Pages

Dieu veut que nous soyons végétaliens – et toi?

Tout d’abord, considérons diverses déclarations de l’Esprit de prophétie – d’autres seront examinées plus tard.
Lorsque les choses se répètent deux fois, elles sont considérées comme importantes – cette liste de citations SOP est donc très importante :
Les céréales et les fruits préparés sans graisse et dans des conditions aussi naturelles que possible devraient constituer la nourriture des tables de tous ceux qui prétendent se préparer à la traduction au ciel.
12 références aux SOP: [12 = Perfection du gouvernement – Le pouvoir et l’autorité de Dieu]
CCh 223.1 – CD 63.3 – CD 314.3 – CD 355.1 – CH 42.2 – CH 621.2 – HL 78.5 – 1MCP 236.1 – 2T 352.1 – TSDF 26.7 – TSDF 87.3 – TSDF 132.3
Les légumes, les fruits et les céréales devraient composer notre régime alimentaire. Pas une once de chair de chair ne devrait pénétrer dans notre estomac. Le fait de manger de la chair n’est pas naturel. Nous devons revenir au but initial de Dieu dans la création de l’homme.
8 références SOP: [8 = Unité – Nouveau (x) début (s)]
CD 380.2 – MM 229.5 – TSDF 78.3 – TSDF 85.8 – TSDF 132.1 – TSDF 142.9 – PC 40.4 – MS 258.5
Les céréales, les fruits, les noix et les légumes constituent le régime que notre créateur a choisi pour nous.
12 références aux SOP: [12 = Perfection du gouvernement – Le pouvoir et l’autorité de Dieu]
CG 380.1 – CCh 222.1 – CD 81.2 – CD 310.2 – CD 313.1 – CD 363.1 – MH 296.1 – TSDF 82.11 – TSDF 86.5 – TSDF 124.3 – TSDF 125.3 – PHJ, 1er juillet 1905, par. 5
Les hommes et les femmes ne peuvent pas violer la loi naturelle en se livrant à un appétit dépravé et à des passions lubriques, sans violer la loi de Dieu.
1 référence SOP: [1 = Unité – Célibataire]
CTBH 9.1
Le Seigneur a l’intention de ramener son peuple à la vie avec de simples fruits, légumes et céréales.
11 références SOP: [11 = Chaos – Judgment]
CD 81.4 – CD 322.5 – HL 78.3 – HL 96.2 – HL 282.2 – MM 277.1 – TSDF 68.1 – TSDF 125.7 – PH031 5.1 – PC 362.1 – SpM 45.3
Dans les céréales, les fruits, les légumes et les noix se trouvent tous les éléments alimentaires dont nous avons besoin.
12 références aux SOP: [12 = Perfection du gouvernement – Le pouvoir et l’autorité de Dieu]
CD 92.2 – CD 310.3 – CD 313.4 – MM 267.4 – TSDF 20.10 – TSDF 65.4 – TSDF 82.12 – TSDF 87.2 – TSDF 124.2 – TSDF 125.9 – TSDF 132.2 – 1SAT 354.1
Le corps devrait être au service de l’esprit et non de l’esprit au corps.
12 références aux SOP: [12 = Perfection du gouvernement – Le pouvoir et l’autorité de Dieu]
CG 398.3 – CD 33.1 – 2MCP 394.4 – PP 562.1 – Te 138.2 – 1T 486.3 – TSDF 26.1 – TSDF 160.7 – TSDF 187.7 – TMK 86.5 – RH, 23 septembre 1884 par.11 – RH, 30 avril 1914, par. 5
“Passions inférieures” “puissances supérieures”
27 références de SOP: [27 = Holy Truth]
AH 127,2 – AH 327,1 – CG 382,1 – CG 446,2 – CCh 107,3 ??- CCh 137,1 – CCh 235,6 – CD 404.2 – CH 133,2 – CH 617,2 – HP 198,5 – RC 144,2 – 2T 348,1 – 2T 697,1 – 9T 159,2 – TSB 26,2 – TSB 26,12 – TSDF 80.8 – TSDF 174.7 – BLJ 220.3 – BLJ 316.3 – RH, 17 mai 1887 par. 8 – RH, 3 mars 1910, par. 3 – ST, 11 août 1887, par. 5 – ST, 1er mars 1899, par. 7 – 5MR 408.1 – SpM 209.2
Prévention / abstinence du thé, du café et de toutes les épices et de la viande
13 références SOP: [13 = Apostasy – Depravity – Rebellion]
CG 381.2 – CD 239.2 – CD 468.3 – 3T 21.1 – TSDF 11.6 – TSDF 104.5 – TSDF 130.1 – TSDF 135.5 – TSDF 148.5 – HR, 1er décembre 1870, par. 8 – ST, 17 février 1888, par. 5 – PH159 44,2 – 20MR 373,2
Le fait de manger de la viande a fait que le sang et la chair sont de mauvaise qualité.
8 références SOP: [8 = Unité – Nouveau (x) début (s)]
CD 387.1 – HL 63.1 – HL 99.2 – HL 182.4 – 2T 61.1 – TSDF 28.8 – TSDF 77.1 – TSDF 174.4
Ce n’est pas bien de manger des fruits et des légumes au même repas. Si la digestion est faible, l’utilisation des deux entraînera souvent une détresse et une incapacité à déployer des efforts mentaux. Il est préférable d’avoir les fruits à un repas et les légumes à un autre.
8 références SOP: [8 = Unité – Nouveau (x) début (s)]
CD 112.3 – CD 394.3 – MH 299.7 – TSDF 17.6 – TSDF 132.8 – PHJ, 1er juillet 1905, par. 13 – YI, 31 mai 1894, par. 7 – 18MR 84.1 [avec une légère variation]
La réforme de la santé est étroitement liée au travail du troisième message
27 références de SOP: [27 = Holy Truth]
CTBH 9.1 – CTBH 121.4 – CCh 214.2 – CD 32.2 – CD 69.1 – CD 74.3 – CD 74.4 – CD 76.6 – CH 20.3 – CH 452.3 – HFM 41,1 – MM 266,3 – PaM 71,3 – 1T 486,2 – 1T 559,2 – 3T 161,1 – TSDF 87,5 – TSDF 87.8 – TSDF 88.3 – TSDF 88.9 – TSDF 187.6 – TSDF 191.4 – RH, 30 avril 1914 par. 4 – RH, 7 mai 1914, par. 5 – PH138 1,1 – 5MR 134,3 – SpM 136,4
On m’a montré que la réforme de la santé fait partie du message du troisième ange et est tout aussi étroitement liée à celui-ci que le bras et la main avec le corps humain.
7 références aux SOP: [7 = Intégralité spirituelle / Perfection – Sanctification]
CD 32.2 – CD 74.3 – LDE 80.4 – 1T 486.2 – TSDF 87.8 – TSDF 187.6 – RH, 30 avril 1914, par. 4
Maintenant, considérons Gematria:

 
 Simple 
PhrasehébreuAnglaisAnglaisGematria Signification
GematriaGematriaGematria 
La diète de l’humanité421948158PEUR DE LA MORT
Régime de chair24752888DROITOUS AFFLICTED
Régime de viande25446277LE FAUX PROPHET
Tout régime de viande295612102DESTITUÉ ET ABANDON
Régime de viande rouge343624104TRAVAILLEURS DIVISÉS
Taux de cholestérol élevé463984164RELIGION D’APOSTATE
Régime De Porc31858898AVEUGLE DU LEADER RELIGIEUX
Piggy Diet601612102DESTITUÉ ET ABANDON
Régime Tout Poisson272630105RÉSISTANCE À LA SOUFFRANCE
Le thé est une drogue497630105RÉSISTANCE À LA SOUFFRANCE
Une tasse de café395612102DESTITUÉ ET ABANDON
 
Ainsi, le régime alimentaire typique de l’homme ne reçoit pas la bénédiction de Dieu.
 
Considérons maintenant le régime que Dieu a choisi pour l’humanité:
Végétalien75329449TEMPS DE FIN
Ail12030050INCENDIE: Purifiez: Persécution
Des graines19431252GOSPEL WORKER
Herbes18531252GOSPEL WORKER
Devenir vegetarien81042671Juge (s)
Régime végétalien87152287ASSEMBLAGE DES SAINTS
Bonne santé25357095VOIX DE DIEU
Vegan Now1743606101REBELLIOUS CAST OUT
Ne mangez pas de chair325630105RÉSISTANCE À LA SOUFFRANCE
Nourriture sans chair329714119AIME LA LOI
Homme à être végétalien981714119AIME LA LOI
Vivre plus longtemps936714119AIME LA LOI
Changer en végétalien967732122VILLE DE PAIX
Changer en végétalien968738123DONNÉ AU SEIGNEUR
Message de santé370738123DONNÉ AU SEIGNEUR
La loi sur la santé1176738123DONNÉ AU SEIGNEUR
Obéissance à dieu334738123DONNÉ AU SEIGNEUR
Aller végétarien1004744124DERNIER PIEGE ÉCHAPPÉ
Légumes guérir969744124DERNIER PIEGE ÉCHAPPÉ
Régime sans viande459792132ANOINTED
Miel végétalien aux œufs1275810135CADEAUX SPIRITUELS
Régime sans effusion de sang449846141ENSEIGNABLE
Pas de viande ni de poisson469858143FACTIONS – Un petit groupe dissident organisé au sein d’un plus grand groupe
Régime sans chair452858143FACTIONS – Un petit groupe dissident organisé au sein d’un plus grand groupe
Manger la nourriture de Dieu517876146GRATUIT DE TOUTES LES OBLIGATIONS
Manger la meilleure nourriture563882147POSSESSION DU PÈRE
Excellente santé640924154Dieu est juge
Restaurer la santé552924154Dieu est juge
Oeuf végétalien miel1365924154Dieu est juge
Pas de viande ni de poisson509942157PEUPLE ÉLU
Appétit Modifié457942157PEUPLE ÉLU
Traduire Vegan1190954159ÉGLISE FIDÈLE
La longévité de la vie1371966161ÉGLISE PURIFIÉE
Une amélioration évidente – et un message de Dieu à son peuple.
Considérons maintenant la Parole de Dieu:
Psaume 133: 1 Une chanson de degrés de David. Voyez comme il est bon et agréable pour les frères d’habiter ensemble dans l’unité!
Ephesians 4: 1 Je vous prie donc, prisonnier du Seigneur, de marcher digne de la vocation avec laquelle vous êtes appelé,
Ephesians 4: 2 en toute modestie et en douceur, avec patience, s’abstenir mutuellement dans l’amour;
Éphésiens 4: 3 S’efforçant de maintenir l’unité de l’Esprit dans le lien de la paix.
Ephesians 4:11 Et il en donna quelques-uns, apôtres; et certains prophètes; et certains évangélistes; et certains, pasteurs et enseignants;
Ephesians 4:12 Pour le perfectionnement des saints, pour l’œuvre du ministère, pour l’édification du corps de Christ:
Ephesians 4:13 Jusqu’à ce que nous venions tous dans l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, en un homme parfait, à la mesure de la stature de la plénitude de Christ:
Genèse 1:11 Et Dieu dit : Que la terre produise de l’herbe, l’herbe produisant de la graine, et l’arbre fruitier produisant des fruits selon son espèce, dont la semence est en soi, sur la terre; et il en fut ainsi.
Genesis 1:12 Et la terre produisit de l’herbe, et de l’herbe produisant des semences d’après son espèce, et l’arbre produisant des fruits, dont la semence était en soi, d’après son espèce . Et Dieu vit que cela était bon.
Genèse 1:29 Et Dieu dit: Voici, je vous ai donné toutes les herbes qui portent des semences, qui sont sur la face de toute la terre, et tout arbre dont le fruit est un fruit qui donne des semences. pour vous ce sera pour la viande.
Genesis 1:30 Et à tous les animaux de la terre, à tous les oiseaux du ciel et à tout ce qui rampe sur la terre, où il y a de la vie, j’ai donné chaque herbe verte pour sa viande; était si.
Genèse 1:31 Et Dieu vit tout ce qu’il avait fait, et voici, c’était très bon. Et le soir et le matin étaient le sixième jour.
Genèse 9: 3 Tout ce qui bouge qui vit sera pour toi un aliment; comme l’herbe verte je vous ai tout donné.
Genesis 9: 4 Mais vous ne mangerez pas de chair avec sa vie, qui est son sang.
Exodus 10:14 Les sauterelles montèrent sur tout le pays d’Égypte , et se reposèrent sur toutes les côtes d’Égypte; elles étaient très pénibles;devant eux, il n’y avait pas de sauterelles comme celles-là, et après elles ne seront jamais pareilles.
Exode 10:15 Ils couvraient toute la surface de la terre, de sorte que la terre fût assombrie; et ils mangèrent toutes les herbes du pays et tous les fruits des arbres que la grêle avait laissés; et il ne resta plus rien de vert dans les arbres, ni dans les herbes des champs, dans tout le pays d’Égypte.
Leviticus 3:14 Et il offrira de la part de celui-ci une offrande consumée par le feu devant l’Éternel; la graisse qui couvre l’intérieur, et toute la graisse qui se trouve sur l’intérieur,
Leviticus 3:15 Les deux reins, ainsi que la graisse qui est sur eux, qui est sur les flancs, et la lèvre au-dessus du foie, avec les rognons, seront emportés.
Leviticus 3:16 Et le sacrificateur les brûlera sur l’autel; c’est l’aliment d’un sacrifice consumé par le feu, pour agréable odeur; toute la graisse [est] celle de l’Éternel .
Leviticus 3:17 [Ce sera] un statut perpétuel pour vos générations dans toutes vos demeures, vous ne mangerez ni graisse ni sang.
Lévitique 7:22 Et l’Éternel parla à Moïse, disant:
Leviticus 7:23 Parlez aux enfants d’Israël, et dites: Vous ne mangerez pas de viande , de boeuf, d’agneau ou de bouc.
Leviticus 7:24 Et la graisse de la bête qui meurt d’elle-même, et la graisse de celle qui est déchirée par les bêtes, peuvent être utilisées dans un autre usage; mais vous n’en mangerez pas.
Lévitique 7:25 Car quiconque mangera de la graisse de la bête, un offrande consumée par le feu à l’Éternel, l’âme qui la mangera sera retranchée de son peuple.
Leviticus 7:26 De plus, vous ne mangerez aucun type de sang , qu’il soit de volaille ou de bête, dans aucune de vos demeures.
Leviticus 7:27 Toute âme qui mangera du sang, cette âme sera retranchée de son peuple.
Leviticus 17:10 Quelque soit l’homme de la maison d’Israël ou des étrangers qui séjournent parmi vous, qui mangent du sang de quelque manière que ce soit; Je mettrai même mon visage contre cette âme qui mange du sang et je le retrancherai du milieu de son peuple.
Leviticus 17:11 Car la vie de la chair [est] dans le sang; et je vous l’ai donnée sur l’autel, pour faire l’expiation de vos âmes; car c’est le sang [qui] fait l’expiation pour les âme.
Leviticus 17:12 C’est pourquoi j’ai dit aux enfants d’Israël : Personne d’entre vous ne mangera du sang, aucun étranger qui séjournera parmi vous ne mangera du sang.
Leviticus 17:13 Et quel que soit l’homme [des enfants d’Israël] ou des étrangers qui séjournent parmi vous, qui chassent et attrapent toutes les bêtes et tous les oiseaux qui seront mangés; il en répandra même le sang et le couvrira de poussière.
Leviticus 17:14 Car c’est la vie de toute chair; c’est pourquoi j’ai dit aux enfants d’Israël: vous ne mangerez le sang d’aucune chair; car la vie de toute chair est son sang; quiconque le mangera sera, couper.
Leviticus 19:23 Et quand vous viendrez dans le pays et que vous planterez toutes sortes d’arbres comme nourriture , vous compterez ses fruits comme incirconcis; trois ans, il sera comme incirconcis; il ne sera pas mangé comme avant. .
Leviticus 19:24 Mais la quatrième année, tous ses fruits seront sanctifiés pour louer le SEIGNEUR.
Leviticus 19:25 Et la cinquième année, vous en mangerez le fruit, et vous vous en livrerez des fruits; je suis l’Éternel, votre Dieu.
Leviticus 19:26 Vous ne mangerez pas avec le sang ; vous ne ferez pas usage de l’enchantement, vous n’observerez pas les heures.
Deuteronomy 6: 1 Voici les commandements, les lois et les ordonnances que l’Éternel, votre Dieu, vous a ordonné de vous enseigner, afin que vous puissiez les faire dans le pays où vous irez pour le posséder.
Deuteronomy 6: 2 Afin de craindre l’Éternel, ton Dieu, de respecter tous ses statuts et ses commandements, ainsi que je te le recommande, ainsi que ton fils et le fils de ton fils, tous les jours de ta vie; et que tes jours soient prolongés .
Deutéronome 12:16 Seulement, vous ne mangerez pas le sang; vous le répandrez sur la terre comme de l’eau.
Deutéronome 12:23 Seulement, sois sûr que tu ne manges pas le sang: car le sang est la vie; et tu ne peux pas manger la vie avec la chair.
Deutéronome 12:24 Tu ne le mangeras pas; tu le répandras sur la terre comme de l’eau.
Deutéronome 12:25 Tu ne le mangeras pas; que cela aille bien pour toi et pour tes enfants après toi, quand tu feras ce qui est droit aux yeux de l’Éternel .
Deutéronome 15:23 Seulement, tu n’en mangeras pas le sang; tu le répandras sur le sol comme de l’eau.
1 Samuel 14:31 Et ils battirent les Philistins, ce jour-là, de Michmach à Ajalon: et le peuple fut fort affaibli .
1 Samuel 14:32 Et le peuple vola sur le butin, et prit des brebis, des boeufs et des veaux, et les mit à terre, et le peuple les mangea avec le sang .
1 Samuel 14:33 Ils dirent à Saül: Voici, le peuple pèche contre l’Éternel, en mangeant avec le sang . Et il dit: Vous avez péché: lancez-moi une grande pierre aujourd’hui.
1 Kings 3:14 Et si tu marches dans mes voies, pour observer mes lois et mes commandements, comme le fit ton père David, alors j’allongerai tes jours.
Isaiah 65:21 Et ils bâtiront des maisons et les habiteront; et ils planteront des vignes et en mangeront le fruit.
Proverbes 13: 2 Un homme mangera du bien par le fruit de sa bouche; Mais l’âme des transgresseurs mangera de la violence.
Proverbs 28: 9 Celui qui détourne son oreille de la loi, même sa prière, sera une abomination.
Song of Salomon 6:11 Je suis descendu dans le jardin de fruits secs pour voir les fruits de la vallée, pour voir si la vigne était florissante, et les grenades bien couvertes.
Matthieu 5:48 Soyez donc parfaits comme votre Père céleste est parfait.
John 6:53 Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme et ne buvez son sang, vous n’avez pas de vie en vous.
John 6:54 Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle ; et je le relèverai au dernier jour.
John 6:55 Car ma chair est en effet une viande, et mon sang est en effet une boisson.
John 6:56 Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang habite en moi et moi en lui.
John 6:57 Comme le Père vivant m’a envoyé, et que je vis à côté de lui, ainsi celui qui me mange vivra à côté de moi.
John 6:58 Tel est ce pain qui est descendu du ciel; non pas comme vos pères ont mangé la manne et sont morts; celui qui mangera de ce pain vivra éternellement.
John 14:17 [même] l’Esprit de vérité; que le monde ne peut pas recevoir, parce qu’il ne le voit pas et ne le connaît pas; mais vous le connaissez; car il habite avec vous et sera en vous.
John 15: 1 Je suis la vraie vigne , et mon père est le cultivateur.
John 15: 2 Il enlève toute branche en moi qui ne porte pas de fruit; et toute plante qui porte du fruit, il la purge, afin qu’elle produise plus de fruit.
Jean 15: 3 Vous êtes purs, maintenant, par la parole que je vous ai dite.
John 15: 4 Demeurez en moi et moi en vous. Comme la branche ne peut pas porter de fruit d’elle-même, à moins de demeurer dans la vigne; vous ne pouvez plus, sauf si vous demeurez en moi.
John 15: 5 Je suis la vigne, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et moi en lui donne beaucoup de fruits; car sans moi, vous ne pouvez rien faire.
John 15: 6 Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il se jette comme une branche et se flétrit; et les hommes les rassemblent et les jettent au feu, et ils sont brûlés.
John 15: 7 Si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous, vous demanderez ce que vous voudrez, et ce sera fait pour vous.
John 15: 8 C’est ici que mon père est glorifié, afin que vous portiez beaucoup de fruit; vous serez donc mes disciples.
John 15: 9 Comme le Père m’a aimé, je vous ai aimé aussi: continuez dans mon amour.
John 15:10 Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour; de même que j’ai gardé les commandements de mon Père et que je demeure dans son amour.
John 15:11 Je vous ai dit ces choses, afin que ma joie reste en vous et que votre joie soit pleinement.
John 15:12 Tel est mon commandement: aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés.
1 John 3: 2 Bien-aimés, nous sommes maintenant les fils de Dieu, et nous ne savons pas encore ce que nous serons. Mais nous savons que, lorsqu’il apparaîtra, nous serons semblables à lui. car nous le verrons tel qu’il est.
1 John 3: 3 Et tout homme qui a cette espérance en lui se purifie comme il est pur.
1 John 5: 3 Car l’amour de Dieu consiste à garder ses commandements, et ses commandements ne sont pas pénibles.
1 Jean 5: 4 Car tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde : c’est la victoire qui triomphe du monde, notre foi même .
Romains 6:12 Ne laissez donc pas le péché régner dans votre corps mortel, afin que vous y obéissiez selon ses convoitises.
Romains 6:13 Ne livrez pas non plus vos membres [comme] instruments d’injustice au péché; mais livrez-vous à Dieu comme à ceux qui sont vivants des morts, et vos membres [comme] instruments de justice à Dieu.
Romans 12: 1 Je vous prie donc, frères, par la miséricorde de Dieu, de présenter à vos corps un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, qui est de la valeur de votre service.
Romains 12: 2 Et ne vous conformez pas à ce monde. Mais soyez transformés par le renouvellement de votre esprit, afin de pouvoir prouver que cette volonté est bonne, acceptable et parfaite de Dieu.
1 Corinthians 3:16 Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu et que l’Esprit de Dieu habite en vous?
1 Corinthians 3:17 Si quelqu’un défile le temple de Dieu, c’est lui qui le détruira. car le temple de Dieu est saint, ce que vous êtes.
1 Corinthiens 6:19 Quoi? Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit que vous avez de Dieu et que vous n’avez pas à vous?
1 Corinthians 6:20 Car vous êtes achetés avec un prix: glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit qui sont à Dieu.
1 Corinthians 9:27 Mais je garde sous mon corps et je le soumets. De peur que de quelque moyen que ce soit, après avoir prêché à d’autres, je deviendrais moi-même un naufragé.
1 Corinthians 10:31 Que vous mangiez, que vous buviez ou tout ce que vous faites, faites tout pour la gloire de Dieu.
Philippiens 3:12 Ni comme si j’avais déjà atteint, ni étaient déjà parfaits: mais je suis après, si je peux comprendre ce pour quoi aussi je suis appréhendé de Christ Jésus.
Philippiens 3:13 Frères, je ne compte pas moi-même avoir compris; mais voici ce que je fais: oublier les choses qui sont derrière et aller vers les choses qui sont devant vous,
Philippiens 3:14 Je cherche à gagner le prix de la vocation suprême de Dieu en Christ Jésus.
Philippiens 3:15 Laissons donc l’esprit de ceux qui sont parfaits, et si, en quelque chose, vous avez le souci de l’esprit, Dieu vous le révélera.
Philippiens 3:16 Néanmoins, là où nous sommes déjà parvenus, suivons la même règle, gardons le même esprit.
Philippiens 3:17 Frères, soyez mes fidèles et marquez ceux qui marchent comme vous nous avez donnés en exemple.
Philippiens 3:18 (Je vous ai souvent parlé de beaucoup de gens qui marchent, et qui maintenant vous disent même en pleurant, qu’ils sont les ennemis de la croix de Christ:
Philippiens 3:19 dont le but est la destruction, dont le ventre est leur Dieu , et dont la gloire est dans leur honte, qui veille aux choses de la terre.)
Philippiens 3:20 Car notre conversation est au ciel ; d’où aussi nous attendons le Sauveur, le Seigneur Jésus-Christ:
Philippians 3:21 Qui changera notre corps vil, afin qu’il soit semblable à son corps glorieux, selon le principe selon lequel il est capable même de tout soumettre à lui-même.
Révélation 3:14 Et écrivez à l’ange de l’église des Laodicéens ; Ces choses disent l’Amen, le témoin fidèle et vrai, le début de la création de Dieu;
Révélation 3:15 Je connais tes œuvres, tu n’es ni froid ni bouillant ; je voudrais être froid ou brûlant.
Révélation 3:16 Alors, parce que tu es tiède et que tu n’es ni froid ni chaud, je vais te vomir de ma bouche.
Révélation 3:17 Parce que tu dis: Je suis riche, je suis riche en biens, et n’ai besoin de rien; et tu ne sais pas que tu es malheureux, et misérable, et pauvre, et aveugle, et nu:
Révélation 3:18 Je te conseille d’acheter de moi de l’or éprouvé au feu, afin que tu sois riche; et un vêtement blanc, pour que tu puisses être vêtu, et que la honte de ta nudité n’apparaisse pas; et oins tes yeux avec un collyre, afin que tu puisses voir.
Révélation 3:19 Je reprends et je châtie tous ceux que j’aime, soyez donc zélés, et repentez-vous .
Révélation 3:20 Voici, je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui et lui avec moi.
Révélation 3:21 Celui qui vaincra , je le ferai asseoir avec moi sur mon trône comme moi j’ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône.
Révélation 3:22 Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises.
Révélation 22: 1 Et il me montra un fleuve d’eau de la vie , limpide comme du cristal, sortant du trône de Dieu et de l’agneau.
Révélation 22: 2 Au milieu de la rue, et de chaque côté du fleuve, se trouvait l’arbre de vie, qui portait douze fruits, et portait ses fruits tous les mois . les feuilles de l’arbre [étaient] pour la guérison des nations.
Enfin, regardez ces autres citations pertinentes de l’Esprit de prophétie:
La réforme de la santé est l’une des branches du grand travail qui consiste à préparer un peuple à la venue du Seigneur. Il est aussi étroitement lié au message du troisième ange que la main l’est au corps. La loi des dix commandements a été légèrement considérée par l’homme; Pourtant, le Seigneur ne viendra pas punir les transgresseurs de cette loi sans leur avoir d’abord envoyé un message d’avertissement. Les hommes et les femmes ne peuvent pas violer la loi naturelle en se livrant à un appétit dépravé et à des passions lubriques, sans violer la loi de Dieu. Par conséquent, il a laissé la lumière de la réforme de la santé briller sur nous, afin que nous puissions nous rendre compte du péché de briser les lois qu’il a établies dans notre être même. Notre Père céleste voit la condition déplorable des hommes qui, souvent sans le savoir, ignorent les principes d’hygiène. Et c’est avec amour et pitié pour la race qu’il fait briller la lumière sur la réforme de la santé. Il publie sa loi et ses sanctions, afin que tous puissent savoir ce qui est le plus utile. Il proclame sa loi si distinctement et la rend si importante qu’elle ressemble à une ville située sur une colline. Tous les êtres intelligents peuvent le comprendre s’ils le veulent. Aucun autre n’est responsable. Expliciter l’obéissance à la loi naturelle est un travail qui accompagne le message du troisième ange. {CTBH 9.1 1890}
435. La viande n’est pas essentielle pour la santé ou la force, sinon le Seigneur aurait commis une erreur en fournissant de la nourriture à Adam et à Eve avant leur chute. Tous les éléments de la nutrition sont contenus dans les fruits, les légumes et les céréales. – R. et H., 1883, n ° 19. {HL 96.1 1897}
C’est une erreur de supposer que la force musculaire dépend de l’utilisation de la nourriture pour animaux. Les besoins du système peuvent être mieux satisfaits et une santé plus vigoureuse peut être appréciée sans son utilisation. Les grains, avec les fruits, les noix et les légumes, contiennent toutes les propriétés nutritives nécessaires à la fabrication d’un bon sang. Ces éléments ne sont pas si bien ou complètement fournis par un régime à base de viande. Si l’utilisation de la chair avait été essentielle à la santé et à la force, la nourriture d’origine animale aurait dû être incluse dans le régime alimentaire de l’homme nommé au début. {TSDF 132.10 1926}
651. Parmi ceux qui attendent la venue du Seigneur, la consommation de viande sera éventuellement supprimée; la chair cessera de faire partie de leur régime alimentaire. Nous devrions toujours garder ce but en vue et nous efforcer d’y travailler sans relâche. Je ne peux pas penser que dans la pratique de manger de la chair, nous sommes en harmonie avec la lumière que Dieu a eu le plaisir de nous donner. Tous ceux qui sont liés à nos établissements de santé en particulier devraient apprendre à subvenir à leurs besoins en fruits, céréales et légumes. Si nous nous éloignons des principes dans ces domaines, si nous, réformateurs chrétiens, éduquons notre propre goût et adaptons notre régime alimentaire au plan de Dieu, nous pourrons alors exercer une influence sur les autres en la matière, ce qui plaira à Dieu. {CD 380.4 1938}
653. Ceux qui ont reçu des instructions concernant les méfaits de l’utilisation d’aliments de chair, de thé et de café et de préparations alimentaires riches et malsaines, et qui sont déterminés à faire alliance avec Dieu par des sacrifices, ne continueront pas à satisfaire leur appétit pour nourriture qu’ils savent malsaine. Dieu demande que l’appétit soit purifié et que l’abnégation soit pratiquée à l’égard de choses qui ne sont pas bonnes. C’est un travail qui devra être fait avant que son peuple puisse se présenter devant lui en tant que peuple parfait. {CD 381.2 1938}
655. Des réformes plus importantes devraient être envisagées chez les personnes qui prétendent rechercher l’apparition prochaine du Christ. La réforme de la santé doit faire au sein de notre peuple un travail qu’elle n’a pas encore fait. Il y a ceux qui devraient être conscients du danger de manger de la viande, qui mangent encore la chair des animaux, mettant ainsi en danger la santé physique, mentale et spirituelle. Beaucoup de ceux qui ne sont plus qu’à moitié convertis sur la question de la consommation de viande quitteront le peuple de Dieu pour ne plus marcher avec eux. {CD 382.1 1938}
La vie chrétienne est une marche en avant constante. Jésus est assis en tant que raffineur et purificateur de son peuple; et quand son image est parfaitement reflétée en eux, ils sont parfaits et saints, et préparés pour la traduction. Un grand travail est demandé au chrétien. Nous sommes exhortés à nous purifier de toute souillure de la chair et de l’esprit, en perfectionnant la sainteté dans la crainte de Dieu. Nous voyons ici où repose le grand travail. Il y a un travail constant pour le chrétien. Chaque branche de la vigne parente doit tirer de la vie et de la force de cette vigne afin de produire des fruits. {1T 340.4 1861}
J’ai vu que les anges de Dieu vous regardaient avec tristesse. Ils vous avaient quittés et se détournaient tristement alors que Satan et ses anges souriaient d’exaltation. Si vous-même vous êtes battu contre vos doutes et n’avez pas encouragé le diable à vous tenter, en dénonçant votre incrédulité et en aimant vous y attarder, vous n’auriez pas attiré autant d’anges déchus autour de vous. Mais vous avez choisi de parler de vos ténèbres; vous avez choisi de vous y attarder; et plus vous parlez et insistez dessus, plus vous grandissez et devenez plus sombre. Vous fermez tous les rayons de la lumière du ciel; et un grand gouffre se crée entre vous et les seuls qui peuvent vous aider. Si vous procédez comme vous avez commencé, la misère et le malheur sont devant vous. La main de Dieu vous arrêtera d’une manière qui ne vous conviendra pas. Sa colère ne s’endormira pas. Mais maintenant, il vous invite. Maintenant, tout à l’heure, il vous demande de revenir à lui sans tarder, et il pardonnera gracieusement et guérira tous vos retours en arrière.Dieu conduit un peuple particulier. Il les purifiera et les adaptera à la traduction. Chaque chose charnelle sera séparée des trésors particuliers de Dieu jusqu’à ce qu’ils soient comme de l’or purifié sept fois. {1T 430.2 1861}
On m’a montré que le travail de réforme de la santé n’a pas encore été entrepris. Alors que certains ressentent profondément leur travail et en ont foi, d’autres restent indifférents et ont à peine franchi le premier pas dans la réforme. Il semble y avoir en eux un cœur d’incrédulité et, alors que cette réforme restreint l’appétit lubrique, beaucoup se retirent. Ils ont d’autres dieux devant le Seigneur. Leur goût, leur appétit est leur dieu ; et quand la hache est posée à la racine de l’arbre et que ceux qui ont abandonné leur appétit dépravé aux dépens de la santé sont touchés, leur péché signalé, leurs idoles montrées, ils ne veulent pas être convaincus; et bien que la voix de Dieu leur parle directement pour mettre fin à ces indulgences néfastes pour la santé, certains s’accrochaient toujours aux choses blessantes qu’ils aiment. Ils semblent unis à leurs idoles et Dieu dira bientôt à ses anges: Laissez-les seuls. {1T 486.1 1861}
On m’a montré que la réforme de la santé fait partie du message du troisième ange et est tout aussi étroitement liée à celui-ci que le bras et la main avec le corps humain. J’ai vu que nous, en tant que peuple, devons avancer dans ce grand travail. Les ministres et les citoyens doivent agir de concert. Le peuple de Dieu n’est pas préparé au grand cri du troisième ange. Ils ont un travail à faire pour eux-mêmes qu’ils ne devraient pas laisser à Dieu de le faire pour eux. Il leur a laissé ce travail. C’est un travail individuel; on ne peut pas le faire pour un autre.«Ayant donc ces promesses, bien aimés, purifions-nous de toute souillure de la chair et de l’esprit, perfectionnant la sainteté dans la crainte de Dieu.» La gourmandise est le péché dominant de cet âge. L’appétit lubrique rend les hommes et les femmes esclaves, dissimule leur intelligence et stupéfie leur sensibilité morale à un point tel que les vérités sacrées et élevées de la parole de Dieu ne sont pas appréciées. Les tendances les plus faibles ont gouverné les hommes et les femmes. {1T 486.2 1861}
Pour être apte à la traduction, le peuple de Dieu doit se connaître. Ils doivent comprendre, en ce qui concerne leurs propres cadres physiques, qu’ils peuvent, avec le psalmiste, s’écrier: «Je te louerai; car je suis terriblement et merveilleusement fabriqué. » Ils devraient avoir l’appétit sous la dépendance des organes de la morale et de l’intellect. Le corps devrait être au service de l’esprit et non de l’esprit au corps. {1T 486.3 1861}
On m’a montré que le travail qui nous attend était bien plus vaste que nous ne le savions encore si nous voulions assurer la santé en nous plaçant dans le bon rapport à la vie. Le Dr A a fait un travail formidable dans le traitement de la maladie et pour éclairer ceux qui ont passé toute leur vie dans l’ignorance en ce qui concerne la relation entre manger, boire et travailler pour la santé. Grâce à son humble instrument, Dieu, dans sa miséricorde, a donné à son peuple la lumière que pour vaincre la maladie, il lui fallait nier un appétit dépravé et pratiquer la tempérance en toutes choses. Il a fait briller une grande lumière sur leur chemin. Ceux qui «recherchent cette espérance bénie et l’apparition glorieuse du grand Dieu et de notre Sauveur Jésus-Christ; qui s’est donné pour nous, afin qu’il puisse nous racheter de toute iniquité et se purifier un peuple particulier, zélé de bonnes œuvres », être derrière les religionistes du jour qui n’ont aucune foi en l’apparition prochaine de notre Sauveur? Le peuple particulier qu’il se purifie pour se traduire au ciel sans voir la mort, ne devrait pas être derrière les autres dans de bonnes œuvres. Dans leurs efforts pour se purifier de toute souillure de la chair et de l’esprit, perfectionnant la sainteté dans la crainte de Dieu, ils devraient être aussi avancés que toute autre classe de la planète, leur profession étant plus exaltée que celle des autres. {1T 487.1 1861}
Certains se sont moqués de ce travail de réforme et ont dit que tout cela était inutile, que c’était un plaisir de détourner les esprits de la vérité actuelle. Ils ont dit que les choses étaient poussées à l’extrême. De tels ne savent pas de quoi ils parlent. Alors que les hommes et les femmes qui professent la divinité sont malades du sommet de la tête à la plante de la tête, tandis que leur énergie physique, mentale et morale est affaiblie par la satisfaction de leur appétit dépravé et de leur travail excessif, comment peuvent-ils peser les preuves de la vérité et comprendre les exigences de Dieu? Si leurs facultés morales et intellectuelles sont voilées, ils ne peuvent apprécier la valeur de l’expiation ou le caractère élevé de l’œuvre de Dieu, ni se réjouir de l’étude de sa parole. Comment un dyspeptique nerveux peut-il toujours être prêt à donner une réponse à chaque homme qui lui demande une raison d’espérer en lui, avec douceur et peur? Combien de temps un tel homme deviendrait-il confus et agité, et par son imagination malade serait-il amené à voir les choses sous un jour totalement faux, et par un manque de cette douceur et de ce calme qui caractérisaient la vie du Christ, on pouvait déshonorer sa profession tout en se disputant avec des hommes déraisonnables? Considérant les choses d’un point de vue religieux élevé, nous devons être des réformateurs assidus pour ressembler à Christ. {1T 487.2 1861}
Rares sont ceux qui sont suffisamment excités pour comprendre à quel point leurs habitudes alimentaires ont à voir avec leur santé, leurs caractères, leur utilité dans ce monde et leur destinée éternelle. J’ai vu que ceux qui ont reçu la lumière du ciel et ont compris l’avantage de marcher dedans ont le devoir de manifester un plus grand intérêt pour ceux qui souffrent encore du manque de connaissances. Les gardiens du sabbat qui recherchent l’apparition prochaine de leur Sauveur devraient être les derniers à manifester un manque d’intérêt pour ce grand travail de réforme. Les hommes et les femmes doivent être informés, et les ministres et les citoyens doivent avoir le sentiment que le fardeau du travail leur incombe pour agiter le sujet et le recommander à d’autres. {1T 488.2 1861}
Dieu guide son peuple pas à pas. Il les amène à différents points qui sont calculés pour manifester ce qui est dans le cœur. Certains endurent à un moment donné, mais tombent à un autre moment. À chaque point avancé, le cœur est testé et essayé un peu plus près.Si le peuple professé de Dieu trouve son cœur opposé à l’oeuvre directe de Dieu, il devrait le convaincre qu’il lui reste un travail à faire pour vaincre ou pour être libéré de la bouche du Seigneur. L’ange a déclaré: “Dieu rapprochera son travail de plus en plus pour le tester et prouver chacun de son peuple.” Certains sont disposés à recevoir un point, mais lorsque Dieu les amène à un autre point de test, ils s’en éloignent et se tiennent debout. retour, car ils trouvent que cela frappe directement une idole chérie. Ici, ils ont l’occasion de voir ce qui est dans leur cœur qui bloque Jésus. Ils attachent une valeur supérieure à la vérité et leurs cœurs ne sont pas préparés à recevoir Jésus. Les individus sont testés et prouvés pendant un certain temps pour voir s’ils sacrifieront leurs idoles et respecteront les conseils du véritable Témoin. S’ils ne veulent pas être purifiés en obéissant à la vérité, et surmonter leur égoïsme, leur orgueil et leurs mauvaises passions, les anges de Dieu ont leur charge: «Ils sont unis à leurs idoles, laissez-les tranquilles», et ils continuent à leur travail, les laissant avec leurs traits pervers non soumis, au contrôle des mauvais anges. Ceux qui se présentent à tous les niveaux et supportent tous les tests et triomphes sont à la hauteur de ce qu’ils ont pu faire, ont écouté les conseils du véritable Témoin, et ils seront prêts à être traduits par la pluie du printemps. {4bSG 34.1 1864} et ils recevront la dernière pluie et seront ainsi équipés pour la traduction. {LHU 375.2 1988} & {Mar 43.3 1976}
Votre entreprise a un caractère qui n’est pas favorable à une avancée de la vie divine, mais qui empêche la croissance de la grâce et la connaissance de la vérité. Il a tendance à s’abaisser, à abaisser l’homme, à le rendre plus animal dans ses penchants. Les puissances supérieures de l’esprit sont maîtrisées par les inférieures. La partie brutale de votre nature gouverne le spirituel. Ceux qui prétendent être aptes à la traduction ne doivent pas devenir des bouchers. {2T 60.3 1868-1871}
Votre famille a consommé en grande partie de la viande, et la propension des animaux a été renforcée, tandis que les intellectuels ont été affaiblis. Nous sommes composés de ce que nous mangeons et, si nous subsistons en grande partie sur la chair d’animaux morts, nous participerons à leur nature. Vous avez encouragé la partie la plus grossière de votre organisme, tandis que la partie la plus raffinée s’est affaiblie. Vous avez répété à plusieurs reprises pour défendre votre indulgence de manger de la viande: «Même si cela peut causer du tort aux autres, cela ne me blesse pas, car je l’ai utilisé toute ma vie.» Mais vous ne savez pas à quel point vous auriez pu être s’était abstenu d’utiliser des viandes de chair. En tant que famille, vous êtes loin d’être exempt de maladie. Vous avez utilisé la graisse d’animaux que Dieu, dans sa parole, interdit expressément dans sa parole: “Ce ne sera qu’un statut perpétuel pour vos générations, dans toutes vos demeures, selon lequel vous ne mangerez ni graisse ni sang”. “De plus, vous ne mangerez pas de sang, que ce soit de volaille ou de bête, dans aucune de vos habitations. Quelle que soit l’âme qui mange du sang, cette âme sera retranchée de son peuple. ” {2T 60.4 1868-1871}
Vous avez de la chair, mais ce n’est pas un bon matériau. Vous êtes pire pour cette quantité de chair. Si chacun de vous réduisait à un régime plus épuisant, qui vous priverait de vingt-cinq ou trente livres de chair brute, vous seriez beaucoup moins exposé à la maladie. Le fait de manger de la viande a fait que le sang et la chair sont de mauvaise qualité. Vos systèmes sont dans un état d’inflammation, prêts à s’attaquer à la maladie.Vous êtes sujet à de graves attaques de maladie et à la mort subite parce que vous ne possédez pas la force de constitution nécessaire pour vous rassembler et résister à la maladie. Il viendra un temps où la force et la santé que vous vous êtes flattes de posséder deviendront des faiblesses. Ce n’est pas le but principal de l’homme de glorifier son estomac. Vous avez un animal qui veut être approvisionné; mais à cause de cette nécessité l’homme deviendra-t-il tout animal? {2T 61.1 1868-1871}
Vous avez préparé pour vos enfants une table de nourriture malsaine, cuite de manière malsaine. Vous avez placé de la viande devant eux et quel est le résultat? Sont-ils raffinés, intellectuels, obéissants, consciencieux et enclins à la religion? Vous savez que ce n’est pas le cas, mais tout à fait le contraire. Votre manière de vivre a renforcé l’animal de votre nature et affaibli le spirituel. Vous avez transmis à vos enfants un héritage misérable, une nature dépravée encore plus dépravée par vos mauvaises habitudes de manger et de boire. Votre table a terminé le travail de les rendre ce qu’ils sont. Le péché est à votre porte. Vous savez qu’ils ne sont pas enclins à la religion, qu’ils ne se soumettront pas à la contrainte, mais qu’ils seront enclins à la désobéissance et au mépris de votre autorité. Votre fils aîné, en particulier, est corrompu et participe beaucoup à l’animal. À peine une trace du divin peut être vu dans son organisme. Vous avez élevé vos enfants dans le but de satisfaire leur appétit quand ils le souhaitent et à leur guise. Votre exemple leur a appris qu’ils vivent pour manger, que la gratification de l’appétit concerne tout ce qui vaut la peine d’être vécu. Frère H., vous avez un travail à faire. Vous avez été comme un homme endormi ou paralysé. Il est temps que vous fassiez de gros efforts pour sauver les plus jeunes membres de votre famille. L’influence de votre fils aîné n’est que du mal sur eux. Corrigez votre tableau. Une alimentation dépravée et stimulante renforce les passions animales de vos enfants. Parmi toutes les familles que je connais, la plupart des vôtres doivent se passer de viande et de graisse et apprendre à cuisiner de manière hygiénique. {2T 61.2 1868-1871}
Vous, mon cher frère et votre sœur, pouvez avoir un état de santé bien meilleur que celui dont vous jouissez actuellement, et éviter de très nombreux retournements, si vous exerciez simplement la tempérance dans tous les domaines – tempérance pendant le travail, tempérance dans manger et boire.Les boissons chaudes sont débilitantes à l’estomac. Le fromage ne devrait jamais être introduit dans l’estomac. Le pain à la farine fine ne peut pas transmettre au système la nourriture que vous trouverez dans le pain de blé non bouché. L’utilisation courante de pain de blé boulonné ne peut pas maintenir le système dans un état sain. Vous avez tous les deux un foie inactif. L’utilisation de farine fine aggrave les difficultés dans lesquelles vous travaillez. {2T 68.1 1868-1871}
Je reviens aux chrétiens. Si tous ceux qui professent obéir à la loi de Dieu étaient exempts d’iniquité, mon âme serait soulagée; mais ils ne sont pas.Même certains qui professent respecter tous les commandements de Dieu sont coupables du péché d’adultère. Que puis-je dire pour éveiller leur sensibilité engourdie? Le principe moral, strictement appliqué, devient la seule sauvegarde de l’âme. Si jamais il y avait un moment où le régime devrait être du genre le plus simple, c’est maintenant. La viande ne devrait pas être placée devant nos enfants. Son influence est d’exciter et de renforcer les passions inférieures et a tendance à atténuer les pouvoirs moraux. Les céréales et les fruits préparés sans graisse et dans des conditions aussi naturelles que possible devraient constituer la nourriture des tables de tous ceux qui prétendent se préparer à la traduction au ciel.Moins le régime est fébrile, plus les passions peuvent être contrôlées facilement. La gratification des goûts ne doit pas être consultée sans égard à la santé physique, intellectuelle ou morale. {2T 352.1 1868-1871}
Le peuple de Dieu se séparera des pratiques injustes de son entourage et cherchera la pureté de pensée et la conformité sacrée à sa volonté, jusqu’à ce que son image divine se reflète en eux. Comme Enoch, ils conviendront à la traduction vers le ciel. S’ils s’efforcent d’instruire et d’avertir le monde, ils ne se conformeront pas à l’esprit et aux coutumes des non-croyants, mais les condamneront par leur conversation sacrée et leur exemple divin. La traduction d’Enoch vers le ciel juste avant la destruction du monde par un déluge, représente la traduction de tous les justes vivants de la terre avant sa destruction par le feu. Les saints seront glorifiés en présence de ceux qui les ont détestés pour leur obéissance fidèle aux justes commandements de Dieu. {1SP 65.1 1870}
Les gens qui sont en guerre avec la loi du grand Jéhovah, qui considèrent comme une vertu spéciale de parler, d’écrire et de faire ce qui est le plus amer et le plus haineux pour montrer leur mépris de cette loi, peuvent exercer une profession élevée et exaltée. d’amour pour Dieu et ont apparemment beaucoup de zèle religieux, comme l’ont fait les principaux sacrificateurs et les anciens juifs; cependant, au jour de Dieu, la majesté des cieux dira les personnes jugées manquantes. Selon la loi est la connaissance du péché. Le miroir qui leur découvrirait les défauts de leur caractère, ils sont furieux contre, car il rappelle leurs péchés. Les grands adventistes qui ont rejeté la lumière sont enflammés de folie contre la sainte loi de Dieu, comme le fut la nation juive contre le Fils de Dieu. Ils sont dans une terrible déception, trompant des âmes et se trompant eux-mêmes. Ils ne viendront pas à la lumière de peur que leurs actes ne soient réprouvés. Cela ne sera pas enseigné. Mais les gens qui professent respecter la loi de Dieu, corrige-t-il, réprouve-t-il, souligne-t-il leurs péchés et ouvre-t-il l’iniquité; parce qu’il souhaite en séparer tout le péché et la méchanceté, afin qu’ils puissent parfaire la sainteté dans sa peur et qu’ils soient prêts à mourir dans le Seigneur ou à être transférés au Ciel. Dieu les réprimande, les réprimande et les corrige afin qu’ils puissent être raffinés, sanctifiés, élevés et finalement exaltés sur son propre trône.{PH011 19.1 1870}
Dieu conduit un peuple et le prépare à la traduction. Sommes-nous, qui jouons un rôle dans ce travail, sommes-nous des sentinelles pour Dieu? Cherchons-nous à travailler ensemble? Sommes-nous disposés à devenir des serviteurs de tous? Est-ce que nous suivons notre grand exemple? {5T 30.1 1882-1889}
Il y a beaucoup de façons de pratiquer l’art de guérir, mais il n’y a qu’une seule manière que le ciel approuve. Les remèdes de Dieu sont de simples agents de la nature qui ne taxeront ni ne débiliteront le système par leurs puissantes propriétés. De l’air et de l’eau purs, une propreté, une alimentation saine, une vie pure et une confiance ferme en Dieu sont des remèdes contre la mort de milliers de personnes ; pourtant, ces recours sont dépassés car leur utilisation habile nécessite un travail que les gens n’apprécient pas. De l’air frais, de l’exercice physique, de l’eau pure et des locaux propres et sucrés sont à la portée de tous avec très peu de frais, mais les médicaments sont chers, à la fois en termes de dépenses en moyens et d’effets produits sur le système. {5T 443.1 1882-1889}
Il doit y avoir un peuple équipé pour la traduction au ciel, représenté par Enoch. Ils cherchent et attendent la venue du Seigneur. Le travail se poursuivra avec tous ceux qui coopéreront avec Jésus dans l’oeuvre de la rédemption. Il s’est donné pour nous afin de nous racheter de toute iniquité et de se purifier un peuple particulier, zélé des bonnes oeuvres. Dieu a tout prévu pour qu’ils soient des chrétiens intelligents, remplis d’une connaissance de sa volonté en toute sagesse et compréhension spirituelle. Une connaissance théorique de la vérité est essentielle. Mais la connaissance de la plus grande vérité ne nous sauvera pas; ses propres connaissances doivent être pratiques. Le peuple de Dieu doit non seulement connaître sa volonté, mais aussi la pratiquer. Beaucoup seront purgés du nombre de ceux qui connaissent la vérité, car ils ne sont pas sanctifiés par celle-ci. La vérité doit être introduite dans leurs cœurs, les sanctifiant et les purifiant de toute sensualité et de toute sensualité dans la vie la plus privée. Le temple de l’âme doit être nettoyé. Chaque acte secret est comme si nous étions en présence de Dieu et de saints anges, comme tout est ouvert devant Dieu et que rien ne peut être caché à lui. {RH, 24 mai 1887, par. 1}
En cette ère de notre monde, les vœux de mariage sont souvent ignorés. Dieu n’a jamais conçu que le mariage devrait couvrir la multitude de péchés qui sont pratiqués. La sensualité et les pratiques de base dans une relation de mariage éduquent l’esprit et le goût moral des pratiques démoralisantes en dehors de la relation de mariage. Dieu purifie un peuple d’avoir des mains pures et un cœur pur de se tenir devant lui dans le jugement.L’étendard doit être élevé, l’imagination épurée; il faut renoncer à l’engouement pour les pratiques avilissantes, et élever l’âme aux pensées pures, aux pratiques saintes. Tous ceux qui résisteront à l’épreuve juste devant nous seront des participants de la nature divine, ayant échappé et non participé aux corruptions qui sont dans le monde à travers la convoitise. Les œuvres de Satan ne sont pas à moitié discernées, car la pureté et la sainteté ne marquent pas la vie et le caractère de ceux qui prétendent être des ministres du Christ. Fort de toute force, selon sa puissance glorieuse, nous sommes ainsi fortifiés contre les tentations de Satan. Christ, sa pureté et ses charmes incomparables devraient être la contemplation de l’âme. Il y a un pouvoir spirituel pour tous, qu’ils peuvent avoir s’ils le souhaitent, afin de pouvoir résister à la tentation, que le devoir soit accompli et que l’âme maintienne son intégrité. Ceux qui ressentent le besoin d’être renforcés par la puissance de l’Esprit de Dieu en l’homme intérieur ne perdent pas leur intégrité. Une prière sincère et l’observation de celles-ci les porteront à travers les tentations. Nous devons être unis au Christ par la foi vivante. {RH, 24 mai 1887, par. 2}
Ceux qui ont eu la lumière pour manger et s’habiller avec simplicité, dans le respect des lois physiques et morales, et qui se détournent de la lumière qui indique leur devoir, fuiront le devoir dans d’autres domaines. S’ils émoussent leurs consciences pour éviter la croix qu’ils devront franchir pour se mettre en harmonie avec la loi naturelle, ils violeront les dix commandements afin d’éviter tout reproche. Certains refusent résolument de supporter la croix et de mépriser la honte. Certains se moqueront de leurs principes. La conformité aux coutumes et pratiques du monde séparera l’âme de Dieu. Dans le monde chrétien, nombreux sont ceux qui pensent plus à la louange de ceux qui n’aiment pas Dieu qu’à la faveur du ciel. Ceux-ci céderont à la tentation et deviendront plus fermement unis d’année en année aux modes et aux indulgences mondaines d’appétit pervers qu’aux corps sains, à un esprit sain ou à des cœurs sanctifiés. {ST, 11 août 1887, par. 6}
Comme il a testé et prouvé qu’Adam et Eve dans le jardin d’Eden, sur le point d’appétit, Dieu nous prouve de développer ce qu’il y a dans nos cœurs. Sommes-nous chrétiens? alors nous mangerons et boirons à la gloire de Dieu. La fierté, l’indulgence de soi et l’amour du monde en ont séparé beaucoup de Dieu. Les principes de la vérité sont pratiquement sacrifiés par une grande classe, alors qu’ils professent aimer la vérité. Les chrétiens doivent se réveiller et agir avec un effort déterminé, car leur influence influence et façonne les opinions et les habitudes des autres.Ils porteront la lourde responsabilité de décider par leur influence le destin des âmes. {ST, 11 août 1887, par. 7}
Le Seigneur, par des vérités serrées et précises, sépare un peuple du monde et le purifie pour lui-même. La fierté et les modes malsaines, l’amour de l’affichage, l’amour de l’approbation, tout doit rester avec le monde, si nous sommes renouvelés dans la connaissance à l’image de celui qui nous a créés. «Car la grâce de Dieu qui apporte le salut est apparue à tous les hommes, nous apprenant que, reniant l’impudeur et les convoitises mondaines, nous devrions vivre sobrement, justement et divinement dans le monde actuel; à la recherche de cet espoir béni et de la glorieuse apparition du grand Dieu et de notre Sauveur Jésus-Christ; qui s’est donné pour nous, afin de nous racheter de toute iniquité et de se purifier un peuple particulier, zélé de bonnes oeuvres. ”{ST, 11 août 1887 par. 8}
Ce qui devrait déclencher la plus grande alarme, c’est que nous ne ressentons ni ne ressentons notre condition, notre état bas, et que nous sommes satisfaits de rester tels que nous sommes. Nous devrions fuir vers la parole de Dieu et la prière, en cherchant individuellement le Seigneur avec ferveur, afin de le retrouver. Nous devrions en faire notre première affaire. {ST, 11 août 1887, par. 11}
Les membres de l’église sont responsables des talents engagés dans leur confiance et il est impossible aux chrétiens d’assumer leurs responsabilités s’ils n’occupent pas cette position surélevée qui est conforme aux vérités sacrées qu’ils professent. La lumière qui brille sur notre chemin nous rend responsables de laisser cette lumière briller vers les autres de manière à glorifier Dieu par de bonnes œuvres. {ST, 11 août 1887, par. 12}
Hénoc marcha avec Dieu trois cents ans avant sa traduction et l’état du monde n’était pas plus favorable à la perfection du caractère chrétien qu’aujourd’hui. Comment Enoch a-t-il marché avec Dieu? Il a éduqué son esprit et son cœur pour qu’il ressente jamais la présence de Dieu et lorsque, perplexe, ses prières montaient vers Dieu pour le garder, lui enseigner sa volonté. “Que dois-je faire pour vous honorer, mon Dieu?” Fut sa prière. Sa volonté se confondait avec la volonté de Dieu et ses pieds étaient constamment orientés dans la voie des commandements de Dieu. Enoch était un représentant de ceux qui seront sur la terre quand le Christ viendra, qui seront traduits au ciel et ne goûteront jamais la mort. Comme il se doit, nous devons prier, comme l’a fait David: «Ouvre mes yeux, afin que je puisse voir des merveilles de ta loi.” {ST, 29 décembre 1887 par. 11}
Si nous sommes les serviteurs du Christ, nous devons lutter contre les maux de cet âge dégénéré. Alors que l’anarchie sous toutes ses formes envahit notre monde comme un déluge, nous devons prendre position de manière décisive sur les exigences de la Bible, sinon nous serons entraînés dans la ruine physique et morale. Nous devons avoir la force morale de nous placer, avec une ferme détermination, en opposition à l’iniquité qui abonde, sinon nous serons vaincus. Nous avons le privilège de comprendre les lois de cette structure merveilleuse, l’habitation humaine, que Dieu nous a données. Le corps et l’esprit doivent être préservés dans le meilleur état de santé possible pour que nous puissions entreprendre notre travail dans le monde. Je sais que beaucoup peut être fait pour améliorer la santé. J’ai eu cinq chocs de paralysie et Dieu, dans sa miséricorde, m’a élevé, pour prendre ma place dans le travail qu’il m’a donné à faire et pour essayer de faire profiter les autres de mon expérience. La lumière m’a été donnée, et j’ai vu la raison de ma faible santé. J’étais étonné d’être resté si longtemps dans l’ignorance des lois de la vie. Mes habitudes étaient en désaccord avec les conditions nécessaires à la santé. Ma nourriture n’avait pas été de nature à donner vitalité et force au système. Il était très assaisonné et stimulant plutôt que nutritif. Les médecins ont dit que je pourrais mourir à tout moment et j’ai décidé que si je mourais, je mourrais en essayant de corriger mes mauvaises habitudes de vie. Je résolus de me placer sur une plate-forme de tempérance la plus stricte. Je n’utilisais ni thé ni café, ni vin enivrant ni liqueur; je n’avais donc pas ces habitudes à vaincre; mais j’avais utilisé de la chair et des épices, mangeant des repas copieux trois fois par jour. Je devais m’éduquer pour savourer les céréales et les fruits simples et sains que Dieu a pourvus aux besoins de l’homme. Mais j’ai trouvé que tous les sacrifices que je devais faire étaient doublement remboursés dans le cadre d’un regain de santé du corps et de l’esprit. J’avais utilisé du poivre et de la moutarde dans mon alimentation; mais ceux-ci ne doivent pas être mis dans l’estomac humain. La membrane délicate s’enflamme, le ton sain de l’estomac diminue, l’appétit est perverti, le goût perd son discernement et les saveurs délicieuses des céréales, des légumes et des fruits deviennent insipides et désagréables. {ST, 17 février 1888 par. 5}
Je vois que dans ce pays [ Angleterre ], du vin et de la bière, ainsi que du thé et du café, sont placés sur vos tables. Si vous réalisiez les effets néfastes de ces choses, vous les banniriez de votre conseil. La vie luxueuse et l’utilisation du vin et de la bière corrompent le sang, enflamment les passions, génèrent des maladies et vous précipitent vers vos tombes. Les facultés sont engourdies. La perception morale est émoussée et l’esprit devient incapable de distinguer entre le bien et le mal; les passions animales sont renforcées et prennent le dessus sur la nature intellectuelle et spirituelle. {ST, 17 février 1888 par. 6}
Ce n’est que par le Christ que son peuple peut résister à la tentation et devenir des hommes et des femmes d’objectifs élevés et sacrés, d’une intégrité noble, qui ne seront pas sous l’emprise de la vérité, du droit et de la justice. Le chrétien doit être beaucoup en prière. La prière s’empare de la toute-puissance et nous remporte la victoire. C’est ainsi qu’Enoch a marché avec Dieu. Et ceux qui font ainsi du Christ leur compagnon quotidien et leur ami familier sentiront que les puissances d’un monde invisible sont tout autour d’eux, et en regardant en Jésus, ils seront assimilés à son image. {BEcho, 1er octobre 1889, par. dix}
Au moment de la première venue du Christ, la race avait déjà tellement dégénéré que non seulement les personnes âgées, mais les personnes d’âge moyen et les jeunes étaient amenés de toutes les villes au Sauveur pour y être guéris de leurs maladies. Beaucoup ont travaillé sous un poids de misère inexprimable. {CTBH 8.1 1890}
«Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez de Dieu et que vous n’êtes pas à vous? car vous êtes achetés à un prix; glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui sont à Dieu. ”[1 Corinthiens 6:19.] Lorsque les hommes suivent un processus qui dilate inutilement leur vitalité ou obscurcit leur intelligence, ils pèchent contre Dieu; ils ne le glorifient pas dans leur corps et leur esprit, qui sont les siens. {CTBH 8.3 1890}
Nous sommes dans un monde opposé à la justice ou à la pureté de caractère, et en particulier à la croissance dans la grâce. Où que nous regardions, nous voyons souillure et corruption, déformation et péché. À quel point tout cela est-il opposé au travail qui doit être accompli en nous juste avant de recevoir le cadeau de l’immortalité! Les élus de Dieu doivent rester intacts au milieu des corruptions qui les entourent ces derniers jours. Leurs corps doivent être sanctifiés, leur esprit pur. Si ce travail doit être accompli, il doit être entrepris immédiatement, sérieusement et avec compréhension. L’Esprit de Dieu devrait avoir un contrôle parfait, influençant chaque action. {CTBH 8.5 1890}
L’ignorance n’est plus une excuse pour la transgression de la loi. La lumière brille clairement et nul n’a besoin d’être ignorant; car le grand Dieu lui-même est l’instructeur de l’homme. Tous sont tenus par les obligations les plus sacrées de respecter la philosophie solide et l’expérience authentique que Dieu leur donne maintenant en ce qui concerne la réforme de la santé. Il veut que le sujet soit agité et que l’esprit du public soit profondément attiré pour l’investiguer; car il est impossible pour les hommes et les femmes, sous le pouvoir d’habitudes pécheuses, destructrices de la santé et énervantes, d’apprécier la vérité sacrée. Ceux qui veulent s’informer de l’effet de l’indulgence pécheuse sur la santé et qui commencent le travail de réforme, même pour des motifs égoïstes, peuvent ainsi se placer là où la vérité de Dieu peut atteindre leurs cœurs. Et, d’autre part, ceux qui ont été touchés par la présentation de la vérité des Écritures sont dans une position où la conscience peut être éveillée au sujet de la santé. Ils voient et ressentent la nécessité de rompre avec les habitudes et les appétits tyrannisants qui les régissent depuis si longtemps. Nombreux sont ceux qui recevraient les vérités de la parole de Dieu, leur jugement ayant été convaincu par les preuves les plus claires; mais les désirs charnels, réclamant la gratification, contrôlent l’intellect, et ils rejettent la vérité parce qu’elle est en conflit avec leurs désirs lubriques. Les esprits de beaucoup prennent un niveau si bas que Dieu ne peut travailler ni pour eux ni avec eux. Le courant de leurs pensées doit être changé, leurs sensibilités morales doivent être éveillées, avant de pouvoir ressentir les revendications de Dieu. {CTBH 9.2 1890}
L’apôtre Paul exhorte l’église: «Je vous en prie donc, frères, par la miséricorde de Dieu, de présenter à votre corps un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, qui constitue votre service raisonnable.” [Romains 12: 1.] L’indulgence pécheresse souille le corps et ne permet pas aux hommes d’être vénérée.Celui qui chérit la lumière que Dieu lui a donnée sur la réforme de la santé a une aide importante dans l’oeuvre de devenir sanctifié par la vérité et apte à l’immortalité. Mais s’il ignore cette lumière et vit en violation de la loi naturelle, il doit payer la peine; ses pouvoirs spirituels sont engourdis et comment peut-il perfectionner la sainteté dans la crainte de Dieu? {CTBH 10.1 1890}
Les hommes ont pollué le temple de l’âme et Dieu les appelle à se réveiller et à lutter de toutes leurs forces pour reconquérir leur humanité donnée par Dieu. Seule la grâce de Dieu peut convaincre et convertir le cœur; de lui seul, les esclaves de la coutume peuvent obtenir le pouvoir de briser les chaînes qui les lient. Il est impossible pour un homme de présenter à son corps un sacrifice vivant, saint, acceptable par Dieu, tout en continuant à se livrer à des habitudes qui le privent de vigueur physique, mentale et morale. Encore une fois, l’apôtre dit: “Ne vous conformez pas à ce monde; mais soyez transformés par le renouvellement de votre esprit, afin de pouvoir prouver ce qui est bon, acceptable et la volonté parfaite de Dieu. ”[Romains 12: 2.] {CTBH 10.2 1890}
Assis sur la montagne des oliviers, Jésus donna des instructions à ses disciples sur les signes qui devaient précéder sa venue: «Comme ce fut le temps de Noé, ainsi sera la venue du Fils de l’homme. Comme ils le faisaient avant le déluge, ils mangeaient et buvaient, se mariaient et donnaient en mariage, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche sans le savoir avant que le déluge ne vienne et les emporte tous; ainsi sera l’avènement du Fils de l’homme. ”[Matthieu 24: 37-39.] Les mêmes péchés qui ont conduit les jugements sur le monde aux jours de Noé, existent de nos jours. Les hommes et les femmes mènent maintenant à manger et à boire si loin que cela se termine dans la gourmandise et l’ivresse. Ce péché dominant, l’indulgence d’appétit perverti, enflamma les passions des hommes du temps de Noé et conduisit à une corruption généralisée. La violence et le péché ont atteint le ciel. Cette pollution morale a finalement été balayée de la terre par le déluge. Les mêmes péchés de gourmandise et d’ivrognerie ont submergé les sensibilités morales des habitants de Sodome, de sorte que le crime semblait faire le bonheur des hommes et des femmes de cette ville méchante. Le Christ avertit ainsi le monde: «De même que ce fut à l’époque de Lot; ils mangeaient, ils buvaient, ils achetaient, ils vendaient, ils plantaient, ils construisaient; mais le jour même où Lot est sorti de Sodome, il a plu du feu et du soufre du ciel et les a tous détruits. Il en sera de même le jour où le Fils de l’homme sera révélé. ”[Luc 17: 28-30.] {CTBH 11.1 1890}
Christ nous a laissé ici une leçon très importante. Il nous exposerait le danger de faire de notre alimentation et de notre boisson une priorité. Il présente le résultat d’une indulgence d’appétit sans contrainte. Les pouvoirs moraux sont affaiblis pour que le péché ne paraisse pas pécheur. Le crime est considéré à la légère et la passion contrôle l’esprit jusqu’à ce que les bons principes et les pulsions soient éliminés et que Dieu soit blasphémé. Tout cela est le résultat de manger et de boire à l’excès. Telle est la condition même des choses qui, selon le Christ, existeront à sa seconde venue. {CTBH 12.1 1890}
Le Sauveur nous présente quelque chose de plus difficile à faire que de manger et de boire, et de quoi nous être vêtus. Manger, boire et s’habiller sont tellement excités qu’ils deviennent des crimes. Ils font partie des péchés marqués des derniers jours et constituent un signe de la prochaine venue du Christ. Le temps, l’argent et la force, qui appartiennent au Seigneur, mais qu’il nous a confiés, sont gaspillés dans des vêtements superflus et du luxe pour l’appétit pervers qui amoindrit la vitalité et amène souffrance et affaiblissement. Il est impossible de présenter un sacrifice vivant à notre corps lorsque nous le remplissons continuellement de corruption et de maladie par notre propre indulgence pécheresse. {CTBH 12.2 1890}
Il faut acquérir des connaissances sur la manière de manger, de boire et de se vêtir de manière à préserver la santé. La maladie résulte d’une violation de la loi de la nature. Notre premier devoir, que nous devons à Dieu, à nous-mêmes et à nos semblables, est d’obéir aux lois de Dieu. Ceux-ci incluent les lois de la santé. Si nous sommes malades, nous imposons une taxe épuisante à nos amis et nous ne sommes pas en mesure de nous acquitter de notre devoir, que ce soit en famille ou auprès de nos voisins. Et quand il en résulte une mort prématurée, nous apportons douleur et souffrance aux autres; nous privons nos voisins de l’aide que nous aurions pu leur apporter; nous privons nos familles du réconfort et de l’aide qu’elles auraient dû recevoir de nous, et nous privons Dieu du service qu’il réclame de nous pour promouvoir sa gloire. Alors, ne sommes-nous pas, en un sens élevé, des transgresseurs de la loi de Dieu? {CTBH 12.3 1890}
Ce n’est pas la volonté de Dieu que des hommes et des femmes meurent prématurément, laissant leur travail inachevé. Il voudrait nous faire vivre la mesure de nos jours, avec chaque organe libre de faire le travail qui lui est assigné. Beaucoup se plaignent des providences de Dieu lorsque la maladie et la mort enlèvent des membres du ménage; mais il est injuste de charger Dieu de ce qui n’est que le résultat certain de leur propre transgression des lois naturelles. {CTBH 90.1 1890}
Beaucoup ne sont pas disposés à déployer les efforts nécessaires pour acquérir une connaissance des lois de la vie et des moyens simples à employer pour le rétablissement de la santé. Ils ne se placent pas dans de bonnes relations avec la vie. Lorsque la maladie résulte de la transgression de la loi naturelle, ils ne cherchent pas à corriger leurs erreurs, puis demandent la bénédiction de Dieu, mais ils ont recours à des médecins.S’ils recouvrent la santé, ils donnent tout l’honneur aux médicaments et aux médecins. Ils sont toujours prêts à idolâtrer le pouvoir humain et la sagesse, semblant ne connaître aucun autre dieu que la créature, cendres et poussière. {CTBH 112.3 1890}
Appétit. – La Providence a conduit le peuple de Dieu à sortir des habitudes extravagantes du monde, de l’indulgence de l’appétit et de la passion, pour prendre position sur la plate-forme du renoncement à soi-même et de la tempérance en toutes choses. Les gens que Dieu dirige seront particuliers. Ils ne seront pas comme le monde. S’ils suivent les directives de Dieu, ils réaliseront ses desseins et céderont leur volonté à sa volonté. Christ habitera dans le coeur. Le temple de Dieu sera saint. Votre corps, dit l’apôtre, est le temple du Saint-Esprit. Dieu n’oblige pas ses enfants à se refuser à la blessure de la force physique. Il leur demande d’obéir à la loi naturelle afin de préserver leur santé physique. Le chemin de la nature est le chemin qu’il trace, et il est assez large pour tout chrétien. D’une main somptueuse, Dieu nous a fourni des primes riches et variées pour notre subsistance et notre plaisir. Mais pour que nous puissions profiter de l’appétit naturel, qui préservera la santé et prolongera la vie, il restreint l’appétit. Il dit, méfiez-vous! restreindre, nier, appétit contre nature. Si nous créons un appétit pervers, nous violons les lois de notre être et assumons la responsabilité de maltraiter notre corps et de nous provoquer des maladies. {CTBH 150.4 1890}
Certains ne sont pas impressionnés par la nécessité de manger et de boire à la gloire de Dieu. L’indulgence de l’appétit les concerne dans tous les rapports de la vie. On le voit dans la famille, dans l’église, dans la réunion de prière et dans la conduite de leurs enfants.C’est la malédiction de leurs vies. Cela les empêche de comprendre les vérités de ces derniers jours. {CTBH 151.2 1890}
160. La consommation excessive d’aliments, même les meilleurs, produira un état morbide des sentiments moraux. . . . De mauvaises habitudes de manger et de boire entraînent des erreurs de pensée et d’action. L’indulgence de l’appétit renforce les tendances animales en leur donnant l’ascendant sur les pouvoirs mentaux et spirituels. . . . Tout ce qui est en conflit avec la loi naturelle crée un état malade de l’âme. –R. et H., 1881, n ° 4. {HL 41.2 1897}
161. L’ irrégularité dans le fait de manger et de boire, et un habillement incorrect, dépravent l’esprit, corrompent le cœur et amènent les nobles attributs de l’âme en esclavage aux passions animales. –RH {HL 41.3 1897}
163. Une vie religieuse peut être gagnée et maintenue avec plus de succès si les viandes de chair sont jetées; pour un régime de viande stimule dans l’activité intense propension lascive, et affaiblit la nature spirituelle et morale. –UT, 5 novembre 1896. {HL 41.5 1897}
164. Les enfants élevés dans de bonnes conditions de vie sont beaucoup plus faciles à contrôler que ceux qui mangent tout ce dont leur appétit a envie. Ils sont généralement joyeux, satisfaits et en bonne santé. Même les plus obstinés, les plus passionnés et les plus égarés sont devenus soumis, patients et dotés de la maîtrise de soi en suivant constamment cet ordre de diète, unis à une gestion ferme mais bienveillante dans d’autres domaines. – HR {HL 42.1 1897}
165. Le Seigneur a besoin d’un sacrifice vivant d’esprit, d’âme, de corps et de force. Tout ce que nous avons et sommes doit lui être donné, afin que nous puissions répondre au but de notre création. –UT, le 25 août 1897. {HL 42.2 1897}
166. La vraie sanctification n’est pas simplement une théorie, une émotion ou une forme de mots, mais un principe vivant et actif, entrant dans la vie quotidienne. Cela exige que nos habitudes de manger, de boire et de nous habiller soient de nature à garantir la préservation de la santé physique, mentale et morale, afin que nous puissions présenter au Seigneur notre corps, non pas une offrande corrompue par de mauvaises habitudes, mais un sacrifice, saint, acceptable pour Dieu. ” –R. et H., 1881, n ° 4. {HL 42.3 1897}
167. Il ne faut jamais oublier que le grand objectif à atteindre par ce canal n’est pas seulement la santé, mais la perfection et l’esprit de sainteté, ce qui ne peut être atteint avec des corps et des esprits malades. Cet objet ne peut pas être sécurisé en travaillant simplement du point de vue de worldling. – T., V. I, p. 554. {HL 42.4 1897}
168. Un corps malade provoque un cerveau en désordre et entrave le travail de grâce sanctifiante sur l’esprit et le cœur. –RH {HL 42.5 1897}
169. Si l’homme veut chérir la lumière que Dieu lui donne dans la miséricorde lors de la réforme de sa santé, il peut être sanctifié par la vérité et préparé à l’immortalité. –T., V. III, p. 162. {HL 43.1 1897}
170. Si chrétiens. . . obéissez aux lois qui régissent la santé et la vie, ils auront la bénédiction de la vigueur physique et mentale. Ils auront le pouvoir moral de s’engager dans la guerre contre Satan; et au nom de celui qui a vaincu l’appétit pour eux, il se peut qu’ils soient plus que des vainqueurs pour leur propre compte. – T., V. IV, p. 35, 36. {HL 43.2 1897}
436. Le Seigneur a l’intention de ramener son peuple à la vie avec de simples fruits, légumes et céréales. Il conduisit les enfants d’Israël dans le désert où ils ne purent se nourrir; et il leur donna le pain du ciel. “L’homme a bien mangé la nourriture des anges.” Mais ils ont imploré les pots de chair d’Égypte, ils ont pleuré et ont réclamé de la chair, malgré la promesse du Seigneur que s’ils se soumettaient à sa volonté, il les porterait dans le pays de Canaan et établissez-les là-bas, un peuple pur, saint et heureux, et qu’il ne devrait pas y en avoir un faible dans toutes leurs tribus; car il enlèverait toute maladie parmi eux. . . . Le Seigneur leur aurait donné de la chair si cela avait été essentiel à leur santé, mais celui qui les avait créés et rachetés les avait guidés tout au long de ce long voyage dans le désert pour les éduquer, les discipliner et les former aux bonnes habitudes. Le Seigneur comprit quelle influence la chair avait sur le système humain. Il aurait un peuple qui, dans son apparence physique, porterait les lettres de créance divines malgré son long voyage.– UT, 5 novembre 1896. {HL 96.2 1897}
N’oubliez pas que vos enfants suivront de près l’exemple que vous leur donnez en paroles et en actes. Vivez des vies qui les aideront à se préparer pour la traduction devant les tribunaux, lorsque le dernier atout sonnera et que Christ viendra rassembler ses fidèles. Ne négligez pas vos enfants. Ils sont votre premier soin. La maison doit être leur première école. Et dans cette école, vous devez vous-même apprendre des leçons qui vous prépareront mieux à travailler pour leur salut et pour le salut des autres. Ces leçons seront de la plus haute valeur pour vous dans votre expérience religieuse. Lorsque vous travaillez avec succès pour vos enfants, vous travaillez à votre propre salut, et Dieu travaille en vous pour vouloir et faire de son bon plaisir. {SW, 19 janvier 1904, par. 7}
Beaucoup de personnes s’attirent la maladie par leur propre indulgence. Ils n’ont pas vécu conformément à la loi naturelle ou aux principes de pureté stricte. D’autres ont ignoré les lois de la santé dans leurs habitudes de manger et de boire, de s’habiller ou de travailler. Souvent, une certaine forme de vice est la cause de la faiblesse de l’esprit ou du corps. Si ces personnes obtenaient la bénédiction de la santé, beaucoup d’entre elles continueraient de suivre le même processus de transgression insouciante des lois naturelles et spirituelles de Dieu, affirmant que si Dieu les guérissait en réponse à la prière, elles étaient libres de continuer leurs pratiques malsaines et se livrer à l’appétit pervert sans contrainte.Si Dieu opérait un miracle pour rétablir la santé de ces personnes, il encouragerait le péché. {MH 227.3 1905}
Pour ceux qui désirent la prière pour recouvrer la santé, il devrait être clair que la violation de la loi de Dieu, qu’elle soit naturelle ou spirituelle, est un péché et que, pour recevoir sa bénédiction, le péché doit être confessé et abandonné. {MH 228.1 1905}
La maladie ne vient jamais sans cause. Le chemin est préparé, et la maladie est invitée, par le non-respect des lois de la santé.Beaucoup souffrent en conséquence de la transgression de leurs parents. S’ils ne sont pas responsables de ce que leurs parents ont fait, il est néanmoins de leur devoir de déterminer ce qui constitue ou non une violation des lois sur la santé. Ils devraient éviter les mauvaises habitudes de leurs parents et, en vivant correctement, se placer dans de meilleures conditions. {MH 234.1 1905}
Dieu nous a doté d’une certaine force vitale. Il nous a également formés avec des organes aptes à maintenir les diverses fonctions de la vie, et il veut que ces organes travaillent ensemble en harmonie. Si nous préservons soigneusement la force de vie et maintenons le mécanisme délicat du corps en ordre, le résultat est la santé; mais si la force vitale est trop rapidement épuisée, le système nerveux emprunte le pouvoir dont il dispose actuellement à ses ressources en force, et lorsqu’un organe est blessé, tous sont affectés. La nature supporte beaucoup d’abus sans résistance apparente; elle suscite et fait un effort déterminé pour éliminer les effets des mauvais traitements qu’elle a subis. Ses efforts pour corriger ces conditions se manifestent souvent par de la fièvre et diverses autres maladies.{MH 234.3 1905}
«Nous avons le privilège de nous préparer à la traduction. Pourquoi ne préparons-nous pas nos cœurs de manière à recevoir la promesse? Mes frères et soeurs, donnez tout votre corps et toute votre âme au Seigneur. Reposez-vous dans les bras de votre Sauveur compatissant. Ne laissez personne entendre de vos lèvres les mots de se plaindre ou de juger. Le Seigneur ne vous a pas placé sur le siège du jugement.Vous avez une bataille à combattre et vous pouvez aggraver la situation en vous détournant de Christ. Les séducteurs ayant un problème scientifique doivent être protégés avec plus de soin que tout autre péril que nous pourrions rencontrer. L’effort des séducteurs a été de saper la confiance en la vérité de Dieu. Si nous ne sommes pas sur nos gardes, l’ennemi, déguisé en ange de lumière, nous égarera. C’est quand Satan apparaît comme un ange de lumière qu’il prend des âmes dans son piège. Beaucoup d’écrits seront mal appliqués par ces enseignants, de sorte qu’ils seront utilisés comme une tunique de justice pour couvrir des théories dangereuses. Au moment où le peuple d’Éphèse perdait son premier amour, il approfondissait sa connaissance des théories scientifiques issues du père du mensonge. Le Sauveur nous met tous en garde de nous repentir afin que nous puissions nous tenir face à Dieu. »{AUCR, 1er octobre 1906, par. 1}
On m’a montré qu’une grande quantité de souffrance pourrait être épargnée si tout le monde travaillait pour prévenir les maladies en obéissant strictement aux lois de la santé. . . . Beaucoup s’attendaient à ce que Dieu les garde de la maladie simplement parce qu’ils le lui avaient demandé. Mais Dieu n’a pas considéré leurs prières parce que leur foi n’a pas été rendue parfaite par les œuvres. Dieu ne fera pas de miracle pour protéger ceux qui ne se soucient pas de leur maladie, mais qui violent continuellement les lois de la santé et ne font aucun effort pour prévenir la maladie. Lorsque nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour avoir la santé, nous pouvons nous attendre à ce que les résultats heureux soient obtenus et nous pouvons demander à Dieu, dans la foi, de bénir nos efforts pour la préservation de la santé. Il répondra alors à notre prière si son nom peut être glorifié de la sorte. Mais laissez tous comprendre qu’ils ont un travail à faire. Dieu ne travaillera pas de manière miraculeuse pour préserver la santé des personnes qui s’engagent sur une voie sûre pour se rendre malades, par leur inattention négligente aux lois de la santé. . . . {RH, 2 avril 1914, par. 17}
Afin de préserver la santé, la tempérance en toutes choses est nécessaire, la tempérance pendant le travail, la tempérance pour manger et boire. . . . Le corps, que Dieu appelle son temple, devrait être conservé dans un état aussi sain que possible. . . . Dieu exige que son peuple travaille avec lui. Il leur demande de «s’abstenir des convoitises charnelles qui combattent l’âme» et de présenter «leur corps comme un sacrifice vivant, saint, acceptable pour Dieu», qui est le seul service qu’il acceptera de la part de mortels raisonnables.Jésus s’est baissé très bas pour atteindre l’homme dans son état le plus bas. Et Dieu demande à l’homme de faire des efforts sérieux et de se nier pour pouvoir conserver sa vigueur d’esprit, pour s’élever lui-même et pour imiter l’exemple de celui en qui rien n’était. Ensuite, il bénéficiera de l’expiation de Christ. Comme le Seigneur a ordonné au Noé fidèle avant le déluge, «Viens avec toute ta maison dans l’arche», il dira, avant le temps du trouble, à ses fidèles saints, qui se préparaient pour la traduction: «Viens, mon peuple entre dans ta chambre et ferme ta porte autour de toi; cache-toi comme pour un petit moment, jusqu’à ce que l’indignation soit dépassée. »{RH, 2 avril 1914, par. 18}
Le développement du mal à cette époque du monde est en grande partie dû à l’indulgence d’un appétit dépravé. Les passions animales sont excitées et renforcées par ce qui est placé dans l’estomac pour se nourrir. Nous sommes construits à partir de ce que nous mangeons. Les médecins devraient étudier les causes. Les tendances animales ne doivent pas être éduquées ni renforcées pour gouverner tout l’être. {TSDF 26.2 1926}
Dans les céréales, les fruits, les légumes et les noix se trouvent tous les éléments alimentaires dont nous avons besoin. Si nous venons au Seigneur dans la simplicité d’esprit, il nous apprendra comment préparer des aliments sains, exempts de la chair de chair. {TSDF 87.2 1926}
Une grande partie des préjugés qui empêchent la vérité du message du troisième ange d’atteindre le cœur des gens pourraient être supprimés si une plus grande attention était accordée à la réforme de la santé. Lorsque les gens s’intéressent à ce sujet, la voie est souvent préparée pour l’entrée d’autres vérités. S’ils voient que nous sommes intelligents en matière de santé, ils seront plus disposés à croire que nous sommes sains dans les doctrines bibliques. {TSDF 87.4 1926}
Cette branche de l’œuvre du Seigneur n’a pas reçu l’attention requise et, à cause de cette négligence, beaucoup a été perdu. Si l’église manifestait un plus grand intérêt pour les réformes par lesquelles Dieu lui-même cherchait à les préparer à sa venue, leur influence serait bien plus grande qu’elle ne l’est maintenant. Dieu a parlé à son peuple et il veut qu’ils entendent et obéissent à sa voix. Bien que la réforme de la santé ne soit pas le message du troisième ange, elle y est étroitement liée. Ceux qui proclament le message devraient également enseigner la réforme de la santé. C’est un sujet que nous devons comprendre afin d’être prêt pour les événements qui nous approchent et qui devrait occuper une place de choix. Satan et ses agents cherchent à entraver ce travail de réforme et feront tout ce qui est en leur pouvoir pour laisser perplexe et alourdir ceux qui s’y engagent de tout leur cœur. Pourtant, personne ne devrait être découragé, ni cesser ses efforts à cause de cela. Le prophète Isaïe parle ainsi d’une caractéristique du Christ: «Il ne faillira pas et ne se découragera pas jusqu’à ce qu’il établisse le jugement sur la terre.» Alors ne laissez pas ses disciples parler d’échec ou de découragement, mais rappelez-vous le prix payé pour sauver l’homme qu’il pourrait ne pas périr, mais avoir la vie éternelle. {TSDF 87.5 1926}
Les ministres et les citoyens doivent progresser davantage dans le travail de réforme. Ils devraient commencer sans tarder à corriger leurs mauvaises habitudes de manger, de boire, de s’habiller et de travailler. J’ai constaté qu’un grand nombre de ministres ne sont pas éveillés sur cet important sujet. Ils ne sont pas tous où Dieu les aurait. {TSDF 87.6 1926}
Une partie importante du travail du ministère consiste à présenter fidèlement à la population la réforme de la santé, telle qu’elle est liée au message du troisième ange, dans le cadre du même travail. Ils ne devraient pas manquer de l’adopter eux-mêmes et devraient le recommander à tous ceux qui professent croire en la vérité. {TSDF 87.7 1926}
La réforme de la santé est une branche de l’œuvre spéciale de Dieu au profit de son peuple. {TSDF 88.1 1926}
La réforme de la santé est aussi étroitement liée à l’évangile que le bras au corps ; mais le bras ne peut pas prendre la place du corps. La proclamation du message de l’Évangile, des commandements de Dieu et du témoignage de Jésus est le fardeau de notre travail. Ce message doit être proclamé à haute voix et s’adresser au monde entier. La présentation des principes de santé doit être unie à la proclamation de ce message, mais elle n’a aucunement pour but de le remplacer ou d’en être indépendante. {TSDF 88.2 1926}
La réforme de la santé est étroitement liée au travail du troisième message, mais ce n’est pas le message. Nos prédicateurs devraient enseigner la réforme de la santé, mais ils ne devraient pas en faire le thème principal à la place du message. Sa place fait partie des sujets qui préparent le travail préparatoire pour faire face aux événements mis en évidence par le message; parmi ceux-ci, il est important. Nous devrions nous saisir de chaque réforme avec zèle, tout en évitant de donner l’impression que nous vacillons et que nous sommes sujets au fanatisme. {TSDF 88.3 1926}
Le renoncement à soi-même, l’humilité et la tempérance demandés aux justes, que Dieu conduit et bénit spécialement, doivent être présentés au peuple par opposition aux habitudes extravagantes et destructrices de la santé de ceux qui vivent dans cet âge dégénéré. Dieu a montré que la réforme de la santé est aussi étroitement liée au message du troisième ange que la main l’est au corps. On ne trouve nulle part une cause aussi importante de dégénérescence physique et morale que la négligence de ce sujet important. Ceux qui s’adonnent à l’appétit et à la passion, et qui ferment les yeux sur la lumière de peur de voir des indulgences pécheresses qu’ils ne veulent pas abandonner, sont coupables devant Dieu. {TSDF 88.4 1926}
Les sanatoriums établis doivent être étroitement et inséparablement liés à l’Évangile. Le Seigneur a donné l’instruction que l’Évangile doit être poursuivi; et l’Évangile inclut la réforme de la santé dans toutes ses phases. Notre travail consiste à éclairer le monde. car il est aveugle aux mouvements qui se déroulent, préparant la voie aux plaies que Dieu permettra à venir sur le monde. Les gardiens fidèles de Dieu doivent donner l’avertissement. . . . {TSDF 88.5 1926}
La réforme de la santé doit être plus visible dans la proclamation du message du troisième ange. Les principes de la réforme de la santé se trouvent dans la parole de Dieu. L’évangile de la santé doit être étroitement lié au ministère de la parole. Le dessein du Seigneur est que l’influence restauratrice de la réforme de la santé fasse partie du dernier grand effort pour proclamer le message de l’Évangile. Nos médecins doivent être des ouvriers de Dieu. Ils doivent être des hommes dont les pouvoirs ont été sanctifiés et transformés par la grâce du Christ. Leur influence doit être liée à la vérité à donner au monde. En parfaite et complète unité avec le ministère évangélique, le travail de réforme de la santé révèlera son pouvoir conféré par Dieu. Sous l’influence de l’évangile, de grandes réformes seront apportées par le travail missionnaire médical. Mais séparez le travail médical missionnaire de l’Évangile et le travail sera paralysé. {TSDF 88.6 1926}
Nos sanatoriums et nos églises peuvent atteindre un niveau plus élevé et plus sain. La réforme de la santé doit être enseignée et pratiquée par notre peuple. Le Seigneur appelle à la renaissance des principes de la réforme de la santé. Les adventistes du septième jour ont un travail spécial à faire en tant que messagers pour travailler pour les âmes et les corps des hommes. {TSDF 88.7 1926}
Le progrès de la réforme dépend d’une reconnaissance claire de la vérité fondamentale. Tandis que, d’une part, le danger se cache dans une philosophie étroite et une orthodoxie dure et froide, de l’autre, il existe un grand danger dans un libéralisme insouciant. La loi de Dieu est le fondement de toute réforme durable. Nous devons présenter clairement et clairement la nécessité d’obéir à cette loi. Ses principes doivent être conservés devant le peuple. Ils sont aussi éternels et inexorables que Dieu lui-même. {TSDF 89.1 1926}
Le corps est le seul moyen par lequel l’esprit et l’âme sont développés pour renforcer le caractère. De là vient que l’adversaire des âmes dirige ses tentations vers l’affaiblissement et la dégradation des pouvoirs physiques. Son succès ici signifie la soumission au mal de tout l’être.Les tendances de notre nature physique, à moins que sous la domination d’une puissance supérieure, vont sûrement travailler la ruine et la mort. {TSDF 89.3 1926}
Le corps doit être soumis. Les puissances supérieures de l’être doivent régner. Les passions doivent être contrôlées par la volonté, qui est elle-même sous le contrôle de Dieu. Le pouvoir royal de la raison, sanctifié par la grâce divine, consiste à dominer nos vies. {TSDF 89.4 1926}
Jean-Baptiste était un réformateur. Pour lui était engagé un grand travail pour les gens de son temps. Et en préparation de ce travail, toutes ses habitudes ont été soigneusement réglementées, même à partir de sa naissance. L’ange Gabriel fut envoyé du ciel pour enseigner aux parents de John les principes de la réforme de la santé. Il «ne boira ni vin ni boisson forte», dit le messager céleste; “Et il sera rempli du Saint-Esprit.” {TSDF 89.7 1926}
John se sépara de ses amis et du luxe de la vie, demeurant seul dans la nature et vivant avec un régime purement végétal. La simplicité de son costume – un vêtement tissé de poils de chameau – était un reproche à la dépravation et à la parade des gens de sa génération, en particulier des prêtres juifs. Son régime alimentaire, composé également de sauterelles et de miel sauvage, était un reproche à la gloutonnerie qui prévalait partout. {TSDF 89.8 1926}
Le prophète Malachie avait prédit l’oeuvre de Jean: «Voici, je vais vous envoyer Elijah, le prophète, avant la venue du grand et terrible jour du Seigneur; et il tournera le cœur des pères vers les enfants et le cœur des enfants vers leurs pères. ”Jean-Baptiste se rendit dans l’esprit et la puissance d’Elie pour préparer le chemin du Seigneur et transformer le peuple à la sagesse des justes. Il était un représentant de ceux qui vivaient dans les derniers jours, à qui Dieu avait confié les vérités sacrées à présenter devant les gens, afin de préparer le terrain pour la seconde apparition de Christ. Et ceux qui, de nos jours, doivent avertir le monde de la venue du Fils de l’homme doivent observer les mêmes principes de tempérance que John a mis en pratique. {TSDF 89.9 1926}
Nous commençons à mieux comprendre ce travail, il y a quelques années, que les principes de la réforme de la santé seraient un élément insaisissable suivi d’une influence religieuse. Pour annoncer les paroles de Jean: «Voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.” {TSDF 89.10 1926}
On m’a dit qu’il ne fallait pas tarder à faire le travail qui s’imposait dans le domaine de la réforme de la santé. À travers ce travail, nous devons atteindre les âmes des autoroutes et des ruelles. {TSDF 89.11 1926}
Les principes de la réforme de la santé ont la plus haute autorité et méritent une sphère plus large que celle qui leur a encore été donnée par beaucoup de ceux qui professent la vérité actuelle. {TSDF 89.12 1926}
Le travail de réforme de la santé est le moyen utilisé par le Seigneur pour atténuer les souffrances dans notre monde et pour purifier son église. Enseignez aux gens qu’ils peuvent agir comme la main secourable de Dieu, en coopérant avec le Maître ouvrier pour rétablir la santé physique et spirituelle. Cette œuvre porte la signature du ciel et ouvrira des portes pour l’entrée d’autres vérités précieuses. Tous les travailleurs ont la possibilité de prendre en charge ce travail avec intelligence. {TSDF 90.1 1926}
Garder le travail de réforme de la santé au premier plan, est le message que je suis chargé de porter. Montrez si clairement sa valeur qu’il en ressentira un besoin généralisé. L’abstinence de toute nourriture ou boisson nuisible est le fruit de la vraie religion. Celui qui est complètement converti abandonnera toute habitude et tout appétit nuisibles. Par une abstinence totale, il surmontera son désir d’indulgences nuisibles à la santé. {TSDF 90.2 1926}
Je suis chargé de dire aux éducateurs de la réforme de la santé, allez de l’avant. Le monde a besoin de toute l’influence que vous pouvez exercer pour repousser le flot de malheurs moraux. Que ceux qui enseignent le message du troisième ange restent fidèles à leurs couleurs. {TSDF 90.3} 1926
L’estomac, lorsque nous nous allongeons pour nous reposer, doit avoir terminé son travail, afin qu’il puisse jouir du repos, ainsi que d’autres parties du corps. Le travail de digestion ne doit pas être poursuivi pendant les heures de sommeil. Une fois que l’estomac, surchargé, a rempli sa tâche, il est épuisé, ce qui provoque un malaise. Ici, beaucoup sont trompés et pensent que c’est le manque de nourriture qui engendre de tels sentiments, et sans donner à l’estomac le temps de se reposer, ils prennent plus de nourriture, ce qui élimine pour l’instant le malaise. Et plus l’appétit est comblé, plus ses demandes de satisfaction seront grandes. Cette faiblesse est généralement le résultat de la consommation de viande, et manger trop, et trop. L’estomac devient fatigué en étant gardé constamment au travail, en éliminant les aliments les moins sains. N’ayant pas le temps de se reposer, les organes digestifs sont affaiblis, d’où le sentiment de gonflement et le désir de manger fréquemment. Le remède qui s’impose consiste à manger moins souvent et moins libéralement, et à se contenter d’aliments simples et simples, à manger deux fois ou au plus trois fois par jour. L’estomac doit avoir ses règles normales de travail et de repos; par conséquent, manger irrégulièrement et entre les repas est une violation des plus pernicieuses lois de la santé. Avec des habitudes régulières et une alimentation adéquate, l’estomac se rétablira progressivement. {TSDF 126.3 1926}
Dieu a fourni à l’homme de nombreux moyens pour satisfaire son appétit naturel. Il a répandu devant lui, dans les produits de la terre, une grande variété d’aliments savoureux au goût et nutritifs au système. Parmi ceux-ci, notre Père céleste bienveillant dit que nous pouvons «manger librement». Nous pouvons jouir des fruits, des légumes, des céréales sans violer les lois de notre être. Ces articles, préparés de la manière la plus simple et la plus naturelle, nourriront le corps et préserveront sa vigueur naturelle sans l’utilisation de viande. {TSDF 131.9 1926}
Les légumes, les fruits et les céréales devraient composer notre régime alimentaire. Pas une once de chair de chair ne devrait pénétrer dans notre estomac. Le fait de manger de la chair n’est pas naturel. Nous devons revenir au but initial de Dieu dans la création de l’homme. {TSDF 132.1 1926}
Si nous planifions judicieusement, ce qui est le plus propice à la santé peut être assuré dans presque tous les pays. Les diverses préparations de riz, de blé, de maïs et d’avoine sont envoyées partout à l’étranger, y compris les haricots, les pois et les lentilles. Ceux-ci, avec des fruits indigènes ou importés, et la variété de légumes qui poussent dans chaque localité, permettent de choisir un régime alimentaire complet, sans utiliser de viande. {TSDF 132.5 1926}
Il ne devrait pas y avoir une grande variété à un seul repas, car cela encourage à trop manger et provoque une indigestion. {TSDF 132.7 1926}
Ce n’est pas bien de manger des fruits et des légumes au même repas. Si la digestion est faible, l’utilisation des deux entraînera souvent une détresse et une incapacité à déployer des efforts mentaux. Il est préférable d’avoir les fruits à un repas et les légumes à un autre. {TSDF 132.8}
Les repas doivent être variés. Les mêmes plats, préparés de la même manière, ne doivent pas apparaître sur la table, repas après repas et jour après jour. Les repas sont consommés avec plus de goût et le système est mieux nourri lorsque la nourriture est variée. {TSDF 132.9}
Lors du passage d’une viande à une alimentation végétarienne, il faut faire très attention de fournir à la table des aliments préparés avec soin et bien cuits. Tant de bouillie est une erreur. La nourriture sèche qui nécessite une mastication est de loin préférable. Les préparations d’aliments santé sont une bénédiction à cet égard. Un bon pain brun et des petits pains, préparés de manière simple mais avec des efforts laborieux, seront sains. Le pain ne devrait jamais avoir la moindre odeur d’acidité. Il devrait être cuit jusqu’à ce qu’il soit le plus minutieusement préparé. Ainsi, toute douceur et adhérence seront évitées. {TSDF 132.13 1926}
Pour ceux qui peuvent les utiliser, de bons légumes, préparés de manière saine, sont meilleurs que des pâtes molles ou du porridge. Les fruits utilisés avec du pain bien cuit âgé de deux ou trois jours seront plus sains que du pain frais. Ceci, avec une mastication lente et complète, fournira tout ce dont le système a besoin. {TSDF 133.1 1926}
Lorsque nous réaliserons les exigences de Dieu, nous verrons qu’il exige que nous soyons tempérés en toutes choses. La fin de notre création est de glorifier Dieu dans nos corps et nos esprits qui sont les siens. Comment pouvons-nous faire cela lorsque nous cédons à l’appétit pour nuire aux forces physiques et morales? Dieu exige que nous présentions à notre corps un sacrifice vivant. Ensuite, le devoir nous est imposé de conserver ce corps dans le meilleur état de santé possible, afin de satisfaire à ses exigences. “Que vous mangiez ou buviez, ou que vous fassiez n’importe quoi, faites tout pour la gloire de Dieu.” {TSDF 161.1 1926}
Si le Sauveur des hommes, avec sa force divine, ressentait le besoin de prier, combien plus encore les mortels faibles et pécheurs devraient-ils ressentir la nécessité de la prière, prière fervente et constante! Quand le Christ fut le plus férocement assailli par la tentation, il ne mangea rien. Il s’est engagé envers Dieu et, par une prière sincère et une soumission parfaite à la volonté de son Père, il est sorti vainqueur. Ceux qui professent la vérité pendant ces derniers jours, au-dessus de toute autre classe de chrétiens professés, devraient imiter le grand exemple dans la prière. {TSDF 161.2 1926}
Encore une fois: lorsque nous mangeons sans modération, nous péchons contre notre propre corps. Le jour du sabbat, dans la maison de Dieu, les gloutons s’assoiront et dormiront sous les vérités brûlantes de la parole de Dieu. Ils ne peuvent ni garder les yeux ouverts, ni comprendre les discours solennels donnés. Pensez-vous que ceux-ci glorifient Dieu dans leurs corps et leurs esprits, qui sont les siens? Non; ils le déshonorent. Et le dyspeptique – ce qui l’a rendu dyspeptique suit ce cours. Au lieu d’observer la régularité, il a laissé l’appétit le contrôler et a mangé entre les repas. Peut-être que, si ses habitudes sont sédentaires, il n’a pas eu l’air vitalisant du ciel pour l’aider dans son travail de digestion; il n’a peut-être pas fait suffisamment d’exercice pour sa santé. {TSDF 161.6 1926}
Mon frère, tu as beaucoup à apprendre. Vous régalez votre appétit en mangeant plus d’aliments que votre système ne peut en convertir en bon sang. C’est un péché d’intempérer dans la quantité de nourriture consommée, même si la qualité est irréprochable. Beaucoup pensent que s’ils ne mangent pas de viande et d’aliments plus grossiers, ils peuvent manger de la nourriture simple jusqu’à ce qu’ils ne puissent plus en manger plus. C’est une erreur. Beaucoup de docteurs réformateurs de la santé ne sont rien moins que des gloutons. Ils portent sur les organes digestifs un fardeau si lourd que la vitalité du système est épuisée dans l’effort de s’en débarrasser. Il exerce également une influence déprimante sur l’intellect.pour le cerveau, le pouvoir nerveux est appelé à aider l’estomac dans son travail. Trop manger, même de la nourriture la plus simple, engourdit les nerfs sensibles du cerveau et affaiblit sa vitalité. La suralimentation a un effet pire sur le système que le surmenage ; les énergies de l’âme sont plus efficacement prosternées par une consommation excessive de nourriture que par un travail excessif. {TSDF 161.8 1926}
Les organes digestifs ne doivent jamais être chargés d’une quantité ou d’une qualité d’aliments qu’il sera taxé par le système de s’approprier. Tout ce qui est absorbé dans l’estomac, au-dessus de ce que le système peut utiliser pour convertir en un bon sang, bouche la machinerie; car il ne peut être transformé en chair ou en sang, et sa présence pèse sur le foie et produit un état morbide du système. L’estomac est débordé dans ses efforts pour en disposer, puis il y a un sentiment de langueur, ce qui est interprété comme signifiant la faim, et sans laisser aux organes digestifs le temps de se reposer de leur travail pénible, de recruter leurs énergies, une autre quantité immodérée est pris dans l’estomac, pour remettre en marche la machinerie fatiguée. Le système reçoit moins de nourriture d’une quantité trop grande d’aliments, même de la bonne qualité, que d’une quantité modérée prise à des périodes régulières. {TSDF 162.1 1926}
Il y a un grand besoin d’instruction en matière de réforme diététique. Les mauvaises habitudes alimentaires et l’utilisation d’aliments malsains sont en grande partie responsables de l’intempérance, du crime et de la misère qui maudissent le monde. {TSDF 175.5 1926}
L’esprit ne s’épuise ni ne s’effrite si souvent à cause d’un travail diligent et d’études approfondies, mais aussi à cause du fait de manger de la nourriture impropre à des moments inopportuns et d’une inattention négligente aux lois de la santé… L’étude diligente n’est pas la principale cause de la dégradation des pouvoirs mentaux. La cause principale est un régime alimentaire inapproprié, des repas irréguliers et un manque d’exercice physique.Des heures irrégulières pour manger et dormir sapent les forces du cerveau. {TSDF 175.11 1926}
Dieu désire que nous atteignions le niveau de perfection rendu possible par le don du Christ. Il nous appelle à faire notre choix du bon côté, à nous connecter avec les agences célestes, à adopter des principes qui rétabliront en nous l’image divine. Dans son mot écrit et dans le grand livre de la nature, il a révélé les principes de la vie. Notre travail consiste à acquérir la connaissance de ces principes et, en obéissant, à coopérer avec lui pour rétablir la santé du corps et de l’âme. {TSDF 186.10 1926}
Si les Israélites avaient obéi aux instructions reçues et profité de leurs avantages, ils auraient été la leçon à tirer de la santé et de la prospérité dans le monde. Si, en tant que peuple, ils avaient vécu selon le plan de Dieu, ils auraient été préservés des maladies qui ont affligé d’autres nations. Au-dessus de tout autre peuple, ils auraient possédé la force physique et la vigueur de l’intellect. {TSDF 186.11 1926}
En s’éloignant du plan divinement désigné pour leur régime alimentaire, les Israélites ont subi de grandes pertes. Ils désiraient un régime à base de chair et en récoltaient les résultats. Ils n’atteignirent pas l’idéal de caractère de Dieu et ne réalisèrent pas son dessein. Le Seigneur «leur donna leur demande, mais envoya une maigreur dans leur âme». Ils valorisèrent le terrestre au-dessus du spirituel, et la prééminence sacrée qui était son but pour eux qu’ils n’atteignirent pas. {TSDF 187.1 1926}
Nos corps sont la possession achetée de Christ, et nous ne sommes pas libres de les utiliser comme bon nous semble. Tous ceux qui comprennent les lois de la santé doivent réaliser leur obligation d’obéir à ces lois que Dieu a établies en leur être. L’obéissance aux lois de la santé doit être considérée comme une obligation personnelle. Nous devons nous-mêmes subir les conséquences d’une loi violée.Nous devons répondre individuellement à Dieu pour nos habitudes et nos pratiques. Par conséquent, la question qui se pose à nous n’est pas «Quelle est la pratique du monde?», Mais «Comment vais-je, en tant qu’individu, traiter l’habitation que Dieu m’a donnée?» {TSDF 187.2 1926}
On m’a montré que si le peuple de Dieu ne faisait aucun effort de sa part, attendait que le rafraîchissant arrive sur lui, supprime ses torts et corrige ses erreurs; S’ils comptent sur cela pour les purifier de la souillure de la chair et de l’esprit, et les préparer à s’engager dans le grand cri du troisième ange, ils seront trouvés manquants. Le rafraîchissement ou le pouvoir de Dieu ne concerne que ceux qui s’y sont préparés en effectuant le travail que Dieu leur ordonne, à savoir, se purifiant de toute souillure de la chair et de l’esprit, perfectionnant la sainteté dans la crainte de Dieu. {CD 33.3 1938}
37. L’incapacité à suivre de bons principes a entaché l’histoire du peuple de Dieu. La réforme de la santé a constamment régressé et Dieu est déshonoré par un grand manque de spiritualité. Des barrières ont été érigées qui n’auraient jamais été vues si le peuple de Dieu avait marché dans la lumière. {CD 33.4 1938}
Nous qui avons eu de si grandes opportunités, allons-nous permettre aux peuples du monde de nous devancer dans la réforme de la santé? Devons-nous déprécier notre esprit et abuser de nos talents en mangeant mal? Devrons-nous transgresser la loi sainte de Dieu en suivant des pratiques égoïstes? Notre incohérence deviendra-t-elle un mot d’ordre? Vivrons-nous de manière si peu chrétienne que le Sauveur aura honte de nous appeler frères? {CD 33.5 1938}
Ne ferons-nous pas plutôt ce travail médical missionnaire qui est l’Evangile dans la pratique, vivant de telle manière que la paix de Dieu puisse régner dans nos cœurs? Ne retirons-nous pas chaque pierre d’achoppement des pieds des incroyants, en nous souvenant jamais de ce qui est dû à une profession de christianisme? Mieux vaut abandonner le nom de Christian que de faire un métier et en même temps satisfaire les appétits qui renforcent les passions profanes. {CD 34.1 1938}
Dieu appelle chaque membre d’église à consacrer sa vie sans réserve au service du Seigneur. Il appelle à une réforme résolue. Toute la création gémit sous la malédiction. Le peuple de Dieu devrait se placer là où il grandira dans la grâce, étant sanctifié, corps, âme et esprit, par la vérité. Quand ils se libéreront de toutes les indulgences néfastes pour la santé, ils auront une perception plus claire de ce qui constitue la vraie piété. Un merveilleux changement sera vu dans l’expérience religieuse. {CD 34.2}
38. Il est de la plus haute importance que nous agissions bien individuellement et que nous comprenions intelligemment ce que nous devrions manger et boire et la façon dont nous devrions vivre pour préserver la santé. Il est prouvé à tous qu’ils accepteront les principes de la réforme de la santé ou s’abandonneront à eux-mêmes. {CD 34.3 1938}
Que personne ne pense qu’il peut faire ce qu’il veut en matière de régime. Mais avant tous ceux qui sont assis à la table avec vous, faites en sorte que vous suiviez le principe en matière de repas, comme dans tous les autres cas, afin que la gloire de Dieu soit révélée. Vous ne pouvez pas vous permettre de faire autrement; car vous avez un caractère à former pour la future vie immortelle. De grandes responsabilités incombent à chaque âme humaine. Comprenons ces responsabilités et assumons-les noblement au nom du Seigneur. {CD 34.4 1938}
Je dirais à tous ceux qui sont tentés de céder à l’appétit: Ne cédez pas à la tentation, mais limitez-vous à l’utilisation d’aliments sains.Vous pouvez vous entraîner à profiter d’un régime alimentaire sain. Le Seigneur aide ceux qui cherchent à s’aider eux-mêmes; mais quand les hommes ne prendront pas des efforts particuliers pour suivre l’esprit et la volonté de Dieu, comment peut-il travailler avec eux? Faisons notre part en travaillant notre salut avec crainte et tremblement, avec crainte et tremblement de peur de commettre des erreurs dans le traitement de nos corps, qui, devant Dieu, nous avons l’obligation de rester dans l’état le plus sain possible. {CD 35.1 1938}
469. Des légumes et des fruits bien préparés en saison seront bénéfiques s’ils sont de la meilleure qualité, ne montrent pas le moindre signe de pourriture, mais sont sains et insensibles à toute maladie ou carie. Plus nombreux sont ceux qui meurent en mangeant des fruits et des légumes pourris qui fermentent dans l’estomac et provoquent une intoxication par le sang, à la moindre idée. {CD 309.6 1938}
470. Une offre de fruits simple, mais libérale, est la meilleure nourriture qui puisse être placée devant ceux qui se préparent à l’œuvre de Dieu. {CD 310.1 1938}
471. Les céréales, les fruits, les noix et les légumes constituent le régime que notre créateur a choisi pour nous. Ces aliments préparés de la manière la plus simple et naturelle possible sont les plus sains et les plus nourrissants. Ils confèrent une force, une force d’endurance et une vigueur d’intelligence qui ne sont pas fournies par un régime plus complexe et plus stimulant. {CD 310.2 1938}
652. Ce n’est pas le but principal de l’homme de satisfaire son appétit. Il y a des besoins physiques à satisfaire; mais à cause de cela est-il nécessaire que l’homme soit contrôlé par l’appétit? Les personnes qui cherchent à devenir saintes, pures et raffinées afin d’être introduites dans la société des anges célestes continueront-elles à prendre la vie des créatures de Dieu et à jouir de leur chair comme un luxe? D’après ce que le Seigneur m’a montré, cet ordre de choses sera changé et le peuple particulier de Dieu exercera la tempérance en toutes choses. {CD 381.1 1938}
654. C’est pour leur bien que le Seigneur demande à l’église du reste de se défaire de l’utilisation de la viande, du thé, du café et de tout autre aliment nuisible. Il y a beaucoup d’autres choses sur lesquelles nous pouvons nous appuyer qui sont saines et bonnes. {CD 381.3 1938}
Ceux qui mangent de la viande, du thé et de la gourmandise sèment des graines pour la moisson de la douleur et de la mort. La nourriture malsaine placée dans l’estomac renforce l’appétit qui se bat contre l’âme, en développant les tendances les plus basses. Un régime de viande de chair tend à développer l’animalisme. Le développement de l’animalisme diminue la spiritualité, rendant l’esprit incapable de comprendre la vérité. {CD 382.3 1938}
La parole de Dieu nous avertit clairement que si nous ne nous abstenons pas des convoitises charnelles, la nature physique sera amenée à entrer en conflit avec la nature spirituelle. Guerres gourmandes contre la santé et la paix. Ainsi, une guerre est instituée entre les attributs supérieurs et inférieurs de l’homme. Les faibles tendances, fortes et actives, oppriment l’âme. Les intérêts supérieurs de l’être sont mis en péril par l’indulgence des appétits non sanctionnés par le Ciel. {CD 382.4 1938}
Chaque chrétien vivant avancera chaque jour dans la vie divine. À mesure qu’il avance vers la perfection, il fait chaque jour la conversion à Dieu. et cette conversion n’est pas complète avant qu’il atteigne la perfection du caractère chrétien, une préparation complète pour la touche finale de l’immortalité. {ML 249.7 1952}
Nous devrions nous éduquer nous-mêmes, non seulement pour vivre en harmonie avec les lois de la santé, mais pour mieux enseigner aux autres. Beaucoup, même parmi ceux qui prétendent croire aux vérités spéciales de cette époque, ignorent lamentablement la santé et la tempérance. Ils ont besoin d’être éduqués, ligne après ligne, précepte après précepte. Le sujet doit être gardé frais devant eux.Cette question ne doit pas être négligée, car presque toutes les familles doivent être attisées sur la question. La conscience doit être éveillée au devoir de mettre en pratique les principes de la vraie réforme. {CG 361.2 1954}
La cuisine n’est pas une science simple, et c’est l’une des plus essentielles dans la vie pratique. C’est une science que toutes les femmes devraient apprendre et qui devrait être enseignée de manière à profiter aux classes les plus pauvres. {CCh 222.5 1957}
Faisons des progrès intelligents en simplifiant notre régime alimentaire. Dans la providence de Dieu, chaque pays produit des articles de nourriture contenant la nourriture nécessaire à l’édification du système. Ceux-ci peuvent être transformés en plats sains et appétissants. 379 {CCh 222.6 1957}
Les fruits, les céréales et les légumes, préparés de manière simple, sans épices ni graisse de toutes sortes, font du régime le plus sain au lait ou à la crème. 382 {CCh 222.8 1957}
Les moyens naturels, utilisés conformément à la volonté de Dieu, entraînent des résultats surnaturels. Nous demandons un miracle et le Seigneur dirige l’esprit vers un remède simple. Nous demandons d’être préservés de la peste qui marche dans les ténèbres, c’est-à-dire qui traque avec une telle puissance à travers le monde; nous devons alors coopérer avec Dieu, en observant les lois de la santé et de la vie. Après avoir fait tout ce que nous pouvons, nous devons continuer à demander avec foi notre santé et notre force. Nous devons manger cette nourriture qui préservera la santé du corps. Dieu ne nous encourage pas à faire pour nous ce que nous pouvons faire pour nous-mêmes. Les lois naturelles doivent être respectées. Nous ne devons pas manquer de faire notre part. Dieu nous dit: «Travaillez votre propre salut avec crainte et tremblement. Car c’est Dieu qui agit en vous, à la fois de vouloir et de faire son bon plaisir » (Philippiens 2:12, 13). {2SM 346.4 1958}
Nous ne pouvons pas ignorer les lois de la nature sans négliger les lois de Dieu. Nous ne pouvons pas nous attendre à ce que le Seigneur fasse un miracle pour nous, alors que nous négligeons les simples remèdes qu’il nous a fournis, qui, appliqués avec raison et opportunément, produiront un résultat miraculeux. {2SM 346.5 1958}
Des efforts continus doivent être déployés pour imiter la société à laquelle nous comptons bientôt adhérer. à savoir, des anges de Dieu qui ne sont jamais tombés par le péché. Le personnage doit être saint, les bonnes manières, les mots sans ruse, et nous devons donc suivre pas à pas jusqu’à ce que nous soyons prêts pour la traduction. {FLB 69.6 1958}
Enoch avait des tentations aussi bien que nous. Il était entouré d’une société pas plus favorable à la justice que ce qui nous entoure.L’atmosphère qu’il respirait était teintée de péché et de corruption, comme la nôtre; pourtant il a vécu une vie de sainteté. Il ne connaissait pas les péchés dominants de son époque. Alors, puissions-nous rester purs et non corrompus. Il était un représentant des saints qui vivent au milieu des périls et des corruptions des derniers jours. Pour sa fidèle obéissance à Dieu, il a été traduit. Ainsi, les fidèles, qui sont vivants et qui restent, seront traduits. Ils seront retirés d’un monde pécheur et corrompu aux joies pures du ciel. Le cours du peuple de Dieu devrait être ascendant et en avant vers la victoire. {FLB 350.3 1958}
Dieu a créé l’homme pour sa propre gloire, afin qu’après épreuve la famille humaine devienne un avec la famille céleste. Le but de Dieu était de re-peupler le ciel avec la famille humaine, s’ils se montraient obéissants à chacune de ses paroles. {CC 21.5 1970}
Il n’y a pas de sanctification biblique pour ceux qui rejettent une partie de la vérité. Il y a assez de lumière donnée dans la parole de Dieu, pour que personne n’ait à se tromper. . . . Jésus, considéré comme un homme, était parfait, mais il a grandi dans la grâce. “Et Jésus grandit en sagesse et en stature, et en faveur de Dieu et des hommes.” Luc 2:52. Même le chrétien le plus parfait peut augmenter continuellement dans la connaissance et l’amour de Dieu. . . . {Mars 89,5 1976}
Jeunes et vieux, Dieu te teste maintenant. Vous décidez de votre propre destin éternel. {Mars 43.5 1976}
Mettez la tentation à mort. – Les passions inférieures ont leur siège dans le corps et le traversent. Les mots chair ou convoitise charnelle ou charnelle embrassent la nature inférieure corrompue; la chair en elle-même ne peut pas agir contrairement à la volonté de Dieu. Il nous est commandé de crucifier la chair, avec les affections et les convoitises. Comment faire? Devons-nous infliger de la douleur au corps? Non; mais mettre à mort la tentation de pécher. {1MCP 236.2 1977}
La pensée corrompue doit être expulsée. Chaque pensée doit être amenée en captivité à Jésus-Christ. Toutes les propensions animales doivent être soumises aux pouvoirs supérieurs de l’âme. L’amour de Dieu doit régner en maître; Christ doit occuper un trône non divisé.Nos corps doivent être considérés comme sa possession achetée. Les membres du corps doivent devenir les instruments de la justice. – MS 1, 1888. (AH 127, 128.) {1MCP 236.3 1977}
Le troisième ange dirige un peuple, pas à pas, toujours plus haut. À chaque étape, ils seront testés. {LHU 375.5 1988}
Grâce à un effort personnel associé à la prière de la foi, l’âme est formée. Jour après jour, le personnage devient l’image du Christ; et finalement, au lieu d’être le sport des circonstances, au lieu de se livrer à l’égoïsme et d’être emporté par une conversation légère et insignifiante, l’homme est maître de ses pensées et de ses paroles. Pour vaincre les habitudes longtemps utilisées, il peut coûter un grave conflit de triompher par la grâce du Christ. Il nous invite à apprendre de lui. Il voudrait que nous pratiquions le contrôle de nous-mêmes et soyons parfaits, travaillant ce qui lui plairait. “Vous les reconnaîtrez à leurs fruits” est son propre critère de jugement. {LHU 376.2 1988}
Si nous sommes fidèles aux incitations de l’Esprit de Dieu, nous passerons de grâce en grâce, et de gloire en gloire, jusqu’à ce que nous recevions la touche finale d’immortalité. {LHU 376.3 1988}
Tout fardeau inutile placé sur l’estomac obstruera le cerveau. Venez à une réunion comme celle-ci, prenez un repas copieux, ne faites pas d’exercice et vos idées ne serviront à rien. Tu as sommeil. Vous ne comprenez pas vraiment les propositions auxquelles vous consentez. Mettez votre régime en conformité avec les lois naturelles, et un grand changement sera vu. {6MR 309.3 1990}
La conception de la vérité est d’élever le récepteur, de le purifier de toute souillure de la chair et de l’esprit. On m’a montré que nous sommes considérés comme un peuple dégradé. Nous sommes une secte partout où nous sommes opposés et, à moins que nous ne prenions une position élevée, nous sommes des représentants misérables de la vérité et nous nous opposons à ceux qui voudraient croire en la vérité. Nos vies, nos actes doivent être si circonspects et irréprochables qu’ils permettent de recommander la vérité aux incroyants, en particulier à ceux qui sont disposés à la recevoir. La vérité est d’élever, de purifier, de sanctifier, de nous préparer à la traduction, de nous préparer à la compagnie des saints anges, des êtres sans péché dans le royaume de Dieu. {5MR 291.2 1990}
Certains qui ont manqué d’ordre, de propreté et de sentiments élevés considèrent ceux qui ont le goût raffiné, la propreté et l’ordre comme fiers. Ils se sentent mal à l’aise parce que les autres ne descendent pas à leur niveau. C’est tout faux. La vérité ne nous abaisse pas tous à un niveau, mais nous élève tous à un niveau. Vous êtes trop négligent, trop négligent envers votre personne et vos vêtements. Dieu appelle à une réforme de votre part.Vous êtes un obstacle pour les autres qui embrassent la vérité. Vous devez commencer à travailler et à vous réformer. Dieu ne peut vous approuver et vous bénir tant que vous ne pouvez pas être un meilleur exemple et mieux représenter la vérité. Prenez une position plus élevée. {5MR 291.3 1990}
Les incroyants sont dégoûtés de tout ce qui pourrait ressembler au relâchement et à la malpropreté des gardiens du sabbat. Chaque acte, chaque acte doit être étudié. Toute notre conduite doit être telle qu’elle ne puisse être censurée de manière juste. Nous devons éliminer toute apparence de mal de ceux qui nous surveillent. {5MR 292.1 1990}
La vérité est conçue pour élever le récepteur, affiner son goût et sanctifier son jugement. Il devrait y avoir un objectif continu d’imiter la société à laquelle nous espérons bientôt nous associer – des anges de Dieu qui ne sont jamais tombés par le péché. Nos personnages doivent être saints, nos mœurs agréables, nos paroles sans ruse, et nous devons avancer pas à pas jusqu’à ce que nous soyons tous préparés à la traduction. Il y a un travail à faire pour y parvenir. Ajoutez à notre foi la vertu, la connaissance de la vertu, etc. – Lettre 18, 1861, p. 2, 3. (Au frère HG Buck, 19 janvier 1861.) {5MR 293.1}
Le travail de consécration doit aller de l’avant et monter, élever l’esprit, élever le discours. Ainsi, nous devenons de plus en plus divins, mieux préparés à la traduction. “Soyez donc parfaits, de même que votre Père céleste est parfait. L’homme doit être parfait dans sa sphère, comme Dieu est parfait dans sa sphère. Comment pouvons-nous atteindre un niveau aussi élevé? La perfection requise est basée sur la perfection du Christ. En Lui est notre justice. Il a prononcé ces paroles et il était de naissance un être humain, bien que lié à la divinité. Chaque disposition a été faite que l’homme devrait être un participant de la nature divine. Dieu ne donne jamais un ordre sans fournir la grâce essentielle pour l’exécuter. Il dit: “Sans moi, vous ne pouvez rien faire.” – Ms 157, 1898, p. 1 et 2. (“Soyez parfait,” dactylographié le 5 décembre 1898.) {6MR 5.2 1990}
Afin de nous préparer à entrer dans cette belle ville, nous devons maintenant être vêtus du vêtement de noces – de la robe de justice du Christ. Nous devons nous tenir devant Lui sans tache, sans rides ou quoi que ce soit. Vous n’avez pas été désigné pour parler des fautes des autres. Pendant que la probation dure encore, chaque âme devrait se laver les vêtements et se préparer à la traduction. {7MR 268.4 1990}
En ces derniers jours, en particulier, tous devraient chercher à améliorer leur vie, car ils se prêtaient à la traduction et devaient être sans taches, sans rides ou autre chose – parfaits devant Dieu, purs de cœur et de vie, saints – et ensuite leur lumière serait éclat. Vous n’avez pas besoin d’imiter les modes du monde pour avoir de l’influence, mais pour avoir de l’influence, vous devez tous prendre une position exaltée que votre influence peut révéler. Vous qui cherchez la venue du Christ devrait être le peuple le plus ordonné, le plus systématique et le plus pur de la terre;mais il n’en a pas été ainsi. Certains ont agi comme si, peu importe ce qu’ils portaient, la façon dont leurs maisons ou leurs personnes paraissaient, et que ces mœurs négligentes étaient des gages d’humilité. Au lieu de cela, c’est un véritable signe affiché aux non-croyants de ce qu’il y a à l’intérieur. vous êtes jugé en conséquence. Dieu vous aide à vous relever. – Lettre 23, 1868, p. 2,3. («Cher amis à Burlington», 27 avril 1868). {9MR 280.2 1990}
Je n’ai pas mangé de viande chez moi depuis des années. Mais n’abandonnez pas l’utilisation de la viande, car Soeur White ne la mange pas. Je n’accorderais pas beaucoup d’importance à votre réforme de la santé si c’est sur quoi elle repose. Je veux que vous vous teniez dans votre dignité individuelle et dans votre consécration individuelle devant Dieu, le tout lui étant dédié. «Si quelqu’un défile le temple de Dieu, il sera détruit par Dieu; car le temple de Dieu est saint, vous êtes ce temple. ” {13MR 202.2 1990}
Je veux que vous pensiez à ces choses. Ne faites pas de l’être humain votre critère. Vous avez un corps qui est terriblement et merveilleusement fabriqué. Ce corps devrait être traité avec le plus grand soin. Le système physique doit être maintenu dans un ordre parfait, afin que le cerveau puisse être puissant et puissant. {13MR 203.1 1990}
Une bonne réglementation de leur régime alimentaire, l’abstinence de thé, de café et de toutes les épices et viandes, de même qu’une connaissance intelligente de la tempérance, constitueraient un médicament avant tout un médicament. {20MR 373.2 1993}
Les mères doivent être instruites sur ce point. Le gâteau sucré doit être gardé sur la table, car il s’agit d’une blessure à l’estomac et au foie. Les bonbons que les enfants mangent nuisent au courant vital. Selon les lois de la maison, tout ce qui rend le sang impur doit être éliminé de la table. Les petits enfants devraient en particulier recevoir une nourriture saine. Ils ne devraient recevoir ni thé ni café. Leur nourriture ne doit contenir ni épices ni assaisonnements. La nourriture la plus simple est la plus saine et maintient le temple de Dieu dans la condition la plus saine. {1SAT 215.1 1994}