la famille du Seigneur ne peuvent pas participer avec les hommes qui exaltent ce jour et violent la loi de Dieu en piétinant son sabbat. Le peuple de Dieu ne doit pas voter pour placer de tels hommes au pouvoir, car, ce faisant, ils participent avec eux aux péchés qu’ils commettent lorsqu’ils sont en fonction. – FE 475 (1899).
J’espère que la trompette donnera un certain son en ce qui concerne ce mouvement de la loi du dimanche. Je pense qu’il serait préférable que dans nos journaux le sujet de la perpétuité de la loi de Dieu devienne une spécialité. . . . Nous devrions maintenant faire de notre mieux pour faire échec à cette loi du dimanche. – CW 97, 98 (1906).
Les États-Unis vont adopter une loi dominicale Lorsque notre nation abjurera les principes de son gouvernement de manière à promulguer une loi dominicale, le protestantisme se joindra à cet acte à la papauté. – 5T 712 (1889).
Les protestants jetteront toute leur influence et leur force du côté de la papauté. Par une loi nationale imposant le faux sabbat, ils donneront vie et vigueur à la foi corrompue de Rome, ravivant sa tyrannie et son oppression de la conscience. – Mar 179 (1893).
Tôt ou tard, les lois du dimanche seront adoptées. – RH, le 16 février 1905.
Bientôt, les lois du dimanche seront appliquées et les hommes en position de confiance seront aigris contre la poignée de gens gardant les commandements de Dieu. – 4MR 278 (1909).
La prophétie d’Apocalypse 13 déclare que le pouvoir représenté par la bête aux cornes semblables à celles des clochers fera que la terre et ses habitants adoreront la papauté – là-bas, symbolisée par la bête comme un léopard. . . . Cette prophétie sera accomplie lorsque les États-Unis appliqueront l’observance du dimanche, ce que Rome réclame comme une reconnaissance spéciale de sa suprématie. . . .
La corruption politique détruit l’amour de la justice et le respect de la vérité, et même dans une Amérique libre, les dirigeants et les législateurs, dans le but de gagner les faveurs du public, céderont à la demande populaire d’une loi renforçant l’observance du dimanche. – GC 578, 579, 592 (1911) ).
Arguments utilisés par les avocats du dimanche, Satan interprète les événements comme il le voudrait, et estime que les calamités qui envahissent le pays résultent du dimanche. Pensant apaiser la colère de Dieu, ces hommes influents font des lois pour faire respecter l’observance du dimanche. – 10MR 239 (1899).
Cette classe même a avancé l’affirmation selon laquelle la corruption, qui se répand rapidement, est en grande partie imputable à la profanation du soi-disant sabbat chrétien et que l’application de l’observance du dimanche améliorerait grandement la moralité de la société. Cette affirmation est particulièrement recommandée en Amérique, où la doctrine du vrai sabbat a été prêchée le plus largement. – GC 587 (1911).
Loi sur le protestantisme et le catholicisme en concert
Le protestantisme donnera la main fraternelle au pouvoir romain. Ensuite, il y aura une loi contre le sabbat de la création de Dieu, et c’est alors que Dieu fera son étrange travail sur la terre. – 7BC 910 (1886).
Comment l’église romaine peut se dégager de l’accusation d’idolâtrie que nous ne pouvons pas voir. . . . Et c’est la religion que les protestants commencent à considérer avec tant de faveur et qui finira par être unie au protestantisme. Cette union ne sera toutefois pas affectée par un changement de catholicisme, car Rome ne change jamais. Elle revendique l’infaillibilité. C’est le protestantisme qui va changer. L’adoption d’idées libérales de sa part l’amènera là où il pourra saisir la main du catholicisme. – RH le 1 er juin 1886.
Le monde protestant professé formera une confédération avec l’homme pécheur, et l’église et le monde seront en harmonie corrompue. – 7BC 975 (1891).
Le romanisme dans le vieux monde et le protestantisme apostat dans le Nouveau vont suivre le même chemin envers ceux qui respectent tous les préceptes divins. – GC 616 (1911).
Les lois du dimanche honorent Rome
Lorsque les principales Églises des États-Unis, réunies autour de points de doctrine qu’elles détiennent en commun, influenceront l’État pour qu’il applique ses décrets et maintienne ses institutions, alors l’Amérique protestante aura formé une image de la hiérarchie romaine, et il en résultera inévitablement des sanctions civiles à l’encontre des dissidents. . . .
Le respect du dimanche par les églises protestantes est une application du culte de la papauté. . . .
Dans l’acte même d’imposer un devoir religieux au pouvoir séculier, les églises formeraient elles-mêmes une image de la bête; Par conséquent, l’application de la loi du dimanche aux États-Unis serait une application du culte de la bête et de son image. – GC 445, 448, 449 (1911).
Quand le protestantisme étendra sa main sur le golfe pour saisir la main du pouvoir romain, quand elle atteindra l’abîme pour se prendre par le spiritualisme, alors que, sous l’influence de cette triple union, notre pays répudiera tous les principes de sa Constitution. en tant que gouvernement protestant et républicain et qu’il prendra les dispositions nécessaires pour propager les mensonges et les illusions papaux, nous saurons alors que le moment est venu pour le merveilleux travail de Satan et que la fin est proche. – 5T 451 (1885).
Rome retrouvera sa suprématie perdue
À l’approche de la dernière crise, il est crucial que l’harmonie et l’unité existent entre les instruments du Seigneur. Le monde est rempli de tempête, de guerre et de désaccord. Pourtant, sous un seul chef – le pouvoir papal – le peuple s’unira pour s’opposer à Dieu en la personne de ses témoins. Cette union est cimentée par le grand apostat. – 7T 182 (1902).
Les lois imposant le respect du dimanche comme sabbat apporteront une apostasie nationale aux principes du républicanisme sur lequel le gouvernement a été fondé. La règle de la papauté sera acceptée par les dirigeants et la loi de Dieu sera annulée. – 7MR 192 (1906).
Un jour de grande obscurité intellectuelle s’est révélé propice au succès du papisme. Il sera cependant démontré qu’un jour de grande lumière intellectuelle est également propice à son succès. – 4SP 390 (1884).
Dans les mouvements en cours aux États-Unis pour assurer aux institutions et aux usages de l’Église le soutien de l’État, les protestants suivent les traces des papistes. De plus, ils ouvrent la porte à la papauté pour retrouver dans l’Amérique protestante la suprématie qu’elle a perdue dans le vieux monde. – GC 573 (1911).
Une loi dominicale nationale signifie l’apostasie nationale
Pour garantir la popularité et le favoritisme, les législateurs céderont à la demande d’une loi dominicale…. Par le décret imposant l’institution de la papauté en violation de la loi de Dieu, notre nation se déconnectera totalement de la justice. . . .
Comme l’approche des armées romaines était un signe pour les disciples de la destruction imminente de Jérusalem, ainsi que cette apostasie soit un signe pour nous que la limite de la patience de Dieu est atteinte. – 5T 451 (1885).
Nous devons prendre fermement position que nous ne révérerons pas le premier jour de la semaine comme le sabbat, car ce n’est pas le jour béni et sanctifié par Jéhovah. En respectant le dimanche, nous devrions nous placer du côté du grand séducteur. …
Lorsque la loi de Dieu est devenue nulle et que l’apostasie devient un péché national, le Seigneur agira en faveur de son peuple. – 3SM 388 (1889).
Le peuple des États-Unis est un peuple favorisé, mais lorsqu’il restreint la liberté de religion, abandonne le protestantisme et récite le papisme, la mesure de sa culpabilité sera totale et l’apostasie nationale sera inscrite dans les livres des cieux.– RH le 2 mai 1893.
L’apostasie nationale sera suivie d’une ruine nationale
Lorsque notre nation, dans ses conseils législatifs, édictera des lois pour contraindre la conscience des hommes à respecter leurs privilèges religieux, à veiller au respect du dimanche et à exercer un pouvoir oppressif sur ceux qui observent le sabbat du septième jour, la loi de Dieu , à toutes fins utiles, être rendu nul sur notre pays, et l’apostasie nationale sera suivie d’une ruine nationale. – 7BC 977 (1888).
C’est au moment de l’apostasie nationale que, sur la politique de Satan, les dirigeants du pays se rangeront du côté de l’homme de péché. C’est alors que la mesure de la culpabilité est complète. L’apostasie nationale est le signal de la ruine nationale. –2SM 373 (1891).
Les principes catholiques seront pris sous le soin et la protection de l’état. Cette apostasie nationale sera rapidement suivie d’une ruine nationale. – RH 15 juin 1897.
Lorsque les églises protestantes s’uniront au pouvoir séculier pour soutenir une fausse religion et s’opposer à ce que leurs ancêtres aient enduré la plus féroce persécution, le sabbat pontifical sera alors imposé par l’autorité combinée de l’église et de l’État. Il y aura une apostasie nationale qui ne finira qu’en ruine nationale. – Ev 235 (1899).
Lorsque l’État utilisera son pouvoir pour appliquer les décrets et soutenir les institutions de l’Église, l’Amérique protestante aura alors formé une image de la papauté et il y aura une apostasie nationale qui ne se terminera qu’en ruine nationale. – 7BC 976 ( 1910).
Législation universelle du dimanche
L’histoire sera répétée. La fausse religion sera exaltée. Le premier jour de la semaine, un jour ouvrable commun, ne possédant aucune sainteté, sera mis en place à l’image de Babylone. Il sera commandé à toutes les nations, à toutes les langues et à tous les peuples d’adorer ce faux sabbat. . . . Le décret imposant le culte de ce jour doit être diffusé dans le monde entier. – 7BC 976 (1897).
Alors que l’Amérique, terre de liberté religieuse, s’unira à la papauté pour contraindre la conscience et contraindre les hommes à respecter le faux sabbat, les peuples de tous les pays du monde seront amenés à suivre son exemple. – 6T 18 (1900).
La question du sabbat doit être au centre du grand conflit final dans lequel tout le monde agira. – 6T 352 (1900).
Les nations étrangères suivront l’exemple des États-Unis. Même si elle se démarque, la même crise frappera notre peuple dans toutes les régions du monde. – 6T 395 (1900).
La substitution du faux au vrai est le dernier acte du drame. Lorsque cette substitution deviendra universelle, Dieu se révélera. Lorsque les lois des hommes sont élevées au-dessus des lois de Dieu, lorsque les puissances de cette terre tentent de forcer les hommes à observer le premier jour de la semaine, sachez que le moment est venu pour Dieu d’agir. – 7BC 980 (1901).
La substitution des lois des hommes à la loi de Dieu, l’exaltation, par une simple autorité humaine, du dimanche à la place du sabbat biblique, constitue le dernier acte du drame. Lorsque cette substitution deviendra universelle, Dieu se révélera. Il se lèvera dans sa majesté pour secouer terriblement la terre. – 7T 141 (1902).
Le monde entier soutiendra la législation du dimanche
Les méchants . . . déclara qu’ils avaient la vérité, qu’il y avait des miracles parmi eux, que des anges du ciel leur parlaient et marchaient avec eux, que de grands pouvoirs et signes et merveilles étaient accomplis parmi eux, et que c’était le millénaire temporel qu’ils attendaient de si longue. Le monde entier était converti et en harmonie avec la loi du dimanche. – 3SM 427, 428 (1884).
Le monde entier doit être agité avec hostilité contre les adventistes du septième jour parce qu’ils ne rendront pas hommage à la papauté en honorant dimanche l’instauration de ce pouvoir antichrétien. – TM 37 (1893).
Ceux qui piétinent la loi de Dieu font des lois humaines qu’ils forceront les gens à accepter. Les hommes vont concevoir et conseiller et planifier ce qu’ils vont faire. Le monde entier tient le dimanche, disent-ils, et pourquoi ce peuple, qui est si peu nombreux, ne ferait-il pas conformément aux lois du pays? – Ms 163, 1897.
Les centres de controverse dans la chrétienté
Le monde dit chrétien doit être le théâtre d’actes décisifs. Les hommes en autorité promulgueront des lois contrôlant la conscience, à l’exemple de la papauté. Babylone fera boire à toutes les nations le vin de la colère de sa fornication. Chaque nation sera impliquée. De ce temps, Jean le Révélateur déclare: [Apocalypse 18: 3-7; 17:13, 14, cité]. Ceux-ci ont un esprit. Il y aura un lien d’union universel, une grande harmonie, une confédération des forces de Satan. Et donnera leur puissance et leur force à la bête. Ainsi se manifeste le même pouvoir arbitraire et oppressif contre la liberté religieuse – la liberté d’adorer Dieu selon les préceptes de la conscience – comme l’a manifesté la papauté, lorsqu’elle persécutait autrefois ceux qui osaient refuser de se conformer aux rites et aux cérémonies religieuses du romanisme. – 3SM 392 (1891).
Dans le grand conflit entre foi et incroyance, tout le monde chrétien sera impliqué. – RH 7 février 1893.
Toute la chrétienté sera divisée en deux grandes classes: ceux qui observent les commandements de Dieu et la foi de Jésus et ceux qui adorent la bête et son image et reçoivent sa marque. – GC 450 (1911).
Alors que le sabbat est devenu le point de controverse dans la chrétienté et que les autorités religieuses et laïques se sont unis pour imposer l’observance du dimanche, le refus persistant d’une petite minorité de céder à la demande populaire en fera un objet d’exécration universelle. – GC 615 (1911).
Comme le décret pris par les divers dirigeants de la chrétienté contre les gardiens du commandement doit retirer la protection du gouvernement et l’abandonner à ceux qui souhaitent sa destruction, le peuple de Dieu s’enfuira des villes et des villages et s’associera dans des sociétés, demeurant dans le endroits les plus désolés et les plus solitaires. – GC 626 (1911).
Ne montrer aucun défi
Les personnes qui composent nos églises ont des traits de caractère qui les amèneront, s’ils ne sont pas très prudents, à s’indigner, parce que leur liberté de travailler le dimanche leur est retirée. Ne vous envolez pas dans cette affaire, mais prenez tout ce que vous avez à prier Dieu. Lui seul peut restreindre le pouvoir des dirigeants. Marchez pas imprudemment. Que personne ne se vante imprudemment de sa liberté en l’utilisant comme un manteau de malice, mais en tant que serviteurs de Dieu, honorez tous les hommes. Aimer la fraternité. Craignez Dieu. Honore le roi [1 Pierre 2:17].
Ce conseil doit être d’une valeur réelle pour tous ceux qui doivent être amenés dans des endroits étroits. Rien qui montre un défi ou qui pourrait être interprété comme une malveillance ne doit être montré. – 2MR 193, 194 (1898).
S’abstenir de travailler le dimanche
En ce qui concerne le champ méridional, L ‘APPLICATION DU DIMANCHE A ÉTÉ PARTICULIÈREMENT GRAVE DANS LE SUD DES ÉTATS DES ÉTATS-UNIS AUX ÉTATS-UNIS DANS LES ANNÉES 1880 ET 1890. VOIR LES ÉTATS AMÉRICAINS (REVIEW ET HERALD, 1943), PP. 517-562.] L’oeuvre doit être accomplie aussi sagement et prudemment que possible, et de la manière dont Christ agirait. Les gens vont bientôt découvrir ce que vous croyez au sujet du dimanche et du sabbat car ils poseront des questions. Ensuite, vous pouvez leur dire, mais pas de manière à attirer l’attention sur votre travail. Vous n’avez pas besoin de couper votre travail en travaillant seul le dimanche. . . .
S’abstenir de travailler le dimanche ne reçoit pas la marque de la bête. . . . Dans les endroits où l’opposition est assez forte pour susciter la persécution, si le travail est accompli le dimanche, que nos frères fassent de ce jour l’occasion de faire un véritable travail missionnaire. – SW 69, 70 (1895).
S’ils devaient venir ici et dire Vous devez fermer votre travail et vos presses le dimanche, je ne vous dirais pas,. . . Continuez à appuyer sur vos presses, car le conflit ne vient pas de vous et de votre Dieu. – Mme 163, 1898.
Nous ne devrions pas nous sentir obligés d’irriter nos voisins qui idolâtrent dimanche en faisant des efforts déterminés pour amener le travail ce jour-là devant eux afin de manifester leur indépendance. Nos sœurs n’ont pas besoin de choisir le dimanche comme jour pour exposer leur lessive. – 3SM 399 (1889).
S’engager dans des activités spirituelles le dimanche, je vais essayer de répondre à votre question sur ce que vous devriez faire dans le cas de l’application des lois du dimanche.
La lumière qui m’a été donnée par le Seigneur à un moment où nous nous attendions à une telle crise que vous semblez approcher, c’est que lorsque les gens étaient émus par un pouvoir venant d’en bas pour imposer l’observance du dimanche, les Adventistes du septième jour devaient faire preuve de leur sagesse. en s’abstenant de leur travail ordinaire ce jour-là, en le consacrant à l’effort missionnaire.
Défier les lois du dimanche ne fera que renforcer dans leur persécution les fanatiques religieux qui cherchent à les faire respecter. Ne leur donnez pas l’occasion de vous appeler des criminels. . . . On ne reçoit pas la marque de la bête parce qu’il montre qu’il réalise la sagesse de maintenir la paix en s’abstenant de travail qui offenserait. . . .
Le dimanche peut être utilisé pour mener à bien diverses lignes de travail qui accompliront beaucoup pour le Seigneur. Ce jour-là, des réunions en plein air et des réunions de chalet peuvent être organisées. Le travail de maison en maison peut être fait. Ceux qui écrivent peuvent consacrer cette journée à la rédaction de leurs articles. Chaque fois que cela est possible, organisons des offices religieux le dimanche. Rendez ces réunions intensément intéressantes. Chantez de véritables hymnes de réveil et parlez avec puissance et assurance de l’amour du Sauveur. – 9T 232, 233 (1909).
Invitez les étudiants à tenir des réunions dans différents endroits et à faire du travail médical missionnaire. Ils trouveront les gens chez eux et auront une magnifique occasion de présenter la vérité. Cette façon de passer le dimanche est toujours acceptable pour le Seigneur. – 9T 238 (1909).
La beauté de la vérité rendue apparente par l’opposition
Le zèle de ceux qui obéissent au Seigneur s’accroîtra à mesure que le monde et l’église s’uniront pour annuler la loi. Toute objection contre les commandements de Dieu ouvrira la voie à la promotion de la vérité et permettra à ses avocats de présenter sa valeur aux hommes. Il y a une beauté et une force dans la vérité que rien ne peut rendre aussi apparentes que l’opposition et la persécution. – 13MR 71, 72 (1896).
Cette fois-ci, lorsque de tels efforts sont déployés pour faire respecter l’observance du dimanche, c’est l’occasion même de présenter au monde le vrai sabbat par opposition au faux. Le Seigneur dans sa providence est loin devant nous. Il a permis que cette question du dimanche soit poussée au premier plan pour que le sabbat du quatrième commandement puisse être présenté devant les assemblées législatives. Ainsi, les dirigeants de la nation peuvent avoir leur attention appelée sur le témoignage de la Parole de Dieu en faveur du vrai Sabbat. – 2MR 197 (1890).
Nous devons obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes
Les adeptes de la vérité sont maintenant appelés à choisir entre ne pas tenir compte d’une exigence évidente de la Parole de Dieu ou renoncer à leur liberté. Si nous cédons la Parole de Dieu et acceptons les coutumes et les traditions humaines, nous pourrons peut-être vivre parmi des hommes, acheter et vendre et faire respecter nos droits. Mais si nous maintenons notre loyauté envers Dieu, ce doit être au sacrifice de nos droits parmi les hommes, car les ennemis de la loi de Dieu se sont unis pour écraser un jugement indépendant en matière de foi religieuse et contrôler la conscience des hommes. . . .
Le peuple de Dieu reconnaîtra le gouvernement humain comme une ordonnance de nomination divine et lui enseignera, par précepte et par exemple, que l’obéissance à ce devoir est un devoir sacré tant que son autorité est exercée dans sa sphère légitime. Mais lorsque ses revendications sont en conflit avec les revendications de Dieu, nous devons choisir d’obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes. La Parole de Dieu doit être reconnue et obéie comme une autorité supérieure à celle de toute législation humaine. Ainsi dit le Seigneur ne doit pas être mis de côté pour un Ainsi dit l’église ou l’état. La couronne du Christ doit être élevée au-dessus de tous les diadèmes des potentats terrestres. –M. 1er novembre 1893.
Satan offre aux hommes les royaumes du monde s’ils lui cèdent la suprématie. Beaucoup le font et sacrifient le ciel. Mieux vaut mourir que de pécher; il vaut mieux vouloir que de frauder; Mieux vaut avoir faim que de mentir. – 4T 495 (1880).
Le petit temps de trouble
Une période de trouble avant la fin de la période de probation
À la page 33, [of Early Writings] est écrit ce qui suit:. . . Au début du temps de trouble, nous avons été remplis du Saint-Esprit alors que nous partions et proclamions plus pleinement le Sabbat. Ce point de vue a été exprimé en 1847 alors qu’il n’y avait que très peu de frères de l’Avent observant le sabbat et peu d’entre eux ont supposé que son observance était d’une importance suffisante pour tracer une ligne de démarcation entre le peuple de Dieu et les incroyants. Maintenant, la réalisation de cette vue commence à être vue. Le commencement de ce temps de trouble, mentionné ci-dessus, ne fait pas référence au moment où les fléaux commencent à être répandus, mais à un court laps de temps juste avant qu’ils ne soient déversés, alors que Christ est dans le sanctuaire. À ce moment-là, alors que le travail de salut se termine, des troubles vont arriver sur la terre et les nations seront en colère, mais tenues en échec afin de ne pas empêcher le travail du troisième ange. – EW 85, 86 (1854 ).
La fin de la liberté religieuse aux États-Unis
La loi de Dieu, par l’intermédiaire de Satan, doit être annulée. Dans notre pays de liberté vantée, la liberté religieuse prendra fin. Le combat sera décidé autour de la question du sabbat, qui agitera le monde entier. – Ev 236 (1875).
Une grande crise attend le peuple de Dieu. Très vite, notre nation tentera de faire respecter le premier jour de la semaine comme un jour sacré. Ce faisant, ils ne manqueront pas de contraindre les hommes à faire valoir le jour où la nation se déclarera le sabbat contre la voix de leur propre conscience. – RH Extra, 11 décembre 1888.
Les adventistes du septième jour livreront la bataille pendant le sabbat du septième jour. Les autorités des États-Unis et d’autres pays vont s’élever dans leur orgueil et leur pouvoir et adopteront des lois limitant la liberté de religion. – Mme 78, 1897.
Les protestants des États-Unis s’efforceront avant tout d’étendre leurs mains sur le golfe pour saisir la main du spiritualisme; ils s’établiront au-dessus de l’abîme pour se donner la main au pouvoir romain; et sous l’influence de cette triple union, ce pays suivra les traces de Rome en foulant aux pieds les droits de la conscience. – GC 588 (1911).
Eglise et Etat s’opposent au peuple de Dieu
Tous ceux qui ne se plieront pas au décret des conseils nationaux et n’obéiront pas aux lois nationales pour exalter le sabbat institué par l’homme de péché, au mépris du jour saint de Dieu, ressentiront non le pouvoir oppressif du papisme seul, mais celui du Monde protestant, l’image de la bête. – 2SM 380 (1886).
Les organismes religieux qui refusent d’entendre les messages d’avertissement de Dieu seront fortement trompés et s’uniront au pouvoir civil pour persécuter les saints. Les églises protestantes s’uniront au pouvoir papal pour persécuter le peuple de Dieu qui observe les commandements. . . .
Ce pouvoir semblable à celui de l’agneau s’unit au dragon pour faire la guerre à ceux qui observent les commandements de Dieu et qui ont le témoignage de Jésus-Christ. – 14MR 162 (1899).
L’église fait appel au puissant bras du pouvoir civil et, dans ce travail, les papistes et les protestants s’unissent. – GC 607 (1911).
Devant les tribunaux
Ceux qui vivent au cours des derniers jours de l’histoire de cette terre sauront ce que signifie être persécuté pour l’amour de la vérité. Dans les tribunaux, l’injustice prévaudra. Les juges refuseront d’écouter les raisons de ceux qui sont fidèles aux commandements de Dieu car ils savent que les arguments en faveur du quatrième commandement sont irréfutables. Ils diront: Nous avons une loi, et par notre loi, il devrait mourir. La loi de Dieu n’est rien pour eux.Notre loi avec eux est suprême. Ceux qui respectent cette loi humaine seront favorisés, mais ceux qui ne s’inclineront pas devant le sabbat idol n’ont aucune faveur envers eux. – ST 26 mai 1898.
Dans les cas où nous sommes traduits devant les tribunaux, nous devons renoncer à nos droits, sauf si cela nous met en conflit avec Dieu. Nous ne réclamons pas nos droits, mais le droit de Dieu à notre service. – 5MR 69 (1895).
Les adventistes seront traités avec mépris
Le même esprit magistral qui a comploté contre les fidèles dans les siècles passés cherche toujours à débarrasser la terre de ceux qui craignent Dieu et obéissent à sa loi. . . .
La richesse, le génie, l’éducation s’allieront pour les couvrir de mépris. Les dirigeants, ministres et membres d’église qui persécutent conspireront contre eux. Par la voix et la plume, par vantardise, par menaces et par ridicule, ils chercheront à renverser leur foi. – 5T 450 (1885).
Il viendra un temps où, à cause de notre défense de la vérité biblique, nous serons traités comme des traîtres. – 6T 394 (1900).
Ceux qui honorent le sabbat biblique seront dénoncés comme ennemis de la loi et de l’ordre, brisant ainsi les contraintes morales de la société, causant l’anarchie et la corruption et appelant les jugements de Dieu sur la terre. Leurs scrupules de conscience seront marqués d’obstination, d’entêtement et de mépris de l’autorité. Ils seront accusés de désaffection à l’égard du gouvernement. — GC 592 (1911).
Tous ceux qui, en ce mauvais jour, serviraient Dieu sans crainte, conformément aux impératifs de la conscience, auront besoin de courage, de fermeté et d’une connaissance de Dieu et de sa Parole, car ceux qui sont fidèles à Dieu seront persécutés, leurs motifs seront contestés, leur les meilleurs efforts ont été mal interprétés et leurs noms ont été jugés pervers. – AA 431, 432 (1911).
Toutes sortes de persécution
Les persécutions de protestants par le romanisme, qui ont presque anéanti la religion de Jésus-Christ, seront plus que rivales lorsque le protestantisme et le papisme seront combinés. – 3SM 387 (1889).
Satan a un millier de batteries masquées qui seront ouvertes sur le peuple de Dieu loyal qui respecte ses commandements, afin de le contraindre à violer sa conscience. – Lettre 30a, 1892.
Nous ne devons pas être surpris de tout ce qui peut se produire maintenant. Nous n’avons pas besoin de nous émerveiller de tout développement d’horreur. Ceux qui piétinent la loi de Dieu sous leurs pieds impies ont le même esprit que ceux qui ont insulté et trahi Jésus. Sans aucun scrupule de conscience, ils accompliront les actes de leur père, le diable. – 3SM 416 (1897).
Que ceux qui désirent se ressourcer et s’instruire dans la vérité étudient l’histoire de l’église primitive pendant et immédiatement après le jour de la Pentecôte. Dans le livre des Actes, étudiez attentivement les expériences de Paul et des autres apôtres, car le peuple de Dieu de nos jours doit vivre des expériences similaires. – PC 118 (1907).
Tous les soutiens terrestres seront coupés
La richesse accumulée sera bientôt sans valeur. Lorsque le décret sera publié et que personne n’achètera d’achat ou de vente si ce n’est la marque de la bête, beaucoup de moyens ne serviront à rien. Dieu nous appelle maintenant à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour envoyer l’avertissement au monde. – RH le 21 mars 1878.
Le moment vient où nous ne pouvons vendre à aucun prix. Le décret interdira aux hommes d’acheter ou de vendre un homme, sauf celui qui a la marque de la bête. Nous avons failli nous rendre compte de cela en Californie peu de temps depuis, mais ce n’était que la menace du vent des quatre vents. Ils sont encore détenus par les quatre anges. Nous ne sommes pas juste prêts. Il reste encore un travail à faire et les anges seront invités à se laisser aller, afin que les quatre vents puissent souffler sur la terre. – 5T 152 (1882).
Dans le dernier grand conflit de la controverse avec Satan, ceux qui sont fidèles à Dieu verront tout soutien terrestre coupé. Parce qu’ils refusent d’enfreindre sa loi en obéissant aux pouvoirs terrestres, il leur sera interdit d’acheter ou de vendre. — DA 121, 122 (1898).
Dit Satan. . . Craignant de vouloir nourriture et vêtements, ils se joindront au monde pour transgresser la loi de Dieu. La terre sera entièrement sous mon empire. – PK 183, 184 (c. 1914).
Certains sont emprisonnés pour leur foi
Certains seront emprisonnés parce qu’ils refusent de profaner le sabbat du Seigneur. – PC 118 (1907).
Comme les défenseurs de la vérité refusent d’honorer le sabbat du dimanche, certains d’entre eux seront jetés en prison, d’autres seront exilés, d’autres seront traités comme des esclaves. Tout cela semble maintenant impossible à la sagesse humaine, mais comme l’Esprit de Dieu qui le retient sera retiré des hommes et qu’ils seront sous le contrôle de Satan, qui déteste les préceptes divins, il se produira d’étranges développements. Le cœur peut être très cruel lorsque la peur et l’amour de Dieu sont enlevés. – GC 608 (1911).
Si nous sommes appelés à souffrir pour l’amour de Christ, nous pourrons aller en prison en ayant confiance en lui comme un petit enfant qui a confiance en ses parents. Il est maintenant temps de cultiver la foi en Dieu. – OHC 357 (1892).
Beaucoup seront mis à mort
La meilleure chose à faire pour nous est d’établir des liens étroits avec Dieu et, s’il veut que nous soyons des martyrs pour la vérité, ce pourrait être le moyen d’en amener beaucoup plus dans la vérité. – 3SM 420 (1886).
Beaucoup seront emprisonnés, beaucoup fuiront pour sauver leur vie des villes et des villages, et beaucoup seront martyrs pour l’amour du Christ dans la défense de la vérité. – 3SM 397 (1889).
Nous avons devant nous la perspective d’une lutte continue, au risque de l’emprisonnement, de la perte de biens et même de la vie elle-même, pour défendre la loi de Dieu. – 5T 712 (1889).
Les hommes devront obéir aux édits humains en violation de la loi divine. Ceux qui sont fidèles à Dieu seront menacés, dénoncés, proscrits. Ils seront trahis par leurs parents, leurs frères, leurs parents et leurs amis jusqu’à la mort. – PK 588 (c. 1914).
Nous ne devons pas avoir le courage et le courage des anciens martyrs jusqu’à ce qu’ils soient mis dans la position où ils étaient. . . S’il y avait un retour de la persécution, une grâce serait donnée à toutes les énergies de l’âme pour qu’elles suscitent un véritable héroïsme. – OHC 125 (1889).
Les disciples ne furent dotés du courage et de la force des martyrs que lorsqu’une telle grâce était nécessaire. – DA 354 (1898).
Comment rester ferme sous la persécution
Nous trouverons que nous devons lâcher toutes les mains sauf la main de Jésus-Christ. Les amis se révéleront traîtres et nous trahiront. Les familles, trompées par l’ennemi, penseront qu’elles rendent service à Dieu en nous opposant et en déployant tous les efforts possibles pour nous mener dans des endroits difficiles, dans l’espoir que nous renierons notre foi. Mais nous pouvons faire confiance à notre main dans la main de Christ au milieu des ténèbres et des périls. – Mars 197 (1889).
La seule façon pour les hommes de rester fermes dans le conflit consiste à s’enraciner et à se fonder dans le Christ. Ils doivent recevoir la vérité telle qu’elle est en Jésus. Et ce n’est que lorsque la vérité est présentée ainsi qu’elle peut répondre aux besoins de l’âme. La prédication de Christ crucifié, Christ notre justice, est ce qui satisfait la faim de l’âme. Lorsque nous assurons l’intérêt du peuple pour cette grande vérité centrale, la foi, l’espoir et le courage parviennent à notre coeur. – GCDB le 28 janvier 1893.
Beaucoup, à cause de leur foi, seront coupés de leur maison et de leur patrimoine ici, mais s’ils donneront leur cœur à Christ, recevant le message de sa grâce et s’appuyant sur leur substitut et leur caution, même le Fils de Dieu, ils pourront toujours être rempli de joie. – ST le 2 juin 1898.
La persécution disperse le peuple de Dieu
Comme l’inimitié est suscitée dans divers endroits contre ceux qui observent le sabbat du Seigneur, il peut s’avérer nécessaire que le peuple de Dieu se déplace de ces endroits vers des endroits où il ne sera pas si farouchement opposé.
Dieu n’oblige pas ses enfants à rester là où, dans le cours des hommes pervers, leur influence est sans effet et leurs vies en danger. Lorsque la liberté et la vie sont en danger, ce n’est pas simplement notre privilège, nous avons le devoir positif de nous rendre dans des endroits où le peuple est disposé à entendre la Parole de vie et où les occasions de prêcher la Parole seront plus favorables. – Mme 26, 1904.
Le temps arrive bientôt où le peuple de Dieu, à cause de la persécution, sera dispersé dans de nombreux pays. Ceux qui ont reçu une éducation complète auront l’avantage là où ils se trouvent. – 5MR 280 (1908).
La persécution mène à l’unité parmi le peuple de Dieu
Lorsque la tempête de la persécution s’abat sur nous, le vrai mouton entendra la voix du vrai Berger. Des efforts d’abnégation seront déployés pour sauver les perdus, et beaucoup de ceux qui se sont écartés du bercail reviendront suivre le grand berger. Le peuple de Dieu se rassemblera et présentera à l’ennemi un front uni. Compte tenu du péril commun, la querelle pour la suprématie cessera, il n’y aura pas de controverse quant à savoir qui sera le plus grand. – 6T 401 (1900).
Une crise rend l’intervention de Dieu plus marquée
De temps en temps, le Seigneur a fait connaître sa manière de travailler. Il est conscient de ce qui se passe sur la terre. Et quand une crise est venue, il s’est révélé et s’est interposé pour entraver l’exécution des plans de Satan. Il a souvent permis que des affaires avec des nations, des familles et des individus aboutissent à une crise dans laquelle son ingérence pourrait devenir marquée. Ensuite, il a fait savoir qu’il y avait un Dieu en Israël qui soutiendrait et défendrait son peuple.
Lorsque le défi de la loi de Jéhovah sera presque universel, lorsque son peuple sera affligé par ses semblables, Dieu s’interposera. On répondra aux prières ferventes de son peuple, car il aime que son peuple le cherche de tout son cœur et dépende de lui en tant que son libérateur. – RH le 15 juin 1897.
Pendant un temps, les oppresseurs seront autorisés à triompher de ceux qui connaissent les saints commandements de Dieu. . . . Jusqu’à la fin, Dieu permet à Satan de révéler son caractère de menteur, d’accusateur et d’assassin. Ainsi, le triomphe final de son peuple est rendu plus marqué, plus glorieux, plus complet et plus complet. – 3SM 414 (1904).
Affliction purifie le peuple de Dieu
Bientôt, il y aura des problèmes partout dans le monde. Tout le monde cherche à connaître Dieu. Nous n’avons pas le temps de retarder. . . .
L’amour de Dieu pour son église est infini. Son souci de son héritage est incessant. Il ne souffre pas d’affliction pour venir à l’église, mais est essentiel pour sa purification, son présent et son bien éternel. Il purifiera son église comme il purifiera le temple au début et à la fin de son ministère sur la terre.Tout ce qu’il apporte à l’église en test et épreuve vient que son peuple puisse acquérir une piété plus profonde et plus de force pour porter les triomphes de la croix dans toutes les parties du monde. – 9T 228 (1909).
Les afflictions, les croix, les tentations, l’adversité et nos diverses épreuves sont les ouvriers de Dieu qui nous affinent, nous sanctifient et nous préparent au ciel céleste. – 3T 115 (1872).
Satan’s Last Day Deceptions
Sous le costume du christianisme
Nous approchons de la fin de l’histoire de cette terre et Satan travaille comme jamais auparavant. Il s’efforce d’agir en tant que directeur du monde chrétien. Avec une intensité merveilleuse, il travaille avec ses merveilles menteuses. Satan est représenté comme se promenant comme un lion rugissant, cherchant qui il peut dévorer. Il désire embrasser le monde entier dans sa confédération. Cachant sa difformité sous le costume du christianisme, il assume les attributs d’un chrétien et prétend être le Christ lui-même. – 8MR 346 (1901).
La Parole de Dieu déclare que, si cela convient au but de l’ennemi, il manifestera par son intermédiaire un pouvoir si puissant sous un prétexte du christianisme que, s’il était possible, ils séduiront les élus eux-mêmes [Matthieu 24:24] .– Mme 125, 1901.
Comme les esprits professeront leur foi en la Bible et manifesteront leur respect pour les institutions de l’Église, leur travail sera accepté comme une manifestation du pouvoir divin. – GC 588 (1911).
Le rempart le plus puissant du vice dans notre monde n’est pas la vie inique du pécheur abandonné ou du paria dégradé; c’est cette vie qui paraît autrement vertueuse, honorable et noble, mais dans laquelle un seul péché est favorisé, un seul vice. . . . Le génie, le talent, la sympathie, même les actions généreuses et bienveillantes, peuvent ainsi devenir des leurres de Satan pour attirer les âmes au-dessus du précipice de la ruine. – Ed 150 (1903).
Même dans l’église adventiste
Nous avons beaucoup plus à craindre de l’intérieur que de l’extérieur. Les obstacles à la force et au succès sont beaucoup plus importants de la part de l’église elle-même que du monde. Les incroyants ont le droit de s’attendre à ce que ceux qui prétendent respecter les commandements de Dieu et la foi de Jésus fassent plus que toute autre classe pour promouvoir et honorer, par leur vie cohérente, par leur exemple divin et leur influence active, la cause qu’ils représentent. Mais combien de fois les prétendus défenseurs de la vérité ont-ils été le plus grand obstacle à sa progression! L’incrédulité à laquelle on se livrait, les doutes exprimés, l’obscurité chérie, encourageaient la présence d’anges pervers et ouvraient la voie à l’accomplissement des procédés de Satan. – 1SM 122 (1887).
Les esprits menteurs contredisent les Ecritures
Les saints doivent avoir une compréhension approfondie de la vérité actuelle, qu’ils seront obligés de maintenir à partir des Écritures. Ils doivent comprendre l’état des morts, car les esprits des démons leur apparaîtront encore, se faisant passer pour des amis et des parents bien-aimés, qui leur déclareront que le sabbat a été changé, ainsi que d’autres doctrines non bibliques. – EW 87 (1854 ).
Les apôtres, tels que personnifiés par ces esprits menteurs, sont amenés à contredire ce qu’ils ont écrit sous la dictée du Saint-Esprit lorsqu’ils sont sur la terre. Ils nient l’origine divine de la Bible. – GC 557 (1911).
Par les deux grandes erreurs, l’immortalité de l’âme et le caractère sacré du dimanche, Satan entraînera le peuple sous ses mensonges. Tandis que le premier jette les bases du spiritualisme, le second crée un lien de sympathie avec Rome. – GC 588 (1911).
Des personnes apparaîtront en prétendant être le Christ lui-même et en revendiquant le titre et le culte qui appartiennent au Rédempteur du monde. Ils feront de merveilleux miracles de guérison et professeront que les révélations du ciel contrediront le témoignage des Écritures. . . .
Mais le peuple de Dieu ne sera pas induit en erreur. Les enseignements de ce faux Christ ne sont pas conformes aux Écritures. Sa bénédiction est prononcée sur les adorateurs de la bête et sur son image, la classe même sur laquelle la Bible déclare que la colère sans mélange de Dieu sera répandue. – GC 624, 625 (1911).
Faux réveils
J’ai vu que Dieu avait des enfants honnêtes parmi les Adventistes nominaux et les églises déchues et qu’avant que les fléaux ne se répandent, les ministres et les gens en seront appelés à sortir de ces églises et recevront avec joie la vérité. Satan le sait. et avant que le cri fort du troisième ange soit lancé, il suscite l’enthousiasme dans ces corps religieux pour que ceux qui ont rejeté la vérité puissent penser que Dieu est avec eux. – EW 261 (1858).
Avant la dernière visite des jugements de Dieu sur la terre, il y aura parmi le peuple du Seigneur un réveil de la piété primitive tel qu’il n’a pas été observé depuis les temps apostoliques. . . . L’ennemi des âmes désire entraver ce travail et, avant que le temps d’un tel mouvement ne vienne, il s’efforcera de l’empêcher en introduisant une contrefaçon. Dans les églises qu’il peut mettre sous son pouvoir trompeur, il fera apparaître que la bénédiction spéciale de Dieu est répandue; il y aura manifestement ce que l’on pense être un grand intérêt religieux. . . .
Il y a une excitation émotionnelle, un mélange de vrai et de faux, qui est bien adapté pour induire en erreur. Pourtant, aucun ne doit être trompé. À la lumière de la Parole de Dieu, il n’est pas difficile de déterminer la nature de ces mouvements. Partout où les hommes négligent le témoignage de la Bible et se détournent de ces vérités claires qui exigent le renoncement à soi-même et le renoncement au monde, nous pouvons être sûrs que la bénédiction de Dieu n’est pas accordée. – GC 464 (1911).
La musique est faite un piège
Les choses que vous avez décrites se déroulant dans l’Indiana, [CES COMMENTAIRES ONT ÉTÉ FAITS EN RAPPORT AVEC LE SAINT-MOUVEMENT À LA RÉUNION DE INDIANA CAMP EN 1900. POUR PLUS DE DÉTAILS, VOIR DES MESSAGES SÉLECTIONNÉS, LIVRE 2, PP. 31-39.], Le Seigneur m’a montré que cela aurait lieu juste avant la fin de la probation. Chaque chose grossière sera démontrée. Il y aura des cris, avec des tambours, de la musique et de la danse. Les sens des êtres rationnels deviendront si confus qu’on ne pourra plus leur faire confiance pour prendre de bonnes décisions. .. .
Un bruit de bruit choque les sens et pervertit ce qui, s’il était conduit correctement, pourrait être une bénédiction. Les pouvoirs des agences sataniques se mêlent au vacarme et au bruit d’un carnaval, ce que l’on appelle l’action du Saint-Esprit. . . . Ce qui a été fait dans le passé sera dans le futur. Satan fera de la musique un piège par la manière dont elle est conduite. – 2SM 36, 38 (1900).
Ne donnons pas de place à des exercices étranges, qui éloignent vraiment l’esprit des mouvements profonds du Saint-Esprit. Le travail de Dieu est toujours caractérisé par le calme et la dignité. – 2SM 42 (1908).
Faux Parler En Langues
Le fanatisme, les fausses excitations, les fausses paroles en langues et les exercices bruyants ont été considérés comme des dons que Dieu a placés dans l’église. Certains ont été trompés ici. Les fruits de tout cela n’ont pas été bons. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Le fanatisme et le bruit ont été considérés comme des preuves spéciales de la foi. Certains ne sont pas satisfaits d’une réunion à moins de passer un moment puissant et heureux. Ils travaillent pour cela et obtiennent une excitation de sentiment. Mais l’influence de telles réunions n’est pas bénéfique. Quand le vol heureux de la sensation est parti, ils s’effondrent plus bas qu’avant la réunion car leur bonheur ne venait pas de la bonne source.
Les réunions les plus profitables pour l’avancement spirituel sont celles qui se caractérisent par une solennité et une profonde recherche de cœur, chacun cherchant à se connaître et cherchant, avec une profonde et humilité, cherchant à connaître le Christ. – 1T 412 (1864).
Les mauvais anges apparaissent comme des êtres humains
Satan utilisera toutes les occasions pour séduire les hommes de leur allégeance à Dieu. Lui et les anges qui sont tombés avec lui apparaîtront sur la terre en tant qu’hommes cherchant à tromper. Les anges de Dieu apparaîtront aussi comme des hommes et utiliseront tous les moyens en leur pouvoir pour vaincre les desseins de l’ennemi. – 8MR 399 (1903).
Les anges maléfiques sous forme d’hommes vont parler avec ceux qui connaissent la vérité. Ils vont mal interpréter et mal interpréter les déclarations des messagers de Dieu. . . . Les adventistes du septième jour ont-ils oublié l’avertissement donné dans le sixième chapitre d’Ephésiens? Nous sommes engagés dans une guerre contre les armées des ténèbres. Si nous ne suivons pas de près notre chef, Satan obtiendra la victoire sur nous. – 3SM 411 (1903).
Des anges diaboliques sous forme de croyants travailleront dans nos rangs pour susciter un fort esprit d’incrédulité. Ne laissez même pas cela vous décourager, mais apportez un cœur sincère à l’aide du Seigneur contre les pouvoirs des agences sataniques. Ces puissances du mal s’assembleront lors de nos réunions, non pas pour recevoir une bénédiction, mais pour contrecarrer les influences de l’Esprit de Dieu. – 2MCP 504, 505 (1909).
Personnation des morts
Il n’est pas difficile pour les anges pervers de représenter à la fois les saints et les pécheurs décédés et de rendre ces représentations visibles aux yeux de l’homme. Ces manifestations seront plus fréquentes et des développements d’un caractère plus surprenant apparaîtront à l’approche de la fin des temps. – Ev 604 (1875).
C’est l’illusion la plus réussie et la plus fascinante de Satan, une idée conçue pour conquérir les sympathies de ceux qui ont mis leurs proches dans la tombe. Les anges démoniaques se présentent sous la forme de ces êtres chers et relatent des incidents liés à leur vie. De cette façon, ils amènent les gens à croire que leurs amis décédés sont des anges qui planent sur eux et communiquent avec eux. Ces anges pervers, qui présument être les amis décédés, sont considérés avec une certaine idolâtrie et, avec beaucoup, leur parole a plus de poids que la Parole de Dieu. – ST le 26 août 1889.
Il [Satan] a le pouvoir de faire apparaître devant les hommes l’apparence de leurs amis disparus. La contrefaçon
est parfait; le regard familier, les mots, le ton sont reproduits avec une netteté merveilleuse. . . . Beaucoup seront confrontés à l’esprit des démons personnifiant des parents ou des amis bien-aimés et déclarant les hérésies les plus dangereuses. Ces visiteurs feront appel à nos plus tendres sympathies et feront des miracles pour soutenir leurs prétentions. – GC 552, 560 (1911).
Satan personnifie le Christ
L’ennemi se prépare à tromper le monde entier par son pouvoir produisant des miracles. Il assumera de personnifier les anges de lumière, de personnifier Jésus-Christ. – 2SM 96 (1894).
Si les hommes sont si facilement induits en erreur maintenant, comment vont-ils rester quand Satan personnifiera le Christ et fera des miracles? Qui ne sera alors pas ému par ses fausses déclarations – professant être Christ alors que seul Satan assume la personne de Christ et travaille apparemment les œuvres de Christ? – 2SM 394 (1897).
Satan prendra le terrain et personnifiera le Christ. Il fera une fausse déclaration, appliquera mal et pervertira tout ce qu’il pourra peut-être. – TM 411 (1898).
Un pouvoir venant d’en bas travaille pour provoquer les dernières grandes scènes du drame – Satan venant en tant que Christ et travaillant avec tout ce qui est trompeur d’injustice chez ceux qui se lient les uns aux autres dans des sociétés secrètes. – 8T 28 (1904).
Satan ressemble au Christ dans chaque particularité
Il y a une limite au-delà de laquelle Satan ne peut pas aller, et ici il appelle la tromperie à son aide et contrefait le travail qu’il n’a pas le pouvoir d’accomplir. Dans les derniers jours, il apparaîtra de manière à faire croire aux hommes qu’il est le Christ venu une seconde fois dans le monde. Il va effectivement se transformer en un ange de lumière. Mais s’il portera l’apparence du Christ dans tous ses détails, il ne trompera que ceux qui, comme Pharaon, cherchent à résister à la vérité. – 5T 698 (1889).
En tant que couronnement du grand drame de la tromperie, Satan lui-même personnifiera le Christ. L’église a longtemps prétendu que l’avènement de la Sauveuse était la concrétisation de ses espoirs. Maintenant, le grand trompeur fera apparaître que Christ est venu. Dans différentes parties de la terre, Satan se manifestera parmi les hommes en tant qu’être majestueux d’un éclat éclatant, ressemblant à la description du Fils de Dieu donnée par Jean dans l’Apocalypse. (Apocalypse 1: 13-15). La gloire qui l’entoure est inégalée par tout ce que les yeux des mortels ont encore vu. Le cri de triomphe retentit dans les airs: le Christ est venu! Christ est venu! Les gens se prosternent devant lui en adoration, tandis qu’il lève les mains et prononce une bénédiction sur eux, comme le Christ a béni ses disciples quand il était sur la terre. Sa voix est douce et modérée, mais pleine de mélodie. D’un ton doux et compatissant, il présente certaines des mêmes vérités gracieuses et célestes que le Sauveur a énoncées; il guérit les maladies du peuple, puis, dans son caractère assumé de Christ, il prétend avoir changé le sabbat en dimanche et ordonne à tous de sanctifier le jour qu’il a béni. – GC 624 (1911).
Satan prétend répondre aux prières des saints
Satan voit qu’il est sur le point de perdre sa cause. Il ne peut pas balayer dans le monde entier. Il fait un dernier effort désespéré pour triompher des fidèles. Il le fait en personnifiant le Christ. Il se revêt des vêtements de la royauté qui ont été décrits avec précision dans la vision de Jean. Il a le pouvoir de le faire. Il apparaîtra à ses disciples égarés, le monde chrétien qui n’a pas reçu l’amour de la vérité, mais a eu du plaisir dans l’injustice (transgression de la loi), comme le Christ venant pour la deuxième fois.
Il se proclame Christ, et il est supposé être Christ, un être magnifique et majestueux vêtu de majesté et, avec une voix douce et des paroles agréables, une gloire sans égal par rapport à ce que leurs yeux mortels avaient encore vu. Puis ses disciples trompés et trompés lancent un cri de victoire, le Christ est venu une seconde fois! Christ est venu! Il a levé les mains comme il l’a fait quand il était sur la terre et nous a bénis…. .
Les saints regardent avec étonnement. Seront-ils également trompés? Adoreront-ils Satan? Les anges de Dieu sont à leur sujet. Une voix claire, ferme et musicale se fait entendre, lève les yeux. Il y avait un objet avant ceux qui priaient – le salut final et éternel de leurs âmes. Cet objet était constamment devant eux – cette vie immortelle était promise à ceux qui persévéraient jusqu’à la fin. Oh, à quel point leurs désirs avaient été sincères et fervents. Le jugement et l’éternité étaient en vue. Leurs yeux étaient fixés par la foi sur le trône flamboyant devant lequel devaient se tenir les hommes en robe blanche. Cela les empêchait de se laisser aller au péché. . . .
Un effort de plus, puis le dernier appareil de Satan est utilisé. Il entend le cri incessant pour que Christ vienne, pour que Christ les délivre. Cette dernière stratégie consiste à personnifier Christ et à leur faire penser que leurs prières ont été exaucées. – Mme 16, 1884.
Comment la contrefaçon diffère de l’authentique
Il n’est pas permis à Satan de contrefaire la manière de l’avènement du Christ. – GC 625 (1911).
Satan. . . viendra personnifier Jésus-Christ, faire de grands miracles; et les hommes tomberont et l’adoreront comme Jésus-Christ. Il nous sera commandé d’adorer cet être que le monde glorifiera comme Christ. Que ferons-nous? Dites-leur que Christ nous a mis en garde contre un tel ennemi, qui est le pire ennemi de l’homme, mais qui prétend être Dieu, et que lorsque Christ fera son apparition, ce sera avec puissance et une grande gloire, accompagnés de dix mille fois dix mille des anges et des milliers de milliers de personnes et, quand il viendra, nous connaîtrons sa voix. – 6BC 1106 (1888).
Satan s’efforce d’obtenir tous les avantages. . . . Déguisé en ange de lumière, il parcourra la terre en ouvrier émerveillé. Dans un beau langage, il présentera des sentiments élevés; de bonnes paroles seront prononcées par lui et de bonnes actions accomplies. Christ sera personnifié. Mais sur un point, il y aura une distinction marquée – Satan détournera le peuple de la loi de Dieu. Malgré cela, il va si bien contrefaire la justice que, si cela était possible, il tromperait même les élus. Les têtes couronnées, les présidents, les dirigeants haut placés se plieront à ses fausses théories. – FE 471, 472 (1897).
Des miracles seront accomplis
Les malades seront guéris devant nous. Des miracles seront accomplis à nos yeux. Sommes-nous prêts pour l’épreuve qui nous attend lorsque les merveilles menteuses de Satan seront mieux exposées? –1T 302 (1862).
Les hommes sous l’influence des mauvais esprits vont faire des miracles. Ils rendront les gens malades en leur jetant un sortilège, puis ils l’enlèveront, amenant les autres à dire que ceux qui étaient malades ont été guéris miraculeusement. Ce Satan a fait encore et encore. – 2SM 53 (1903).
Des scènes merveilleuses, avec lesquelles Satan sera étroitement lié, auront bientôt lieu. La Parole de Dieu déclare que Satan fera des miracles. Il rendra les gens malades, puis leur retirera soudainement son pouvoir satanique. Ils seront alors considérés comme guéris. Ces œuvres de guérison apparente mettront les Adventistes du Septième jour à l’épreuve. – 2SM 53 (1904).
Satan peut, à travers une espèce de tromperies, effectuer des merveilles qui apparaîtront comme de véritables miracles. C’est ce qu’il espérait poser comme question test avec les Israélites au moment de leur délivrance d’Égypte. – 2SM 52 (1907).
Feu du ciel
Nous ne devons pas faire confiance aux revendications des hommes. Ils peuvent, comme le Christ le représente, professer faire des miracles pour guérir les malades. Est-ce merveilleux, quand juste derrière eux se trouve le grand trompeur, le faiseur de miracles qui fera descendre le feu du ciel à la vue des hommes? –2SM 49 (1887).
Ce sont les merveilles menteuses du diable qui prendront le monde en captivité et il fera descendre le feu du ciel aux yeux des hommes. Il doit faire des miracles, et ce pouvoir merveilleux, produisant des miracles, doit balayer le monde entier. – 2SM 51 (1890).
Satan viendra pour tromper si possible même les élus. Il prétend être le Christ et il entre, se faisant passer pour le grand missionnaire médical. Il fera descendre le feu du ciel aux yeux des hommes pour prouver qu’il est Dieu. — MM 87, 88 (1903).
Il est dit dans la Parole que l’ennemi agira par l’intermédiaire de ses agents qui se sont éloignés de la foi et qu’ils vont apparemment faire des miracles, même jusqu’à faire descendre le feu du ciel à la vue des hommes. – 2SM 54 (1907) . Il fait de grands prodiges, il fait descendre le feu du ciel sur la terre aux yeux des hommes et trompe ceux qui habitent sur la terre au moyen des miracles qu’il avait le pouvoir d’accomplir (Apocalypse 13:13, 14). ). Aucune imposture n’est prédite ici. Les hommes sont trompés par les miracles que les agents de Satan ont le pouvoir d’accomplir, et non ce qu’ils prétendent faire. – GC 553 (1911).
Satan sera déifié
Dans cet âge, l’antéchrist apparaîtra comme le vrai Christ, et alors la loi de Dieu sera entièrement annulée dans les nations de notre monde. La rébellion contre la sainte loi de Dieu sera pleinement mûre. Mais le véritable chef de toute cette rébellion est Satan vêtu comme un ange de lumière. Les hommes seront trompés et l’élèveront à la place de Dieu et le déifieront. Mais l’omnipotence s’interposera et la sentence sera prononcée aux églises apostates qui s’unissent dans l’exaltation de Satan. C’est pourquoi ses plaies viendront en un jour, mort, deuil et famine; et elle sera entièrement brûlée au feu: car fort est le Seigneur Dieu qui la juge [Apocalypse 18: 8] .– TM 62 (1893).
À l’approche de la seconde apparition de notre Seigneur Jésus-Christ, les agences sataniques sont déplacées d’en bas. Satan n’apparaîtra pas seulement en tant qu’être humain, il personnifiera Jésus-Christ et le monde qui aura rejeté la vérité le recevra comme le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois. – 5BC 1105, 1106 (1900).
Les miracles ne prouvent rien
Allez à Dieu par vous-mêmes, priez pour l’illumination divine, afin que vous sachiez que vous savez ce qui est la vérité, que lorsque le merveilleux pouvoir produisant des miracles sera déployé et que l’ennemi viendra comme un ange de lumière, vous pourrez distinguer entre le travail authentique de Dieu et le travail d’imitation des puissances des ténèbres. – 3SM 389 (1888).
La manière dont Christ a travaillé a été de prêcher la Parole et de soulager la souffrance par des œuvres miraculeuses de guérison. Mais on me dit que nous ne pouvons pas travailler de cette façon, [LES MIRACLES ACCOMPAGNERONT LE MINISTÈRE DES GENS DE DIEU SOUS LE CRI HAUT (VOIR LE CHAPITRE 14), MAIS ILS N’AURONT PAS L’IMPORTANCE QU’ILS A FOURNI EN CHRIST. L’EXÉCUTION DE MIRACLES NE SERA PLUS UNE PREUVE D’UNE APPROPRIATION DIVINE.] Satan exercera son pouvoir en faisant des miracles. Les serviteurs de Dieu aujourd’hui ne pourraient pas travailler au moyen de miracles, car de fausses œuvres de guérison prétendant être divines seront exécutées. – 2SM 54 (1904).
Le peuple de Dieu ne trouvera pas sa sécurité dans des miracles, car Satan contrefera les miracles qui seront opérés. – 9T 16 (1909).
Les miracles ne peuvent remplacer la Bible
Si ceux par qui les guérisons sont effectuées sont disposés, à cause de ces manifestations, à excuser leur négligence de la loi de Dieu et à continuer dans la désobéissance, bien qu’ils aient un pouvoir à tous égards, il ne s’ensuit pas qu’ils ont le grand pouvoir de Dieu. Au contraire, c’est la puissance miraculeuse du grand trompeur. – 2SM 50, 51 (1885).
La Bible ne sera jamais remplacée par des manifestations miraculeuses. La vérité doit être étudiée, elle doit être recherchée comme un trésor caché. Des illuminations merveilleuses ne seront pas données en dehors de la Parole ou pour en prendre la place. Accrochez-vous à la Parole, recevez la Parole greffée qui rendra les hommes sages au salut. – 2SM 48 (1894).
La dernière grande illusion va bientôt s’ouvrir devant nous. Antichrist doit réaliser ses œuvres merveilleuses sous nos yeux. La contrefaçon ressemblera si étroitement à la vérité qu’il sera impossible de les distinguer si ce n’est par les Saintes Écritures. Par leur témoignage, chaque déclaration et chaque miracle doivent être testés. — CG 593 (1911).
La déception est presque universelle
Nous avons maintenant besoin d’hommes et de femmes qui travaillent avec sérieux et qui recherchent le salut des âmes, car Satan, en tant que puissant général, a pris le terrain et, au cours de cette dernière période, il utilise toutes les méthodes imaginables pour fermer la porte à lumière que Dieu serait venu à son peuple. Il emporte le monde entier dans ses rangs, et les rares qui sont fidèles aux exigences de Dieu sont les seuls à pouvoir lui résister et il essaie même de les vaincre. – 3SM 389 (1889).
Les formes des morts apparaîtront, à travers le dispositif rusé de Satan, et beaucoup se lieront avec celui qui aime et fait mentir. Je préviens notre peuple que, parmi nous, certains se détourneront de la foi et prêteront attention aux esprits séducteurs et aux doctrines des démons, et que par eux, la vérité sera mal exprimée.
Un travail merveilleux doit avoir lieu. Ministres, avocats, médecins qui ont permis à ces mensonges de dominer leur esprit de discernement, seront eux-mêmes des trompeurs, unis aux trompés. Une ivresse spirituelle en prendra possession. — UL 317 (1905).
Le tremblement
Adhésion à l’église sans garantie de salut
C’est une déclaration solennelle que j’adresse à l’église, à savoir que pas un sur vingt dont les noms sont inscrits sur les registres de l’église ne sont prêts à fermer leur histoire terrestre, et seraient aussi véritablement sans Dieu et sans espoir dans le monde que le commun pécheur . – ChS 41 (1893).
Ceux qui ont eu l’occasion d’entendre et de recevoir la vérité et qui se sont unis à l’église adventiste du septième jour, s’appelant eux-mêmes le peuple de Dieu observant les commandements, sans pour autant posséder plus de vitalité et de consécration à Dieu que les églises nominales, recevront les plaies de Dieu tout aussi véritablement que les églises qui s’opposent à la loi de Dieu. – 19MR 176 (1898).
La paille séparée du blé
Les divisions vont venir dans l’église. Deux parties seront développées. Le blé et l’ivraie poussent ensemble pour la récolte. – 2SM 114 (1896).
Il y aura un tremblement du tamis. La balle doit, à terme, être séparée du blé. Parce que l’iniquité abonde, l’amour de beaucoup de gens devient froid.C’est le moment même où l’authentique sera le plus fort. – Lettre 46, 1887.
L’histoire de la rébellion de Dathan et d’Abiram se répète et se répétera jusqu’à la fin des temps. Qui sera du côté du Seigneur? Qui sera séduit et deviendra à son tour trompeur? – Lettre 15, 1892.
Le Seigneur va bientôt venir. Il doit y avoir un processus de raffinage et de vannage dans chaque église, car il y a parmi nous des hommes méchants qui n’aiment pas la vérité et n’honorent pas Dieu. – RH 19 mars 1895.
Nous sommes dans le moment secoué, le moment où tout ce qui peut être secoué sera secoué. Le Seigneur n’excusera pas ceux qui connaissent la vérité s’ils n’obéissent pas, en paroles et en actes, à ses ordres. – 6T 332 (1900).
La persécution nettoie l’église
La prospérité multiplie une masse de professeurs. L’adversité les purge de l’église. – 4T 89 (1876).
Le temps n’est pas très éloigné où le test va venir à chaque âme. La marque de la bête sera invoquée. Ceux qui ont cédé petit à petit aux exigences du monde et se sont conformés à leurs coutumes n’auront pas de mal à céder aux pouvoirs en place, plutôt que de se soumettre à la dérision, à l’insulte, à la peine de prison, et à la mort. La lutte est entre les commandements de Dieu et les commandements des hommes. Dans ce temps, l’or sera séparé des scories de l’église. – 5T 81 (1882).
En l’absence de la persécution, des hommes qui paraissent sains et dont le christianisme est incontestable ont dérivé dans nos rangs, mais qui, si la persécution devait survenir, sortiraient de nous. – Ev 360 (1890).
Lorsque la loi de Dieu sera annulée, des épreuves ardentes filtreront l’église et une proportion plus grande que celle que nous prévoyons maintenant prêtera attention aux esprits séducteurs et aux doctrines des démons. – 2SM 368 (1891).
Les croyants superficiels renonceront à la foi
Le travail que l’église n’a pas réussi à faire en temps de paix et de prospérité, elle devra le faire dans une crise terrible dans des circonstances extrêmement décourageantes et difficiles. Les avertissements que la conformité du monde a tus ou retenus doivent être donnés sous la plus farouche opposition des ennemis de la foi. Et à ce moment-là, le superficiel et conservateur [ELLEN WHITE NE DISCUTE PAS DE CONSERVATEURS THÉOLOGIQUES DE LEURS CONTREPARTS LIBÉRAUX; ELLE DÉCRIVE CEUX QUI AVANCENT LA CONFORMITÉ MONDIALE ET LA CAUSE DE DIEU SECON.], Dont l’influence a constamment retardé l’avancement du travail, renoncera à la foi. – 5T 463 (1885).
Si Satan voit que le Seigneur bénit son peuple et le prépare à discerner ses perturbations mentales, il travaillera avec son maître pour faire entrer le fanatisme d’un côté et le froid formalisme de l’autre, afin qu’il puisse se rassembler dans une moisson d’âmes. –2SM 19 (1890).
Ceux qui ont eu le privilège et les opportunités de devenir intelligents en ce qui concerne la vérité, mais qui continuent à contrecarrer le travail que Dieu aurait accompli seront purgés, car Dieu n’accepte le service d’aucun homme dont les intérêts sont divisés. — Mme 64, 1898 .
À mesure que les épreuves s’épaississent autour de nous, la séparation et l’unité se manifesteront dans nos rangs. Certains qui sont maintenant prêts à utiliser des armes de guerre montreront qu’ils ne sont pas bâtis sur le roc solide en temps de péril réel. ils céderont à la tentation. Ceux qui ont eu beaucoup de lumière et de précieux privilèges mais ne les ont pas améliorés vont, sous un prétexte ou un autre, nous échapper. – 6T 400 (1900).
Le témoignage direct produit un tremblement
J’ai demandé la signification de la secousse que j’avais vue et il m’a été montré que cela serait causé par la déposition franche qui a été prononcée par le conseil du Vrai témoin aux Laodicéens. Cela aura un effet sur le cœur du récepteur et le conduira à exalter l’étendard et à répandre la vérité. Certains ne porteront pas ce témoignage net. Ils vont se soulever contre elle et cela va secouer le peuple de Dieu. – 1T 181 (1857).
Il y en a parmi nous qui feront des aveux, comme l’a fait Acan, trop tard pour se sauver eux-mêmes.
. . . Ils ne sont pas en harmonie avec le droit. Ils méprisent le témoignage direct qui atteint le cœur et se réjouiraient de voir tous ceux qui témoignent réduits au silence qui donne du reproche. – 3T 272 (1873).
Le Seigneur appelle à un renouvellement du témoignage direct des années passées. Il appelle à un renouveau de la vie spirituelle. Les énergies spirituelles de son peuple ont longtemps été torpides, mais il doit y avoir une résurrection de la mort apparente. Par la prière et la confession du péché, nous devons dégager la route du roi. – 8T 297 (1904).
La critique injuste cause la perte d’âmes
Même de nos jours, des familles entières ont été et continueront de se réjouir de la vérité, mais perdront la foi à cause des calomnies et des mensonges qui leur ont été adressés à l’égard de ceux qu’ils ont aimés et avec lesquels ils ont eu la douceur Conseil. Ils ont ouvert leurs cœurs au semis de l’ivraie, l’ivraie a germé parmi le blé, ils se sont renforcés, la récolte de blé est devenue de moins en moins puissante et la précieuse vérité leur a perdu son pouvoir. – TM 411 (1898).
De fausses doctrines dessinent quelque chose
La science, ainsi nommée, et la religion s’opposeront parce que les hommes finis ne comprennent pas le pouvoir et la grandeur de Dieu. Ces paroles de Sainte Écriture m’ont été présentées. De vous-mêmes, des hommes se lèveront pour dire des choses perverses, pour attirer les disciples après eux [Actes 20:30]. Ceci sera sûrement constaté parmi le peuple de Dieu. – Ev 593 (1890).
Lorsque les secousses arrivent, par l’introduction de fausses théories, ces lecteurs de surface, ancrés nulle part, sont comme du sable mouvant. Ils se glissent dans toutes les positions qui conviennent à leurs sentiments d’amertume. – TM 112 (1897).
N’ayant pas reçu l’amour de la vérité, ils seront pris dans les illusions de l’ennemi; ils seront attentifs aux esprits séducteurs et aux doctrines des démons et s’éloigneront de la foi. – 6T 401 (1900).
L’ennemi introduira de fausses théories, telles que la doctrine selon laquelle il n’y a pas de sanctuaire. C’est l’un des points sur lesquels il y aura un départ de la foi. – Ev 224 (1905).
Le rejet des témoignages aboutit à l’apostasie
Une chose est sûre: les adventistes du septième jour qui prennent position sous la bannière de Satan abandonneront d’abord leur foi en les avertissements et les reproches contenus dans les Témoignages de l’Esprit de Dieu. – 3SM 84 (1903).
La dernière déception de Satan sera de ne rendre aucun effet le témoignage de l’Esprit de Dieu. Là où il n’y a pas de vision, le peuple périt (Proverbes 29:18). Satan travaillera ingénieusement, de différentes manières et à travers différentes agences, pour déstabiliser la confiance du peuple restant de Dieu dans le témoignage fidèle. – 1SM 48 (1890).
L’ennemi a déployé tous ses efforts pour déstabiliser la confiance de notre peuple dans les Témoignages. . . . C’est exactement ce que Satan a prévu de faire, et ceux qui préparent le terrain pour que le peuple ne prête aucune attention aux avertissements et aux réprimandes des Témoignages de l’Esprit de Dieu verront la montée d’une vague d’erreurs de toutes sortes dans la vie. – 3SM 83 (1890).
Le plan de Satan est d’affaiblir la foi du peuple de Dieu dans les Témoignages. Vient ensuite le scepticisme concernant les points essentiels de notre foi, les piliers de notre position, puis le doute sur les Saintes Écritures, puis la marche descendante vers la perdition. Quand les Témoignages, qui ont été crus une fois, sont doutés et abandonnés, Satan sait que ceux qui sont séduits ne s’arrêteront pas là. et il redouble d’efforts jusqu’à ce qu’il les lance dans une rébellion ouverte, qui devient incurable et se termine par la destruction. – 4T 211.
Défauts parmi les responsables d’église
De nombreuses étoiles que nous avons admirées pour leur éclat s’éteindront alors dans l’obscurité. – PK 188 (vers 1914).
Les hommes qu’Il ??a grandement honorés honoreront, dans les dernières scènes de l’histoire de cette terre, selon l’ancien Israël. . . . En s’éloignant des grands principes que le Christ a énoncés dans ses enseignements, élaborer des projets humains, utiliser les Écritures pour justifier une conduite erronée sous l’action perverse de Lucifer, confirmera aux hommes l’incompréhension et la vérité dont ils ont besoin pour les protéger des mauvaises pratiques, il en sortira de la même manière que l’eau d’un navire qui fuit. – 13MR 379, 381 (1904).
Beaucoup montreront qu’ils ne sont pas un avec Christ, qu’ils ne sont pas morts pour le monde, qu’ils peuvent vivre avec lui; et fréquents seront les apostasies des hommes qui ont occupé des postes de responsabilité. – RH 11 septembre 1888.
Les ministres non sanctifiés seront éliminés
La grande question si proche [l’application des lois du dimanche] éliminera ceux que Dieu n’a pas nommés et il disposera d’un ministère pur, véritable et sanctifié, préparé pour la pluie de l’arrière-saison. – 3SM 385 (1886).
Beaucoup se tiendront dans nos pupitres avec le flambeau de la fausse prophétie entre leurs mains, allumé du flambeau infernal de Satan. . . .
Certains sortiront de nous qui ne porteront plus l’arche. Mais ceux-ci ne peuvent pas faire des murs pour obstruer la vérité; car il ira de l’avant jusqu’à la fin. – TM 409, 411 (1898).
Les ministres et les docteurs peuvent s’éloigner de la foi, comme le dit la Parole et les messages que Dieu a donnés à son serviteur déclarent qu’ils le feront. – 7MR 192 (1906).
L’église peut paraître sur le point de tomber
Le tremblement de Dieu emporte les multitudes comme des feuilles sèches. – 4T 89 (1876).
La paille comme un nuage sera emportée par le vent, même dans des endroits où l’on ne voit que des sols de blé riche. – 5T 81 (1882).
Bientôt, le peuple de Dieu sera mis à l’épreuve par des épreuves ardentes et la grande proportion de ceux qui semblent maintenant être authentiques et vrais se révélera être du métal de base. . . .
Quand la religion du Christ est le plus méprisée, quand sa loi est le plus méprisé, alors notre zèle devrait être le plus chaud, notre courage et notre fermeté le plus inébranlables. Se tenir à la défense de la vérité et de la justice lorsque la majorité nous abandonnera, à livrer bataille au Seigneur lorsque les champions sont peu nombreux – ce sera notre test. À ce moment-là, nous devons rassembler la chaleur de la froideur des autres, le courage de leur lâcheté et la loyauté de leur trahison. – 5T 136 (1882).
L’église peut apparaître comme sur le point de tomber, mais elle ne tombe pas. Il reste, tandis que les pécheurs de Sion seront filtrés – la paille séparée du précieux blé. C’est une épreuve terrible, mais elle doit néanmoins avoir lieu. – 2SM 380 (1886).
À l’approche de la tempête, une classe nombreuse qui a professé croire au message du troisième ange, mais qui n’a pas été sanctifiée par obéissance à la vérité, a abandonné sa position et a rejoint les rangs de l’opposition. – GC 608 (1911).
Les fidèles de Dieu seront révélés
Le Seigneur a des serviteurs fidèles qui, dans le tremblement, le temps des épreuves seront révélés. Il y en a de précieux qui sont maintenant cachés et qui n’ont pas fléchi le genou devant Baal. Ils n’ont pas reçu la lumière qui brille de manière concentrée sur vous. Mais c’est peut-être sous un extérieur rugueux et peu engageant que l’éclat pur d’un caractère chrétien authentique sera révélé. Dans la journée, nous regardons vers le ciel mais ne voyons pas les étoiles. Ils sont là, fixés au firmament, mais l’oeil ne peut pas les distinguer. Dans la nuit, nous voyons leur véritable lustre. – 5T 80, 81 (1882).
Chaque fois que cette persécution a lieu, les témoins prennent des décisions, que ce soit pour Christ ou contre lui. Ceux qui manifestent de la sympathie pour les condamnés à tort, qui ne sont pas amers à leur encontre, manifestent leur attachement pour le Christ. – ST 20 février 1901.
Que l’opposition surgisse, que la bigoterie et l’intolérance règnent à nouveau, que la persécution soit allumée et que la volonté sans conviction et hypocrite vacille et cède la foi; mais le vrai chrétien se tiendra comme un roc, sa foi plus forte, son espoir plus brillant que dans les jours de prospérité. – GC 602 (1911).
Les nouveaux convertis prendront la place de ceux qui partent
Certains avaient été secoués et laissés en chemin. Les insouciants et les indifférents, qui ne se sont pas joints à ceux qui accordaient suffisamment d’importance à la victoire et au salut pour la plaider avec persévérance et l’agonie, ne l’ont pas obtenue. Ils ont été laissés dans le noir et leur place a été immédiatement occupée par d’autres qui se sont emparés du et entrer dans les rangs. – EW 271 (1858).
Les rangs brisés seront remplis par ceux représentés par Christ comme entrant à la onzième heure. Nombreux sont ceux avec lesquels l’Esprit de Dieu s’efforce. Le temps des jugements destructeurs de Dieu est le temps de la miséricorde pour ceux qui n’ont [maintenant] pas l’occasion d’apprendre ce qu’est la vérité. Le Seigneur les regardera tendrement. Son cœur de miséricorde est touché, sa main est toujours étendue pour sauver, tandis que la porte est fermée à ceux qui ne voudraient pas entrer. De grands nombres seront admis qui dans ces derniers jours entendent la vérité pour la première fois. – Lettre 103, 1903.
Standard après standard restait dans la poussière, société après compagnie de l’armée du Seigneur rejoignant l’ennemi et tribu après tribu, dans les rangs de l’ennemi, unis au peuple de Dieu observant le commandement. – 8T 41 (1904).
La dernière pluie
L’œuvre de l’esprit assimilée à la pluie
Il fera descendre pour vous la pluie, la pluie précédente et la pluie finale. A l’est, la pluie tombe au moment des semailles. Il est nécessaire pour que la graine puisse germer. Sous l’influence des averses fertilisantes, le tendre rameau se lève. La pluie de l’arrière saison, tombant vers la fin de la saison, fait mûrir le grain et le prépare pour la faucille. Le Seigneur utilise ces opérations de la nature pour représenter l’œuvre du Saint-Esprit. [Voir Zacharie 10: 1;Osée 6: 3; Joël 2:23, 28.] Alors que la rosée et la pluie sont données en premier lieu pour faire germer la graine, puis pour faire mûrir la moisson, le Saint-Esprit est chargé de poursuivre, étape par étape, le processus de croissance spirituelle. La maturation du grain représente l’achèvement de l’œuvre de la grâce de Dieu dans l’âme. Par la puissance du Saint-Esprit, l’image morale de Dieu doit être perfectionnée dans le personnage. Nous devons être entièrement transformés à la ressemblance de Christ.
La pluie de l’arrière saison, en train de faire mûrir la récolte, représente la grâce spirituelle qui prépare l’église à la venue du Fils de l’homme. Mais à moins que la pluie précédente soit tombée, il n’y aura pas de vie; la lame verte ne jaillira pas. À moins que les premières averses aient fait leur travail, la dernière pluie ne peut apporter aucune graine à la perfection. – TM 506 (1897).
A. L’application historique à l’église dans son ensemble
La première pluie est arrivée en l’an 31 à la Pentecôte
Obéissant au commandement du Christ, ils [les disciples] attendaient à Jérusalem la promesse du Père, l’effusion de l’Esprit. Ils n’ont pas attendu dans l’oisiveté. L’enregistrement dit qu’ils étaient continuellement dans le temple, louant et bénissant Dieu. (Luc 24:53). . . .
Pendant que les disciples attendaient l’accomplissement de la promesse, ils ont humilié leur cœur en se repentant sincèrement et ont confessé leur incroyance. . . . Les disciples priaient avec une ardeur extrême pour être en mesure de rencontrer des hommes et dans leurs relations quotidiennes de prononcer des paroles qui conduiraient les pécheurs au Christ. Mettant de côté toutes les différences, tous les désirs de suprématie, ils se sont rapprochés dans une communion chrétienne. – AA 35-37 (1911).
C’est après que les disciples eurent atteint l’unité parfaite, lorsqu’ils ne cherchaient plus le plus haut rang, que l’Esprit fut répandu. – 8T 20 (1904).
L’effusion de l’Esprit du temps des apôtres marquait le début de la pluie, ou ancienne, et il en résulta une glorieuse. Jusqu’à la fin des temps, la présence de l’Esprit doit demeurer auprès de la vraie église. – AA 54, 55 (1911).
Conséquences de la première pluie à la Pentecôte
Sous l’influence de l’Esprit, des paroles de pénitence et de confession se mêlèrent à des chants de louange pour des péchés pardonnés. . . . Des milliers ont été convertis en une journée. . . .
Le Saint-Esprit . . . leur a permis de parler couramment des langues avec lesquelles ils étaient jusque-là inconnus. . . . Le Saint-Esprit a fait pour eux ce qu’ils n’auraient pas pu accomplir de leur vivant. – AA 38-40 (1911).
Leurs cœurs étaient surchargés d’une bienveillance si pleine, si profonde, si profonde, qu’elle les incitait à aller jusqu’au bout de la terre, témoignant de la puissance du Christ. – AA 46 (1911).
Quel a été le résultat de l’effusion de l’Esprit le jour de la Pentecôte? La bonne nouvelle d’un Sauveur ressuscité a été portée aux extrémités du monde habité. . . . L’église a vu des convertis se ruer vers elle de toutes les directions. Les backsliders ont été reconvertis. . . . L’ambition des croyants était de révéler la ressemblance du caractère du Christ et de travailler à l’élargissement de son royaume. – AA 48 (1911).
La promesse de la dernière pluie
L’effusion de l’Esprit du temps des apôtres a été la pluie précédente, et le résultat a été glorieux. Mais la pluie de l’arrière saison sera plus abondante. – 8T 21 (1904).
Près de la fin de la moisson sur la terre, un don spécial de grâce spirituelle est promis pour préparer l’église à la venue du Fils de l’homme. Cet effusion de l’Esprit est assimilée à la chute de la dernière pluie. – AA 55 (1911).
Avant la dernière visite des jugements de Dieu sur la terre, il y aura parmi le peuple du Seigneur un réveil de la piété primitive tel qu’il n’a pas été observé depuis les temps apostoliques. L’Esprit et la puissance de Dieu seront déversés sur ses enfants. — GC 464 (1911).
Le travail sera semblable à celui du Jour de la Pentecôte. Comme la pluie précédente a été donnée, dans l’effusion du Saint-Esprit à l’ouverture de l’Évangile, pour provoquer la remontée de la précieuse semence, de sorte que la dernière pluie sera donnée à sa clôture pour le mûrissement de la moisson. – GC 611 (1911).
La dernière pluie produira le grand cri
À ce moment-là, la pluie de l’arrière saison, rafraîchissante de la présence du Seigneur, viendra donner pouvoir à la voix forte du troisième ange et préparer les saints à se tenir debout pendant la période au cours de laquelle les sept dernières plaies seront déversées. –EW 86 (1854).
J’ai entendu ceux qui portaient l’armure parler de la vérité avec une grande puissance. Cela a eu un effet. . . . J’ai demandé ce qui avait fait ce grand changement. Un ange a répondu: C’est la pluie de l’arrière saison, le rafraîchissement de la présence du Seigneur, le grand cri du troisième ange. – EW 271 (1858).
B. L’application personnelle aux chrétiens individuels
La pluie précoce produit la conversion; La dernière pluie développe un caractère chrétien
À aucun moment de notre expérience, nous ne pouvons nous passer de l’assistance de ce qui nous permet de faire le premier départ. Les bénédictions reçues sous l’ancienne pluie nous sont nécessaires jusqu’à la fin. . . . Lorsque nous cherchons Dieu pour le Saint-Esprit, cela nous procurera douceur, humilité d’esprit, dépendance consciente de Dieu pour la pluie de l’arrière-saison parfaite. – TM 507, 509 (1897).
Le Saint-Esprit cherche à demeurer dans chaque âme. S’il est accueilli comme un invité d’honneur, ceux qui le recevront seront rendus complets en Christ. Le bon travail commencé sera terminé; les pensées saintes, les affections célestes et les actions semblables à celles de Christ remplaceront les pensées impures, les sentiments pervers et les actes rebelles. – CH 561 (1896).
Nous avons peut-être eu une mesure de l’Esprit de Dieu, mais par la prière et la foi, nous devons continuellement chercher davantage d’Esprit. Il ne fera jamais cesser nos efforts. Si nous ne progressons pas, si nous ne nous positionnons pas de manière à recevoir la première et la dernière pluie, nous perdrons notre âme et la responsabilité incombera à nous-mêmes. . . .
Les convocations de l’église, comme dans les assemblées de camp, les assemblées de l’église d’attache et toutes les occasions où il existe un travail personnel pour les âmes, sont des occasions désignées par Dieu pour donner la première et la dernière pluie. – TM 508 (1897).
Lorsque la voie est préparée pour l’Esprit de Dieu, la bénédiction viendra. Satan ne peut pas plus empêcher une pluie de bénédictions de descendre sur le peuple de Dieu qu’il ne peut fermer les fenêtres du ciel où la pluie ne peut pas venir sur la terre. – 1SM 124 (1887).
Nous devrions prier sincèrement pour la descente du Saint-Esprit
Nous devons prier avec autant de ferveur pour la descente du Saint-Esprit que les disciples ont prié le jour de la Pentecôte. S’ils en avaient besoin à ce moment-là, nous en avons davantage besoin aujourd’hui. – 5T 158 (1882).
La descente du Saint-Esprit sur l’église est attendue comme dans l’avenir, mais c’est le privilège de l’Église de la recevoir maintenant. Cherchez-le, priez-le, croyez-le. Nous devons l’avoir et le Ciel attend de le donner. – Ev 701 (1895).
La mesure du Saint-Esprit que nous recevons sera proportionnée à la mesure de notre désir et de la foi qu’elle a exercée, et à l’utilisation que nous ferons de la lumière et de la connaissance qui nous seront données. – RH, 5 mai 1896.
Nous ne sommes pas assez disposés à déranger le Seigneur avec nos requêtes et à lui demander le don du Saint-Esprit. Le Seigneur veut que nous le dérangions dans cette affaire. Il veut que nous fassions pression sur nos pétitions pour le trône. – FE 537 (1909).
Nous devons humilier nos cœurs en véritable repentir
Un réveil de la vraie piété parmi nous est le plus grand et le plus urgent de tous nos besoins. Chercher cela devrait être notre premier travail. Il doit y avoir un effort sérieux pour obtenir la bénédiction du Seigneur, non pas parce que Dieu ne veut pas nous accorder sa bénédiction, mais parce que nous ne sommes pas préparés à la recevoir. Notre Père céleste est plus disposé à donner son Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent que les parents terrestres ne doivent donner de bons cadeaux à leurs enfants. Mais c’est notre travail, par la confession, l’humiliation, le repentir et une prière sincère, de remplir les conditions auxquelles Dieu a promis de nous accorder sa bénédiction. Un réveil doit être attendu uniquement en réponse à la prière. – 1SM 121 (1887).
Je vous dis qu’il doit y avoir une renaissance en profondeur parmi nous. Il doit y avoir un ministère converti. Il doit y avoir des confessions, du repentir et des conversions. Beaucoup de ceux qui prêchent la Parole ont besoin de la grâce transformatrice de Christ dans leur cœur. Ils ne doivent rien faire qui puisse les empêcher d’effectuer un travail minutieux avant qu’il ne soit trop tard pour toujours. – Lettre 51, 1886.
La réforme doit accompagner le réveil
Un réveil et une réforme doivent avoir lieu sous le ministère du Saint-Esprit. Le réveil et la réforme sont deux choses différentes. Le réveil signifie un renouveau de la vie spirituelle, une accélération des pouvoirs de l’esprit et du cœur, une résurrection de la mort spirituelle. La réforme signifie une réorganisation, un changement d’idées et de théories, d’habitudes et de pratiques. La réforme ne produira le bon fruit de la justice que si elle est liée au réveil de l’Esprit. Le réveil et la réforme doivent accomplir le travail qui leur a été confié et, ce faisant, ils doivent se fondre. – RH 25 février 1902.
Nous devons mettre de côté tous les conflits et les dissensions
Quand les ouvriers ont un Christ immuable dans leur propre âme, quand tout égoïsme est mort, quand il n’y a pas de rivalité, pas de conflit pour la suprématie, quand l’unité existe, quand ils se sanctifient, de telle sorte que l’amour l’un pour l’autre soit vu et ressenti, alors les averses de la grâce du Saint-Esprit viendront tout aussi sûrement sur eux que la promesse de Dieu ne faillira jamais en un seul geste. Mais lorsque le travail des autres est négligé, afin que les travailleurs puissent montrer leur propre supériorité, ils prouvent que leur propre travail ne porte pas la signature qu’il devrait. Dieu ne peut pas les bénir. – 1SM 175 (1896).
Si nous nous tenons dans le grand jour du Seigneur avec Christ comme refuge, notre haute tour, nous devons éliminer toute envie, tout conflit pour la suprématie. Nous devons absolument détruire les racines de ces choses impies, afin qu’elles ne renaissent pas dans la vie. Nous devons nous placer entièrement du côté du Seigneur. – TDG 258 (1903).
Laissez les chrétiens dissiper toute dissension et se donner à Dieu pour sauver les perdus. Qu’ils demandent avec foi la bénédiction promise, et elle viendra. – 8T 21 (1904).
Aimer l’un l’autre
Le christianisme est la révélation de l’affection la plus tendre l’un pour l’autre. . . . Christ doit recevoir l’amour suprême des êtres qu’il a créés. Et il exige également que l’homme chérisse un respect sacré pour ses semblables. Chaque âme sauvée sera sauvée par l’amour, qui commence par Dieu. La vraie conversion est le passage de l’égoïsme à une affection sanctifiée pour Dieu et l’un pour l’autre. – 1SM 114, 115 (1901).
Les attributs que Dieu apprécie le plus sont la charité et la pureté. Chaque chrétien devrait chérir ces attributs. – 5T 85 (1882).
L’argument le plus fort en faveur de l’Évangile est un chrétien aimant et aimable. – MH 470 (1905).
Cession totale requise
Dieu n’acceptera rien de moins qu’une soumission sans réserve. Les chrétiens pécheurs et pécheurs ne peuvent jamais entrer au ciel. Là, ils ne trouveraient pas de bonheur, car ils ne connaissent rien des principes élevés et saints qui régissent les membres de la famille royale. Le vrai chrétien garde les fenêtres de l’âme ouvertes au ciel. Il vit en communion avec le Christ. Sa volonté est conforme à la volonté de Christ. Son plus grand désir est de devenir de plus en plus semblable à Christ. – RH, 16 mai 1907.
Nous ne pouvons pas utiliser le Saint-Esprit. L’Esprit doit nous utiliser. Par son Esprit, Dieu œuvre dans son peuple pour vouloir et faire de bon plaisir (Philippiens 2:13). Mais beaucoup ne se soumettront pas à cela. Ils veulent se gérer eux-mêmes. C’est pourquoi ils ne reçoivent pas le cadeau céleste.L’Esprit est donné seulement à ceux qui attendent humblement Dieu, qui veillent sur ses conseils et sa grâce. – DA 672 (1898).
Ouvrir la voie à la dernière pluie
J’ai vu que personne ne pouvait partager ce rafraîchissement à moins d’obtenir la victoire sur chaque asservissement, sur l’orgueil, l’égoïsme, l’amour du monde et sur tous les mots et actes erronés. Nous devrions donc nous rapprocher de plus en plus du Seigneur et rechercher avec ferveur la préparation nécessaire pour nous permettre de participer à la bataille au jour du Seigneur. – EW 71 (1851).
Il nous reste à remédier aux défauts de nos personnages, à purifier le temple de l’âme de chaque souillure. Ensuite, la pluie de l’arrière saison tombera sur nous comme la première pluie tomba sur les disciples le jour de la Pentecôte. – 5T 214 (1882).
Il n’y a rien que Satan craigne autant que le peuple de Dieu ouvre la voie en supprimant tous les obstacles, afin que le Seigneur puisse répandre son Esprit sur une église languissante. . . . Toute tentation, toute influence opposée, ouverte ou secrète, peut être combattue avec succès, non par la force, ni par le pouvoir, mais par mon Esprit, dit le Seigneur des armées (Zacharie 4: 6) .– 1SM 124 (1887).
La pluie de l’arrière saison viendra et la bénédiction de Dieu remplira toute âme purifiée de toute souillure. Notre travail aujourd’hui consiste à livrer nos âmes à Christ, afin que nous puissions être en état de nous rafraîchir de la présence du Seigneur, en prévision du baptême du Saint-Esprit. – 1SM 191 (1892).
Devenir des ouvriers actifs au service du Christ
Lorsque les églises deviendront des églises vivantes et actives, le Saint-Esprit sera donné en réponse à leur demande sincère. . . . Ensuite, les fenêtres du ciel seront ouvertes pour les averses de la dernière pluie. – RH le 25 février 1890.
Le grand effusion de l’Esprit de Dieu, qui éclaire toute la terre de sa gloire, ne viendra pas avant que nous ayons un peuple éclairé, sachant par expérience ce que signifie être des ouvriers aux côtés de Dieu. Quand nous aurons une consécration totale et sans réserve au service de Christ, Dieu le reconnaîtra par un effusion de son Esprit sans mesure; mais ce ne sera pas tant que la plus grande partie de l’église ne sera pas ouvrière avec Dieu. – ChS 253 (1896).
Quand le reproche de l’indolence et de la paresse aura été rayé de l’église, l’Esprit du Seigneur sera manifesté gracieusement. Le pouvoir divin sera révélé. L’église verra le travail providentiel du Seigneur des armées. – 9T 46 (1909).
Gardez le navire propre et le bon côté
Nous n’avons pas à nous soucier de la dernière pluie. Tout ce que nous avons à faire est de garder le vaisseau propre et à l’endroit, prêt à recevoir la pluie céleste et de continuer à prier: Que la dernière pluie vienne dans mon vaisseau. Laissez la lumière de l’ange glorieux qui s’unit au troisième ange briller sur moi; donnez-moi une part au travail; laissez-moi sonner la proclamation; laissez-moi être un collaborateur avec Jésus-Christ. Cherchant ainsi Dieu, permettez-moi de vous dire qu’il vous aménage tout le temps et vous donne sa grâce. – UL 283 (1891).
La réponse peut venir avec une vitesse soudaine et une puissance écrasante, ou peut être différée de plusieurs jours et semaines, et notre foi est mise à l’épreuve. Mais Dieu sait comment et quand répondre à notre prière. Notre travail consiste à nous mettre en relation avec le canal divin. Dieu est responsable de sa part du travail. Il est fidèle qui a promis. L’important et le plus important pour nous est d’être d’un seul cœur et d’un seul esprit, de mettre de côté l’envie et la malice et, en tant qu’humbles suppliants, de veiller et d’attendre. Jésus, notre représentant et chef, est prêt à faire pour nous ce qu’il a fait pour ceux qui prient et qui observent le jour de la Pentecôte. – 3SP 272 (1878).
Je n’ai pas de moment précis pour parler quand l’effusion du Saint-Esprit aura lieu – quand le puissant ange descendra du ciel et s’unira au troisième ange pour clore le travail pour ce monde. Mon message est que notre seule sécurité est d’être prêts pour le rafraîchissement céleste, avec nos lampes réglées et allumées. – 1SM 192 (1892).
Tous ne recevront pas la dernière pluie
On m’a montré que si le peuple de Dieu ne faisait aucun effort de sa part, attendait que le rafraîchissant arrive sur lui, supprime ses torts et corrige ses erreurs; s’ils en dépendent pour les purifier de la souillure de la chair et de l’esprit, et les préparer à s’engager dans le grand cri du troisième ange, ils seront jugés manquants. – 1T 619 (1867).
Espérons-nous voir toute l’église ressuscitée? Ce temps ne viendra jamais. Il y a des personnes dans l’église qui ne sont pas converties et qui ne s’uniront pas dans une prière qui prévaudra. Nous devons entrer dans le travail individuellement. Nous devons prier davantage et parler moins. – 1SM 122 (1887).
Nous pouvons être sûrs que lorsque le Saint-Esprit sera répandu, ceux qui n’ont pas reçu et apprécié la pluie précoce ne verront ni ne comprendront la valeur de la dernière pluie. – TM 399 (1896).
Seuls ceux qui vivent à la lumière recevront une plus grande lumière. À moins que nous ne progressions quotidiennement dans l’exemplification des vertus chrétiennes actives, nous ne reconnaîtrons pas les manifestations de l’Esprit Saint dans la dernière pluie. Il se peut qu’il tombe sur les cœurs tout autour de nous, mais nous ne le discernerons ni ne le recevrons. – TM 507 (1897).
Ceux qui ne font aucun effort décidé, mais attendent simplement que le Saint-Esprit les contraigne à l’action, périront dans l’obscurité. Vous ne devez pas rester immobile et ne rien faire dans l’œuvre de Dieu. – ChS 228 (1903).
Le grand cri
Dieu a des bijoux dans toutes les églises
Dieu a des joyaux dans toutes les églises, et ce n’est pas à nous de faire une dénonciation générale du monde religieux professé. – 4BC 1184 (1893).
Le Seigneur a ses représentants dans toutes les églises. Ces personnes n’ont pas eu les vérités de test spéciales pour ces derniers jours qui leur ont été présentées dans des circonstances qui ont amené la conviction à cœur et à l’esprit; c’est pourquoi ils n’ont pas, en rejetant la lumière, rompu leur lien avec Dieu. – 6T 70, 71 (1900).
Parmi les catholiques, nombreux sont les chrétiens les plus consciencieux qui marchent dans toute la lumière qui les éclaire, et Dieu agira en leur faveur. – 9T 243 (1909).
Dans le dix-huitième chapitre de l’Apocalypse, le peuple de Dieu est appelé à sortir de Babylone. Selon cette écriture, de nombreux membres du peuple de Dieu doivent encore être à Babylone. Et dans quels corps religieux se trouve la plus grande partie des disciples du Christ? Sans doute, dans les différentes églises professant la foi protestante. – GC 383 (1911).
Malgré les ténèbres spirituelles et l’aliénation de Dieu qui existent dans les églises qui constituent Babylone, le grand corps des vrais disciples du Christ se trouve toujours dans leur communion. – GC 390 (1911).
La chute de Babylone n’est pas encore terminée
Elle a fait boire à toutes les nations le vin de la colère de sa fornication (Apocalypse 14: 6-8). Comment est-ce fait? En obligeant les hommes à accepter un faux sabbat. – 8T 94 (1904).
Pas encore, cependant, peut-on dire cela. . . elle a fait boire à toutes les nations le vin de la colère de sa fornication. Elle n’a pas encore obligé toutes les nations à faire cela. . . .
Ce n’est que lorsque cette condition sera remplie et que l’union de l’église avec le monde sera pleinement accomplie dans toute la chrétienté. La chute de Babylone sera complète. Le changement est progressif et l’accomplissement parfait d’Apocalypse 14: 8 est encore futur. – GC 389, 390 (1911).
Quand ses péchés atteignent-ils le ciel [Apocalypse 18: 2-5]? Lorsque la loi a finalement été annulée par une loi. – ST 12 juin 1893.
Le dernier message d’avertissement de Dieu
Dieu a donné aux messages d’Apocalypse 14 leur place dans la ligne de la prophétie et leur travail ne doit pas cesser jusqu’à la fin de l’histoire de cette terre. – EGW’88 804 (1890).
Apocalypse 18 indique le moment où, à la suite du rejet du triple avertissement d’Apocalypse 14: 6-12, l’église aura pleinement atteint la condition prédite par le deuxième ange, et le peuple de Dieu toujours à Babylone sera appelé se séparer de sa communion. Ce message est le dernier qui sera jamais donné au monde. – CG 390 (1911). [Apocalypse 18: 1, 2, 4, cité.] Cette Écriture indique un moment où l’annonce de la chute de Babylone, annoncée par le deuxième ange d’Apocalypse 14 (verset 8), doit être répétée avec le mention supplémentaire des corruptions qui ont pénétré dans les diverses organisations qui constituent Babylone, depuis que ce message a été transmis, à l’été de 1844.. . . Ces annonces, qui s’unissent au message du troisième ange, constituent le dernier avertissement à donner aux habitants de la terre. . . .
Les péchés de Babylone seront révélés. Les résultats effrayants de l’application des lois de l’église par l’autorité civile, les incursions du spiritualisme, les progrès furtifs mais rapides du pouvoir pontifical – tous seront démasqués. Par ces avertissements solennels, le peuple sera agité. Des milliers et des milliers de personnes écouteront qui n’ont jamais entendu de tels mots. – GC 603, 604, 606 (1911).
Le cœur du dernier message de Dieu
Plusieurs m’ont écrit pour me demander si le message de justification par la foi était le message du troisième ange et j’ai répondu: C’est le message du troisième ange en vérité. – 1SM 372 (1890).
Le Seigneur, dans sa grande miséricorde, envoya un message des plus précieux à son peuple par l’intermédiaire des aînés [EJ] Waggoner et [AT] Jones.Ce message devait amener de manière plus visible devant le monde le Sauveur élevé, le sacrifice pour les péchés du monde entier. Il présentait la justification par la foi en la caution; il invitait le peuple à recevoir la justice de Christ, qui se manifeste par l’obéissance à tous les commandements de Dieu.
Beaucoup avaient perdu de vue Jésus. Ils avaient besoin que leurs yeux soient dirigés vers sa personne divine, ses mérites et son amour immuable pour la famille humaine. Tout pouvoir lui est confié afin qu’il puisse offrir aux hommes de riches cadeaux, en transmettant le don inestimable de sa propre justice à l’agent humain sans défense. C’est le message que Dieu a commandé d’être donné au monde. C’est le message du troisième ange, qui doit être proclamé à haute voix et accompagné de l’effusion de son Esprit dans une large mesure. – TM 91, 92 (1895).
Le message de la justice de Christ doit résonner d’un bout à l’autre de la terre pour préparer le chemin du Seigneur. C’est la gloire de Dieu qui ferme le travail du troisième ange. – 6T 19 (1900).
Le dernier message de miséricorde à donner au monde est une révélation de son caractère d’amour. Les enfants de Dieu doivent manifester sa gloire.Dans leur vie et leur caractère, ils doivent révéler ce que la grâce de Dieu leur a fait. – COL 415, 416 (1900).
Le message ira avec une grande puissance
À mesure que le troisième message s’enflamme et qu’un grand pouvoir et une gloire accompagnent l’œuvre de clôture, le peuple fidèle de Dieu prendra part à cette gloire. C’est la pluie de l’arrière saison qui les ranime et les fortifie pour leur permettre de traverser le temps de troubles. – 7BC 984 (1862).
À l’approche de la fin, les témoignages des serviteurs de Dieu deviendront plus décisifs et plus puissants. – 3SM 407 (1892).
Ce message [Apocalypse 14: 9-12] englobe les deux messages précédents. Il est représenté comme étant donné d’une voix forte; c’est-à-dire avec la puissance du Saint-Esprit. – 7BC 980 (1900).
Alors que le message du troisième ange se gonfle en un grand cri, une grande puissance et une gloire assisteront à sa proclamation. Les visages du peuple de Dieu brilleront de la lumière du ciel. – 7T 17 (1902).
Au milieu des ombres de plus en plus profondes de la dernière grande crise de la Terre, la lumière de Dieu brillera de tout son éclat et le chant d’espoir et de confiance sera entendu dans les souches les plus claires et les plus élevées. – Ed 166 (1903).
Comme annoncé dans la dix-huitième révélation, le message du troisième ange doit être proclamé avec une grande puissance par ceux qui donnent l’avertissement final contre la bête et contre son image. – 8T 118 (1904).
Comme le mouvement de 1844
Le pouvoir qui a provoqué le peuple si puissamment dans le mouvement de 1844 sera à nouveau révélé. Le message du troisième ange sera diffusé non pas à voix basse, mais à haute voix. – 5T 252 (1885).
J’ai vu que ce message s’achèverait avec une force et une force dépassant de loin le cri de minuit. – EW 278 (1858).
Comme le jour de la Pentecôte
C’est avec un désir ardent que j’attends avec impatience le moment où les événements du Jour de la Pentecôte se répèteront avec plus de puissance encore qu’à cette occasion. Jean dit: J’ai vu un autre ange descendre du ciel avec un grand pouvoir; et la terre fut éclairée de sa gloire [Apocalypse 18: 1]. Ensuite, comme à la saison pentecôtiste, le peuple entendra la vérité, chaque homme dans sa propre langue. – 6BC 1055 (1886).
Dans les visions de la nuit, les représentations d’un grand mouvement de réforme parmi le peuple de Dieu sont passées devant moi. Beaucoup louaient Dieu. Les malades ont été guéris et d’autres miracles ont été accomplis. Un esprit d’intercession a été observé, comme il était manifesté avant le grand jour de la Pentecôte. – 9T 126 (1909).
Le grand travail de l’Évangile n’est pas de clore avec moins de manifestation du pouvoir de Dieu que de marquer son ouverture. Les prophéties qui ont été accomplies lors de l’effusion de la pluie précédente lors de l’ouverture de l’Évangile doivent également se réaliser lors de la dernière pluie à sa clôture.. . .
Les serviteurs de Dieu, au visage illuminé et resplendissant d’une sainte consécration, se hâteront de proclamer le message du ciel. Par des milliers de voix, partout dans le monde, l’avertissement sera donné. Des miracles seront opérés, les malades seront guéris, des signes et des miracles suivront les croyants. – GC 611, 612 (1911).
Dieu emploiera des agences qui nous surprendront
Laissez-moi vous dire que le Seigneur travaillera dans cette dernière œuvre d’une manière qui sort de l’ordre commun et qui ira à l’encontre de toute planification humaine. Il y en aura parmi nous qui voudront toujours contrôler l’œuvre de Dieu, pour dicter même quels mouvements doivent être faits lorsque l’œuvre avance sous la direction de l’ange qui rejoint le troisième ange dans le message à donner au monde . Dieu utilisera des moyens par lesquels il sera vu qu’il prend les rênes dans ses propres mains. Les ouvriers seront surpris par les moyens simples qu’il utilisera pour réaliser et perfectionner son œuvre de justice. – TM 300 (1885).
N’imaginez pas qu’il sera possible d’établir des plans pour l’avenir. Que Dieu soit reconnu comme étant aux commandes, à tout moment et en toutes circonstances. Il travaillera avec des moyens convenables et maintiendra, augmentera et renforcera son propre peuple. – CW 71 (1895).
Le Consolateur doit se révéler, non pas de manière précise et précise, mais selon l’ordre de Dieu – à des moments inattendus et selon des voies qui honoreront son propre nom. – EGW’88 1478 (1896).
Il fera venir du peuple des hommes et des femmes pour faire son travail, tout comme jadis, il a appelé les pêcheurs à être ses disciples. Il y aura bientôt un réveil qui en surprendra beaucoup. Ceux qui ne se rendent pas compte de la nécessité de ce qui doit être fait seront oubliés et les messagers célestes travailleront avec ceux qu’on appelle les gens du peuple, ce qui leur permettra de porter la vérité dans de nombreux endroits. – 15MR 312 (1905).
Ouvriers qualifiés par le Saint-Esprit
Dans le dernier travail solennel, peu de grands hommes seront engagés. . . . De nos jours, Dieu fera un travail que peu de gens anticipent. Il suscitera et élèvera parmi nous ceux à qui l’enseignement est donné par l’onction de son Esprit plutôt que par la formation extérieure d’institutions scientifiques. Ces installations ne doivent pas être méprisées ou condamnées; ils sont ordonnés de Dieu, mais ils ne peuvent fournir que les qualifications extérieures. Dieu manifestera qu’il ne dépend pas de mortels savants et importants pour lui-même. – 5T 80, 82 (1882).
Les âmes qui recherchent ardemment la lumière et acceptent avec joie chaque rayon d’illumination divine provenant de sa sainte Parole seront données à cette seule lumière. C’est à travers ces âmes que Dieu révélera cette lumière et ce pouvoir qui éclaireront toute la terre de sa gloire. – 5T 729 (1889).
C’est une discipline d’esprit, une pureté de coeur et de pensée qui est nécessaire. Cela a plus de valeur que le talent brillant, le tact ou la connaissance.Ainsi, dit le Seigneur, un esprit ordinaire, entraîné à obéir à son œuvre, est mieux qualifié pour le travail de Dieu que ne le sont ceux qui ont des capacités mais ne les utilisent pas correctement. – RH 27 nov. 1900.
Les ouvriers seront qualifiés plutôt par l’onction de son esprit que par la formation d’institutions littéraires. Les hommes de foi et de prière seront contraints de partir avec un saint zèle, en déclarant les paroles que Dieu leur donne. – GC 606 (1911).
Dieu utilise même l’analphabète
Ceux qui reçoivent Christ en tant que Sauveur personnel résisteront à l’épreuve et à l’épreuve de ces derniers jours. Renforcés par une foi inconditionnelle en Christ, même le disciple illettré sera capable de résister aux doutes et aux questions que l’infidélité peut engendrer et de faire rougir les sophismes des dédaigneurs.
Le Seigneur Jésus donnera aux disciples une langue et une sagesse que leurs adversaires ne peuvent ni contredire ni résister. Ceux qui ne pourraient pas, par raisonnement, vaincre les illusions sataniques porteront un témoignage affirmatif qui déconcertera les hommes prétendument instruits. Les paroles viendront des lèvres de ceux qui ne sont pas instruits avec un pouvoir et une sagesse si convaincants que des conversions seront faites à la vérité. Des milliers seront convertis sous leur témoignage.
Pourquoi l’homme illettré aurait-il ce pouvoir, ce que le savant n’a pas? L’analphabète, par la foi en Christ, est entré dans l’atmosphère de pure vérité, tandis que l’homme instruit s’est détourné de la vérité. Le pauvre homme est le témoin du Christ. Il ne peut faire appel ni à l’histoire ni à la soi-disant haute science, mais il tire de la Parole de Dieu de puissants témoignages. La vérité qu’il dit sous l’inspiration de l’Esprit est si pure et remarquable et comporte un pouvoir si indiscutable que son témoignage ne peut être démenti. – 8MR 187, 188 (1905).
Les enfants proclament le message
Beaucoup, même parmi les non éduqués, proclament maintenant les paroles du Seigneur. Les enfants sont poussés par l’Esprit à sortir et à déclarer le message du ciel. L’Esprit est répandu sur tous ceux qui se plieront à sa volonté et, rejetant toute la machinerie de l’homme, ses règles impératives et ses méthodes prudentes, ils déclareront la vérité avec la puissance de sa puissance. – Ev 700 (1895).
Lorsque les intelligences célestes verront que les hommes ne présenteront plus la vérité avec simplicité, comme le fit Jésus, les mêmes enfants seront émus par l’Esprit de Dieu et partiront en proclamant la vérité pour ce moment-là. – SW 66 (1895).
Le ministère des anges
Les anges du ciel agissent sur l’esprit des hommes pour susciter une enquête sur les thèmes de la Bible. Un travail bien plus grand que ce qui a été fait jusqu’à présent sera accompli et aucune de sa gloire ne reviendra aux hommes, car les anges qui exercent leur ministère auprès des héritiers du salut travaillent jour et nuit. – CW 140 (1875).
Il y a beaucoup d’hommes dans notre monde qui ressemblent à Cornélius. . . . De même que Dieu a travaillé pour Corneille, il a œuvré pour ces véritables porte-drapeaux. . . . Ils obtiendront une connaissance de Dieu comme l’a fait Corneille par la visite des anges du ciel. – Lettre 197, 1904.
Lorsque le pouvoir divin est associé à l’effort humain, le travail se répandra comme un feu dans le chaume. Dieu emploiera des agences dont l’homme sera incapable de discerner l’origine. Les anges feront un travail que les hommes auraient pu accomplir s’ils n’avaient pas négligé de répondre aux prétentions de Dieu. – 1SM 118 (1885).
Portée mondiale de la proclamation
L’ange qui s’unit dans la proclamation du message du troisième ange éclairera toute la terre de sa gloire. Un travail de portée mondiale et de pouvoir inusité est ici prédit. . . . Les serviteurs de Dieu, au visage illuminé et resplendissant d’une sainte consécration, se hâteront de proclamer le message du ciel. Par des milliers de voix, partout dans le monde, l’avertissement sera donné. – GC 611, 612 (1911).
Le message de l’ange après le troisième doit maintenant être donné à toutes les parties du monde. Ce sera le message de la moisson et toute la terre sera illuminée de la gloire de Dieu. – Lettre 86, 1900.
Lorsque la tempête de la persécution s’abat sur nous, . . alors le message du troisième ange grossira en un grand cri, et la terre entière sera éclairée de la gloire du Seigneur. – 6T 401 (1900).
Dans chaque ville d’Amérique, la vérité doit être proclamée. Le message d’avertissement doit être donné dans tous les pays du monde. – GCB 30 mars 1903.
Pendant le grand cri, l’église, aidée par les interpositions providentielles de son exalté Seigneur, diffusera la connaissance du salut si abondamment que la lumière sera communiquée à toutes les villes et villages. – Ev 694 (1904).
Une crise est juste sur nous. Par la puissance du Saint-Esprit, nous devons maintenant proclamer les grandes vérités pour ces derniers jours. Il ne faudra pas longtemps avant que tout le monde ait entendu l’avertissement et pris sa décision. Alors viendra la fin. – 6T 24 (1900).
Rois, législateurs, conseils, entendez le message
Il ne nous semble pas possible maintenant que chacun doive rester seul, mais si Dieu a jamais parlé par moi, le moment viendra où nous serons amenés devant des conseils et devant des milliers de personnes à cause de Son nom, et chacun devra donner la raison de sa foi. Viennent ensuite les critiques les plus sévères sur chaque position prise pour la vérité. Nous devons donc étudier la Parole de Dieu afin de savoir pourquoi nous croyons aux doctrines que nous défendons. – RH le 18 décembre 1888.
Beaucoup devront se présenter devant les tribunaux législatifs; certains devront se tenir devant les rois et les érudits de la terre pour répondre de leur foi.Ceux qui n’ont qu’une compréhension superficielle de la vérité ne pourront pas expliquer clairement les Écritures et donner des raisons précises de leur foi. Ils deviendront confus et ne seront pas des ouvriers qui n’auront pas à avoir honte. Que personne n’imagine qu’il n’a pas besoin d’étudier car il ne doit pas prêcher dans le bureau sacré. Vous ne savez pas ce que Dieu peut exiger de vous. – FE 217 (1893).
De nombreux adventistes se préparent contre la lumière
Il doit y avoir dans les églises [adventistes du septième jour] une merveilleuse manifestation du pouvoir de Dieu, mais elle ne touchera pas ceux qui ne se sont pas humiliés devant le Seigneur et ont ouvert la porte du cœur par la confession et le repentir. Dans la manifestation de ce pouvoir qui éclaire la terre de la gloire de Dieu, ils ne verront que quelque chose qu’ils considèrent comme dangereux dans leur aveuglement, qui suscitera leurs craintes, et ils se prépareront à y résister. Parce que le Seigneur ne travaille pas selon leurs idées et leurs attentes, ils s’opposeront au travail. Pourquoi, disent-ils, ne devrions-nous pas connaître l’Esprit de Dieu alors que nous travaillons depuis si longtemps? –RH Extra, 23 décembre 1890.
Le message du troisième ange ne sera pas compris, la lumière qui éclairera la terre de sa gloire sera appelée une fausse lumière, par ceux qui refusent de marcher dans sa gloire qui avance. – RH 27 mai 1890.
La plupart des non-adventistes rejetteront l’avertissement
Beaucoup de ceux qui entendent le message – de loin le plus grand nombre – ne créditeront pas l’avertissement solennel. Beaucoup seront trouvés déloyaux envers les commandements de Dieu, qui sont une épreuve de caractère. Les serviteurs du Seigneur seront appelés enthousiastes. Les ministres avertiront les gens de ne pas les écouter. Noé a reçu le même traitement pendant que l’Esprit de Dieu le pressait de donner le message, que les hommes entendent ou bien qu’ils s’abstiennent ou qu’ils s’abstiennent. – TM 233 (1895).
Certains écouteront ces avertissements, mais à la grande majorité, ils seront ignorés. – HP 343 (1897).
Le ministère populaire, comme les anciens pharisiens, rempli de colère alors que leur autorité est mise en doute, va dénoncer le message comme étant celui de Satan et inciter les multitudes épris de péché à insulter et à persécuter ceux qui le proclament. – GC 607 (1911) .
Des multitudes répondront à l’appel
Des âmes dispersées dans tous les corps religieux ont répondu à l’appel et les précieux ont été chassés des églises condamnées, tout comme Lot a été chassé de Sodome avant sa destruction. – EW 279 (1858).
Il y aura une armée de fidèles qui resteront aussi fermes qu’un rocher jusqu’à la dernière épreuve. – 3SM 390 (1888).
Il y a beaucoup d’âmes à sortir des rangs du monde, des églises – même de l’Église catholique – dont le zèle dépassera de loin celui de ceux qui ont défendu la base pour proclamer la vérité jusqu’ici. – 3SM 386, 387 (1889).
Des multitudes recevront la foi et rejoindront les armées du Seigneur. – Ev 700 (1895).
Beaucoup de ceux qui se sont éloignés du bercail reviendront suivre le grand Berger – 6T 401 (1900).
En Afrique païenne, dans les terres catholiques d’Europe et d’Amérique du Sud, en Chine, en Inde, dans les îles de la mer et dans tous les coins sombres de la terre, Dieu a en réserve un firmament d’élus briller dans les ténèbres, révélant clairement à un monde apostat le pouvoir transformateur de l’obéissance à sa loi. Même maintenant, ils apparaissent dans toutes les nations, parmi toutes les langues et tous les peuples; et à l’heure de l’apostasie la plus profonde, lorsque l’effort suprême de Satan est fait pour amener tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et liés, à recevoir, sous peine de mort, le signe d’allégeance à un faux jour de repos, fidèles, irréprochables et sans danger, les fils de Dieu, sans reproche, brillent comme des lumières dans le monde. – PK 188, 189 (c. 1914).
Des milliers convertis en un jour
Des milliers de personnes à la onzième heure verront et reconnaîtront la vérité. . . . Ces conversions à la vérité se feront avec une rapidité qui surprendra l’église, et le nom de Dieu seul sera glorifié. – 2SM 16 (1890).
Il y aura des milliers de convertis à la vérité dans une journée qui, à la onzième heure, verront et reconnaîtront la vérité et les mouvements de l’Esprit de Dieu. – EGW’88 755 (1890).
Le moment vient où il y aura autant de convertis en un jour qu’au jour de la Pentecôte, après que les disciples eurent reçu le Saint-Esprit. – Ev 692 (1905).
L’honnête cœur ne va pas hésiter longtemps
Bon nombre de personnes ne le voient pas maintenant, pour prendre position, mais ces choses influencent leur vie et, lorsque le message est transmis d’une voix forte, elles seront prêtes. Ils n’hésiteront pas longtemps; ils sortiront et prendront position. – Ev 300, 301 (1890).
Bientôt, le dernier test doit être appliqué à tous les habitants de la terre. À ce moment-là, des décisions rapides seront prises. Ceux qui ont été condamnés sous la présentation de la Parole se rangeront sous la bannière ensanglantée du prince Emmanuel. – 9T 149 (1909).
Toute âme vraiment honnête viendra à la lumière de la vérité. – GC 522 (1911).
Le message ne sera pas tant véhiculé par des arguments que par la conviction profonde de l’Esprit de Dieu. Les arguments ont été présentés. La graine a été semée et elle va maintenant germer et porter des fruits. Les publications distribuées par les ouvriers missionnaires ont exercé leur influence, mais beaucoup de ceux dont les esprits ont été impressionnés ont été empêchés de comprendre pleinement la vérité ou de se soumettre à l’obéissance.Maintenant, les rayons de lumière pénètrent partout, la vérité se voit dans toute sa clarté et les honnêtes enfants de Dieu coupent les liens qui les ont retenus. Les liens familiaux, les relations religieuses, sont impuissants à les rester maintenant. La vérité est plus précieuse que tout le reste. Malgré les forces combinées contre la vérité, un grand nombre d’entre elles prennent position du côté du Seigneur. – GC 612 (1911).
Influence de la page imprimée
Plus d’un millier de personnes seront bientôt converties en une journée, la plupart d’entre elles tirant leurs premières convictions de la lecture de nos publications. – Ev 693 (1885).
Les résultats de la diffusion de ce livre [La grande controverse] ne doivent pas être jugés d’après ce qui apparaît maintenant. En le lisant, certaines âmes seront excitées et auront le courage de s’unir immédiatement à ceux qui observent les commandements de Dieu. Mais un nombre beaucoup plus important de lecteurs qui l’ont lue n’adopteront pas leur position avant d’avoir pris connaissance des événements mêmes qui y sont annoncés.L’accomplissement de certaines prédictions inspirera la conviction que d’autres aussi se réaliseront, et lorsque la terre sera éclairée par la gloire du Seigneur dans l’oeuvre de clôture, de nombreuses âmes prendront position sur les commandements de Dieu à la suite de cette agence. – CM 128, 129 (1890).
Le travail de cet autre ange qui descend du ciel avec une grande puissance et qui éclaire la terre de sa gloire doit être accompli en grande partie par nos maisons d’édition [Apocalypse 18: 1] .– 7T 140 (1902).
Le sceau de Dieu et la marque de la bête
Seulement deux classes
Il ne peut y avoir que deux classes. Chaque partie est distinctement estampillée, soit avec le sceau du Dieu vivant, soit avec la marque de la bête ou son image. – RH 30 janvier 1900.
Dans le grand conflit entre foi et incroyance, tout le monde chrétien sera impliqué. Tous prendront parti. Certains risquent de ne pas s’engager dans le conflit d’un côté ou de l’autre. Ils peuvent ne pas sembler prendre parti contre la vérité, mais ils ne se montreront pas avec assurance pour Christ par crainte de perdre leurs biens ou de subir des reproches. Tous sont numérotés avec les ennemis du Christ. – RH, 7 février 1893.
À l’approche de la fin des temps, la démarcation entre les enfants de la lumière et les enfants des ténèbres sera de plus en plus décidée. Ils seront de plus en plus en désaccord. Cette différence est exprimée dans les paroles du Christ, né de nouveau, créé de nouveau en Christ, mort au monde et vivant à Dieu. Ce sont les murs de séparation qui séparent le céleste du terrestre et décrivent la différence entre ceux qui appartiennent au monde et ceux qui en sont choisis, qui sont élus, précieux aux yeux de Dieu. – Témoignage spécial à la bataille Creek Church (Ph 155) 3 (1882).
Les membres de la famille sont séparés
Ceux qui ont été membres de la même famille sont séparés. Une marque est placée sur le juste. Ils seront à moi, dit le Seigneur des armées, en ce jour où je construirai mes joyaux; et je les épargnerai comme un homme épargne son propre fils qui le sert [Malachie 3:17]. Ceux qui ont obéi aux commandements de Dieu s’uniront à la compagnie des saints à la lumière. Ils entreront par la porte dans la ville et auront droit à l’arbre de vie. Celui doit être pris. Son nom figurera dans le livre de vie, tandis que ceux avec qui il s’est associé porteront la marque de la séparation éternelle d’avec Dieu. – TM 234, 235 (1895).
Jugé par la lumière que nous avons reçue
Beaucoup de ceux qui n’ont pas eu les privilèges que nous avons eu iront au paradis avant ceux qui ont eu une grande lumière et qui n’y ont pas marché.Beaucoup ont été à la hauteur de ce qu’ils ont eu et seront jugés en conséquence. – Lettre 36, 1895.
Tous doivent attendre l’heure fixée, jusqu’à ce que l’avertissement ait été diffusé dans toutes les parties du monde, jusqu’à ce que suffisamment de lumière et de preuves aient été données à chaque âme. Certains auront moins de lumière que d’autres, mais chacun sera jugé en fonction de la lumière reçue. – Mme 77, 1899.
Nous avons reçu une grande lumière concernant la loi de Dieu. Cette loi est la norme de caractère. Pour cela, il est maintenant demandé à l’homme de s’y conformer et par lui, il sera jugé au dernier grand jour. En ce jour-là, les hommes seront traités en fonction de la lumière qu’ils ont reçue. – GH, janvier 1901 (Suppl.).
Ceux qui ont eu une grande lumière et l’ont ignorée se trouvent dans une situation pire que ceux à qui on n’a pas donné autant d’avantages. Ils s’exaltent mais pas le Seigneur. La punition infligée aux êtres humains sera dans tous les cas proportionnée au déshonneur qu’ils ont porté à Dieu. – 8MR 168 (1901).
Chacun doit avoir suffisamment de lumière pour prendre sa décision intelligemment. – GC 605 (1911).
Aucune excuse pour l’aveuglement volontaire
Nul ne sera condamné pour ne pas avoir tenu compte de la lumière et du savoir qu’ils n’ont jamais eu et qu’ils n’ont pas pu obtenir. Mais beaucoup refusent d’obéir à la vérité qui leur est présentée par les ambassadeurs du Christ, car ils souhaitent se conformer aux normes du monde et la vérité qui les a entendus, la lumière qui a brillé dans leur âme les condamnera dans le jugement. . 5BC 1145 (1884).
Ceux qui ont la possibilité d’entendre la vérité sans se soucier de l’entendre ou de la comprendre, pensant que s’ils n’entendaient pas, ils ne seraient pas tenus de rendre des comptes, ils seraient jugés coupables devant Dieu de la même manière que s’ils avaient entendu et rejeté. Il n’y aura aucune excuse pour ceux qui choisissent de se tromper lorsqu’ils peuvent comprendre ce qu’est la vérité. Dans ses souffrances et sa mort, Jésus a fait l’expiation pour tous les péchés d’ignorance, mais rien n’est prévu pour l’aveuglement volontaire.
Nous ne serons pas tenus responsables de la lumière qui n’a pas atteint notre perception, mais de celle à laquelle nous avons résisté et refusé. Un homme ne pouvait pas appréhender la vérité qui ne lui avait jamais été présentée, et ne pouvait donc pas être condamné pour une lumière qu’il n’avait jamais eu. – 5BC 1145 (1893).
L’importance de la bienveillance pratique
Les décisions du dernier jour se tournent vers notre bienveillance pratique. Christ reconnaît chaque acte de bienfaisance comme s’il se faisait à lui-même. – TM 400 (1896).
Lorsque les nations seront rassemblées devant lui, il n’y aura plus que deux classes et leur destinée éternelle sera déterminée par ce qu’elles auront fait ou négligé de faire pour lui en la personne des pauvres et des souffrants. . . .
Parmi les païens se trouvent ceux qui adorent Dieu par ignorance, ceux à qui la lumière n’est jamais apportée par un instrument humain, mais ils ne périront pas. Bien qu’ignorants de la loi écrite de Dieu, ils ont entendu sa voix leur parler en nature et ont fait ce que la loi exigeait. Leurs œuvres sont la preuve que le Saint-Esprit a touché leurs cœurs et ils sont reconnus comme les enfants de Dieu.
Les hommes parmi les nations et parmi les nations seront-ils surpris d’entendre et de se réjouir d’entendre ce que le Sauveur a dit: Si vous l’avez fait à l’un de leurs plus petits, mes frères, vous me l’avez fait! Qu’il sera heureux le cœur de l’amour infini alors que ses fidèles lèvent les yeux avec surprise et joie devant ses paroles d’approbation! – AD 637, 638 (1898).
La motivation donne du caractère aux actions
Au jour du jugement, certains plaideront cette bonne action et ce, comme une raison pour laquelle ils devraient recevoir une contrepartie. Ils vont dire, j’ai mis en place des jeunes hommes dans les affaires. J’ai donné de l’argent pour fonder des hôpitaux. J’ai répondu aux besoins des veuves et pris les pauvres chez moi. Oui, mais vos motivations ont été tellement souillées par l’égoïsme que l’acte n’a pas été acceptable aux yeux du Seigneur. Dans tout ce que vous avez fait, vous-même avez été amené à regarder soi-même. – Mme 53, 1906.
C’est le motif qui donne du caractère à nos actes en les frappant d’ignominie ou de grande valeur morale. — DA 615 (1898).
Qu’est-ce que le sceau de Dieu est
Dès que le peuple de Dieu est scellé sur son front, ce n’est pas un sceau ou une marque visible, mais une installation dans la vérité, tant sur le plan intellectuel que spirituel, de sorte à ne pas pouvoir être déplacé, dès que le peuple de Dieu sont scellés et préparés pour le tremblement, ça va venir. En effet, cela a déjà commencé. – 4BC 1161 (1902).
Le sceau du Dieu vivant est placé sur ceux qui observent consciencieusement le sabbat du Seigneur. – 7BC 980 (1897). [CETTE DÉCLARATION ET D’AUTRES SEMBLABLES COMME CELLE-CI DEVRAIENT ÊTRE COMPRIS À LA LUMIÈRE DE PASSAGES CITÉS PLUS tôt dans le chapitre, indiquant que DIEU N’OFFRE QUE DES PERSONNES RESPONSABLES SEULEMENT DE LA CONNAISSANCE QU’ILS ONT OU QUE CE QU’ILS POURRAIENT OBTENIR.] Ceux qui voudraient avoir le sceau de Dieu en leur. les fronts doivent respecter le sabbat du quatrième commandement. – 7BC 970 (1899).
La véritable observance du sabbat est le signe de la loyauté envers Dieu. – 7BC 981 (1899).
Le quatrième commandement, à lui seul, contient le sceau du grand législateur, le Créateur des cieux et de la terre. – 6T 350 (1900).
L’observance du mémorial du Seigneur, le sabbat institué en Eden, le sabbat du septième jour, est le test de notre fidélité à Dieu. – Lettre 94, 1900.
Une marque est placée sur chaque peuple de Dieu, tout comme une marque a été placée sur les portes des habitations hébraïques pour préserver le peuple de la ruine générale. Dieu déclare, je leur ai donné mes sabbats, comme un signe entre moi et eux, afin qu’ils sachent que je suis le Seigneur qui les sanctifie [Ézéchiel 20:12] .– 7BC 969 (1900).
Une ressemblance avec le caractère de Christ Le sceau du Dieu vivant sera placé sur ceux qui ont une ressemblance avec le caractère de Christ. – 7BC 970 (1895).
Ceux qui reçoivent le sceau du Dieu vivant et qui sont protégés au moment du trouble doivent refléter pleinement l’image de Jésus. – EW 71 (1851).
Le sceau de Dieu ne sera jamais placé sur le front d’un homme ou d’une femme impur. Il ne sera jamais placé sur le front de l’homme ou de la femme ambitieux et épris du monde. Il ne sera jamais placé sur le front d’hommes ou de femmes dont la langue et le cœur sont trompeurs. Tous ceux qui reçoivent le sceau doivent être sans tache devant Dieu – candidats au ciel. – 5T 216 (1882).
L’amour s’exprime dans l’obéissance et l’amour parfait chasse toute peur. Ceux qui aiment Dieu ont le sceau de Dieu sur leurs fronts et travaillent aux œuvres de Dieu. – SD 51 (1894).
Ceux qui vaincront le monde, la chair et le diable seront les favorisés et recevront le sceau du Dieu vivant. – TM 445 (c. 1886).
Est-ce que nous nous efforçons avec tous nos pouvoirs donnés par Dieu pour atteindre la mesure de la stature d’hommes et de femmes en Christ?Cherchons-nous sa plénitude, atteignant toujours de plus en plus haut, essayant d’atteindre la perfection de son caractère? Lorsque les serviteurs de Dieu atteindront ce point, ils seront scellés à leur front. L’enregistrement d’enregistrement va déclarer, c’est fait. Ils seront complets en Celui dont ils sont par la création et par la rédemption. – 3SM 427 (1899).
À l’heure de la fermeture maintenant
J’ai vu que l’épreuve actuelle du sabbat ne pouvait pas venir avant que la médiation de Jésus dans le lieu saint soit terminée et qu’il soit passé sous le deuxième voile; C’est pourquoi les chrétiens qui s’endormirent devant la porte s’ouvrirent dans le sanctuaire lorsque le cri de minuit fut terminé, au septième mois de 1844, et qui n’avait pas observé le vrai sabbat, repose maintenant dans l’espoir, car ils n’avaient pas la lumière et le test du sabbat que nous avons maintenant depuis que cette porte a été ouverte. J’ai vu que Satan tentait certains membres du peuple de Dieu sur ce point. Parce que tant de bons chrétiens se sont endormis dans les triomphes de la foi et n’ont pas observé le vrai Sabbat, ils doutaient que ce soit un test pour nous maintenant. . . .
Satan utilise maintenant tous les moyens en ce temps de scellement pour garder l’esprit du peuple de Dieu de la vérité actuelle et pour le faire vaciller. – EW 42, 43 (1851).
J’ai vu qu’elle [Mme Hastings] était scellé et se lèverait à la voix de Dieu pour se placer sur la terre et serait avec les 144 000. J’ai vu que nous n’avions pas besoin de la pleurer. elle se reposerait au moment du trouble. – 2SM 263 (1850).
Il y a sur notre terre des hommes qui ont passé l’âge de quatre-vingt dix ans. Les conséquences naturelles de la vieillesse se manifestent par leur faiblesse. Mais ils croient en Dieu, et Dieu les aime. Le sceau de Dieu est sur eux, et ils seront parmi ceux dont le Seigneur a dit: Bénis soient les morts qui meurent dans le Seigneur. – 7BC 982 (1899).
Oh, que le sceau de Dieu soit placé sur nous!
Dans peu de temps, tout enfant de Dieu se verra attribuer son sceau. Oh, que cela soit placé sur nos fronts! Qui peut supporter l’idée d’être dépassé lorsque l’ange s’en va sceller les serviteurs de Dieu sur leur front? – 7BC 969, 970 (1889).
Si les croyants en la vérité ne sont pas soutenus par leur foi en ces jours relativement paisibles, qu’est-ce qui les défendra lorsque le grand test arrivera et que le décret sera publié contre tous ceux qui n’adoreront pas l’image de la bête et ne recevront pas sa marque de leur part? front ou dans leurs mains?Cette période solennelle n’est pas loin. Au lieu de devenir faible et irrésolu, le peuple de Dieu devrait rassembler ses forces et son courage pour les temps difficiles. – 4T 251 (1876).
Qu’est-ce que la marque de la bête?
Jean a été appelé à contempler un peuple distinct de ceux qui adorent la bête ou son image en observant le premier jour de la semaine. L’observance de ce jour est la marque de la bête. – TM 133 (1898).
La marque de la bête est le sabbat papal. – Ev 234 (1899).
Lorsque le test viendra, il sera clairement montré quelle est la marque de la bête. C’est la tenue du dimanche. – 7BC 980 (1900).
Le signe ou sceau de Dieu est révélé lors de l’observance du sabbat du septième jour, le mémorial de la création du Seigneur. . . . La marque de la bête est le contraire de ceci: l’observance du premier jour de la semaine. – 8T 117 (1904). Il fait tout, petit et grand. . . recevoir une marque dans la main droite ou sur le front (Apocalypse 13:16). Non seulement les hommes ne doivent pas travailler de leurs mains le dimanche, mais ils doivent aussi reconnaître le dimanche comme étant le sabbat. — Témoignage spécial de la part de Battle Creek Church (Ph 86) 6, 7 (1897).
Quand la marque de la bête est reçue
Personne n’a encore reçu la marque de la bête. – Ev 234 (1899).
La tenue du dimanche n’est pas encore la marque de la bête et ne le sera pas tant que le décret n’aura pas été adopté, ce qui obligera les hommes à adorer ce sabbat idol Le moment viendra où ce jour sera le test, mais ce moment n’est pas encore venu. 7BC 977 (1899).
Dieu a donné aux hommes le sabbat comme un signe entre lui et comme test de leur loyauté. Ceux qui, après que la lumière concernant la loi de Dieu vienne à eux, continuent à désobéir et à exalter les lois humaines au-dessus de la loi de Dieu dans la grande crise que nous connaissons, recevront la marque de la bête. – Ev 235 (1900).
Le sabbat sera le grand test de la loyauté, car c’est le point de vérité particulièrement controversé. Lorsque le test final sera appliqué aux hommes, la distinction sera faite entre ceux qui servent Dieu et ceux qui ne le servent pas.
Alors que l’observance du faux sabbat conformément à la loi de l’État, contrairement au quatrième commandement, sera un aveu d’allégeance à un pouvoir qui s’oppose à Dieu, l’observance du vrai Sabbat, dans le respect de la loi de Dieu. , est une preuve de loyauté envers le Créateur. Alors qu’une classe, en acceptant le signe de soumission aux pouvoirs terrestres, reçoit la marque de la bête, l’autre, choisissant le gage d’allégeance à l’autorité divine, reçoit le sceau de Dieu. – GC 605 (1911).
L’application de l’observance du dimanche est le test
Personne n’est condamné avant d’avoir eu la lumière et d’avoir vu l’obligation du quatrième commandement. Mais lorsque le décret imposera le faux sabbat et que le cri du troisième ange mettra en garde les hommes contre le culte de la bête et son image, la ligne sera clairement tracée entre le faux et le vrai. Ensuite, ceux qui continueront de transgresser recevront la marque de la bête. – Ev 234, 235 (1899).
Lorsque l’observance du dimanche sera imposée par la loi et que le monde sera éclairé au sujet de l’obligation du vrai Sabbat, quiconque transgressera le commandement de Dieu d’obéir à un précepte qui n’a pas d’autorité supérieure à celui de Rome, honorera de ce fait le papisme supérieur Dieu. Il rend hommage à Rome et au pouvoir qui renforce l’institution ordonnée par Rome. Il vénère la bête et son image.
Alors que les hommes rejettent alors l’institution que Dieu a déclarée être le signe de son autorité et honorent à sa place ce que Rome a choisi comme gage de sa suprématie, ils accepteront ainsi le signe d’allégeance à Rome – la marque de la la bête. Et ce n’est que lorsque le problème est clairement défini devant le peuple, et qu’il est amené à choisir entre les commandements de Dieu et les commandements des hommes, que ceux qui continuent de transgresser recevront la marque de la bête. – GC 449 ( 1911).
La fin de la probation
Personne ne sait quand la probation va se terminer
Dieu ne nous a pas révélé le moment où ce message sera fermé ou quand la probation prendra fin. Nous accepterons ces choses révélées, pour nous et nos enfants, mais ne cherchons pas à savoir ce qui a été gardé secret dans les conseils du Tout-Puissant. . . .
Des lettres me sont parvenues pour me demander si j’ai un éclairage particulier sur l’heure de la fin de la probation et je réponds que je n’ai que ce message à porter, qu’il est maintenant temps de travailler pendant que le jour dure, car la nuit vient dans lequel aucun homme ne peut travailler. — 1SM 191 (1894).
La loi du dimanche précède la fin de la probation
Le Seigneur m’a clairement montré que l’image de la bête serait formée avant la fin de la probation, car ce sera le grand test [VOIR LE CHAPITRE PRÉCÉDENT, OU LE GRAND ESSAI POUR LE PEUPLE DE DIEU EST MONTRÉ COMME UNE APPLICATION DU DIMANCHE .] pour le peuple de Dieu, par lequel leur destin éternel sera décidé. – 2SM 81 (1890).
Quelle est l’image à la bête? et comment est-il formé? L’image est faite par la bête à deux cornes et est une image pour la bête. Cela s’appelle aussi une image de la bête. [LA BÊTE À DEUX CORNES DE REVELATION 13: 11-17 crée une image de la bête reproduite dans Revelation 13: 1-10.] Ensuite, pour apprendre à quoi ressemble l’image et comment elle doit être formée, nous devons en étudier les caractéristiques. de la bête elle-même – la papauté.
Lorsque l’église primitive s’est corrompue en s’éloignant de la simplicité de l’Évangile et en acceptant les rites et les coutumes païens, elle a perdu l’Esprit et la puissance de Dieu. et afin de contrôler les consciences du peuple, elle a cherché le soutien du pouvoir séculier. Le résultat fut la papauté, une église qui contrôlait le pouvoir de l’État et l’utilisait à ses propres fins, notamment pour punir l’hérésie. Pour que les États-Unis puissent se faire une image de la bête, le pouvoir religieux doit contrôler le gouvernement civil de telle sorte que l’autorité de l’État sera également utilisée par l’Église pour atteindre ses propres objectifs. . . .
L’image de la bête représente cette forme de protestantisme apostat qui se développera lorsque les églises protestantes chercheront l’aide du pouvoir civil pour faire respecter leurs dogmes. – GC 443, 445 (1911).
Clôture de la probation à la fin du scellage
Juste avant d’y entrer [le temps du trouble], nous avons tous reçu le sceau du Dieu vivant. Puis j’ai vu les quatre anges cesser de tenir les quatre vents.Et j’ai vu la famine, la peste et l’épée, la nation se soulever, et le monde entier était dans la confusion. – 7BC 968 (1846).
J’ai vu des anges se presser dans les cieux. Un ange avec la corne de l’écrivain à ses côtés est revenu de la terre et a annoncé à Jésus que son travail était terminé et que les saints étaient numérotés et scellés. Puis j’ai vu Jésus, qui exerçait le ministère devant l’arche contenant les dix commandements, jeter l’encensoir. Il leva les mains et dit à haute voix: C’est fait. – EW 279 (1858).
Il ne reste qu’un instant, pour ainsi dire. Mais alors que nation monte contre nation et royaume contre royaume, il n’y a pas maintenant d’engagement général. Pour l’instant, les quatre vents sont maintenus jusqu’à ce que les serviteurs de Dieu soient scellés à leur front. Alors les puissances de la terre vont rassembler leurs forces pour la dernière grande bataille. – 6T 14 (1900).
Un ange revenant de la terre annonce que son travail est terminé. l’épreuve finale a été soumise au monde et tous ceux qui se sont montrés fidèles aux préceptes divins ont reçu le sceau du Dieu vivant. Alors Jésus cesse son intercession dans le sanctuaire ci-dessus. Il lève les mains et dit d’une voix forte: C’est fait. – GC 613 (1911).
La probation prendra fin soudainement, de manière inattendue Quand Jésus cessera de plaider pour l’homme, les cas de tous sont décidés à jamais. . . .La probation se termine; Les intercessions du Christ cessent au ciel. Ce temps arrive enfin à tous soudainement, et ceux qui ont négligé de purifier leurs âmes en obéissant à la vérité se retrouvent endormis. – 2 T 191 (1868).
Quand la probation se terminera, cela arrivera soudainement, de façon inattendue, à un moment où nous nous y attendons le moins. Mais nous pouvons avoir un casier judiciaire vierge au ciel aujourd’hui et savoir que Dieu nous accepte. – 7BC 989 (1906).
Lorsque le travail du jugement d’investigation sera terminé, le destin de tous aura été décidé pour la vie ou la mort. La probation prend fin peu de temps avant l’apparition du Seigneur dans les nuages ??du ciel. . . .
Avant le déluge, après que Noé soit entré dans l’arche, Dieu l’enferma et enferma les impies. mais pendant sept jours, les gens, ne sachant pas que leur sort était réglé, continuèrent leur vie insouciante et épris de plaisir et se moquèrent des avertissements d’un jugement imminent. Ainsi, dit le Sauveur, l’avènement du Fils de l’homme sera également (Matthieu 24:39). En silence, inaperçu comme le voleur de minuit, viendra l’heure décisive qui marque la fixation du destin de chaque homme, le retrait définitif de l’offre de la miséricorde aux coupables. . . .
Tandis que l’homme d’affaires est absorbé par la recherche du gain, tandis que l’amateur de plaisir cherche l’indulgence, tandis que la fille de la mode arrange ses ornements, il se peut qu’à cette heure-là, le juge de toute la terre prononce la sentence: Tu es pesé dans les balances, et l’art a été jugé insuffisant (Daniel 5:27) .– GC 490, 491 (1911).
Activité humaine après la fin de la période de probation
Les justes et les méchants vivront toujours sur la terre dans leur état mortel – des hommes planteront et construiront, mangeront et boiront, inconscients du fait que la décision finale et irrévocable a été rendue dans le sanctuaire ci-dessus. – GC 491 (1911) .
Lorsque la décision irrévocable du sanctuaire aura été prononcée et que le destin du monde aura été fixé à jamais, les habitants de la terre ne le sauront pas. Les formes de religion seront poursuivies par un peuple de qui l’Esprit de Dieu a finalement été retiré, et le zèle satanique avec lequel le prince du mal les inspirera pour la réalisation de ses desseins malins, portera l’apparence de zèle pour Dieu . – GC 615 (1911).
Le blé et l’ivraie poussent ensemble jusqu’à la récolte. Dans l’accomplissement des devoirs de la vie, les justes jusqu’à la dernière volonté seront mis en contact avec les impies. Les enfants de la lumière sont dispersés parmi les enfants des ténèbres, afin que le contraste puisse être vu par tous. – 5T 100 (1882).
Christ a déclaré que, quand il viendra, certaines de ses personnes en attente seront engagées dans des transactions commerciales. Certains semeront dans le champ, d’autres récolteront et récolteront dans la récolte et d’autres moudront à l’usine. – Mme 26, 1901.
L’incrédulité et les plaisirs interdits continuent
Le scepticisme et ce que l’on appelle la science ont, dans une large mesure, sapé la foi du monde chrétien en leurs Bibles. L’erreur et les fables sont acceptées avec plaisir, afin qu’elles puissent poursuivre le chemin de l’indulgence de soi sans être alarmées, car elles s’efforcent de ne pas retenir Dieu dans leur connaissance. Ils disent, Demain sera comme ce jour et beaucoup plus abondant. Mais au milieu de leur incrédulité et de leur plaisir impie, le cri de l’archange et la trompette de Dieu sont entendus. . . .
Quand tout dans notre monde est occupé, immergé dans une ambition égoïste de gain, Jésus se présente comme un voleur. – Mme 15b, 1886.
Quand les professes de Dieu s’unissent au monde, vivent comme ils vivent et se joignent à eux dans un plaisir interdit; quand le luxe du monde devient le luxe de l’église; lorsque les cloches des mariages sonnent et que toutes attendent avec impatience de nombreuses années de prospérité matérielle, alors, tout à coup, alors que les éclairs jaillissent des cieux, leurs visions brillantes et leurs espoirs illusoires s’achèveront. – GC 338, 339 (1911) .
Les hommes seront totalement absorbés par les affaires
Lorsque Lot a averti les membres de sa famille de la destruction de Sodome, ils n’ont pas tenu compte de ses paroles, mais l’ont considéré comme un enthousiaste fanatique. Les destructions qui ont eu lieu les ont trouvés non préparés. Ce sera donc le cas lorsque le Christ viendra – agriculteurs, marchands, avocats, commerçants seront totalement absorbés par les affaires et le jour du Seigneur viendra comme un piège. – RH, 10 mars 1904.
Quand des ministres, des agriculteurs, des marchands, des avocats, des grands hommes et des hommes prétendument bons pleureront: Paix et sécurité, la destruction soudaine vient. Luc rapporte les paroles du Christ, à savoir que le jour de Dieu vient comme un piège – la figure d’un animal rôdant dans les bois comme une proie, et voilà qu’il est soudainement pris au piège du piège dissimulé du oiseleur. – 10MR 266 (1876) .
Lorsque les hommes sont à l’aise, pleins d’amusement, absorbés par l’achat et la vente, le voleur s’approche avec un pas furtif. Il en sera de même lors de la venue du Fils de l’homme. – Lettre 21, 1897.
Les chefs religieux seront pleins d’optimisme
Lorsque le raisonnement de la philosophie a banni la crainte des jugements de Dieu, lorsque les enseignants religieux évoquent de longs siècles de paix et de prospérité et que le monde est absorbé par leurs activités et ses plaisirs, plantant et construisant, fêtant et réjouissant, rejetant les avertissements et les moqueries de ses messagers – alors c’est que la destruction soudaine s’abat sur eux, et ils ne doivent pas s’échapper. – PP 104 (1890).
Quand viendra le moment, le jour de Dieu viendra à l’improviste. Quand la vie se déroule dans son tour invariable; quand les hommes sont absorbés par le plaisir, les affaires, le trafic, le gain d’argent; lorsque les chefs religieux magnifient le progrès et l’illumination du monde et que le peuple est endormi dans une fausse sécurité – alors que le voleur de minuit vole dans la demeure non gardée, les destructions soudaines frappent les impies et les impies, et ne s’échappent pas. –GC 38 (1911).
Satan infère que la probation a été fermée
Dans les moments difficiles, Satan excite les méchants et encercle le peuple de Dieu pour le détruire. Mais il ne sait pas que le pardon a été écrit en face de leurs noms dans les livres des cieux. – RH 19 novembre 1908.
Comme Satan a incité Esaü à marcher contre Jacob, il incitera les méchants à détruire le peuple de Dieu au moment des troubles. . . . Il voit que de saints anges les gardent et il en déduit que leurs péchés ont été pardonnés, mais il ne sait pas que leurs cas ont été réglés dans le sanctuaire ci-dessus. – GC 618 (1911).
Une famine pour la parole
Ceux qui n’apprécient pas, étudient et ne chérissent pas la Parole de Dieu dite par ses serviteurs auront à pleurer amèrement plus tard. J’ai vu que le Seigneur en jugement marchera à la fin des temps sur la terre; les pestes effrayantes commenceront à tomber. Alors ceux qui ont méprisé la Parole de Dieu, ceux qui l’ont légèrement estimée, erreront d’une mer à l’autre et du nord à l’est; ils courront de long en large pour rechercher la Parole du Seigneur et ne la trouveront pas (Amos 8:12). Une famine est dans le pays pour entendre la Parole. – Mme 1, 1857.
Plus de prières pour les méchants
Les ministres de Dieu auront accompli leur dernier travail, présenté leurs dernières prières, versé leur dernière larme amère pour une église rebelle et un peuple impie. Leur dernier avertissement solennel a été donné. Oh, alors avec quelle rapidité des maisons et des terres, des dollars misérables, chéris et bien appréhendés, seraient-elles données comme une consolation par ceux qui professaient la vérité et ne l’avaient pas vécue, pour expliquer le chemin du salut, ou d’entendre une parole d’espoir ou une prière ou une exhortation de leurs ministres. Mais non, ils doivent avoir faim et soif en vain; leur soif ne sera jamais étanchée, ils ne peuvent recevoir aucune consolation. Leurs cas sont décidés et éternellement fixés. C’est une période effrayante et affreuse. — Mme 1, 1857.
Au moment où les jugements de Dieu tombent sans merci, oh, comme la position de ceux qui demeurent dans le lieu secret du Très Haut sera enviable pour les méchants – le pavillon dans lequel le Seigneur cache tous ceux qui l’ont aimé et qui ont obéi Ses commandements! En réalité, le sort des justes est enviable pour ceux qui souffrent à cause de leurs péchés. Mais la porte de la miséricorde est fermée aux méchants. Plus aucune prière n’est offerte en leur nom après la fin de la probation. – 3BC 1150 (1901).
Transfert de personnage impossible
Le Seigneur vient avec puissance et grande gloire. Ce sera alors son travail de faire une séparation complète entre les justes et les méchants. Mais le pétrole ne peut pas être transféré sur les navires de ceux qui ne l’ont pas. Alors se réaliseront les paroles du Christ. Deux femmes moudront ensemble.l’un sera pris et l’autre laissé. Deux hommes seront dans le champ; l’un sera pris et l’autre laissé. Les justes et les méchants doivent être associés au travail de la vie. Mais le Seigneur lit le personnage. Il discerne qui sont des enfants obéissants, qui respectent et aiment ses commandements. – TM 234 (1895).
Mourir est une chose solennelle, mais vivre une chose beaucoup plus solennelle. Chaque pensée, parole et action de notre vie nous retrouvera. Ce que nous faisons de nous-mêmes en période probatoire, c’est que nous devons rester pour toujours. La mort provoque la dissolution du corps, mais ne change rien au personnage. La venue du Christ ne change pas nos caractères; il ne les fixe que pour toujours au-delà de tout changement. – 5T 466 (1885).
Une autre probation ne convaincrait pas le méchant
Nous devons tirer le meilleur parti de nos opportunités actuelles. Aucune autre probation ne nous sera donnée pour nous préparer au paradis. C’est notre unique et dernière occasion de former des personnages qui nous conviendront pour la future patrie que le Seigneur a préparée pour tous ceux qui obéissent à ses commandements. – Lettre 20, 1899.
Il n’y aura pas de probation après la venue du Seigneur. Ceux qui disent qu’il y en aura seront trompés et induits en erreur. Avant que Christ vienne, il existera un état de choses tel qu’il existait avant le déluge. Et après que le Sauveur apparaît dans les nuages ??du ciel, personne ne disposera d’une autre chance de gagner le salut. Tous auront pris leurs décisions. – Lettre 45, 1891.
Tous seront testés et essayés en fonction de la lumière qu’ils ont eue. Ceux qui se tournent de la vérité vers des fables ne peuvent chercher aucune seconde probation. Il n’y aura pas de millénaire temporel. Si, après que le Saint-Esprit a apporté la conviction dans leurs cœurs, ils résistent à la vérité et utilisent leur influence pour bloquer le chemin afin que d’autres ne le reçoivent pas, ils ne seront jamais convaincus. Ils n’ont pas cherché à transformer le caractère de la probation qui leur a été donnée, et Christ ne leur donnera pas l’occasion de passer à nouveau sur le terrain. La décision est finale. – Lettre 25, 1900.
Les sept dernières plaies et le méchant
(The Great Time of Trouble, Première partie)
Les fioles de la colère de Dieu seront versées
Les événements solennels devant nous doivent encore se dérouler. On doit sonner trompette après trompette; fiole après fiole déversée l’une après l’autre sur les habitants de la terre. – 3SM 426 (1890).
L’ange de la miséricorde va bientôt quitter le monde et les sept dernières plaies doivent être déversées. . . . Les éclats de colère de Dieu vont bientôt tomber et quand il commencera à punir les transgresseurs, il n’y aura pas de répit jusqu’à la fin. – TM 182 (1894).
Les nations en conflit
Quatre anges puissants retiennent les pouvoirs de cette terre jusqu’à ce que les serviteurs de Dieu soient scellés à leur front. Les nations du monde sont avides de conflits, mais elles sont contrôlées par les anges. Lorsque ce pouvoir restrictif sera supprimé, il y aura un moment de trouble et d’angoisse. Des instruments de guerre mortels seront inventés. Les navires avec leur cargaison vivante seront ensevelis dans les grandes profondeurs. Tous ceux qui n’ont pas l’esprit de vérité s’uniront sous la direction d’agences sataniques, mais ils doivent rester sous contrôle jusqu’à ce que vienne l’heure de la grande bataille d’Armageddon. – 7BC 967 (1900).
Le monde entier sera impliqué dans la ruine
Les anges retiennent maintenant les vents de la lutte qu’ils ne peuvent pas souffler jusqu’à ce que le monde soit averti de son avenir, mais un orage se prépare, prêt à éclater sur la terre, et lorsque Dieu ordonnera à ses anges de se déchaîner, il y aura du vent Une telle scène de conflit qu’aucun stylo ne peut imaginer. – Ed 179, 180 (1903).
La prophétie du Sauveur concernant la visite des jugements sur Jérusalem doit avoir un autre accomplissement, dont cette terrible désolation n’était qu’une ombre faible. Dans le destin de la ville élue, nous pouvons assister au destin d’un monde qui a rejeté la miséricorde de Dieu et foulé aux pieds sa loi. – GC 36 (1911).
Satan plongera alors les habitants de la terre dans un grand et dernier trouble. Alors que les anges de Dieu cessent de maîtriser les vents féroces de la passion humaine, tous les éléments de la lutte seront lâchés. Le monde entier sera impliqué dans des ruines plus terribles que celle qui s’est abattue sur Jérusalem d’antan. – GC 614 (1911).
Dieu est juste, aussi miséricordieux
C’est la gloire de Dieu d’être miséricordieux, plein de patience, de gentillesse, de bonté et de vérité. Mais la justice montrée en punissant le pécheur est en vérité la gloire du Seigneur tout comme la manifestation de sa miséricorde. – RH, 10 mars 1904.
Le Seigneur Dieu d’Israël doit exécuter le jugement sur les dieux de ce monde comme sur les dieux de l’Égypte. Avec le feu et les inondations, les fléaux et les tremblements de terre, il gâtera tout le pays. Alors son peuple racheté exaltera son nom et le rendra glorieux sur la terre. Ceux qui vivent dans le dernier vestige de l’histoire de cette terre ne deviendront-ils pas intelligents au regard des leçons de Dieu? –10MR 240, 241 (1899).
Celui qui a été notre intercesseur; qui entend toutes les prières pénitentielles et confessions; qui est représenté avec un arc-en-ciel, symbole de la grâce et de l’amour, encerclant sa tête, va bientôt cesser son travail dans le sanctuaire céleste. La grâce et la miséricorde descendront alors du trône et la justice prendra leur place. Celui à qui son peuple a ressemblé assumera son droit – la fonction de juge suprême. – RH, le 1er janvier 1889.
Dans toute la Bible, Dieu est présenté non seulement comme un être de miséricorde et de bienveillance, mais aussi comme un dieu de justice stricte et impartiale. – ST 24 mars 1881.
La certitude des jugements de Dieu
De nos jours, l’amour de Dieu est représenté comme ayant un caractère qui l’empêcherait de détruire le pécheur. Les hommes raisonnent en raison de leurs faibles normes de droit et de justice. Tu pensais que j’étais tout à fait pareil à toi-même (Psaume 50:21). Ils mesurent Dieu par eux-mêmes. Ils raisonnent sur la manière dont ils agiraient dans les circonstances et décideraient que Dieu agirait comme ils l’imaginaient. . . .
Dans aucun royaume ni gouvernement, il n’appartient aux législateurs de dire quelle peine sera appliquée à ceux qui ont enfreint la loi. Tout ce que nous avons, toutes les richesses de Sa grâce que nous possédons, nous les devons à Dieu. Le caractère aggravant du péché contre un tel Dieu ne peut être estimé, pas plus que les cieux ne peuvent être mesurés avec une durée. Dieu est un gouverneur moral aussi bien qu’un père. Il est le législateur. Il fait et exécute ses lois. Une loi sans pénalité est sans force.
On peut plaider qu’un père aimant ne verrait pas ses enfants subir le châtiment de Dieu par le feu tant qu’il aurait le pouvoir de les soulager. Mais Dieu, pour le bien de ses sujets et pour leur sécurité, punirait le transgresseur. Dieu ne travaille pas sur le plan de l’homme. Il peut faire une justice infinie que l’homme n’a pas le droit de faire devant ses semblables. Noé aurait déplu à Dieu d’avoir noyé l’un des moqueurs et des moqueurs qui le harcelaient, mais Dieu a noyé le vaste monde. Lot n’aurait pas eu le droit d’infliger une peine à ses gendres, mais Dieu le ferait en toute justice.
Qui dira que Dieu ne fera pas ce qu’il dit qu’il fera? –12MR 207-209; 10MR 265 (1876).
Les jugements arrivent quand Dieu supprime sa protection
On m’a montré que les jugements de Dieu ne viendraient pas directement du Seigneur sur eux, mais de cette façon: ils se mettent hors de sa protection.Il met en garde, corrige, réprimande et indique le seul chemin de la sécurité; alors, si ceux qui ont été l’objet de ses soins spéciaux suivront leur propre chemin, indépendamment de l’Esprit de Dieu, après des avertissements répétés, s’ils choisissent leur propre voie, alors il ne charge pas ses anges d’empêcher les attaques décidées de Satan sur leur.
C’est le pouvoir de Satan qui agit à la fois sur mer et sur terre, apportant calamité et détresse et balayant des multitudes pour s’assurer de sa proie. – 14MR 3 (1883).
Dieu utilisera ses ennemis comme des instruments pour punir ceux qui ont suivi leurs propres méthodes pernicieuses en vertu desquelles la vérité de Dieu a été mal représentée, mal jugée et déshonorée. – PC 136 (1894).
Déjà, l’Esprit de Dieu, insulté, refusé, abusé, est en train d’être retiré de la terre. Aussi vite que l’Esprit de Dieu sera enlevé, le travail cruel de Satan sera accompli sur terre et sur mer. – Mme 134, 1898.
Les méchants ont dépassé la limite de leur probation; l’Esprit de Dieu, avec une résistance persistante, a finalement été retiré. Non protégés par la grâce divine, ils n’ont aucune protection contre le méchant. – GC 614 (1911).
Parfois, les Holy Angels exercent un pouvoir destructeur [LE SINNER DOIT ÊTRE TOUT RESPONSABLE DE LA PUNITION QUI LUI EST FOURNIE.ELLEN WHITE STATES, DIEU ne détruit personne. LE SINNER SE DÉTRUIT PAR SA PROPRE IMPENITENCE. 5T 120. VOIR AUTREMENT LA GRANDE CONTROVERSE, PP. 25-37.]
Les jugements de Dieu ont été réveillés contre Jéricho. C’était une forteresse. Mais le capitaine de l’hôte du Seigneur lui-même est venu du ciel pour diriger ses armées dans l’attaque de la ville. Des anges de Dieu s’emparèrent des murs massifs et les amenèrent au sol. – 3T 264 (1873).
Sous Dieu, les anges sont tout-puissants. À une occasion, obéissant au commandement de Christ, ils tuèrent l’armée assyrienne en une nuit cent quatre vingt cinq mille hommes. – DA 700 (1898).
Le même ange qui était venu des cours royales pour sauver Pierre avait été le messager de la colère et du jugement envers Hérode. L’ange a frappé Peter pour le sortir de son sommeil. Ce fut avec un coup différent qu’il frappa le méchant roi, abattant son orgueil et lui infligeant le châtiment du Tout-Puissant. Hérode est mort dans une grande agonie d’esprit et de corps, sous le jugement rétributif de Dieu. – AA 152 (1911).
Un seul ange a détruit tous les premiers-nés des Égyptiens et a rempli le pays de deuil. Lorsque David a offensé Dieu en énumérant le peuple, un ange a provoqué cette terrible destruction par laquelle son péché a été puni. Le même pouvoir destructeur exercé par les saints anges lorsque Dieu le commande, sera exercé par les mauvais anges quand il le permettra. Des forces sont maintenant prêtes, et n’attendent plus que la permission divine, pour répandre la désolation partout dans le monde. – GC 614 (1911).
Les deux premières plaies
Lorsque Christ cessera son intercession dans le sanctuaire, la colère non mêlée menacée contre ceux qui adorent la bête et son image et reçoivent sa marque (Apocalypse 14: 9, 10) sera répandue. Les plaies sur l’Égypte quand Dieu était sur le point de délivrer Israël avaient un caractère similaire à ceux des jugements plus terribles et plus vastes qui doivent tomber sur le monde juste avant la délivrance finale du peuple de Dieu. En décrivant ces terribles fléaux, le révélateur a déclaré: «Une blessure douloureuse et douloureuse s’est abattue sur les hommes portant la marque de la bête et sur ceux qui vénéraient son image. La mer devint comme le sang d’un homme mort et toute âme vivante mourut dans la mer [Apocalypse 16: 2, 3] .– GC 627, 628 (1911).
Les plaies tombaient sur les habitants de la terre. Certains dénonçaient Dieu et le maudissaient. D’autres se sont précipités vers le peuple de Dieu et ont demandé à être enseignés comment ils pourraient échapper à ses jugements. Mais les saints n’avaient rien pour eux. La dernière larme pour les pécheurs avait été versée, la dernière prière atroce offerte, le dernier fardeau porté, le dernier avertissement donné. – EW 281 (1858).
La troisième plaie
J’ai vu que les quatre anges retiendraient les quatre vents jusqu’à ce que le travail de Jésus soit terminé dans le sanctuaire, puis viendraient les sept dernières plaies. Ces fléaux enragent les méchants contre les justes; ils pensaient que nous avions amené les jugements de Dieu sur eux et que s’ils parvenaient à nous débarrasser de la terre, les fléaux seraient alors suspendus. Un décret est sorti pour massacrer les saints, ce qui les a fait pleurer jour et nuit pour obtenir leur délivrance. – EW 36, 37 (1851).
Et les rivières et les fontaines d’eaux. . . est devenu du sang. Aussi terrible que soient ces inflictions, la justice de Dieu est pleinement justifiée. L’ange de Dieu déclare: Tu es juste, Seigneur. . . parce que tu as jugé ainsi. Car ils ont versé le sang des saints et des prophètes, et tu leur as donné du sang à boire; car ils sont dignes (Apocalypse 16: 2-6). En condamnant à mort le peuple de Dieu, ils ont réellement encouru la culpabilité de leur sang comme s’il avait été versé par leurs mains. – GC 628 (1911).
La quatrième plaie
Dans la peste qui suit, le soleil a le pouvoir de brûler les hommes. Et les hommes ont été brûlés avec une grande chaleur (Apocalypse 16: 8, 9). Les prophètes décrivent ainsi la situation de la terre en ces temps terribles: le pays est en deuil; . . . parce que la moisson du champ est perdue. . . . Tous les arbres des champs sont desséchés, car la joie s’est éteinte des fils de l’homme.
La graine est pourrie sous leurs mottes, les garners sont désolés. . . . Comment les bêtes gémissent! les troupeaux de bétail sont perplexes, car ils n’ont pas de pâturage. . . . Les fleuves d’eau sont asséchés et le feu a dévoré les pâturages du désert. Les chants du temple seront des hurlements en ce jour-là, dit le Seigneur Dieu: il y aura beaucoup de cadavres dans tous les lieux; ils les jetteront dans le silence (Joël 1: 10-12, 17-20; Amos 8: 3).
Ces fléaux ne sont pas universels, sinon les habitants de la terre seraient totalement isolés. Pourtant, ce seront les fléaux les plus terribles que les mortels aient connus. – GC 628, 629 (1911).
La cinquième plaie
Avec des cris de triomphe, des moqueries et des imprécations, des foules d’hommes pervers sont sur le point de se précipiter sur leur proie, lorsqu’une sombre obscurité, plus profonde que la nuit, tombe sur la terre. Puis un arc-en-ciel, brillant de la gloire du trône de Dieu, enjambe les cieux et semble entourer chaque groupe de prières. Les multitudes en colère sont soudainement arrêtées. Leurs cris moqueurs s’éteignent. Les objets de leur rage meurtrière sont oubliés. Avec des pressentiments craintifs, ils contemplent le symbole de l’alliance de Dieu et aspirent longtemps à se protéger de sa luminosité accablante. . . .
C’est à minuit que Dieu manifeste son pouvoir pour la délivrance de son peuple. Le soleil apparaît, brillant dans sa force. Les signes et les merveilles se succèdent rapidement. Les méchants regardent la terreur et l’étonnement, tandis que les justes voient avec une joie solennelle les marques de leur délivrance. – GC 635, 636 (1911).
La loi de Dieu apparaît dans le ciel
Sur le ciel apparaît une main tenant deux tables de pierre pliées. Le prophète dit: Les cieux déclareront sa justice, car Dieu est juge lui-même (Psaume 50: 6). Cette loi sainte, la justice de Dieu, qui, au milieu du tonnerre et des flammes, a été proclamée du Sinaï comme guide de la vie, est maintenant révélée aux hommes comme étant la règle du jugement. La main ouvre les tables et on voit les préceptes du décalogue, tracés comme une plume de feu.Les mots sont si clairs que tous peuvent les lire. La mémoire est éveillée, les ténèbres de la superstition et de l’hérésie sont balayées de tout esprit, et les dix paroles de Dieu, brèves, complètes et faisant autorité, sont présentées à la vue de tous les habitants de la terre. – GC 639 (1911).
Les perdus condamnent leurs faux bergers
Les membres de l’Église qui ont vu la lumière et ont été convaincus, mais qui ont fait confiance au ministre pour sauver leur âme, apprendront au jour de Dieu qu’aucune autre âme ne peut payer la rançon pour leur transgression. Un cri terrible va se lever, je suis perdu, éternellement perdu. Les hommes auront l’impression de pouvoir déchiqueter les ministres qui ont prêché les mensonges et condamné la vérité. – 4BC 1157 (1900).
Tous s’unissent pour imposer aux ministres leur condamnation la plus amère. Des pasteurs infidèles ont prophétisé des choses douces; ils ont conduit leurs auditeurs à annuler la loi de Dieu et à persécuter ceux qui la garderaient sanctifiée. Désormais, dans leur désespoir, ces enseignants confessent devant le monde leur travail de duperie. Les multitudes sont remplies de fureur. Nous sommes perdus! ils pleurent et vous êtes la cause de notre ruine; et ils se tournent vers les faux bergers. Ceux-là mêmes qui les admiraient le plus, leur infligeront les plus terribles malédictions. Les mains qui les ont autrefois couronnées de lauriers seront levées pour leur destruction. Les épées qui devaient tuer le peuple de Dieu sont maintenant utilisées pour détruire leurs ennemis. — GC 655, 656 (1911).
Nous voyons ici que l’église – le sanctuaire du Seigneur – a été la première à ressentir le coup de colère de Dieu. Les anciens hommes [Ézéchiel 9: 6], ceux à qui Dieu avait donné une grande lumière et qui s’étaient tenus comme gardiens des intérêts spirituels du peuple, avaient trahi leur confiance. – 5T 211 (1882).
La Parole de Dieu est faite sans effet par de faux bergers. . . . Leur travail va bientôt réagir sur eux-mêmes. Nous verrons ensuite les scènes décrites dans Apocalypse 18, où les jugements de Dieu tomberont sur Babylone mystique. – Mme 60, 1900.
La sixième plaie
Les esprits des démons iront aux rois de la terre et au monde entier pour les attacher de manière trompeuse et les inciter à s’unir à Satan dans son dernier combat contre le gouvernement du ciel. – GC 624 (1911).
L’Esprit de Dieu se retire progressivement du monde. Satan est également en train de rassembler ses forces du mal, en se dirigeant vers les rois de la terre et du monde entier, pour les rassembler sous son drapeau, afin d’être entraînées pour la bataille de ce grand jour du Dieu Tout-Puissant [Apocalypse 16:14]. –7BC 983 (1890).
Après la description par Jean, dans Apocalypse 16, de ce pouvoir miraculeux qui devait rassembler le monde jusqu’au dernier grand conflit, les symboles sont abandonnés et la voix de la trompette donne à nouveau un son certain: Voici, je viens comme un voleur. Béni soit celui qui veille et garde ses vêtements, de peur qu’il ne marche nu et qu’ils ne voient sa honte [Apocalypse 16:15]. Après la transgression d’Adam et Ève, ils étaient nus, car le vêtement de lumière et de sécurité les avait quittés.
Le monde aura oublié les avertissements et les avertissements de Dieu, tout comme les habitants du monde noatique, de même que les habitants de Sodome. Ils se sont réveillés avec tous leurs plans et inventions d’iniquité, mais soudain, la pluie de feu est venue du ciel et a consumé les habitants impies. Ainsi en sera-t-il au jour où le Fils de l’homme sera révélé [Luc 17:30] .– 14MR 96, 97 (1896).
La dernière grande bataille entre le bien et le mal
Deux grandes puissances opposées sont révélées lors de la dernière grande bataille. D’un côté se tient le Créateur du ciel et de la terre. Tous à ses côtés portent son sceau. Ils obéissent à ses commandements. De l’autre côté se trouve le prince des ténèbres, avec ceux qui ont choisi l’apostasie et la rébellion. – 7BC 982, 983 (1901).
Un terrible conflit est devant nous. Nous approchons de la bataille du grand jour de Dieu tout-puissant. Ce qui a été gardé en contrôle doit être lâché.L’ange de la miséricorde plie les ailes et se prépare à quitter le trône pour laisser le monde au contrôle de Satan. Les principautés et les puissances de la terre sont en révolte amère contre le Dieu des cieux. Ils sont remplis de haine contre ceux qui le servent et, très bientôt, se déroulera la dernière grande bataille entre le bien et le mal. La terre doit être le champ de bataille – la scène du combat final et de la victoire finale. Ici, où Satan mène depuis si longtemps les hommes contre Dieu, la rébellion doit être étouffée à jamais. – RH 13 mai 1902.
Les batailles qui se déroulent entre les deux armées sont aussi réelles que celles menées par les armées de ce monde, et sur la question du conflit spirituel, dépendent les destinées éternelles. – PK 176 (c. 1914).
Tout le monde sera rassemblé d’un côté ou de l’autre
Tout le monde sera d’un côté ou de l’autre de la question. La bataille d’Armageddon sera menée. Et ce jour-là, aucun d’entre nous ne doit dormir. Éveillé, nous devons être comme de vierges sages ayant de l’huile dans nos vaisseaux avec nos lampes. Le pouvoir du Saint-Esprit doit être sur nous et le capitaine de l’armée du Seigneur se tiendra à la tête des anges du ciel pour diriger la bataille. – 3SM 426 (1890).
L’inimitié de Satan contre le bien se manifestera de plus en plus au fur et à mesure qu’il mettra ses forces en activité lors de son dernier travail de rébellion, et toute âme qui ne serait pas entièrement livrée à Dieu et gardée par le pouvoir divin formerait une alliance avec Satan contre le ciel et rejoindre dans la bataille contre le souverain de l’univers.-TM 465 (1892).
Bientôt, tous les habitants de la terre auront pris parti, soit pour, soit contre le gouvernement du ciel. – 7T 141 (1902).
La septième peste
Nous devons étudier le déversement du septième flacon [Apocalypse 16: 17-21]. Les puissances du mal ne résoudront pas le conflit sans lutte. Mais la Providence a un rôle à jouer dans la bataille d’Armageddon. Lorsque la terre s’illuminera de la gloire de l’ange de l’Apocalypse dix-huit, les éléments religieux, bons et mauvais, sortiront du sommeil et les armées du Dieu vivant prendront le champ. – 7BC 983 (1899).
La bataille d’Armageddon sera bientôt livrée. Celui sur le manteau duquel est écrit le nom Roi des rois et Seigneur des seigneurs dirige les armées du ciel sur des chevaux blancs vêtus de fin lin, propre et blanc [Apocalypse 19: 11-16] .– 7BC 982 (1899) .
La terre entière se soulève et gonfle comme les vagues de la mer. Sa surface se brise. Ses fondements mêmes semblent céder. Les chaînes de montagnes coulent. Les îles habitées disparaissent. Les ports maritimes devenus comme Sodome pour la méchanceté sont engloutis par les eaux agitées. . . . Les villes les plus fières de la terre sont abaissées. Les palais seigneuriaux, sur lesquels les plus grands hommes du monde ont prodigué leurs richesses pour se glorifier, s’effondrent sous leurs yeux. Les murs des prisons sont déchirés et le peuple de Dieu, asservi pour sa foi, est libéré. ??- GC 637 (1911).
Les sept dernières plaies et les justes
(The Great Time of Trouble, 2e partie)
Le grand moment de trouble commence après la fin de la période de probation
Lorsque Christ cessera de travailler en tant que médiateur pour l’homme, ce temps de trouble commencera. Alors le cas de chaque âme aura été décidé, et il n’y aura pas de sang d’expiation pour purifier du péché. Quand Jésus quitte sa position d’intercesseur de l’homme devant Dieu, annonce solennelle est faite, que celui qui est injuste soit encore injuste; et que celui qui est sale soit toujours sale, et que celui qui est juste le soit juste. : et celui qui est saint, qu’il soit encore saint (Apocalypse 22:11). Ensuite, l’Esprit de Dieu contraignant est retiré de la terre. – PP 201 (1890).
Le peuple de Dieu est préparé pour l’heure décisive qui les précède
Lorsque le message du troisième ange se ferme, la miséricorde ne plaide plus pour les habitants coupables de la terre. Le peuple de Dieu a accompli son travail. Ils ont reçu la pluie de l’arrière saison, rafraîchissante de la part du Seigneur, et ils sont préparés pour l’heure éprouvante qui les attend.
Les anges vont et viennent au paradis. Un ange revenant de la terre annonce que son travail est terminé. l’épreuve finale a été soumise au monde et tous ceux qui se sont montrés fidèles aux préceptes divins ont reçu le sceau du Dieu vivant. Alors Jésus cesse son intercession dans le sanctuaire ci-dessus. .. . Christ a fait l’expiation pour son peuple et a effacé ses péchés. Le nombre de ses sujets est composé; le royaume et la domination et la grandeur du royaume sous tous les cieux sont sur le point d’être donnés aux héritiers du salut, et Jésus doit régner en tant que roi des rois et seigneur des seigneurs. – GC 613, 614 (1911) .
Terrible au-delà de la compréhension
La saison de détresse et d’angoisse à laquelle nous sommes confrontés nécessitera une foi capable de supporter la fatigue, le retard et la faim – une foi qui ne faiblira pas, bien que durement éprouvée. . . .
Le temps de trouble comme il n’a jamais été, va bientôt s’ouvrir sur nous; et nous aurons besoin d’une expérience que nous ne possédons pas maintenant et que beaucoup sont trop indolents pour obtenir. Il est fréquent que les problèmes soient plus prévisibles que réels; mais ce n’est pas vrai de la crise devant nous. La présentation la plus frappante ne peut atteindre l’ampleur de l’épreuve. –CG 621, 622 (1911).
Quand Jésus abandonne le plus saint des siècles, son esprit restreint est retiré des dirigeants et des gens. Ils sont laissés au contrôle des mauvais anges. Ensuite, le conseil et les instructions de Satan feront de telles lois selon lesquelles, à moins que le temps ne soit trop court, aucune chair ne puisse être sauvée. – 1T 204 (1859).
Beaucoup se reposent avant l’heure du trouble
Il n’est pas toujours prudent de demander une guérison inconditionnelle. . . . Il sait si les personnes pour lesquelles des pétitions sont présentées seraient en mesure de subir le procès et les épreuves qui leur arriveraient si elles vivaient. Il connaît la fin depuis le début. Beaucoup seront endormis avant que l’épreuve ardente du temps de trouble ne vienne sur notre monde. – CH 375 (1897).
Le Seigneur m’a souvent dit que beaucoup de petits doivent être abandonnés avant le moment des ennuis. Nous reverrons nos enfants. Nous les rencontrerons et les connaîtrons dans les cours célestes. – 2SM 259 (1899).
Le but de Satan: détruire tous les gardiens du sabbat
Le grand trompeur dit: . . Notre principale préoccupation est de faire taire cette secte des gardiens du sabbat. . . . Nous aurons enfin une loi pour exterminer tous ceux qui ne se soumettront pas à notre autorité. – TM 472, 473 (1884).
Le but de Satan est de les faire disparaître de la terre afin que sa suprématie sur le monde ne soit pas contestée. – TM 37 (1893).
Le reste de l’église sera soumis à de grandes épreuves et à de grandes difficultés. Ceux qui observent les commandements de Dieu et la foi de Jésus ressentiront l’ire du dragon et de ses armées. Satan compte le monde comme ses sujets. Il a pris le contrôle des églises apostates; mais voici une petite entreprise qui résiste à sa suprématie. S’il pouvait les effacer de la terre, son triomphe serait complet. Tandis qu’il influençait les nations païennes pour détruire Israël, il incitera dans un avenir proche les puissances méchantes de la terre à détruire le peuple de Dieu. – 9T 231 (1909).
Arguments utilisés contre le peuple de Dieu
J’ai vu que les quatre anges retiendraient les quatre vents jusqu’à ce que le travail de Jésus soit terminé dans le sanctuaire, puis viendraient les sept dernières plaies. Ces fléaux enragent les méchants contre les justes; ils pensaient que nous avions amené les jugements de Dieu sur eux et que s’ils parvenaient à nous débarrasser de la terre, les épidémies seraient alors suspendues. – EW 36 (1851).
Quand l’ange de la miséricorde croise les ailes et s’en va, Satan fera les mauvaises actions qu’il a toujours souhaitées. Orage et tempête, guerre et effusion de sang – il adore ces choses-là et rassemble ainsi sa moisson. Et il trompera tellement les hommes qu’il déclarera que ces calamités sont le résultat de la profanation du premier jour de la semaine. La chaire des églises populaires entendra dire que le monde est puni parce que le dimanche n’est pas honoré comme il se doit. –RH le 17 sept. 1901.
On insistera sur le fait que les quelques personnes qui s’opposent à une institution de l’église et à une loi de l’État ne doivent pas être tolérées; qu’il vaut mieux qu’ils souffrent que que des nations entières soient jetées dans la confusion et l’anarchie. Le même argument il y a dix-huit cents ans a été présenté contre Christ par les dirigeants du peuple. . . . Cet argument paraîtra décisif. – GC 615 (1911).
Mort pour tous ceux qui n’honorent pas le dimanche
Un décret est sorti pour massacrer les saints, ce qui les a fait pleurer jour et nuit pour obtenir leur délivrance. – EW 36, 37 (1851).
Comme Nebucadnetsar, roi de Babylone, a décrété que tous ceux qui ne se prosterneraient pas et ne se prosterneraient pas devant cette image seraient tués. Il sera donc proclamé que tous ceux qui ne révéreront pas l’institution du dimanche seront punis de l’emprisonnement et de la peine capitale. . . .Que tous lisent attentivement le treizième chapitre de l’Apocalypse, car il concerne tous les agents humains, grands et petits. – 14MR 91 (1896).
Le temps des ennuis est sur le point d’arriver sur le peuple de Dieu. Ensuite, le décret interdira à ceux qui observent le sabbat du Seigneur d’acheter ou de vendre, et les menacer de punition, voire de mort, s’ils ne respectent pas le premier jour de la semaine comme le sabbat. – HP 344 (1908).
Les puissances de la terre, s’unissant pour combattre les commandements de Dieu, décréteront que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et liés (Apocalypse 13:16), se conformeront aux coutumes de l’église en observant: le faux sabbat. Tous ceux qui refusent de se soumettre à la loi se verront infliger des sanctions civiles et il sera finalement déclaré qu’ils méritent la mort. – GC 604 (1911).
Surtout la colère de l’homme sera suscitée contre ceux qui sanctifient le sabbat du quatrième commandement et un décret universel les dénoncera enfin comme méritant la mort. – PK 512 (c. 1914).
Décret de mort semblable à celui publié par Assuérus
Le décret qui sera finalement publié contre le reste du peuple de Dieu sera très similaire à celui publié par Assuérus contre les Juifs. Aujourd’hui, les ennemis de la vraie église voient dans la petite compagnie observant le commandement du sabbat, un Mardochée à la porte. La révérence du peuple de Dieu pour sa loi est une réprimande constante envers ceux qui ont rejeté la crainte du Seigneur et qui piétinent son sabbat. – PK 605 (c. 1914).
J’ai vu les principaux hommes de la terre se consulter, et Satan et ses anges s’affairer autour d’eux. J’ai vu une écriture dont des copies ont été dispersées dans différentes parties du pays, ordonnant que, à moins que les saints ne cèdent leur foi particulière, renoncent au sabbat et observent le premier jour de la semaine, le peuple est libre après une une certaine heure, pour les mettre à mort. – EW 282, 283 (1858).
Si le peuple de Dieu veut faire confiance à lui et compter par sa foi sur son pouvoir, les appareils de Satan seront vaincus à notre époque, de manière aussi flagrante qu’au temps de Mardochée.-ST le 22 février 1910.
Le reste fait sa défense à Dieu
Et à ce moment-là, Michael se lèvera, le grand Prince qui défend les enfants de ton peuple; et il y aura un temps de détresse tel qu’il n’y en a jamais eu depuis qu’il y avait une nation jusqu’à ce même temps. des gens seront délivrés, tous ceux qui seront trouvés seront écrits dans le livre [Daniel 12: 1].Quand ce moment de trouble arrive, chaque cas est décidé; il n’y a plus de probation, plus de miséricorde pour les impénitents. Le sceau du Dieu vivant est sur son peuple.
Ce petit reste, incapable de se défendre dans le conflit meurtrier avec les puissances de la terre qui sont marshalées par l’armée du dragon, fait de Dieu sa défense. Le décret a été promulgué par la plus haute autorité terrestre pour adorer la bête et recevoir sa marque sous peine de persécution et de mort.Que Dieu aide son peuple maintenant, que peuvent-ils alors faire dans un conflit aussi effroyable sans son aide! –5T 212, 213 (1882).
Le peuple de Dieu fuit les villes; Beaucoup emprisonnés
Comme le décret pris par les divers dirigeants de la chrétienté contre les gardiens du commandement doit retirer la protection du gouvernement et l’abandonner à ceux qui souhaitent sa destruction, le peuple de Dieu s’enfuira des villes et des villages et s’associera dans des sociétés, demeurant dans le endroits les plus désolés et solitaires. Beaucoup trouveront refuge dans les forteresses des montagnes. . . . Mais beaucoup de toutes les nations et de toutes les classes, hautes et basses, riches et pauvres, noires et blanches, seront jetées dans l’esclavage le plus injuste et le plus cruel. Les bien-aimés de Dieu passent des jours fatigués enchaînés, enfermés dans des barreaux de prison, condamnés à être tués, certains apparemment laissés mourir de faim dans des cachots sombres et répugnants. – GC 626 (1911).
Bien qu’un décret général ait fixé l’heure à laquelle les gardiens du commandement peuvent être mis à mort, leurs ennemis anticiperont dans certains cas le décret et, avant l’heure spécifiée, s’efforceront de se suicider. Mais nul ne peut passer devant les puissants gardiens en poste autour de chaque âme fidèle. Certains sont assaillis dans leur fuite des villes et des villages; mais les épées soulevées contre eux se cassent et tombent impuissants comme une paille. D’autres sont défendus par des anges sous la forme d’hommes de guerre. – GC 631 (1911).
Le peuple de Dieu n’est pas en ce moment tout à la même place. Ils sont dans différentes entreprises et dans toutes les parties du monde; et ils seront jugés séparément, pas en groupe. Chacun doit supporter l’épreuve pour lui-même. – 4BC 1143 (1908).
La foi des membres individuels de l’église sera testée comme s’il n’y avait pas une autre personne dans le monde. – 7BC 983 (1890).
Maisons et terres sans usage
Les maisons et les terres ne seront d’aucune utilité pour les saints en période de troubles, car ils devront alors fuir devant des foules en colère, et à ce moment-là, leurs biens ne pourront être utilisés pour faire avancer la cause de la vérité actuelle. . . .
J’ai vu que si quelqu’un se tenait sur ses biens et ne demandait pas au Seigneur de s’acquitter de son devoir, il ne le ferait pas savoir, et il lui serait permis de garder ses biens et, en cas de problème, cela reviendrait devant eux comme une montagne pour les écraser, et ils essaieraient de s’en débarrasser, mais ne le pourraient pas. . . . Mais s’ils désiraient apprendre, il leur apprendrait, en cas de besoin, quand vendre et combien vendre. – EW 56, 57 (1851).
Il est trop tard maintenant pour s’accrocher aux trésors de ce monde. Bientôt, des maisons et des terrains inutiles ne profiteront à personne, car la malédiction de Dieu reposera de plus en plus lourdement sur la terre. L’appel vient, vendez ce que vous avez et donnez l’aumône [Luc 12:33]. Ce message doit être fidèlement transmis – incité les cœurs du peuple à rentrer – que les biens de Dieu lui soient rendus en offrandes pour faire progresser son œuvre dans le monde. – 16MR 348 (1901).
Comme au temps des ennuis de Jacob
Un décret sera finalement publié à l’encontre de ceux qui sanctifient le sabbat du quatrième commandement, les dénonçant comme méritant le châtiment le plus sévère et laissant au peuple la liberté, au bout d’un certain temps, de les mettre à mort. Le romanisme dans le vieux monde, et le protestantisme apostat dans le Nouveau, poursuivront le même chemin envers ceux qui honorent tous les préceptes divins. Le peuple de Dieu sera ensuite plongé dans les scènes d’affliction et de détresse décrites par le prophète comme le temps de la détresse de Jacob. – GC 615, 616 (1911).
À la vue de l’homme, il apparaîtra que le peuple de Dieu doit bientôt sceller son témoignage de son sang, à l’instar des martyrs qui l’ont précédé. Ils commencent eux-mêmes à craindre que le Seigneur ne les ait laissés tomber par la main de leurs ennemis. C’est une période d’angoisse terrible. Jour et nuit, ils réclament la délivrance à Dieu. . . . Comme Jacob, tous luttent avec Dieu. Leurs visages expriment leur lutte interne. La pâleur est sur chaque visage. Pourtant, ils ne cessent pas leur intercession sincère. – GC 630 (1911).
L’expérience de Jacob pendant cette nuit de lutte et d’angoisse représente l’épreuve à travers laquelle le peuple de Dieu doit passer juste avant la seconde venue de Christ. Le prophète Jérémie, dans une vision sainte regardant vers le bas à cette époque, dit: Nous avons entendu une voix tremblante, de peur et non de paix. . . . Tous les visages sont transformés en pâleur. Hélas! car ce jour est grand, de sorte que personne ne lui ressemble. C’est même l’heure des ennuis de Jacob; mais il en sera sauvé (Jérémie 30: 5-7) .– PP 201 (1890).
Les justes n’ont pas de fautes cachées à révéler
En temps de trouble, si le peuple de Dieu avait péché sans le savoir et comparaître devant lui alors qu’il était torturé de peur et d’angoisse, il serait débordé. le désespoir couperait leur foi, et ils ne pourraient pas avoir confiance pour plaider auprès de Dieu pour la délivrance. Mais bien qu’ils aient un profond sentiment d’indignité, ils n’ont aucun mal caché à révéler. Leurs péchés ont été jugés au préalable et ont été effacés; et ils ne peuvent pas les rappeler. – GC 620 (1911).
Le peuple de Dieu. . . auront un profond sentiment de leurs lacunes et, à mesure qu’ils passeront en revue leur vie, leurs espoirs s’enfonceront. Mais en se souvenant de la grandeur de la miséricorde de Dieu et de leur propre repentir sincère, ils plaideront pour les promesses faites par le Christ aux pécheurs sans défense et repentants. Leur foi n’échouera pas parce que leurs prières ne sont pas exaucées immédiatement. Ils vont saisir la force de Dieu, comme Jacob a saisi l’Ange, et le langage de leurs âmes sera, je ne vous laisserai pas partir, à moins que vous ne me bénissiez. – PP 202 (1890).
Les saints ne perdront pas leur vie
Dieu ne laisserait pas les méchants détruire ceux qui attendaient une traduction et qui ne se pliaient pas au décret de la bête ou ne recevaient pas sa marque. J’ai vu que si les méchants étaient autorisés à tuer les saints, Satan et toute son armée perverse, ainsi que tous ceux qui haïssaient Dieu, seraient satisfaits. Et oh, quel triomphe ce serait pour sa majesté satanique d’avoir le pouvoir, dans la dernière lutte, sur ceux qui attendaient depuis si longtemps de voir Celui qu’ils aimaient! Ceux qui se sont moqués de l’idée que les saints montent témoigneront du soin de Dieu envers son peuple et verront leur délivrance glorieuse. – EW 284 (1858).
Le peuple de Dieu ne sera pas exempt de souffrance; mais s’ils sont persécutés et en détresse, s’ils endurent les privations et souffrent du manque de nourriture, ils ne seront pas laissés pour périr. — GC 629 (1911).
Si le sang des témoins fidèles du Christ était versé à ce moment-là, il ne serait pas, comme le sang des martyrs, comme une semence semée pour donner une moisson à Dieu. – GC 634 (1911).
Dieu fournira
Le Seigneur m’a montré à maintes reprises qu’il était contraire à la Bible de prendre des dispositions pour répondre à nos besoins temporels au moment du trouble. J’ai vu que si les saints avaient la nourriture déposée par eux ou dans les champs au moment des ennuis, lorsque l’épée, la famine et la peste sont dans le pays, elles seraient prises par des mains violentes et des étrangers récolteraient leurs champs .
Le temps sera alors venu pour nous de faire entièrement confiance à Dieu et il nous soutiendra. J’ai vu que notre pain et notre eau seraient assurés à ce moment-là et que nous ne manquerions ni ne souffririons de la faim, car Dieu peut nous ouvrir une table dans le désert. S’il le fallait, il enverrait des corbeaux pour nous nourrir, comme il l’a fait pour nourrir Élie, ou pour faire pleuvoir de la manne du ciel, comme il l’a fait pour les Israélites. – EW 56 (1851).
J’ai vu qu’il y avait une période de trouble devant nous lorsque la nécessité impérieuse contraindra le peuple de Dieu à vivre du pain et de l’eau. . . . En temps de trouble, personne ne travaillera avec leurs mains. Leurs souffrances seront mentales et Dieu leur fournira de la nourriture. — Mme 2, 1858.
Le temps de trouble est juste devant nous, et alors une nécessité impérieuse exigera que le peuple de Dieu se renie et se contente de manger suffisamment pour entretenir la vie, mais Dieu nous préparera pour ce temps. En cette heure terrible, notre nécessité sera l’occasion pour Dieu de communiquer son pouvoir de renforcement et de soutenir son peuple. – 1T 206 (1859).
Le pain et l’eau sont tout ce qui est promis au reste en temps de troubles. – SR 129 (1870).
Au moment des troubles, juste avant la venue de Christ, les justes seront préservés grâce au ministère des anges célestes. – PP 256 (1890).
Pas d’intercesseur, mais une communion constante avec le Christ
Christ a fait l’expiation pour son peuple et a effacé ses péchés. Le nombre de ses sujets est composé. . . .
Quand il quitte le sanctuaire, les ténèbres couvrent les habitants de la terre. Dans cette période effrayante, les justes doivent vivre aux yeux d’un Dieu saint sans intercesseur. – CG 613, 614 (1911).
Le Seigneur va-t-il oublier son peuple en cette heure difficile? . . . Bien que les ennemis puissent les jeter en prison, les murs des cachots ne peuvent toutefois pas couper la communication entre leur âme et le Christ. Celui qui voit toutes ses faiblesses, qui connaît toutes les épreuves, est au-dessus de tous les pouvoirs terrestres, et les anges viendront à eux dans des cellules isolées, apportant lumière et paix du ciel. La prison sera comme un palais, car les riches dans la foi y demeureront, et les murs sombres seront illuminés d’une lumière céleste, comme lorsque Paul et Silas priaient et chantaient des louanges à minuit dans le cachot philippin. – GC 626, 627 (1911) ).
Les hommes pourraient-ils voir avec une vision céleste, ils contempleraient des sociétés d’anges excellant dans la force de ceux qui ont gardé la parole de la patience du Christ. Avec une tendresse sympathique, les anges ont été témoins de leur détresse et ont entendu leurs prières. Ils attendent la parole de leur commandant pour les arracher de leur péril. . . . Le précieux Sauveur enverra de l’aide juste au moment où nous en aurons besoin. — GC 630, 633 (1911).
Il est impossible de donner une idée de l’expérience du peuple de Dieu qui vivra sur la terre lorsque la gloire céleste et la répétition des persécutions du passé seront mélangées. Ils marcheront dans la lumière qui part du trône de Dieu. Au moyen des anges, il y aura une communication constante entre le ciel et la terre. . . .
Au milieu de la période de troubles qui s’annonce – une période de problèmes comme elle ne l’a pas été depuis la création d’une nation – le peuple élu de Dieu restera immobile. Satan et son armée ne peuvent pas les détruire, car les anges qui excellent en force les protégeront. – 9T 16, 17 (1909).
Le peuple de Dieu ne chérit aucun désir pécheur
Maintenant, alors que notre grand souverain sacrificateur fait l’expiation pour nous, nous devrions chercher à devenir parfaits en Christ. Pas même par une pensée, notre Sauveur ne pourrait être amené à céder au pouvoir de la tentation. Satan trouve dans le cœur de l’homme un point où il peut prendre pied; un désir pécheur est chéri au moyen duquel ses tentations affirment leur pouvoir. Mais Christ a déclaré: Le prince de ce monde vient et n’a rien en moi. (Jean 14:30). Satan n’a rien pu trouver dans le Fils de Dieu qui lui permettrait de remporter la victoire. Il avait gardé les commandements de son Père et il n’y avait aucun péché en lui que Satan pourrait utiliser à son avantage. Telle est la condition dans laquelle doivent être trouvés ceux qui doivent se tenir dans le temps du trouble. – GC 623 (1911).
La bataille contre soi continue
Tant que Satan règnera, nous aurons nous-mêmes à maîtriser, en laissant les péchés à vaincre; tant que la vie durera, il n’y aura pas de halte, ni de point où nous pourrons atteindre et dire que j’ai pleinement atteint. La sanctification est le résultat d’une obéissance perpétuelle. – AA 560, 561 (1911).
Une guerre constante contre l’esprit charnel doit être maintenue; et nous devons être aidés par l’influence raffinée de la grâce de Dieu, qui attirera l’esprit vers le haut et l’habituera à méditer sur des choses pures et saintes. – 2T 479 (1870).
Nous pouvons créer un monde irréel dans notre propre esprit ou imaginer une église idéale, où les tentations de Satan ne suscitent plus le mal; mais la perfection n’existe que dans notre imagination. – RH 8 août 1893.
Lorsque les êtres humains reçoivent une chair sainte, ils ne resteront pas sur la terre, mais seront emmenés au ciel. Bien que le péché soit pardonné dans cette vie, ses résultats ne sont pas complètement effacés. C’est à sa venue que Christ doit changer notre corps vil, afin qu’il soit façonné de la même manière que son corps glorieux. – 2SM 33 (1901).
Les 144 000
Ils chantent une nouvelle chanson devant le trône, une chanson que nul ne peut apprendre à part cent quarante-quatre mille. C’est la chanson de Moïse et de l’Agneau – une chanson de délivrance. Seuls les cent quarante-quatre mille peuvent apprendre cette chanson, car c’est la chanson de leur expérience – une expérience qu’aucune autre compagnie n’a jamais vécue. Ce sont ceux qui suivent l’Agneau partout où il va. Ceux-ci, ayant été traduits de la terre, parmi les vivants, sont comptés comme les prémices de Dieu et de l’agneau (Apocalypse 15: 2, 3; 14: 1-5.) Ce sont eux qui sont issus d’une grande tribulation. ; ils ont traversé le temps de trouble tel qu’il ne l’a jamais été depuis la création d’une nation; ils ont enduré l’angoisse du temps des ennuis de Jacob; ils se sont tenus sans intercesseur lors de l’effusion finale des jugements de Dieu. – GC 648, 649 (1911).
Ce n’est pas sa volonté qu’ils se lancent dans une controverse au sujet de questions qui ne les aideront pas spirituellement, tels que: Qui composera les cent quarante-quatre mille? Ceux qui sont les élus de Dieu le sauront dans un court laps de temps. – 1SM 174 (1901).
Le peuple de Dieu livré
L’armée de Satan et les hommes pervers vont les entourer et les exulter car il ne leur semblera aucun moyen de leur échapper. Mais au beau milieu de leurs réjouissances et de leurs triomphes, on entend le tonnerre du tonnerre le plus fort. Les cieux sont devenus noirs et ne sont illuminés que par la lumière flamboyante et la gloire terrible du ciel, lorsque Dieu prononce sa voix depuis sa sainte demeure.
Les fondements de la terre tremblent, les bâtiments chancellent et s’effondrent avec un terrible accident. La mer bouillonne comme une casserole et la terre entière est en effervescence. La captivité des justes est transformée et, avec des murmures doux et solennels, ils se disent: Nous sommes délivrés.C’est la voix de Dieu. – 1T 353, 354 (1862).
Lorsque la protection des lois humaines sera retirée de ceux qui respectent la loi de Dieu, il y aura, dans différents pays, un mouvement simultané pour leur destruction. À l’approche de l’heure fixée dans le décret, le peuple conspirera pour extirper la secte détestée. Il sera déterminé à porter en une nuit un coup décisif, qui fera taire la voix de la dissidence et le rebutera.
Le peuple de Dieu – certains dans des cellules de prison, certains cachés dans des retraites solitaires dans les forêts et les montagnes – plaide toujours pour la protection divine, tandis que dans chaque quartier, des compagnies d’hommes armés, poussées par des hôtes d’anges diaboliques, se préparent au travail de la mort. . . . Avec des cris de triomphe, des moqueries et des imprécations, des foules d’hommes pervers sont sur le point de se précipiter sur leur proie quand, voici, une noirceur épaisse, plus profonde que l’obscurité de la nuit, tombe sur la terre. . . .
C’est à minuit que Dieu manifeste son pouvoir pour la délivrance de son peuple. . . . Au milieu des cieux en colère se trouve un espace dégagé d’une gloire indescriptible, d’où vient la voix de Dieu comme le son de nombreuses eaux, disant: C’est fait (Apocalypse 16:17). Cette voix fait trembler les cieux et la terre. . . .
Les villes les plus fières de la terre sont abaissées. Les palais seigneuriaux, sur lesquels les plus grands hommes du monde ont prodigué leurs richesses pour se glorifier, s’effondrent sous leurs yeux. Les murs des prisons sont déchirés et le peuple de Dieu, asservi pour sa foi, est libéré. ??- GC 635-637 (1911).
Le retour du Christ
La septième peste et la résurrection spéciale
Il existe un puissant tremblement de terre, tel qu’il n’y en a pas eu depuis que les hommes étaient sur la terre, aussi puissant et si tremblement de terre (Apocalypse 16:17, 18). Le firmament semble s’ouvrir et se fermer. La gloire du trône de Dieu semble passer à travers. Les montagnes tremblent comme un roseau dans le vent et des rochers en lambeaux sont éparpillés de chaque côté. . . . La terre entière se soulève et gonfle comme les vagues de la mer.Sa surface se brise. Ses fondements mêmes semblent céder. Les chaînes de montagnes coulent. Les îles habitées disparaissent. Les ports maritimes qui sont devenus comme Sodome pour la méchanceté sont engloutis par les eaux agitées. . . . De grandes pierres de grêle, chacune pesant presque le talent d’un talent, font leur travail de destruction (versets 19, 21). . . .
Les tombes sont ouvertes et beaucoup d’entre elles dorment dans la poussière de la terre. . . éveillé, certains à la vie éternelle, et d’autres à la honte et au mépris éternel (Daniel 12: 2). Tous ceux qui sont morts dans la foi du message du troisième ange sortent du tombeau glorifié d’entendre l’alliance de paix de Dieu avec ceux qui ont gardé sa loi. Ceux qui l’ont aussi percé (Apocalypse 1: 7), ceux qui se moquaient et se moquaient des agonies mourantes de Christ, et des opposants les plus violents à sa vérité et à son peuple, sont ressuscités pour le contempler dans sa gloire et pour voir l’honneur placé sur le loyal et obéissant. – GC 636, 637 (1911).
Dieu annonce l’heure de la venue du Christ
Des nuages ??sombres et lourds se sont soulevés et se sont affrontés. L’atmosphère s’est séparée et a reculé. Ensuite, nous pourrions regarder à travers l’espace ouvert d’Orion, d’où venait la voix de Dieu. – EW 41 (1851).
Bientôt, nous avons entendu la voix de Dieu [LA VOIX DE DIEU EST RÉPÉTÉE AU COURS DE LA PÉRIODE PRECEDANT LE RETOUR DU CHRIST.VOIR LA GRANDE CONTROVERSY, PP. 632, 633, 636, 638, 640, 641], ainsi que de nombreuses eaux qui nous ont donné le jour et l’heure de la venue de Jésus. Les saints vivants, au nombre de 144 000, connaissaient et comprenaient la voix, tandis que les méchants pensaient qu’il s’agissait d’un tonnerre et d’un tremblement de terre. – EW 15 (1851).
Tandis que Dieu parlait le jour et l’heure de la venue de Jésus et remettait l’alliance éternelle à son peuple, il prononça une phrase, puis s’arrêta pendant que les mots roulaient sur la terre. L’Israël de Dieu se tenait les yeux fixés vers le haut, écoutant les paroles telles qu’elles venaient de la bouche de Jéhovah et roulaient à travers la terre comme des éclats de tonnerre. C’était terriblement solennel. À la fin de chaque phrase, les saints crièrent: Gloire!Alléluia! Leur visage était illuminé de la gloire de Dieu et brillait comme celui de Moïse lorsqu’il descendit du Sinaï. Les méchants ne pouvaient pas les regarder pour la gloire. Et lorsque la bénédiction sans fin fut prononcée à l’égard de ceux qui avaient honoré Dieu en sanctifiant son sabbat, un puissant cri de victoire l’emporta sur la bête et sur son image. – EW 285, 286 (1858).
Je n’ai pas la moindre connaissance du temps parlé par la voix de Dieu. J’ai entendu l’heure proclamée, mais je ne me souvenais pas de cette heure après ma perte de vision. Des scènes d’un tel intérêt solennel et passionnant ont passé devant moi car aucun langage n’est adéquat pour décrire. Pour moi, tout cela était une réalité vivante, car de très près, apparaissait le grand nuage blanc sur lequel était assis le Fils de l’homme. – 1SM 76 (1888).
La terreur des perdus
Quand la terre vacille comme un ivrogne, quand les cieux tremblent et que le grand jour du Seigneur est venu, qui pourra se tenir debout? Un objet qu’ils voient dans une agonie tremblante à laquelle ils tenteront en vain de s’échapper. Voici, il vient avec des nuées; et tout œil le verra (Apocalypse 1: 7). Les imprécations sauvages et non sauvées de la nature muette – leur dieu: Des montagnes et des rochers, tombent sur nous et nous cachent de la face de celui qui est assis sur le trône (Apocalypse 6:16) .– TMK 356 (1896).
Lorsque la voix de Dieu transforme la captivité de son peuple, il se produit un réveil terrible pour ceux qui ont tout perdu dans le grand conflit de la vie. . . .Le gain d’une vie est balayé en un instant. Les riches se plaignent de la destruction de leurs grandes maisons, de la dispersion de leur or et de leur argent. . . . Les méchants sont remplis de regret, non pas à cause de leur négligence pécheresse de Dieu et de leurs semblables, mais à cause de la conquête de Dieu. Ils déplorent que le résultat soit ce qu’il est, mais ils ne se repentent pas de leur méchanceté. — GC 654 (1911).
Jésus descend en puissance et en gloire
Bientôt apparait à l’est un petit nuage noir, environ la moitié de la taille d’une main d’homme. C’est le nuage qui entoure le Sauveur et qui semble au loin être enveloppé de ténèbres. Le peuple de Dieu sait que c’est le signe du Fils de l’homme. Dans un silence solennel, ils l’observent au fur et à mesure qu’il se rapproche de la terre, devenant plus léger et plus glorieux, jusqu’à devenir un grand nuage blanc dont la base est une gloire semblable à un feu consumant et au-dessus de l’arc-en-ciel de l’alliance. Jésus se présente comme un puissant conquérant. . . .
Avec des hymnes de mélodie céleste, les saints anges, une foule immense et non numérotée, l’assistent sur son chemin. Le firmament semble rempli de formes rayonnantes: dix mille fois dix mille et des milliers de milliers. Aucun stylo humain ne peut décrire la scène, aucun esprit mortel n’est adéquat pour concevoir sa splendeur. . . .
Le roi des rois descend sur la nuée, enveloppé dans un feu ardent. Les cieux sont roulés ensemble comme un rouleau, la terre tremble devant lui et chaque montagne et île est déplacée de son emplacement. – GC 640-642 (1911).
La réaction de ceux qui l’ont percé
Ceux qui ont joué le rôle le plus important dans le rejet et la crucifixion de Christ viennent le voir tel qu’il est, et ceux qui ont rejeté Christ montent et voient les saints glorifiés, et c’est à ce moment que les saints sont changés un moment, en un clin d’œil, et sont rattrapés pour rencontrer leur Seigneur dans les airs. Ceux-là mêmes qui lui ont mis la robe violette et ont placé une couronne d’épines sur son front, et ceux qui ont mis les ongles à travers ses mains et ses pieds, le regardent et se lamentent. – 9MR 252 (1886).
Ils se souviennent comment son amour a été méprisé et sa compassion abusée. Ils pensent comment Barabbas, un meurtrier et un brigand, a été choisi à sa place, comment Jésus a été couronné d’épines, a été battu et crucifié, et comment, pendant les heures de son agonie sur la croix, les prêtres et les dirigeants l’ont raillé en disant: Laissez-le Descends de la croix et nous le croirons. Il a sauvé les autres, lui-même, il ne peut pas sauver. Toutes les insultes et malgré toutes les souffrances infligées à Christ, toutes les souffrances causées à ses disciples seront aussi fraîches dans leurs souvenirs que lorsque les actes sataniques ont été accomplis.
La voix qu’ils ont si souvent entendue dans la supplication et la persuasion retentira à nouveau dans leurs oreilles. Chaque ton de sollicitation gracieuse vibre aussi distinctement à leurs oreilles que lorsque le Sauveur a parlé dans les synagogues et dans la rue. Ceux qui l’ont percé invoqueront alors les rochers et les montagnes et les cacheront de la face de Celui qui est assis sur le trône et de la colère de l’Agneau. – Lettre 131, 1900.
Réveillez-vous, vous qui dormez, et levez-vous!
Les nuages ??commencent à reculer comme un rouleau et il y a le signe clair et lumineux du Fils de l’homme. Les enfants de Dieu savent ce que signifie ce nuage. Le son de la musique se fait entendre et à mesure qu’il se rapproche, les tombes sont ouvertes et les morts ressuscités. – 9MR 251, 252 (1886).Ne vous étonnez pas de cela. En effet, l’heure vient où tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix et sortiront [Jean 5:28, 29]. Cette voix doit bientôt résonner à travers toutes les nations des morts, et tout saint qui dort en Jésus se réveillera et quittera sa prison. – Mme 137, 1897.
Les morts précieux, d’Adam jusqu’au dernier saint qui meurt, entendront la voix du Fils de Dieu et sortiront du tombeau pour mener une vie immortelle. – DA 606 (1898).
Au milieu du vacarme de la terre, des éclairs et du tonnerre, la voix du Fils de Dieu appelle les saints endormis. Il regarde les tombes des justes, puis, levant les mains au ciel, il crie: Réveillez-vous, réveillez-vous, réveillez-vous, vous qui dormez dans la poussière et levez-vous! Les morts entendront cette voix sur toute la longueur et la largeur de la terre, et ceux qui entendent vivront. Et toute la terre résonnera avec le pas de la très grande armée de chaque nation, famille, langue et peuple. Ils viennent de la prison de la mort vêtus d’une gloire immortelle et s’écrient: O mort, où est ton aiguillon? O tombe, où est ta victoire? (1 Corinthiens 15:55). Et les justes vivants et les saints ressuscités unissent leurs voix dans un long et joyeux cri de victoire. – GC 644 (1911).
Des cavernes et des tanières et des donjons
Dans les fixations des montagnes, dans les cavernes et les cavernes de la terre, le Sauveur révèle sa présence et sa gloire.
Encore un peu de temps, et celui qui doit venir viendra et ne tardera pas. Ses yeux, comme une flamme de feu, pénètrent dans les cachots à fermeture rapide et chassent ceux qui sont cachés, car leurs noms sont écrits dans le livre de vie de l’Agneau. Les yeux du Sauveur sont au-dessus de nous, autour de nous, notant chaque difficulté, discernant tous les dangers; et il n’y a pas d’endroit où ses yeux ne peuvent pas pénétrer, pas de chagrins et de souffrances de son peuple où la sympathie de Christ n’atteigne pas. . . .
L’enfant de Dieu sera frappé de terreur à la première vue de la majesté de Jésus-Christ. Il sent qu’il ne peut pas vivre dans sa sainte présence. Mais la parole lui vient comme à Jean, ne crains pas. Jésus a posé sa main droite sur Jean; Il le releva de sa position prosternée. Il fera de même à ses fidèles, confiants. – TMK 360, 361 (1886).
Les héritiers de Dieu sont issus des mansardes, des taudis, des donjons, des échafaudages, des montagnes, des déserts, des cavernes de la terre, des cavernes de la mer. – GC 650 (1911).
Des profondeurs océaniques et des mines et des montagnes
Quand Christ viendra rassembler ceux qui ont été fidèles, le dernier atout résonnera et toute la terre, des sommets des plus hautes montagnes aux plus bas recoins des mines les plus profondes, entendra. Les morts justes entendront le son du dernier atout et sortiront de leurs tombes pour se revêtir d’immortalité et rencontrer leur Seigneur. – 7BC 909 (1904).
J’habite avec plaisir sur la résurrection des justes, qui doivent sortir de toutes les parties de la terre, des cavernes rocheuses, des cachots, des cavernes de la terre, des eaux de l’abîme. Aucun n’est négligé. Chacun entendra sa voix. Ils viendront avec le triomphe et la victoire. – Lettre 113, 1886.
Quelle scène ces montagnes et collines [en Suisse] présenteront-elles lorsque Christ, le responsable de la vie, appellera les morts! Ils viendront de cavernes, de cachots, de puits profonds où leurs corps ont été enterrés. – Lettre 97, 1886.
Les méchants sont tués
Dans la lutte folle de leurs passions féroces et par l’effroyable effusion de la colère inflexible de Dieu, tombent les habitants pervers de la terre – prêtres, gouvernants et peuples, riches et pauvres, hauts et bas. Et les morts de l’Éternel seront ce jour-là, d’un bout à l’autre de la terre: ils ne seront ni lamentés, ni rassemblés, ni enterrés (Jérémie 25:33).
À la venue de Christ, les méchants sont épongés de la surface de la terre entière – consumés par l’esprit de sa bouche et détruits par l’éclat de sa gloire.Christ emmène son peuple dans la cité de Dieu et la terre se vide de ses habitants. – GC 657 (1911).
Pour pécher, où qu’il se trouve, notre Dieu est un feu dévorant (Hébreux 12:29). Dans tous ceux qui se soumettent à sa puissance, l’Esprit de Dieu consumera le péché. Mais si les hommes s’accrochent au péché, ils s’identifient à lui. Ensuite, la gloire de Dieu, qui détruit le péché, doit les détruire. – DA 107 (1898).
La gloire de son visage, qui pour le juste est la vie, sera pour le méchant un feu dévorant. – DA 600 (1898).
La destruction des méchants un acte de miséricorde
Ceux dont le cœur est rempli de haine de Dieu, de vérité et de sainteté, pourraient-ils se mêler à la foule céleste et se joindre à leurs chants de louange?Pourraient-ils supporter la gloire de Dieu et de l’agneau? Non non; des années de probation leur ont été accordées pour qu’ils puissent former des personnages pour le ciel; mais ils n’ont jamais entraîné l’esprit à aimer la pureté; ils n’ont jamais appris la langue du ciel et il est maintenant trop tard. Une vie de rébellion contre Dieu les a rendus impropres au ciel. Sa pureté, sa sainteté et sa paix seraient un supplice pour eux; la gloire de Dieu serait un feu dévorant. Ils voudraient fuir ce lieu saint. Ils souhaiteraient la destruction, afin qu’ils puissent être cachés de la face de celui qui est mort pour les racheter.Le destin des méchants est fixé par leur propre choix. Leur exclusion du ciel est volontaire avec eux-mêmes, juste et miséricordieux de la part de Dieu. – GC 542, 543 (1911).
Retour au pays!
Les justes vivants changent en un instant, en un clin d’œil. À la voix de Dieu, ils ont été glorifiés; maintenant ils sont rendus immortels, et avec les saints ressuscités sont emmenés à la rencontre de leur Seigneur dans les airs. Les anges rassemblent ses élus des quatre vents, d’un bout du ciel à l’autre. Les petits enfants sont portés par les saints anges dans les bras de leur mère. Des amis longtemps séparés par la mort sont unis, ne séparant jamais, et avec des chants de joie, ils se rendent ensemble à la cité de Dieu. – GC 645 (1911).
Nous sommes tous entrés dans le nuage ensemble et avons passé sept jours à monter dans la mer de verre. – EW 16 (1851).
Et tandis que le char roulait vers le haut, les roues criaient: Saint, et les ailes, tandis qu’elles bougeaient, pleuraient, Saint, et la suite de saints anges autour du nuage cria: Saint, saint, saint, Seigneur Dieu tout-puissant! Et les saints dans la nuée crièrent: Gloire! Alléluia! –EW 35 (1851).
Oh, comme ce sera glorieux de le voir et d’être accueilli comme ses rachetés! Nous attendons depuis longtemps, mais notre espoir est de ne pas faiblir.Si nous ne pouvons que voir le roi dans sa beauté, nous serons à jamais bénis. Je sens que je dois pleurer à haute voix, Homeward bound! –8T 253 (1904).
Les anges chantent, le Christ a vaincu!
En ce jour, les rachetés brilleront dans la gloire du Père et du Fils. Les anges, touchant leurs harpes dorées, accueilleront le roi et ses trophées de victoire – ceux qui ont été lavés et blanchis dans le sang de l’Agneau. Un chant de triomphe va sonner, remplissant tous les cieux. Christ a vaincu. Il entre dans la cour céleste, accompagné de ses rachetés, témoins que sa mission de souffrances et de sacrifices n’a pas été vaine. – 9T 285, 286 (1909).
Avec un amour indescriptible, Jésus accueille ses fidèles dans la joie de leur Seigneur. La joie du Sauveur est de voir dans le royaume de gloire les âmes sauvées par son agonie et son humiliation. — GC 647 (1911).
Dans les résultats de son travail, Christ verra sa récompense. Dans cette grande multitude que nul ne pouvait dénombrer, présenté sans faute devant la présence de sa gloire avec une joie extrême, celui dont le sang a été racheté et dont la vie nous a appris, verra du travail de son âme et sera rassasié. – Ed 309 (1903).
Les saints ont donné des couronnes et des harpes
J’ai vu un très grand nombre d’anges apporter de la ville des couronnes glorieuses – une couronne pour chaque saint, avec son nom écrit dessus. Alors que Jésus appelait pour les couronnes, les anges les lui présentèrent et, de sa propre main droite, le charmant Jésus plaça les couronnes sur la tête des saints. – EW 288 (1858).
Sur la mer de verre, les 144 000 se trouvaient sur une place parfaite. Certaines avaient des couronnes très brillantes, d’autres moins brillantes. Certaines couronnes semblaient lourdes d’étoiles, d’autres en avaient peu. Tous étaient parfaitement satisfaits de leurs couronnes. – EW 16, 17 (1851).
La couronne de la vie sera brillante ou faible, brillera de nombreuses étoiles ou sera éclairée par quelques gemmes, conformément à notre propre plan d’action. – 6BC 1105 (1895).
Personne ne sera sauvé au ciel avec une couronne sans étoiles. Si vous entrez, il y aura une âme dans les cours de gloire qui y aura trouvé une entrée par votre instrument. – ST 6 juin 1892.
Avant d’entrer dans la cité de Dieu, le Sauveur attribue à ses disciples les emblèmes de la victoire et les investit des insignes de leur État royal. Les rangs étincelants sont en forme de carré creux autour de leur roi. . . . Sur la tête des vainqueurs, Jésus, de sa main droite, place la couronne de gloire. . . .Dans chaque main sont placés la paume du vainqueur et la harpe brillante. Puis, lorsque les anges dominateurs frappent la note, chaque main balaie les cordes de la harpe avec tact, en réveillant une douce musique de variétés riches et mélodieuses. . . . Avant la foule rachetée est la ville sainte. Jésus ouvre grand les portes perlées et les nations qui ont gardé la vérité y entrent. – GC 645, 646 (1911).
L’héritage des saints
Un cadeau du Seigneur
[LES DIFFERENTES VUES DU CIEL ET DE LA NOUVELLE TERRE PRÉSENTÉE À ELLEN WHITE ÉTAIENT DE REPRÉSENTATIONS DE RÉALITÉS ÉTERNELLES. ELLE A ÉTÉ INDIQUÉE HEUREUSEMENT EN TERMES DE CONCEPTS HUMAINS. EN RAISON DES LIMITES DE NOTRE COMPREHENSION HUMAINE ET DE NOTRE LANGUE, NOUS NE POUVONS PAS CONNAÎTRE COMPLÈTEMENT L’APPARENCE RÉELLE DES SCÈNES DÉPENDUES. MAINTENANT, NOUS VOYONS À TRAVERS UN VERRE, DARKLY; MAIS ALORS FACE À FACE: MAINTENANT, JE SAIS EN PARTIE; MAIS PUIS-JE CONNAÎTRE MÊME COMME JE SUIS ÉGALEMENT CONNU (1 CORINTHIENS 13:12).]
Christ, seul Christ et sa justice, obtiendra pour nous un passeport pour le ciel. – Lettre 6b, 1890.
Le cœur fier s’efforce de gagner le salut, mais notre titre au ciel et notre aptitude à l’obtenir se trouvent dans la justice de Christ. – DA 300 (1898).
Pour que nous puissions devenir membres de la famille céleste, il est devenu membre de la famille terrestre. – DA 638 (1898).
Mieux qu’un titre au plus noble palais de la terre est un titre aux demeures que notre Seigneur est allé préparer. Et mieux que toutes les paroles de louange terrestre, les paroles du Sauveur seront adressées à ses fidèles serviteurs: Venez, bénis de mon Père, héritez du royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde. – COL 374 (1900).
Pourquoi devrions-nous penser au monde futur?
Jésus a amené le ciel à la vue, et présente sa gloire à nos yeux afin que l’éternité ne soit pas perdue de notre calcul. – ST 4 avril 1895.
Avec des réalités éternelles en vue, nous cultivons habituellement des pensées sur la présence de Dieu. Ce sera un bouclier contre l’arrivée de l’ennemi;cela donnera force et assurance et soulèvera l’âme au-dessus de la peur. En respirant l’atmosphère du ciel, nous ne respirerons pas le paludisme du monde. . . .
Jésus vient présenter les avantages et les belles images du ciel, que les attractions du ciel deviendront familières aux pensées et que le hall de la mémoire sera orné d’images de la beauté céleste et éternelle. . . .
Le grand Maître donne à l’homme une vision du monde futur. Il l’amène, avec ses possessions attrayantes, dans le champ de sa vision. . . . S’il peut fixer l’esprit sur la vie future et sa bénédiction, en contraste avec les préoccupations temporelles de ce monde, le contraste saisissant est profondément empreint dans l’esprit, absorbant le cœur et l’âme et l’être tout entier. – OHC 285, 286 ( 1890).
Les motivations du chrétien
Des motivations plus fortes et des agences plus puissantes ne pourraient jamais être mises en œuvre. les récompenses excessives pour le bien faire, la jouissance du ciel, la société des anges, la communion et l’amour de Dieu et de son Fils, l’élévation et l’extension de tous nos pouvoirs à travers les âges éternels – ne sont-ils pas de puissants encouragements à encourager nous pour rendre le service affectueux du coeur à notre Créateur et Rédempteur? – SC 21, 22 (1892).
Si nous pouvons rencontrer Jésus en paix et être sauvés, sauvés pour toujours, nous serons le plus heureux des êtres. Oh, être enfin à la maison, là où les méchants cessent de s’inquiéter et les lassés sont au repos! – Lettre 113, 1886.
J’aime voir tout ce qui est beau dans la nature dans ce monde. Je pense que je serais parfaitement satisfait de cette terre, entourée des bonnes choses de Dieu, si elle ne souffrait pas de la malédiction du péché. Mais nous aurons de nouveaux cieux et une nouvelle terre. Jean vit cela dans une vision sainte et dit: J’ai entendu une grande voix du ciel dire: Voici, le tabernacle de Dieu est avec les hommes, et il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux. et soyez leur Dieu [Apocalypse 21: 3]. Oh, espoir béni, perspective glorieuse! – Lettre 62, 1886.
Un lieu réel et tangible
Quelle source de joie pour les disciples de savoir qu’ils avaient un tel ami au ciel à plaider en leur faveur! Grâce à l’ascension visible du Christ, tous leurs points de vue et leur contemplation du ciel ont changé. Leurs esprits s’y étaient auparavant installés comme une région d’espace illimité, occupée par des esprits sans substance. Maintenant, le ciel était lié à la pensée de Jésus, qu’ils avaient aimé et vénéré par-dessus tous les autres, avec qui ils avaient conversé et voyagé, qu’ils avaient manipulé, même dans son corps ressuscité. . . .
Le ciel ne pouvait plus leur apparaître comme un espace indéfini, incompréhensible, rempli d’esprits intangibles. À présent, ils la considéraient comme leur future patrie, où leur rédempteur aimant leur préparait des demeures. – 3SP 262 (1878).
La crainte de donner l’impression que le futur héritage est trop matériel a conduit beaucoup à spiritualiser les vérités mêmes qui nous poussent à le considérer comme notre chez-nous. Christ a assuré à ses disciples qu’il était allé leur préparer des demeures dans la maison du Père. – GC 674, 675 (1911).
Dans la nouvelle terre, les rachetés s’engageront dans les occupations et les plaisirs qui ont apporté le bonheur à Adam et à Eve au début. La vie d’Eden sera vécue, la vie dans le jardin et sur le terrain. – PK 730, 731 (c. 1914).
Gloire indescriptible
J’ai vu l’extrême beauté et la gloire de Jésus. Sa physionomie était plus brillante que le soleil à midi. Sa robe était plus blanche que le blanc le plus blanc.Comment puis-je . . . vous décrire les gloires du ciel et les adorables anges chantant et jouant de la harpe à dix cordes! – Lettre 3, 1851.
Je ne peux pas décrire les choses merveilleuses que j’ai vues là-bas. Oh, je pourrais parler dans la langue de Canaan, puis-je parler un peu de la gloire du monde meilleur? – EW 19 (1851).
Le langage est trop faible pour tenter de décrire le ciel. Alors que la scène se déroule devant moi, je suis perdue d’étonnement. Emporté par la splendeur sans pareille et l’excellente gloire, je pose le stylo et m’exclame: Oh, quel amour! quel amour merveilleux! La langue la plus exaltée ne décrit pas la gloire du ciel ni les profondeurs incomparables de l’amour d’un Sauveur. – EW 289 (1858).
Le langage humain est insuffisant pour décrire la récompense des justes. Il ne sera connu que de ceux qui le voient. Aucun esprit fini ne peut comprendre la gloire du Paradis de Dieu. – GC 675 (1911).
Si nous ne pouvions avoir qu’une seule vue de la ville céleste, nous ne voudrions plus jamais habiter sur la terre. – ST 8 avril 1889.
Ruisseaux, collines et arbres
Ici nous avons vu l’arbre de vie et le trône de Dieu. Du trône sortit un fleuve d’eau pure, et de chaque côté du fleuve se trouvait l’arbre de vie. Sur un côté de la rivière se trouvaient un tronc d’arbre et un tronc de l’autre côté du fleuve, tous deux en or pur et transparent. Au début, j’ai cru voir deux arbres. Je regardai encore et vis qu’ils étaient unis au sommet d’un arbre. C’était donc l’arbre de vie de chaque côté du fleuve de la vie. Ses branches s’inclinaient à l’endroit où nous nous trouvions et le fruit était glorieux; cela ressemblait à de l’or mélangé à de l’argent. – EW 17 (1851).
Il y a des ruisseaux toujours coulants, limpides comme du cristal, et à côté d’eux, des arbres ondoyants jettent leurs ombres sur les sentiers aménagés pour le rachat du Seigneur. Là, les vastes plaines s’étendent en collines de beauté et les montagnes de Dieu dressent leurs hauts sommets. Dans ces plaines paisibles, à côté de ces cours d’eau vivants, le peuple de Dieu, si long pèlerins et vagabonds, trouvera une maison. – GC 675 (1911).
Fleurs, fruits et animaux
J’ai vu un autre champ rempli de toutes sortes de fleurs et lorsque je les ai cueillies, j’ai crié: elles ne s’effaceront jamais. Ensuite, j’ai vu un champ d’herbes hautes, très glorieux à voir; il vivait vert et avait un reflet d’argent et d’or alors qu’il flottait fièrement vers la gloire du roi Jésus. Ensuite, nous sommes entrés dans un champ rempli de toutes sortes d’animaux, le lion, l’agneau, le léopard et le loup, tous ensemble dans une union parfaite. Nous sommes passés au milieu d’eux et ils nous ont suivi paisiblement après.
Ensuite, nous sommes entrés dans un bois, pas comme les bois sombres que nous avons ici; non non; mais léger et partout glorieux; les branches des arbres se sont déplacées, et nous avons tous crié: Nous habiterons en sécurité dans le désert et dormirons dans les bois. Nous avons traversé les bois, car nous nous dirigions vers le mont Sion. . . .
Sur la montagne se trouvait un temple glorieux. . . . Il y avait toutes sortes d’arbres autour du temple pour embellir l’endroit: la boîte, le pin, le sapin, l’huile, le myrte, la grenade et le figuier, courbés sous le poids de ses figues au moment opportun – ceux-ci rendaient l’endroit partout glorieux. . . .
Et j’ai vu une table d’argent pur; il faisait plusieurs kilomètres de long, mais nos yeux pouvaient s’étendre dessus. J’ai vu le fruit de l’arbre de vie, la manne, les amandes, les figues, les grenades, les raisins et de nombreux autres fruits. J’ai demandé à Jésus de me laisser manger du fruit. – EW 18, 19 (1851).
La vigueur de la jeunesse éternelle
Tous sortent de leurs tombes de la même taille que quand ils sont entrés dans la tombe. Adam, qui se tient parmi la foule ressuscitée, est d’une hauteur élevée et d’une forme majestueuse, de taille mais un peu en dessous du Fils de Dieu. Il présente un contraste marqué aux peuples des générations suivantes; à cet égard, la grande dégénérescence de la race est montrée. Mais tous se présentent avec la fraîcheur et la vigueur de la jeunesse éternelle.. . . Restitués à l’arbre de la vie dans l’Eden perdu depuis longtemps, les rachetés grandiront (Malachie 4: 2) pour devenir la stature d’une race dans sa gloire primitive. – GC 644, 645 (1911).
Si Adam, à sa création, n’avait pas été doté de vingt fois plus de force vitale que les hommes, la race, avec ses habitudes actuelles de vivre en violation du droit naturel, se serait éteinte. – 3T 138 (1872).
Personne n’aura besoin ni ne désirera de repos. Il n’y aura aucune lassitude à faire la volonté de Dieu et à louer son nom. Nous sentirons toujours la fraîcheur du matin et serons toujours loin de sa fin. . . . L’acquisition de connaissances ne fatiguera pas l’esprit et n’épuisera pas les énergies. — GC 676, 677 (1911).
Le paradis, c’est la santé. – 3T 172 (1872).
Bonheur garanti
Jésus a levé le voile de la vie future. Dans la résurrection, a-t-il dit, ils ne se marient ni ne sont donnés en mariage, mais sont comme les anges de Dieu au ciel [Matthieu 22:30] .– DA 605 (1898).
Il y a des hommes aujourd’hui qui expriment leur conviction qu’il y aura des mariages et des naissances dans la nouvelle terre, mais ceux qui croient aux Écritures ne peuvent accepter de telles doctrines. La doctrine selon laquelle les enfants vont naître sur la nouvelle terre ne fait pas partie de la parole sûre de la prophétie. . . .
C’est une présomption de se livrer à des suppositions et à des théories concernant des questions que Dieu ne nous a pas révélées dans sa Parole. Nous n’avons pas besoin d’entrer dans des spéculations concernant notre futur état. – 1SM 172, 173 (1904).
Les ouvriers de Dieu ne devraient pas perdre de temps à spéculer sur les conditions qui prévaudront sur la nouvelle terre. C’est une présomption de se livrer à des suppositions et à des théories concernant des choses que le Seigneur n’a pas révélées. Il a tout prévu pour notre bonheur dans la vie future, et nous ne devons pas spéculer sur ses plans pour nous. Nous ne devons pas non plus mesurer les conditions de la vie future par les conditions de cette vie. – GW 314 (1904).
Identité des rachetés conservés
La résurrection de Jésus était un type de la résurrection finale de tous ceux qui dorment en lui. Le visage du Sauveur ressuscité, ses manières, ses paroles étaient tous familiers à ses disciples. Comme Jésus est ressuscité des morts, ainsi ceux qui dorment en lui doivent ressusciter. Nous connaîtrons nos amis, de même que les disciples connaissaient Jésus. Ils peuvent avoir été déformés, malades ou défigurés au cours de cette vie mortelle et ils se lèvent en parfaite santé et symétrie, mais leur corps sera parfaitement préservé dans le corps glorifié. — DA 804 (1898).
Le même formulaire apparaîtra, mais il sera exempt de maladie et de tout défaut. Il vit de nouveau, portant la même individualité de caractéristiques, pour que cet ami reconnaisse un ami. – 6BC 1093 (1900).
Là nous saurons comme nous sommes aussi connus. Là, les amours et les sympathies que Dieu a plantés dans l’âme trouveront l’exercice le plus doux et le plus agréable. – Ed 306 (1903).
Un teint impeccable et une robe de lumière
Au moment où Adam sortait de la main de son créateur, il était d’une hauteur noble et d’une belle symétrie. Il était plus de deux fois plus grand que les hommes qui vivent maintenant sur la terre et était bien proportionné. Ses traits étaient parfaits et beaux. Son teint n’était ni blanc, ni jaunâtre, mais rougeâtre, brillant d’une riche teinte de santé. Eve n’était pas aussi grande que Adam. Sa tête dépassa un peu ses épaules. Elle aussi était noble – parfaite en symétrie et très belle. – 3SG 34 (1864).
Le couple sans péché ne portait pas de vêtements artificiels; ils étaient vêtus d’une couverture de lumière et de gloire, comme celle des anges. Tant qu’ils ont vécu dans l’obéissance à Dieu, cette robe de lumière a continué à les envelopper. – PP 45 (1890).
La joie de voir notre famille au paradis
Nous voyons une suite d’anges de chaque côté de la porte et, alors que nous passons dans Jésus, dit: Viens béni de mon Père, hérite du royaume qui est préparé pour toi depuis la fondation du monde. Ici, il vous dit de participer à sa joie, et qu’est-ce que c’est? C’est la joie de voir le travail de votre âme, pères. C’est la joie de voir que vos efforts, mères, sont récompensés. Voici vos enfants; la couronne de vie est sur leur tête. — CG 567, 568 (1895).
Le plus grand cadeau de Dieu est Christ, dont la vie est la nôtre, donnée pour nous. Il est mort pour nous et a été élevé pour nous, afin que nous puissions sortir du tombeau et nous rejoindre pour une glorieuse compagnie avec des anges célestes, pour rencontrer nos proches et reconnaître leurs visages, car la ressemblance de Christ ne détruit pas leur image, mais la transforme dans son image glorieuse. Tous les saints liés ici dans une relation de famille s’y connaîtront. – 3SM 316 (1898).
Le salut des nourrissons et des imbéciles
Alors que les petits enfants sortent immortels de leurs lits poussiéreux, ils se dirigent immédiatement vers les bras de leur mère. Ils ne se retrouvent plus jamais pour se séparer. Mais beaucoup de petits n’ont pas de mère là-bas. Nous écoutons en vain le chant ravissant du triomphe de la mère. Les anges reçoivent les enfants sans mère et les conduisent vers l’arbre de vie. – 2SM 260 (1858).
Certains se sont demandé si les petits enfants même de parents croyants devraient être sauvés, car ils n’avaient eu aucun test de caractère et tous devaient être testés et leur caractère déterminé par essai. La question est posée: Comment les petits enfants peuvent-ils passer ce test et cet essai? Je réponds que la foi des parents croyants couvre les enfants, comme lorsque Dieu a envoyé ses jugements sur le premier-né des Égyptiens. . . .
Nous ne pouvons pas dire si tous les enfants de parents incroyants seront sauvés, car Dieu n’a pas fait connaître son dessein en la matière, et nous ferions mieux de le laisser là où Dieu l’a laissé et de nous attarder sur des sujets explicites dans Sa Parole.– 3SM 313-315 (1885).
En ce qui concerne le cas de A, vous le voyez tel qu’il est et déplore sa simplicité. Il est sans conscience du péché. La grâce de Dieu enlèvera toute cette imbécilité héréditaire et transmise, et il aura un héritage parmi les saints à la lumière. A toi le Seigneur a donné la raison. A est un enfant en ce qui concerne la capacité de raison, mais il a la soumission et l’obéissance d’un enfant. – 8MR 210 (1893).
Hommage aux mères fidèles
Quand le jugement sera assis, et les livres seront ouverts; Quand le bien fait du grand juge sera prononcé et que la couronne de gloire immortelle sera placée sur le front du vainqueur, beaucoup lèveront leur couronne à la vue de l’univers assemblé et, montrant leur mère, diront: Elle m’a fait tout Je suis par la grâce de Dieu. Ses instructions, ses prières ont été bénies pour mon salut éternel. – MYP 330 (1881).
Les anges de Dieu immortalisent les noms des mères dont les efforts ont fait gagner leurs enfants à Jésus-Christ. – CG 568 (1895).
La récompense du vainqueur d’âmes
Lorsque les rachetés se tiendront devant Dieu, des âmes précieuses répondront à leurs noms qui sont présents à cause des efforts patients et fidèles déployés en leur faveur, des prières et des persuasions sincères pour fuir vers la Forteresse. Ainsi, ceux qui dans ce monde ont été ouvriers avec Dieu recevront leur récompense. – 8T 196, 197 (1904).
Quand les portes de cette belle ville seront retournées sur leurs charnières étincelantes et que les nations qui ont gardé la vérité entreront, des couronnes de gloire seront placées sur leur tête et elles attribueront honneur, gloire et majesté à Dieu. . Et à ce moment-là, quelques-uns viendront à vous et diront: S’il n’y avait pas eu les paroles que vous m’avez dites avec bonté, s’il n’y avait pas eu vos larmes, vos supplications et vos efforts sérieux, je n’aurais jamais vu le roi dans sa beauté. Quelle récompense est-ce! Les louanges des êtres humains dans cette vie terrestre et transitoire sont insignifiantes par rapport aux récompenses infinies qui attendent les fidèles dans la vie future, immortelle! – Mots d’encouragement aux travailleurs autonomes (Ph113) 16 (1909).
Nos dispositions inchangées
Si vous voulez être un saint au ciel, vous devez d’abord être un saint sur la terre. Les traits de caractère que vous chérissez dans la vie ne seront pas modifiés par la mort ou par la résurrection. Vous sortirez de la tombe avec la même disposition que vous avez manifestée chez vous et dans la société.Jésus ne change pas le caractère lors de sa venue. Le travail de transformation doit être fait maintenant. Notre vie quotidienne détermine notre destin.Les défauts de caractère doivent être repentés et surmontés par la grâce du Christ, et un caractère symétrique doit être formé alors que, dans cet état probatoire, nous pouvons être équipés pour les manoirs ci-dessus. – 13MR 82 (1891).
Atmosphère paisible et aimante du ciel
La paix et l’harmonie des cours célestes ne seront pas gâchées par la présence d’un homme brutal ou méchant. – 8T 140 (1904).
Tout dans le ciel est noble et élevé. Tous cherchent l’intérêt et le bonheur des autres. Personne ne se consacre à regarder et à prendre soin de soi. La joie principale de tous les êtres saints est de témoigner de la joie et du bonheur de ceux qui les entourent. – 2T 239 (1869).
Il me semblait être là où la paix régnait, où aucun conflit houleux de la terre ne pourrait jamais venir – le ciel, un royaume de justice où tous les saints et purs et bénis sont rassemblés, dix mille fois dix mille et des milliers de milliers, vivant et marchant dans une heureuse et pure intimité, louant Dieu et l’Agneau qui est assis sur le trône.
Leurs voix étaient en parfaite harmonie. Ils ne se font jamais mal. Les princes du ciel, les potentats de ce puissant royaume, ne sont rivaux que dans le bien, cherchant le bonheur et la joie les uns des autres. Le plus grand y a le moins d’estime de soi, et le plus petit est le plus grand dans sa gratitude et sa richesse en amour.
Il n’y a pas d’erreur sombre pour assombrir l’intellect. La vérité et la connaissance, claires, fortes et parfaites, ont chassé tous les doutes, et aucune ombre de doute ne jette son ombre funeste sur ses habitants heureux. Aucune voix de discorde ne vient troubler la douce et parfaite paix du ciel. Ses habitants ne connaissent ni chagrin, ni chagrin, ni larmes. Tout est en parfaite harmonie, dans un ordre et un bonheur parfaits. . . .
Le ciel est une maison où la sympathie est vivante dans chaque cœur, exprimée dans chaque regard. L’amour y règne. Il n’ya pas d’éléments choquants, pas de discorde, ni de querelles ni de guerre de mots. – 9MR 104, 105 (1882).
Pas de tentation et pas de péché
Aucun arbre de la connaissance du bien et du mal ne donnera une occasion de tentation. Il n’y a pas de tentateur, pas de possibilité de se tromper. – Ed 302 (1903).
J’ai entendu les cris de triomphe des anges et des saints rachetés qui sonnaient comme dix mille instruments de musique, parce qu’ils ne devaient plus être ennuyés ni tentés par Satan et parce que les habitants d’autres mondes étaient délivrés de sa présence et de ses tentations.– SR 416 (1858).
Communion avec le père et le fils
Le peuple de Dieu a le privilège de maintenir une communion ouverte avec le Père et le Fils. . . . Nous le verrons face à face, sans voile de gradation entre les deux parties. – GC 676, 677 (1911).
Nous habiterons toujours avec et apprécierons la lumière de son visage précieux. Mon cœur bat de joie devant cette perspective encourageante! – HP 352 (1856).
Le ciel est où Christ est. Le ciel ne serait pas le paradis de ceux qui aiment le Christ s’il n’était pas là. – Mme 41, 1897.
Il existera une relation étroite et tendre entre Dieu et les saints ressuscités. – DA 606 (1898).
En jetant aux pieds du Rédempteur les couronnes qu’il a posées sur notre tête et en touchant nos harpes dorées, nous remplirons tout le ciel de louanges à Celui qui est assis sur le trône. – 8T 254 (1904).
Si, durant cette vie, ils sont fidèles à Dieu, ils verront enfin sa face; et son nom sera sur leurs fronts (Apocalypse 22: 4). Et quel est le bonheur du ciel sinon de voir Dieu? Quelle plus grande joie pourrait recevoir le pécheur sauvé par la grâce de Christ que de regarder le visage de Dieu et de le connaître en tant que Père? –8T 268 (1904).
La communion avec les anges et les fidèles de tous les âges
Chaque racheté comprendra le ministère des anges dans sa propre vie. L’ange qui en était le gardien dès le début, l’ange qui surveillait ses pas et se couvrait la tête au jour du péril, l’ange qui l’accompagnait dans la vallée de l’ombre de la mort, qui marquait son lieu de repos, qui était le premier à le saluer au matin de la résurrection, que lui dira-t-il pour lui parler de l’histoire de l’interposition divine dans la vie individuelle, de la coopération céleste dans chaque œuvre de l’humanité! – 305 (1903).
Nous ne saurons jamais de quels dangers, visibles et invisibles, nous avons été préservés grâce à l’interposition des anges, jusqu’à ce que nous voyions, à la lumière de l’éternité, les providences de Dieu. – DA 240 (1898).
Les amours et les sympathies que Dieu lui-même a plantées dans l’âme trouveront là l’exercice le plus pur et le plus doux. La pure communion avec les êtres saints, la vie sociale harmonieuse avec les anges bénis et les fidèles de tous âges qui ont lavé leurs robes et les ont blanchies dans le sang de l’Agneau, les liens sacrés qui unissent toute la famille céleste et la terre (Ephésiens 3:15), qui aident à constituer le bonheur des rachetés. – GC 677 (1911).
Rendre témoignage à des êtres non décédés
Le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir [Matthieu 20:28]. Le travail de Christ en bas est son travail en haut, et notre récompense de travailler avec lui dans ce monde sera le pouvoir plus grand et le privilège plus large de travailler avec lui dans le monde à venir. Vous êtes mes témoins, dit le Seigneur, que je suis Dieu [Esaïe 43:12]. Cela aussi, nous serons dans l’éternité.
En quoi la grande controverse a-t-elle été autorisée à se perpétuer à travers les âges? Pourquoi est-ce que l’existence de Satan n’était pas brisée au début de sa rébellion? – C’était pour que l’univers puisse être convaincu de la justice de Dieu dans sa gestion du mal; que le péché puisse recevoir une condamnation éternelle. Dans le plan de la rédemption, il y a des hauteurs et des profondeurs que l’éternité elle-même ne peut jamais épuiser, merveilles dans lesquelles les anges veulent regarder. Seuls les rachetés, parmi tous les êtres créés, ont connu dans leur propre expérience le conflit actuel avec le péché; ils ont travaillé avec Christ et, comme même les anges ne pouvaient pas le faire, sont entrés dans la communauté de ses souffrances; n’auront-ils aucun témoignage quant à la science de la rédemption – rien qui vaille de la valeur pour les êtres non déchus? – Ed 308 (1903).
Louant Dieu dans une musique riche et mélodieuse
Il y aura de la musique et des chants tels que, sauf dans les visions de Dieu, aucune oreille mortelle n’a entendu parler ni aucun esprit conçu. . . .
Le chant que les rachetés chanteront – le chant de leur expérience – proclamera la gloire de Dieu: Grand et merveilleux sont tes œuvres, Seigneur Dieu, le Tout-Puissant; tes voies sont justes et vraies, Roi des siècles. Qui ne craindra pas, Seigneur, et glorifier ton nom? car tu es seulement saint [Apocalypse 15: 3, 4, RV] .– Ed 307-309 (1903).
Il y a un ange qui mène toujours, qui touche d’abord la harpe et frappe le billet, puis tous rejoignent la riche et parfaite musique du ciel. Cela ne peut pas être décrit. C’est une mélodie, céleste, divine. – 1T 146 (1857).
Pas en tant qu’homme de douleur, mais en tant que roi glorieux et triomphant, il se tiendra sur Olivet, tandis que les allelujahs hébreux se mêlent aux hosannas des Gentils, et que les voix des rachetés comme une puissante armée grossissent les acclamations. DA 830 (1898).
À la recherche des trésors de l’univers
Là-bas, lorsque le voile qui assombrit notre vision disparaît et que nos yeux voient ce monde de beauté dont nous avons maintenant un aperçu au microscope, lorsque nous observons la gloire du ciel, balayée de loin à travers le télescope, lorsque , le fléau du péché enlevé, toute la terre apparaîtra dans la beauté du Seigneur notre Dieu, quel champ sera ouvert à notre étude! Là-bas, l’étudiant en sciences peut lire les archives de la création et ne pas discerner les rappels de la loi du mal. Il peut écouter la musique des voix de la nature et ne détecter aucune note de gémissement ni de soupçon de chagrin. . . .
Tous les trésors de l’univers seront ouverts à l’étude des enfants de Dieu. Avec un délice ineffable, nous entrerons dans la joie et la sagesse des êtres non déchus. Nous partagerons les trésors acquis au fil des siècles dans la contemplation de l’œuvre de Dieu. – Ed 303, 307 (1903).
Libérés de la mortalité, ils décollent sans relâche pour se rendre dans des mondes lointains remplis de chagrin devant le spectacle du malheur humain et sifflant de joie à la nouvelle d’une âme rachetée. . . . Avec une vision non altérée, ils contemplent la gloire de la création – des soleils, des étoiles et des systèmes, le tout dans l’ordre fixé entourant le trône de la Divinité. Sur toutes les choses, du plus petit au plus grand, le nom du Créateur est écrit, et dans toutes les richesses de son pouvoir sont affichées. – GC 677, 678 (1911).
Histoire sacrée revue
La foule rachetée ira de monde en monde et une grande partie de leur temps sera consacrée à la recherche des mystères de la rédemption. – 7BC 990 (1886).
Les thèmes de la rédemption emploieront les cœurs, les esprits et les langues des rachetés à travers les âges éternels. Ils comprendront les vérités que Christ désirait ardemment ouvrir à ses disciples, mais qu’ils n’avaient pas la foi de saisir. De nouvelles et toujours nouvelles vues de la perfection et de la gloire de Christ apparaîtront. Pendant des siècles, le fidèle propriétaire fera sortir de son trésor des choses nouvelles et anciennes. – COL 134 (1900).
Alors sera ouvert devant lui le cours du grand conflit qui était né avant que le temps n’ait commencé, et qui ne se termine que lorsque le temps cessera.L’histoire de la création du péché, de la fausseté fatale dans son travail tordu, de la vérité qui, ne s’écartant pas de ses propres lignes droites, a rencontré et vaincu l’erreur – tout sera rendu manifeste. Le voile qui s’interpose entre le monde visible et le monde invisible sera écarté et des choses merveilleuses seront révélées. – Ed 304 (1903).
Bien que les deuils, les peines et les tentations de la terre soient terminés et que la cause soit éliminée, le peuple de Dieu aura toujours une connaissance distincte et intelligente de ce que leur salut a coûté. . . .
Notre Rédempteur portera toujours les marques de sa crucifixion. Sur sa tête blessée, sur son côté, ses mains et ses pieds, sont les seules traces du travail cruel que le péché a accompli. – GC 651, 674 (1911).
Les perplexités de la vie expliquées
Toutes les perplexités de l’expérience de la vie seront alors clairement exposées. Là où nous sommes apparus, seuls la confusion et la déception, les buts brisés et les plans contrariés, seront considérés comme un grand but primordial et victorieux, une harmonie divine. – Ed 305 (1903).
Là, Jésus nous conduira au bord du courant vivant qui jaillit du trône de Dieu et nous expliquera les sombres providences par lesquelles il nous a amenés sur cette terre afin de perfectionner nos personnages. – 8T 254 (1904).
Tout ce qui nous a laissé perplexes dans les providences de Dieu se manifestera dans le monde à venir. Les choses difficiles à comprendre trouveront alors une explication. Les mystères de la grâce se dévoileront devant nous. Là où nos esprits finis ne découvriraient que confusion et promesses non tenues, nous verrions la plus parfaite et la plus belle des harmonies. Nous saurons que l’amour infini a ordonné les expériences qui semblaient les plus éprouvantes. À mesure que nous nous rendons compte des tendres soins de Celui qui fait tout concourir à notre bien, nous nous réjouirons avec une joie indicible et pleine de gloire. – 9T 286 (1909).
Le surmenage de chaque noble acte
Tous ceux qui ont travaillé avec un esprit altruiste verront le fruit de leurs travaux. Nous verrons le bon fonctionnement de chaque principe juste et de toute action noble. Quelque chose de ce que nous voyons ici. Mais combien le résultat du travail le plus noble du monde dans cette vie est-il manifeste pour celui qui le fait! Combien travaillent sans ménagement et sans ménagement pour ceux qui dépassent leur portée et leur connaissance! Les parents et les enseignants se couchent dans leur dernier sommeil, leur vie semblant avoir été travaillée en vain; ils ne savent pas que leur fidélité a des sources de bénédiction non scellées qui ne peuvent jamais cesser de couler; c’est seulement par la foi qu’ils voient les enfants qu’ils ont formés devenir une bénédiction et une inspiration pour leurs semblables et l’influence se répète mille fois.
Nombreux sont les travailleurs qui envoient au monde des messages de force, d’espoir et de courage, paroles qui portent la bénédiction dans tous les pays, mais qui, en travaillant dans la solitude et l’obscurité, en sait peu. Ainsi, des cadeaux sont accordés, des fardeaux sont portés, le travail est fait. Les hommes sèment la graine dont d’autres, au-dessus de leurs tombes, récoltent des récoltes bénies. Ils plantent des arbres pour que d’autres puissent manger le fruit. Ils se contentent de savoir qu’ils ont mis en place des agences pour de bon. Dans l’au-delà, nous verrons l’action et la réaction de tous ceux-ci. – Ed 305, 306 (1903).
Notre joie augmentera constamment
Il y a des mystères dans le plan de la rédemption – l’humiliation du Fils de Dieu, afin qu’il puisse être trouvé à la mode en tant qu’homme, le merveilleux amour et la condescendance du Père qui cède Son Fils – qui sont sujets aux anges célestes étonnement continu. . . . Et ce sera l’étude des rachetés à travers les âges éternels. Lorsqu’ils contempleront l’œuvre de Dieu dans la création et la rédemption, une nouvelle vérité se dévoilera continuellement à l’esprit émerveillé et ravi. Au fur et à mesure qu’ils apprendront de plus en plus la sagesse, l’amour et la puissance de Dieu, leur esprit sera en constante expansion et leur joie augmentera continuellement. – 5T 702, 703 (1889).
Et les années d’éternité, à mesure qu’elles passeront, apporteront des révélations plus riches et plus glorieuses encore de Dieu et du Christ. Comme la connaissance est progressive, l’amour, la révérence et le bonheur augmenteront également. Plus les hommes apprendront de Dieu, plus grande sera leur admiration pour son caractère. Alors que Jésus leur ouvre les richesses de la rédemption et les exploits étonnants de la grande controverse avec Satan, les cœurs des rachetés vibrent d’une dévotion plus fervente et balayent les harpes avec une joie plus vive. et dix mille fois dix mille et des milliers de milliers de voix s’unissent pour grossir le puissant choeur de louange. – GC 678 (1911).
Toujours une infinité au-delà
Chaque puissance sera développée, chaque capacité augmentée. Les plus grandes entreprises seront poursuivies, les plus hautes aspirations seront atteintes, les plus hautes ambitions réalisées. Et il y aura toujours de nouvelles hauteurs à franchir, de nouvelles merveilles à admirer, de nouvelles vérités à comprendre, de nouveaux objets permettant d’appeler les pouvoirs du corps, de l’esprit et de l’âme. – Ed 307 (1903).
Aussi loin que nous puissions avancer dans la connaissance de la sagesse de Dieu et de sa puissance, il y a toujours une infinité au-delà. – RH 14 septembre 1886.
Tout l’amour paternel qui est descendu de génération en génération par le canal des cœurs humains, tous les ressorts de tendresse qui se sont ouverts dans l’âme des hommes ne sont qu’une infime rampe vers l’océan sans bornes par rapport à l’infini, sans fin. amour de Dieu. La langue ne peut pas le dire; stylo ne peut pas le dépeindre. Vous pouvez le méditer tous les jours de votre vie. vous pouvez parcourir les Écritures avec diligence afin de la comprendre; vous pouvez faire appel à tous les pouvoirs et capacités que Dieu vous a donnés, dans le but de comprendre l’amour et la compassion du Père céleste; et pourtant il y a un infini au-delà. Vous pouvez étudier cet amour pendant des siècles; Cependant, vous ne pouvez jamais comprendre pleinement la longueur et la largeur, la profondeur et la hauteur de l’amour de Dieu qui donne son Fils à mourir pour le monde. L’éternité elle-même ne peut jamais la révéler pleinement. – 5T 740.
Tout l’univers déclare que Dieu est amour
La grande controverse est terminée. Le péché et les pécheurs ne sont plus. L’univers entier est propre. Une impulsion d’harmonie et de joie bat à travers la vaste création. De celui qui a tout créé, coulent la vie et la lumière et la joie, à travers les royaumes de l’espace illimité. Du plus infime atome au plus grand monde, toutes choses animées et inanimées, dans leur beauté sans nuance et leur joie parfaite, déclarent que Dieu est amour. – GC 678 (1911).