Pages

Baptême – citations Esprit de prophétie

Tous les jours, des disciples étaient ajoutés à Christ et des gens affluent de villes et de villages pour l’entendre. Beaucoup sont venus à lui pour le baptême. mais Christ n’a baptisé personne. Ses disciples ont accompli cette ordonnance. Et alors que les disciples du Christ baptisaient en grand nombre, les Juifs et les disciples de Jean se posèrent la question de savoir si l’acte de baptême purifiait le pécheur de la culpabilité du péché. Les disciples de Jean ont répondu que Jean n’avait baptisé que pour se repentir, mais que les disciples de Christ pour une nouvelle vie. Les disciples de Jean, jaloux de la popularité de Christ, dirent à Jean, se référant à Christ: «Celui qui était avec toi de l’autre côté du Jourdain, à qui tu témoignes, vois le même baptême et tous les hommes viennent à lui. Jean répondit et dit: Un homme ne peut rien recevoir, à moins que cela ne lui soit donné du ciel. ”{RH, 4 mars 1873, par.1}
Tous ceux qui vivent ont des péchés à effacer. . . . La vraie repentance du péché, la foi dans les mérites de Jésus-Christ et le baptême dans sa mort, être ressuscités de l’eau pour mener une nouvelle vie, sont les premiers pas de la nouvelle naissance que Christ a dite à Nicodème qu’il doit expérimenter pour être sauvé. Les paroles du Christ à Nicodème ne lui sont pas dites, mais à tous les hommes, femmes et enfants qui doivent vivre dans le monde. . . .Nous suivons l’exemple du Christ en toute sécurité (Instructeur de la jeunesse, février 1874).
Le Christ s’est reposé dans la tombe le jour du sabbat et, lorsque les êtres saints du ciel et de la terre ont été ébranlés le matin du premier jour de la semaine, il est sorti de la tombe pour renouveler son œuvre d’enseigner à ses disciples. Mais ce fait ne consacre pas le premier jour de la semaine et n’en fait pas un sabbat. Avant sa mort, Jésus a établi un mémorial de la rupture de son corps et de son sang versé pour les péchés du monde, dans l’ordonnance du repas du Seigneur, en disant: «Chaque fois que vous mangez ce pain, Bois cette coupe, tu montres la mort du Seigneur jusqu’à ce qu’il vienne. »Et le croyant repentant, qui fait les pas nécessaires à la conversion, commémore dans son baptême la mort, l’enterrement et la résurrection du Christ. Il descend dans l’eau à la ressemblance de la mort et de l’inhumation de Christ et il est ressuscité hors de l’eau à la ressemblance de sa résurrection – non pas pour reprendre l’ancienne vie de péché, mais pour vivre une nouvelle vie en Christ Jésus. {6Red 22.3}
Le travail des parents. Les parents dont les enfants désirent se faire baptiser ont un travail à faire, à la fois en auto-examen et en donnant une instruction fidèle à leurs enfants. Le baptême est une ordonnance très sacrée et importante, et sa signification doit être bien comprise. Cela signifie la repentance pour le péché et l’entrée dans une nouvelle vie en Christ Jésus. Il ne devrait y avoir aucune hâte indue pour recevoir l’ordonnance. Laissez les deux parents et les enfants compter le coût. En consentant au baptême de leurs enfants, les parents s’engagent sacrement à être des gardiens fidèles de ces enfants, à les guider dans la construction de leur caractère. Ils s’engagent à garder avec un intérêt particulier ces agneaux du troupeau, afin de ne pas déshonorer la foi qu’ils professent. {6T 93.3}
L’instruction religieuse devrait être donnée aux enfants dès leur plus jeune âge. Cela devrait être donné, non pas dans un esprit de condamnation, mais dans un esprit joyeux et heureux. Les mères doivent être constamment à l’affût, de peur que la tentation ne vienne aux enfants sous une forme qui ne leur soit pas reconnue. Les parents doivent garder leurs enfants avec une instruction sage et agréable. En tant que meilleurs amis de ces inexpérimentés, ils doivent les aider dans leur tâche de surmonter, car cela signifie tout pour eux d’être victorieux. Ils devraient considérer que leurs chers enfants qui cherchent à faire le bien sont des membres plus jeunes de la famille du Seigneur et ils devraient éprouver un vif intérêt en les aidant à se frayer un chemin dans la voie de l’obéissance du roi. Avec un amour bienveillant, ils devraient leur apprendre, jour après jour, ce que signifie être enfant de Dieu et céder sa volonté en obéissance à lui. Enseignez-leur que l’obéissance à Dieu implique l’obéissance à leurs parents. Ce doit être un travail quotidien, horaire. Parents, observez, observez et priez, et faites de vos enfants vos compagnons. {6T 93.4}
Après le baptême
Les vœux que nous prenons au baptême embrassent beaucoup. Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, nous sommes ensevelis à la ressemblance de la mort de Christ et ressuscités à la ressemblance de sa résurrection, et nous devons vivre une nouvelle vie. Notre vie doit être liée à la vie de Christ.Désormais, le croyant doit garder à l’esprit qu’il est dédié à Dieu, à Christ et au Saint-Esprit. Il doit faire en sorte que toutes les considérations matérielles soient secondaires à cette nouvelle relation. Publiquement, il a déclaré qu’il ne vivrait plus dans l’orgueil et l’indulgence de soi. Il ne doit plus mener une vie insouciante et indifférente. Il a fait alliance avec Dieu. Il est mort au monde. Il doit vivre pour le Seigneur, utiliser pour lui toutes les capacités qui lui ont été confiées, sans jamais perdre de vue qu’il porte la signature de Dieu, qu’il est un sujet du royaume de Christ, un participant de la nature divine. Il doit rendre à Dieu tout ce qu’il est et tout ce qu’il a, en utilisant tous ses dons pour la gloire de Son nom. {6T 98.3}
Les obligations dans l’accord spirituel conclu lors du baptême sont mutuelles. Lorsque les êtres humains jouent leur rôle dans une obéissance sincère, ils ont le droit de prier: «Sachez, Seigneur, que vous êtes Dieu en Israël.» Le fait que vous ayez été baptisé au nom du Père, du Fils, et le Saint-Esprit est l’assurance que, si vous réclamez leur aide, ces pouvoirs vous aideront en toute urgence. Le Seigneur entendra et répondra aux prières de ses fidèles disciples qui portent le joug du Christ et apprendront à son école sa douceur et son humilité. {6T 99.1}
Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, recherchez ce qui est en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. Affectez votre affection aux choses d’en haut, pas aux choses de la terre. Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu. ”Colossiens 3: 1-3. {6T 99.2} 
«Revêtez donc, en tant qu’élus de Dieu, saints et bien-aimés, les entrailles de la miséricorde, de la gentillesse, de l’humilité d’esprit, de la douceur et de la souffrance; s’abstenir et se pardonner les uns aux autres, si quelqu’un s’oppose à qui que ce soit: tout comme Christ vous a pardonné, vous aussi. Et au-dessus de toutes ces choses mis sur la charité, qui est le lien de perfection. Et que la paix de Dieu règne dans vos cœurs, vous aussi, vous êtes appelés en un seul corps; et soyez reconnaissant. . . . Et quoi que vous fassiez en paroles ou en actes, faites tout au nom du Seigneur Jésus, en rendant grâce à Dieu et au Père par lui. ”Versets 12-17. {6T 99.3}
Le Seigneur peut prendre chacun de nous dans ses bras; pour son bras entoure la course. Rappelons-nous ceci, après que Christ eut pris les mesures nécessaires en matière de repentance, de conversion et de foi en la cause du genre humain, il alla chez Jean pour se faire baptiser de lui en Jordanie.«Jean le défendit en disant: J’ai besoin d’être baptisé de toi et tu viens à moi?» Jésus répondit: «Souffrez qu’il en soit ainsi maintenant; c’est ainsi que nous devons accomplir toute justice. »Lorsqu’il est sorti de l’eau, il s’est agenouillé sur les rives du Jourdain et a offert une prière comme jamais auparavant. Pendant qu’il priait, les cieux s’ouvrirent et la gloire de Dieu, sous la forme d’une colombe d’or bruni, se posa sur lui et, du plus haut des cieux, se fit entendre la voix de l’infini: «C’est mon fils bien-aimé, chez qui je suis bien content. “{GCB, 4 avril 1901 par. 15}
Avez-vous pensé à ce que cela signifie pour nous – dans cette prière sont inclus tous les fils et toutes les filles d’Adam qui croiront en Christ en tant que Sauveur personnel et feront les démarches nécessaires en matière de repentance, de conversion, de foi et de baptême? Nous sommes baptisés au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et ces trois grands et infinis pouvoirs sont unis pour travailler en notre faveur si nous souhaitons coopérer avec eux.Nous sommes enterrés avec le Christ au baptême, emblème de sa mort. Nous sommes ressuscités de l’eau comme emblème de sa résurrection. Nous devons vivre comme des âmes nouveau-nées, afin que nous puissions être élevés au dernier grand jour. Vous devez vivre dans la nouveauté de la vie;car tu es mort et ta vie est cachée avec Christ en Dieu. “Si vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez ce qui se trouve en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu.” C’est ici que vous allez placer votre trésor. {GCB, 4 avril 1901, par. 16}
Chaque vrai chrétien dira du fond du cœur: Quand j’ai été baptisé au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, j’ai été enseveli à la ressemblance de la mort de Christ et ressuscité à la ressemblance de sa résurrection. J’ai fait le vœu sacré de vivre en étroite communion avec le Christ. Je me suis engagé à consacrer ma vie à son service. {ST, 12 février 1902, par. 8}
Enterré avec lui lors du baptême, dans lequel vous êtes aussi ressuscité avec lui par la foi en l’opération de Dieu, qui l’a ressuscité des morts. Et toi, étant mort dans tes péchés et l’incirconcision de ta chair, il s’est animé avec lui, il t’a pardonné toutes les offenses. »Alors que vous renonçiez ouvertement au péché et à Satan, les trois grandes puissances du ciel se sont engagées à vous aider à vaincre . Vous avez été ressuscité dans la nouveauté de la vie par le pouvoir qui a ressuscité Christ d’entre les morts. Vous êtes sorti de la tombe aqueuse qui s’est engagée à consacrer votre vie au service du Maître.Vous allez désormais vivre une nouvelle vie, comme si la raison, la connaissance, l’affection, la parole, la propriété et tout ce que vous aviez été de nouveau confié à vous, avec une claire indication du ciel qu’ils devaient être utilisés pour Dieu. Vous devez vivre une vie de croix et d’abnégation, une vie liée à la vie du Christ. {ST, 12 février 1902, par. 9}
Le personnage du chrétien doit être une reproduction du personnage du Christ. Le même amour, la même grâce, la même bienveillance désintéressée qui a caractérisé la vie du Rédempteur doivent caractériser la vie de ses disciples. «Si vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez ce qui se trouve en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. Affectez votre affection aux choses d’en haut, pas aux choses de la terre. Car vous êtes morts et votre vie est cachée avec Christ en Dieu. Lorsque Christ, qui est notre vie, apparaîtra, vous apparaîtront également avec lui dans la gloire. ”{ST, 12 février 1902, par. dix}
Dans sa grande miséricorde, Dieu donne aux hommes et aux femmes le pouvoir de servir, les renforçant alors qu’il renforçait Joseph, Samuel, Daniel, Timothée et de nombreux autres qui se sont prévalus de ses promesses. Ils ont cru en lui et se sont fiés à lui, et c’était leur justice. Sans l’aide qui ne vient que de Dieu, nous sommes constamment en danger de tomber dans les pièges que Satan a préparés pour nos pieds. C’est celui qui obéit à Dieu, celui qui n’est pas satisfait à moins d’avoir la présence divine avec lui, c’est un pouvoir pour le bien dans le monde. {ST, 12 février 1902, par. 11}
Lorsque nous nous soumettons au rite solennel du baptême, nous témoignons aux anges et aux hommes que nous sommes purgés de nos vieux péchés et que, désormais morts au monde, nous rechercherons «les choses qui sont en haut, où Christ est assis sur la droite de Dieu. »N’oublions pas notre vœu de baptême. En présence des trois plus hautes puissances du ciel, le Père, le Fils et le Saint-Esprit, nous nous sommes engagés à faire la volonté de celui qui, sur le sépulcre de Joseph, a déclaré: «Je suis la résurrection. et la vie. ”Le Christ pardonne tout pécheur repentant et, lorsque celui-ci pardonne, au moment du baptême, se lève de la tombe liquide, il est déclaré une nouvelle créature, dont la vie est cachée avec Christ en Dieu. Souvenons-nous jamais que c’est notre grand privilège d’être purgés de nos vieux péchés. {RH, 26 mai 1904, par. 15}
La fidélité à notre vœu de baptême donne à notre cœur une préparation nécessaire pour sauver les âmes. O combien nous pourrions économiser! En regardant la congrégation devant moi, je me rends compte que chaque membre d’église a un travail à faire. Tous n’ont peut-être pas respecté leur vœu de baptême; mais que tous les égarés fassent tout ce qui est en leur pouvoir pour racheter le passé, en se détournant du sentier qui s’est égaré pour se diriger vers le sentier de l’obéissance humble. Vous, mon frère, ma sœur, devez gagner le ciel et une vie à la mesure de la vie de Dieu. Vous ne savez pas combien de temps votre vie peut être enlevée. Avez-vous sécurisé la vie meilleure? Assurez-vous du salut, je vous en prie, pendant que vous en avez encore la possibilité. {RH, 26 mai 1904, par. 16}
C’est pourquoi, frères, prenez garde de faire votre appel et votre élection: car si vous faites cela, vous ne tomberez jamais. ”{RH, 26 mai 1904, par. 17}
Dieu veut que nous travaillions pour l’humanité. Nous avons un travail à faire. Mettons toute l’armure de la justice, révélant le Christ en pensées, en paroles et en actes. Souvenons-nous que nous sommes des ouvriers avec Dieu. Frères et sœurs, laissez-vous crucifier et laissez le Christ vivre en vous, espoir de gloire. Continuez à avancer. Grandissez dans la grâce et dans la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. L’œuvre de justice doit être accomplie en vous par le puissant pouvoir que Dieu a donné. Quand dans la faiblesse et la faiblesse, vous dites: “Seigneur, je me saisis de toi”, le pouvoir vous sera donné d’en haut. {RH, 15 juin 1905, par. 32}
Laissons de côté tout murmure et repining, et soyons remplis de l’esprit de louange. Tirons même les cordes avec Christ. Il arrive bientôt et nous devons être prêts à le rencontrer en paix. Repentons-nous et soyons convertis. Plaçons nous sur l’autel du service. Je vous prie, mes frères et sœurs, d’amener le Christ dans vos cœurs et dans ces réunions. Ensuite, il y aura des réjouissances telles que vous ne les avez jamais entendues auparavant, et vous gagnerez en bonne forme physique pour la demeure céleste, où les rachetés de Dieu chanteront le chant de la victoire. {RH, 15 juin 1905, par. 34}
“Si vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez ce qui se trouve en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu.” Quelles étaient les paroles que vous avez dites lorsque vous avez pris part au rituel solennel du baptême? – “Au nom de la Père et du Fils et du Saint-Esprit. ”Vous avez été enterré avec le Christ dans le baptême et élevé à la nouveauté de la vie. Et les trois grandes puissances célestes se sont engagées à coopérer avec vous dans vos efforts pour vivre la nouvelle vie en Christ. Alors ne devrions-nous pas le louer à chaque souffle? {RH, 15 juin 1905, par. 33}
Ceux qui, par le baptême, ont donné à Dieu un gage de foi en Christ et de mort à l’ancienne vie de péché, sont entrés dans une relation d’alliance avec Dieu. Les trois puissances de la divinité, le Père, le Fils et le Saint-Esprit, sont censées être leur force et leur efficacité dans leur nouvelle vie en Christ Jésus. {AUCR, 7 octobre 1907 par. 9}
«Et au-dessus de toutes ces choses misent sur la charité, qui est le lien de perfection. Et que la paix de Dieu règne dans vos cœurs, vous aussi, vous êtes appelés en un seul corps; et soyez reconnaissant. Que la parole de Christ habite en toi richement dans toute la sagesse; S’enseigner et s’exonérer les uns les autres par des psaumes, des cantiques et des chants spirituels, chantant avec grâce dans votre cœur pour le Seigneur Et quoi que vous fassiez en paroles ou en actes, faites tout au nom du Seigneur Jésus, en rendant grâce à Dieu et au Père par lui. ”{AUCR, 7 octobre 1907 par. 11}
Etudiez tout ce chapitre de Colossiens [3] avec soin et prière. Rappelez-vous qu’on s’adresse à eux qui ont été enterrés par le baptême au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Si vous vous souvenez jamais que vous êtes mort aux intérêts et aux attractions du monde et que vous vous êtes levés pour rechercher ce qui est au-dessus de vous, ces pouvoirs célestes sont engagés à vous donner le pouvoir de marcher avec lui dans la nouvelle vie. {AUCR, 7 octobre 1907 par. 12}
Les huitième et neuvième versets présentent les fruits qui ne doivent pas apparaître dans la vie de ceux qui sont entrés dans cette relation d’alliance avec Dieu. Ce sont les fruits du cœur non régénéré; et ils ne doivent pas apparaître; car “vous êtes morts et votre vie est cachée avec Christ en Dieu”. Les fruits de la justice apparaissent lorsque l’âme vit pour accomplir son vœu solennel à Dieu. {AUCR, 7 octobre 1907 par. 13}
Il est du devoir de chaque croyant de remplir fidèlement ses vœux de baptême. Si la persévérance et la diligence sont nécessaires pour réussir dans les affaires temporelles, il est d’autant plus important de faire des efforts sérieux pour obtenir le trésor céleste! {AUCR, 7 octobre 1907 par. 14}
Il y a beaucoup trop peu d’abnégation et de sacrifice de soi parmi ceux qui prétendent être membres d’église; beaucoup trop peu de confession du péché. Les membres de l’Église doivent être reconvertis et sanctifiés d’âme, de corps et d’esprit s’ils grandissent dans la foi et grandissent dans la grâce.Mais un plan d’action non sanctifié a été suivi depuis si longtemps que l’église devrait maintenant être alarmée. La puissance du Saint-Esprit, si nécessaire sur le cœur de l’homme, n’est pas ressentie. Beaucoup de ceux qui professent recevoir et croire la Parole de Dieu sont trompés; ils ne pratiquent pas la vérité. Ils ne suivent pas pour connaître le Seigneur, afin de savoir que sa sortie est préparée comme le matin. {AUCR, 7 octobre 1907 par. 15}
Lorsque la période la plus heureuse de leur vie est arrivée et que leur cœur aime Jésus et souhaite être baptisé, traitez-le fidèlement. Avant de recevoir l’ordonnance, demandez-leur si ce doit être leur premier but dans la vie de travailler pour Dieu. Ensuite, dites-leur comment commencer. Ce sont les premières leçons qui comptent tellement. En toute simplicité, enseignez-leur à faire leur premier service pour Dieu. Rendre le travail aussi facile à comprendre que possible. Expliquez ce que signifie s’abandonner au Seigneur, à faire ce que Sa Parole dit, sous le conseil de parents chrétiens. {CG 500.1}
Le devoir des parents après le baptême. –Après un travail fidèle, si vous êtes convaincu que vos enfants comprennent le sens de la conversion et du baptême et sont véritablement convertis, faites-les baptiser. Mais, je le répète, tout d’abord, préparez-vous à agir en tant que bergers fidèles en guidant leurs pieds inexpérimentés dans la voie étroite de l’obéissance. Dieu doit œuvrer chez les parents pour qu’ils donnent à leurs enfants un bon exemple d’amour, de courtoisie et d’humilité chrétienne, ainsi qu’un abandon total de soi au Christ. Si vous consentez au baptême de vos enfants et les laissez ensuite faire ce qu’ils choisissent, ne vous sentez pas obligés de garder le cap droit, vous êtes vous-mêmes responsables s’ils perdent foi, courage et intérêt pour la vérité. {CG 500.2}
Dieu vous appelle à leur apprendre à se préparer à faire partie de la famille royale, enfants du roi des cieux. Coopérez avec Dieu en travaillant avec diligence pour leur salut. S’ils se trompent, ne les grondez pas. Ne jamais les narguer en se faisant baptiser et en se trompant. Rappelez-vous qu’ils ont beaucoup à apprendre en ce qui concerne les devoirs d’un enfant de Dieu. {CG 500.3}
Conversion approfondie à la vérité. –La préparation au baptême est une question qui doit être soigneusement considérée. Les nouveaux convertis à la vérité doivent être instruits fidèlement dans la phrase «Ainsi parle le Seigneur». La Parole du Seigneur doit être lue et expliquée point par point. {Ev 308.1}
Tous ceux qui entrent dans la nouvelle vie doivent comprendre, avant leur baptême, que le Seigneur a besoin de toutes les affections. . . . La pratique de la vérité est essentielle. Le port du fruit témoigne du caractère de l’arbre. Un bon arbre ne peut pas produire de mauvais fruits. La ligne de démarcation sera claire et nette entre ceux qui aiment Dieu et respectent ses commandements et ceux qui ne l’aiment pas et ne respectent pas ses préceptes. Une conversion complète à la vérité est nécessaire. – Manuscrit 56, 1900. {Ev 308.2}
Par notre serment de baptême, nous avons avoué et confessé solennellement le Seigneur Jéhovah en tant que notre souverain. Nous avons pratiquement fait serment solennel, au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, que nos vies soient désormais fusionnées dans la vie de ces trois grandes Agences, que nous vivions dans la chair. serait vécue dans l’obéissance fidèle à la loi sacrée de Dieu. Nous nous sommes déclarés morts et notre vie s’est cachée avec Christ en Dieu, afin que nous puissions désormais marcher avec lui dans la nouveauté de la vie, en tant qu’hommes et femmes ayant connu la nouvelle naissance. Nous avons reconnu l’alliance de Dieu avec nous et nous nous sommes engagés à rechercher ce qui se trouve en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. Par notre profession de foi, nous avons reconnu le Seigneur comme notre Dieu et nous nous sommes soumis pour obéir à ses commandements. En obéissant à la Parole de Dieu, nous témoignons devant les anges et les hommes que nous vivons de chaque parole qui sort de la bouche de Dieu (Ibid.). {1BC 1120.4}
La vieille vie de pécheur est morte; la nouvelle vie est entrée avec le Christ par le gage du baptême. Pratiquez les vertus du caractère du Sauveur. Que sa sagesse habite en toi richement en toute sagesse; “S’enseigner et s’exonérer les uns les autres par des psaumes, des hymnes et des chants spirituels, chantant avec grâce dans votre cœur pour le Seigneur. Et quoi que vous fassiez en paroles ou en actes, faites tout au nom du Seigneur Jésus, en rendant grâce à Dieu et au Père par lui. ”. . . Les péchés qui ont été pratiqués avant la conversion doivent être repoussés avec le vieil homme. Avec le nouvel homme, le Christ Jésus, il faut mettre «de la bonté, de l’humilité d’esprit, de la douceur, de la longévité». {SD 300.3}
Ceux qui, dans l’esprit et l’amour de Jésus, deviendront un avec lui, seront en étroite communion les uns avec les autres, liés par les cordes de soie de l’amour. . . . «Tous vous frères» sera le sentiment de tout enfant de foi. . . . Tous seront également un avec Christ. {SD 300.4}
Chapitre 16
1, 2 (Matthieu 28: 1; Luc 24: 1; Romains 6: 3-5; 1 Corinthiens 11:26). La résurrection ne consacra pas le premier jour. Le Christ se reposa dans la tombe le jour du sabbat. Lorsque les êtres saints du ciel et de la terre furent éveillés le matin du premier jour de la semaine, il se leva du tombeau pour renouveler son œuvre. enseigner ses disciples. Mais ce fait ne consacre pas le premier jour de la semaine et n’en fait pas un sabbat. Avant sa mort, Jésus a établi un mémorial de la rupture de son corps et du déversement de son sang pour les péchés du monde, dans l’ordonnance du repas du Seigneur, en disant: «Aussi souvent que vous mangez ce pain et buvez vous annoncez la mort du Seigneur jusqu’à ce qu’il vienne. »Le croyant repentant, qui fait les pas nécessaires à la conversion, commémore dans son baptême la mort, l’inhumation et la résurrection du Christ. Il descend dans l’eau à la ressemblance de la mort et de l’inhumation de Christ et il est ressuscité hors de l’eau à la ressemblance de sa résurrection – non pas pour reprendre l’ancienne vie de péché, mais pour vivre une nouvelle vie en Christ Jésus ( 3SP 204). {5BC 1113.1}
Chapitre 6
1-4 (Matthieu 28:19; 2 Pierre 1: 2, 5-7). Le baptême est un engagement mutuel. –Dans le baptême, nous sommes donnés au Seigneur comme un vaisseau à utiliser. Le baptême est une renonciation solennelle au monde. Self est par profession mort à une vie de péché. Les eaux recouvrent le candidat et, en présence de tout l’univers céleste, l’engagement mutuel est pris. Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, l’homme est étendu dans son tombeau rempli d’eau, enseveli avec le Christ dans le baptême et ressuscité de l’eau pour vivre la nouvelle vie de fidélité à Dieu. Les trois grandes puissances dans le ciel sont des témoins; ils sont invisibles mais présents. {6BC 1074.8}
Dans le premier chapitre de Deuxième Pierre est présenté le travail progressif dans la vie chrétienne. Le chapitre entier est une leçon d’une importance capitale. Si l’homme, en acquérant les grâces chrétiennes, travaille sur le plan de l’addition, Dieu s’est engagé à travailler pour lui sur le plan de la multiplication. “La grâce et la paix vous soient multipliées par la connaissance de Dieu et de Jésus notre Seigneur.” L’œuvre est présentée à toute âme qui a reconnu sa foi en Jésus-Christ par le baptême et qui est devenue le destinataire du gage trois personnes – le Père, le Fils et le Saint-Esprit (MS 57, 1900). {6BC 1074.9}
(2 Corinthiens 6:17, 18; 7: 1; Colossiens 3: 1.) Empreinte de Dieu reçue par le baptême. –Christ a fait du baptême l’entrée dans son royaume spirituel. Il en a fait une condition positive à laquelle doivent se soumettre tous ceux qui souhaitent être reconnus comme relevant de l’autorité du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Ceux qui reçoivent l’ordonnance du baptême déclarent ainsi publiquement qu’ils ont renoncé au monde et sont devenus membres de la famille royale, enfants du roi des cieux. {6BC 1075.1}
Ceux qui le font doivent faire en sorte que toutes les considérations matérielles soient secondaires à leurs nouvelles relations. Publiquement, ils ont déclaré qu’ils ne vivraient plus dans l’orgueil et l’indulgence de soi. Le Christ enjoint à ceux qui reçoivent cette ordonnance de se rappeler qu’ils sont liés par une alliance solennelle de vivre envers le Seigneur. Ils doivent utiliser pour lui toutes les capacités qui leur sont confiées, sans jamais oublier qu’ils portent le signe de l’obéissance de Dieu au sabbat du quatrième commandement, qu’ils sont des sujets du royaume de Christ, participants de la nature divine. Ils doivent rendre tout ce qu’ils ont et sont à Dieu, en utilisant tous leurs dons pour la gloire de Son nom. {6BC 1075.2}
Ceux qui sont baptisés au triple nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, au tout début de leur vie chrétienne, déclarent publiquement qu’ils ont accepté l’invitation: «Sortez du milieu d’eux et séparez-vous, dit le Seigneur, et ne touchez pas ce qui est impur; et je vous recevrai, et je serai un père pour vous, et vous serez mes fils et mes filles, dit le Seigneur tout-puissant. “” Ayant donc ces promesses, bien-aimés, laissez-nous nous purifier de toute souillure de la chair et de l’esprit , perfectionnant la sainteté dans la crainte de Dieu. ”“ Si vous êtes alors ressuscités avec Christ, cherchez ce qui est en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. ”{6BC 1075.3}
Que ceux qui ont reçu l’empreinte de Dieu par le baptême écoutent ces paroles, se rappelant que le Seigneur a apposé sa signature sur eux, en déclarant qu’ils sont ses fils et ses filles. {6BC 1075.4}
Le Père, le Fils et le Saint-Esprit, pouvoirs infinis et omniscients, reçoivent ceux qui entrent véritablement dans une relation d’alliance avec Dieu. Ils sont présents à chaque baptême pour recevoir les candidats qui ont renoncé au monde et qui ont reçu Christ dans le temple de l’âme. Ces candidats sont entrés dans la famille de Dieu et leurs noms sont inscrits dans le livre de vie de l’Agneau (MS 27 1/2, 1900). {6BC 1075.5}
Nous sommes morts au monde…. Nous avons été ensevelis à la ressemblance de la mort de Christ et ressuscités à la ressemblance de sa résurrection, et nous devons vivre une nouvelle vie. Notre vie doit être liée à la vie de Christ. {FLB 146.4}
Si nous sommes fidèles à notre vœu, une porte de communication avec le ciel nous est ouverte – une porte qu’aucune main humaine ni aucune agence satanique ne peut fermer. {FLB 146.6}
Il y a des enfants… à qui on a appris dès leur jeunesse à observer le sabbat. Certains d’entre eux sont de très bons enfants, fidèles au devoir en ce qui concerne les questions temporelles; mais ils ne ressentent aucune conviction profonde du péché et aucun besoin de se repentir du péché…. Comme il n’y a pas de péché naissant dans leur propre vie, ils se flattent d’avoir raison. À ces jeunes, je suis autorisé à dire: Repentez-vous et convertissez-vous afin que vos péchés soient effacés…. Vous devez vous repentir, croire et être baptisé. Christ était entièrement juste; Pourtant, lui, le Sauveur du monde, a donné à l’homme un exemple par lui-même en prenant les mesures qu’il demande au pécheur de devenir un enfant de Dieu et un héritier du ciel. {FLB 147.3}
Si le Christ, le Rédempteur sans tache et pur de l’homme, a daigné prendre les mesures nécessaires pour que le pécheur prenne dans la conversion, pourquoi devrait-il, avec la lumière de la vérité briller sur son chemin, hésiter à soumettre ses cœurs à Dieu et avec humilité avouer qu’ils sont des pécheurs et montrer leur foi en l’expiation du Christ par des paroles et des actes, en s’identifiant à ceux qui professent être ses disciples? {FLB 147.4}
Jésus était notre exemple pour tout ce qui concerne la vie et la piété. Il a été baptisé en Jordanie, tout comme ceux qui viennent à lui doivent être baptisés. {OHC 157.2}
Christ a fait du baptême l’entrée dans son royaume spirituel. . . . Ceux qui reçoivent l’ordonnance du baptême déclarent ainsi publiquement qu’ils ont renoncé au monde et sont devenus membres de la famille royale. . . . Ceux qui le font doivent faire en sorte que toutes les considérations matérielles soient secondaires à leurs nouvelles relations. Publiquement, ils ont déclaré qu’ils ne vivraient plus dans l’orgueil et l’indulgence de soi. . . . Ils sont liés par une alliance solennelle de vivre au Seigneur. Ils doivent utiliser pour lui toutes les capacités qui leur sont confiées. {OHC 157.3}
Lorsque le chrétien prononce son vœu de baptême, une aide divine lui est promise. Le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont prêts à œuvrer pour lui. Dieu met à sa disposition les ressources du ciel pour être vainqueur. Son propre pouvoir est petit; mais Dieu est omnipotent, et Dieu est son aide. Chaque jour, il doit faire connaître ses besoins sur le trône de la grâce. Par la foi et la confiance, en se servant des ressources fournies, il peut être plus qu’un conquérant. {OHC 157.5}
MR n ° 373 – Préparation au baptême
La question posée à Christ par un avocat était: «Que dois-je faire pour hériter de la vie éternelle?» Là se tenaient les prêtres et les dirigeants astucieux qui attendaient de la bouche de Christ une réponse qui leur donnerait l’occasion de le condamner. Celui qui lit chaque cœur comme un livre ouvert a compris leur objectif. Se tournant vers l’avocat, le Christ lui dit: «Qu’est-ce qui est écrit dans la loi? comment lis-tu? Il lui donne l’occasion de répondre à sa propre question. Et l’avocat répondant répondit: «Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de tout ton esprit; et ton prochain comme toi-même. Et il lui dit: Tu as bien répondu: Faites ceci, et vous vivrez. ”Christ n’acceptera pas un cœur divisé. La vie de celui qui reçoit la vérité devrait témoigner du changement opéré par la transformation du caractère. «Vous êtes mes témoins, dit le Seigneur.» Pourquoi?Parce qu’ils ont un Sauveur qui habite en eux, qui travaille l’esprit et le cœur pour révéler cet amour pour Christ qui les conduit à faire sa volonté, pas la leur. Ils ont cette foi qui travaille par amour et purifie l’âme. {6MR 156.1}
Avant le baptême, il convient de procéder à une enquête approfondie sur l’expérience du candidat. Que cette enquête soit faite, non pas de manière froide et lointaine, mais avec bonté, avec tendresse, en montrant les nouveaux convertis à l’Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde. Apportez l’exigence de l’évangile à imposer aux candidats au baptême. Christ est représenté comme supportant les chagrins et les peines causés par le péché, et il le fait, non seulement en tant que notre ami compatissant, mais en tant que notre substitut. Par conséquent, nos péchés d’égoïsme, de tempérament impénétrable, d’indolence, de mauvaises habitudes et pratiques doivent être mis de côté de façon positive et ferme. Celui qui rompt avec Satan ne doit laisser aucune place à ses tentations. Que les âmes qui viennent à Christ considèrent qu’il est le porteur du péché, «blessé pour nos transgressions, meurtri pour nos iniquités; le châtiment de notre paix était sur lui; et avec ses meurtrissures, nous sommes guéris. “” Lui-même a pris nos infirmités et mis à nu nos maladies. “Tout cela est fait pour le pécheur, et comme le pécheur vient à Christ, sans défense, pénitent et humble; alors qu’il voit la coûteuse expiation faite en son nom, laissez l’âme repentante s’en tenir par la foi aux dispositions prises pour le sauver, non de son péché, mais de son péché. Christ, en tant que porteur de péché, doit enlever le péché et sauver le pécheur de sa condition spirituelle morbide. Alors qu’il demande un changement de cœur, la réponse vient: «Mon fils, donne-moi ton cœur.» «Je te donnerai un cœur nouveau.» Je vous restaurerai dans une atmosphère pure et sainte, à laquelle vous serez mort. le péché, peut vivre pour la justice. {6MR 157.1}
Que tes péchés te soient pardonnés. »Ces paroles sont adressées à l’âme croyante repentante. Merveilleux sauveur! Tous ont besoin de comprendre le processus de conversion. Le fruit est vu dans la vie changée. La vraie repentance sera montrée sincère en produisant des fruits dans de bonnes œuvres.Nul ne peut compter sur leur profession de foi pour prouver qu’ils ont un lien salvateur avec Christ. C’est par conformité à la volonté de Dieu dans nos paroles, notre comportement, notre caractère que nous prouvons notre lien avec lui. Nous ne pouvons compter sur personne pour faire notre travail à notre place. Nous devons accomplir nos tâches pour nous-mêmes. Nous devons travailler la volonté de Dieu et prendre plaisir à faire ses commandements. Ensuite, nous ne compterons que sur Jésus-Christ pour le soutien et l’efficacité. {6MR 157.2}
Le vêtement est l’un des points sur lesquels les nouveaux venus dans la foi auront besoin d’une instruction fidèle. Lors de l’examen des candidats au baptême, il ne faut pas perdre de vue ce sujet. Laissons les nouveaux convertis fidèlement. Sont-ils vêtus en costume? Aiment-ils la fierté du coeur?L’idolâtrie du vêtement est une maladie morale. Cela ne doit pas être repris dans la nouvelle vie. Dans la plupart des cas, la soumission aux exigences de l’évangile exigera un changement radical de la robe. La vraie conversion du cœur produira de merveilleux changements dans l’aspect extérieur. {6MR 158.1}
Il devrait y avoir aucune négligence dans la tenue vestimentaire. Apprenez aux jeunes convertis que la tenue vestimentaire est un talent. Pour le bien du Christ, dont nous sommes la propriété, nous devrions chercher à tirer le meilleur parti de notre apparence. Dans le service du tabernacle, Dieu a précisé chaque détail concernant les vêtements de ceux qui exerçaient le ministère avant lui. Nous apprenons ainsi que le Seigneur a une préférence pour les vêtements de ceux qui le servent. Les instructions données en ce qui concerne les robes d’Aaron étaient très spécifiques, car sa robe était symbolique. La robe des disciples du Christ devrait donc être symbolique. En toutes choses, nous devons être ses représentants. Le bon goût doit être exercé dans le choix des couleurs appropriées. Notre robe doit être bien rangée et bien ajustée. Les cheveux doivent être soigneusement disposés. Notre apparence à tous égards devrait être caractérisée par la propreté, la modestie et la pureté. Mais la parole de Dieu ne nous autorise pas à apporter des modifications à nos vêtements uniquement pour des raisons de mode, afin que nous puissions apparaître comme le monde. Lorsque le désir de parure en costume absorbe l’esprit, la vanité se manifeste. Tout cela doit être mis de côté. {6MR 158.2}
Les paroles de la Bible concernant la tenue vestimentaire doivent être soigneusement considérées. Le Saint-Esprit, par l’intermédiaire de l’apôtre Paul, a déclaré: «De la même manière, laissez les femmes se parer de vêtements modestes, avec honte et sobriété; pas avec les cheveux brisés, ni l’or, ni les perles, ou un tableau coûteux; mais (ce qui devient des femmes professant la piété) avec de bonnes œuvres. “Et par l’apôtre Pierre, l’instruction est donnée:” Qui orne ne se parait pas cette ornement extérieur de tresser les cheveux, de porter de l’or ou de s’habiller ; mais que ce soit l’homme caché du cœur, en ce qui n’est pas corruptible, même l’ornement d’un esprit doux et calme, qui est aux yeux de Dieu d’un grand prix. “{6MR 159.1}
Les chrétiens ne doivent pas décorer la personne avec une gamme coûteuse d’ornements coûteux. Tout cet affichage ne donne aucune valeur au personnage. Le Seigneur désire que chaque personne convertie mette de côté l’idée que s’habiller en tenue mondaine donnera de la valeur à notre influence. L’ornementation de la personne avec des bijoux et des objets de luxe est une espèce d’idolâtrie. Cet affichage inutile révèle un amour pour les choses qui sont supposées donner une valeur à la personne. Il témoigne au monde d’un cœur dépourvu de parure intérieure. Les vêtements coûteux et les parures de bijoux donnent une représentation inexacte de la vérité qui devrait toujours être représentée avec la plus haute valeur. Une personne trop habillée et parée de l’extérieur porte le signe de la pauvreté intérieure. Un manque de spiritualité est révélé. {6MR 159.2}
L’extravagance vestimentaire exige la dépense de moyens nécessaires pour faire avancer l’œuvre du Seigneur. Des rubans et des arcs supplémentaires signifient des sous et des shillings dépensés inutilement. Découper des chapeaux de femmes avec des arcs de haut calibre est une dépense inutile, et il est inconvenant pour un chrétien. Dans la maison de Dieu, les chapeaux surdimensionnés sont un ennui positif. La congrégation désire voir le visage de l’orateur et entendre sa voix; mais les chapeaux de dames avec leurs rubans et leurs noeuds hauts obscurcissent la vue. On peut voir beaucoup de membres de la congrégation regarder de cette façon et ainsi avoir un aperçu de l’orateur; mais souvent leurs efforts sont vains. Leur plaisir du service est gâché et le ministre, qui observe tout cela, est troublé. {6MR 160.1}
Satan a un piège pour captiver les âmes imprudentes en les amenant à accorder plus d’attention à la parure extérieure qu’aux grâces intérieures que l’amour de la vérité et de la justice donne comme fruit porté sur l’arbre chrétien. Si l’ennemi peut garder les esprits des croyants centrés sur leurs vêtements et leur apparence extérieure, il est ravi. Ils nuisent à leur influence et à la cause de la vérité qu’ils prétendent aimer. {6MR 160.2}
Beaucoup se passionnent pour la robe. Ils dépensent leur argent pour ce qui n’est pas du pain et sont aussi stupides que Esaü, qui a vendu son droit d’aînesse pour une pagaille de potage. Beaucoup empêchent leur propre âme d’entrer dans la porte du détroit parce qu’ils ne peuvent pas se livrer à leur amour pour l’affichage, tout en croyant en Christ et en marchant sur ses traces. {6MR 160.3}
«Si quelqu’un veut venir après moi, dit Christ, laissez-le se renier, et prendre sa croix, et suivez-moi.» Le renoncement à soi-même et le sacrifice de soi-même marqueront la vie du chrétien. La preuve que le goût est vraiment converti sera visible dans les vêtements de tous ceux qui marchent sur le chemin étroit de la sainteté, le chemin tracé pour permettre au racheté du Seigneur de marcher dedans. {6MR 160.4}
Les chrétiens ne doivent pas négliger de rechercher les Écritures sur ces points. Ils ont besoin de comprendre ce que le Seigneur des cieux apprécie même dans l’habillage du corps. Ceux qui sont sérieux dans la recherche de la grâce de Christ écouteront les précieuses paroles d’instruction inspirées de Dieu. Même le style de l’habillement exprimera la vérité de l’évangile. Leurs vêtements témoignent auprès de leur propre famille, de l’église et du monde, qu’ils sont en train d’être purifiés de la vanité et de l’égoïsme. Ils démontrent qu’ils ne sont pas des idolâtres. {6MR 161.1}
Partout où la grâce de l’humilité, un esprit doux et calme est chéri, toute la personne exprimera la même chose. La grâce du Christ dans le cœur trouve son expression dans un comportement digne et décoratif. La vérité est manifeste dans la chair. Et la vérité vécue a toujours une influence en faveur de la vérité, témoignant de la piété pratique. Toutes ces expériences sont de la plus haute valeur. L’utilité du chrétien témoigne de l’authenticité de sa conversion. {6MR 161.2}
En tant que ceux qui prétendent croire en la vérité expriment la vérité dans des vêtements appropriés, dans leurs paroles et leur comportement, ils sont des épîtres vivantes pour Dieu, connues et lues par tous ceux qui les voient. Leur conversation chaste est un signe de la parure intérieure. Ils ont une influence élargie; un champ d’utilité est toujours ouvert devant eux. Ils sont comme des signes dans le monde, perpétuant une connaissance salvatrice de la vérité divine, comme du sel qui n’a pas perdu sa saveur. {6MR 161.3}
«Et la Parole fut faite chair et habita parmi nous» – la même Parole qui était au commencement avec Dieu et qui était Dieu. Par sa propre vie dans la nature humaine, le Christ nous a révélé ses méthodes d’utilité pour sauver les âmes. Son caractère doit être révélé à ses disciples. La réception des grandes vérités de test de ces derniers jours ne rend jamais le récepteur grossier, rugueux et peu généreux, dur en conversation et en esprit. La vérité que l’on croit réellement est une réalité pour le destinataire. Il ne se dégrade jamais, mais raffine, élève et ennoblit toujours le récepteur. Grâce à la sanctification de l’Esprit, cela fait de lui un agent par lequel les anges invisibles de Dieu élaborent ses saints principes. {6MR 162.1}
Les principes de la vie chrétienne doivent être explicites à ceux qui viennent de découvrir la vérité. Les hommes et les femmes chrétiens fidèles devraient avoir un intérêt intense à amener l’âme convaincue à une connaissance correcte de la justice en Christ Jésus. Si certains ont laissé le désir de plaisir ou l’amour des vêtements devenir suprême, de sorte que toute partie de leur esprit, de leur âme et de leur force soit consacrée à des indulgences égoïstes, les fidèles croyants devraient veiller à ces âmes comme à ceux qui doivent donner Compte. Ils ne doivent pas négliger les instructions fidèles, tendres et aimantes qui sont si essentielles aux jeunes convertis, de sorte qu’il n’y ait peut-être pas un travail sans conviction. Les toutes premières expériences devraient être justes. Si ceux qui ont longtemps été dans le chemin essaieront d’aider celui qui commence tout juste le cours du christianisme, ils seront souvent comme les agences vivantes du Seigneur. Tous ceux qui seront fidèles et fidèles dans l’accomplissement de leur devoir sont des représentants du Christ, le vrai Berger. Si tous comprenaient le conflit que chaque âme doit affronter avec les agences sataniques qui cherchent à prendre au piège, à séduire et à séduire, un travail beaucoup plus diligent serait fait pour ceux qui sont jeunes dans la foi. {6MR 162.2}
L’atmosphère du monde est chargée de paludisme spirituel. Tous ceux qui acceptent de Jésus-Christ comme leur Sauveur personnel doivent se considérer comme morts dans toute conduite de leur vie que Christ n’approuverait pas. Ces âmes nouveau-nées ont rarement une instruction suffisante. Ils sont trop laissés à eux-mêmes et sont souvent tentés sans discerner le mal de la tentation. Que ces âmes qui viennent d’arriver à la foi sentent que c’est leur privilège de demander conseil. S’ils recherchent la société de ceux qui peuvent les aider, ils posséderont bientôt le goût raffiné qui leur permettra de choisir la compagnie de ceux qui aiment et craignent Dieu. Notre conversation avec ces âmes devrait être de caractère spirituel et encourageant. Le Seigneur marque le conflit de toute âme faible, douteuse, en lutte et il aidera tous ceux qui l’invoquent. Ils verront le ciel s’ouvrir devant eux et les anges de Dieu monter et descendre dans l’échelle de la lumière brillante qu’ils tentent de gravir. {6MR 163.1}
Une fois que le croyant a reçu l’ordonnance du baptême, il doit garder à l’esprit qu’il est voué à Dieu, au Christ et au Saint-Esprit. Ces trois personnes coopèrent toutes à la grande œuvre de l’alliance faite par le baptême aux yeux de l’univers céleste. Le Père, le Fils et le Saint-Esprit reçoivent l’âme croyante dans une relation d’alliance avec Dieu. {6MR 163.2}
Tous ceux qui étudient la vie du Christ et pratiquent son enseignement deviendront comme le Christ. Leur influence sera comme la sienne. Ils vont révéler la solidité du caractère. Ils sont établis dans la foi et ne seront pas surmontés par le diable à cause de la vanité et de l’orgueil. Ils cherchent à suivre le chemin humble de l’obéissance, en faisant la volonté de Dieu. Leur caractère exerce une influence qui contribue à l’avancement de la cause de Dieu et à la pureté salutaire de son travail. {6MR 163.3}
Par la réception des doctrines révélées et l’accomplissement des devoirs requis par la parole de Dieu, les disciples du Christ professés doivent témoigner au monde de leur unité avec le Christ. Ils doivent montrer qu’ils ont été donnés à Christ par son Père et qu’ils sont vainqueurs par le sang de l’Agneau et la parole de leur témoignage. Ils aiment celui qui les a rachetés. Ils augmentent leur connaissance du Christ en illustrant son caractère. Et ils chérissent des attentes qui ne seront pas déçues: ils s’attendent à voir son visage et à se réjouir du soleil de son visage. {6MR 164.1}
Dans ces âmes complètement converties, le monde est témoin du pouvoir sanctifiant de la vérité sur le caractère humain. A travers eux, le Christ fait connaître au monde son caractère et sa volonté. Dans les vies des enfants de Dieu se révèle la bénédiction de servir le Seigneur, et l’inverse se voit chez ceux qui ne respectent pas ses commandements. La ligne de démarcation est distincte. Tous ceux qui obéissent aux commandements de Dieu sont gardés par son pouvoir puissant parmi l’influence corruptrice des transgresseurs de sa loi. Du plus bas sujet au plus haut placé dans les positions de confiance, ils sont gardés par le pouvoir de Dieu par la foi jusqu’au salut. {6MR 164.2}
Dans sa prière au Père, le Christ dit de ses disciples: «Je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée; afin qu’ils soient un, comme nous sommes un: moi en eux et toi en moi, afin qu’ils soient rendus parfaits en un; et que le monde sache que tu m’as envoyé et que tu les as aimés comme tu m’as aimé. »O quelles possibilités et probabilités sont pour le peuple de Dieu s’il s’humilie et exalte le Seigneur Jésus. {6MR 164.3}
Dans sa prière, le Sauveur dit plus loin: «Père, je souhaite que ceux-ci, que tu m’as donnés, soient avec moi où je suis; afin qu’ils voient la gloire que tu m’as donnée, car tu m’as aimé avant la fondation du monde. Père juste, le monde ne t’a pas connu; mais je t’ai connu, et ceux-ci ont compris que tu m’as envoyé. Et je leur ai annoncé ton nom, et je l’annoncerai, afin que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et moi en eux. “{6MR 165.1}
La connaissance de Dieu et de Jésus-Christ exprimée dans le caractère est une exaltation au-dessus de tout ce qui est estimé sur la terre ou dans les cieux. C’est la plus haute éducation. C’est la clé même qui nous ouvre les portes du ciel, pour que nous puissions obtenir la vie éternelle, un héritage immortel et une substance éternelle. Tous ceux qui ont cette connaissance avancent constamment vers le ciel. Ils ont de bons rapports dans leur propre famille, dans l’église et dans le monde. – Mme 56 ans, 1900. (“Préparation au baptême”, dactylographié le 12 août 1900.) {6MR 165.2}
Les principes de la justice doivent être implantés dans l’âme. La foi doit saisir le pouvoir de Jésus-Christ, sinon il n’y a pas de sécurité. Les pratiques licencieuses sont en train de devenir aussi courantes que celles d’avant les inondations. Nul ne devrait être enterré avec Christ par le baptême, à moins qu’il ne soit examiné de manière critique s’il a cessé de pécher, s’il a des principes moraux fixes, s’il sait ce que est le péché, s’il a une souillure morale que Dieu a horreur. Découvrez en interrogeant de près si ces personnes cessent vraiment de pécher, si avec David elles peuvent dire, je déteste le péché avec une haine parfaite. – Lettre 26d, 1887, p. 6. («Frère Covert et ceux qui occupent des postes de responsabilité dans la conférence d’Indiana», 27 septembre 1887.) {6MR 165.3}
Mon fardeau est que les ministres de l’Évangile prêchent la vérité sur ce qui constitue la vraie conversion. Ils ne doivent pas entraîner dans l’eau des âmes qui ne sont pas converties. L’Église se compose d’hommes et de femmes qui n’ont jamais compris à quel point le péché est pécheur. – Lettre 134, 1899, p. 5. («Chers frères en Amérique», 8 septembre 1899). {6MR 166.1}
Ceux qui ont pris part au rituel solennel du baptême se sont engagés à rechercher ce qui se trouve en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. Ils se sont engagés à travailler sérieusement pour sauver les pécheurs. Dieu demande à ceux qui portent son nom, comment utilisez-vous les pouvoirs qui ont été rachetés par la mort de mon Fils? Faites-vous tout ce qui est en votre pouvoir pour atteindre un niveau plus élevé de compréhension spirituelle?Ajustez-vous vos intérêts et vos actions en fonction des énormes revendications de l’éternité? – Ms 63, 1901, p. 8. (Journal, 30 avril 1901). {6MR 166.2}
Personne ne doit prendre part à l’ordonnance solennelle du baptême sans donner au sujet une pensée prudente et priante. Les candidats, et en particulier les jeunes, doivent être bien informés des obligations qu’ils assument en franchissant cette étape. Ils s’engagent à consacrer leur vie au service de Dieu; et les trois grandes puissances célestes, le Père, le Fils et le Saint-Esprit, s’engagent à coopérer avec eux, à travailler en eux et à travers eux. – Mme 118, 1902, p. 1, 2. Imparting Truth, 6 octobre 1902). {6MR 166.3}
Le monde n’a aucun droit à notre service. car par une alliance solennelle et sainte, nous avons accepté la marque de service de Dieu au moment de notre baptême. À cette occasion, nous nous sommes engagés, en présence des trois grandes puissances célestes, à sortir du monde et à être séparés. – Ms 130, 1902, p. 4. (Journal, 27 octobre 1902). {6MR 167,1}
En recevant le baptême, l’agent humain, inspiré par de nouveaux objectifs, s’engage à mourir pour le monde et à vivre dans l’obéissance au Christ. Le Père, le Fils et le Saint-Esprit fournissent le pouvoir qui le rend victorieux dans tous les conflits avec le prince des ténèbres. – Lettre 200, 1902, p. 7. (Frère et sœur Kress, 15 décembre 1902). {6MR 167.2}
Nos églises deviennent affaiblies en recevant à titre de doctrines les commandements des hommes. Beaucoup sont reçus dans l’église sans être convertis.Les hommes, les femmes et les enfants sont autorisés à prendre part au rituel solennel du baptême sans être pleinement informés du sens de cette ordonnance. Participer à cette ordonnance signifie beaucoup, et nos ministres devraient veiller à donner à chaque candidat des instructions claires sur son sens et sa solennité. – Mme 10, 1905, p. 4. («Sujets non essentiels à éviter», 12 septembre 1904.) Paru le 13 août 1974. {6MR 167.3}
Les trois grands et glorieux personnages célestes sont présents à l’occasion du baptême. Toutes les capacités humaines doivent désormais être consacrées à rendre service à Dieu en représentant le Père, le Fils et le Saint-Esprit dont elles dépendent. Tous les cieux sont représentés par ces trois personnes dans une relation d’alliance avec la nouvelle vie. – Mme 45, 1904, p. 9, 10. («Pour que tous soient un», 14 mai 1904.) Paru le 11 mars 1975. { 6MR 389,3}
Lorsque vous avez ouvertement renoncé au péché et que Satan, le Père, le Fils et le Saint-Esprit se sont engagés à vous suffire. Lorsque vous avez abandonné le péché et que vous êtes morts pour le monde, vous avez été ressuscité par le pouvoir qui a ressuscité Christ d’entre les morts. Vous êtes sorti de la tombe aqueuse, engagé par l’alliance solennelle du baptême de consacrer votre vie au service de Dieu. Vous allez désormais vivre une nouvelle vie, comme si la raison, la connaissance, l’affection, la parole, les biens vous avaient été confiés de nouveau, avec une déclaration distincte de la Parole de Dieu selon laquelle ces dons doivent être reconnus comme venant de Christ, être utilisé et amélioré pour lui. Vous devez entreprendre une vie de croix, prenant part avec joie aux souffrances du Christ. Votre vie doit être liée à la vie de Christ dans l’obéissance à la loi de Dieu. {13MR 218.1}
[Colossiens 3: 1-4, cités.]
Jésus, le Fils de Dieu, notre porteur du péché, le donneur de la vie éternelle, parle à ses disciples. Écoute ce qu’il dit. “Si quelqu’un veut me suivre, qu’il se renie, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive.” Il comprend chaque tentation. Il peut transformer la croix en un moyen de bonheur éternel. Nous devons vivre sa vie. Nous devons être des travailleurs avec lui. Il appelle ses disciples à marcher sur ses traces d’abnégation et de sacrifice. Le personnage du chrétien doit être une reproduction du Christ. Le même amour, la même grâce, la même bienveillance désintéressée qui a caractérisé la vie du Rédempteur doit caractériser la vie de ses disciples. {13MR 218.2}
Que ceux qui ont été baptisés soient fidèles au voeu qu’ils ont fait. “Si vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez ce qui se trouve en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu” [Colossiens 3: 1]. Vous ne pouvez pas servir Dieu et Mammon. Si Dieu est Dieu, suis-le; si Baal, alors suivez-le. Personne n’est obligé de servir Dieu. Le choix d’un homme repose entièrement sur lui-même, car il choisit de son plein gré. Qu’il se souvienne que s’il choisit les principes de Dieu, les respecte et les maintient, ils deviennent une partie de sa vie et le façonnent selon la similitude divine. Ils sont en lui un puits d’eau qui jaillit dans la vie éternelle. {13MR 219.1}
Au nom de qui as-tu été baptisé? Vous êtes descendus dans l’eau au nom des trois grands dignes du ciel: le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, vous avez été enterré avec le Christ au baptême; et vous avez été élevé hors de l’eau pour vivre dans la nouveauté de la vie. Vous deviez avoir une nouvelle vie. Tu devais vivre pour Dieu; vous ne deviez pas vivre pour vous-même et vous garder sous votre propre surveillance de peur que quelqu’un vous touche et vous blesse. {1SAT 363.1}
C’est ici qu’intervient l’œuvre du Saint-Esprit après votre baptême. Vous êtes baptisé au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Vous êtes élevé hors de l’eau pour vivre désormais dans une nouvelle vie, pour vivre une nouvelle vie. Vous êtes né à Dieu, et vous vous tenez sous la sanction et la puissance des trois Êtres les plus saints du ciel, capables de vous empêcher de tomber. Vous devez révéler que vous êtes mort au péché; ta vie est cachée avec Christ en Dieu. Caché «avec Christ en Dieu» – transformation magnifique. C’est une promesse des plus précieuses. Lorsque je me sens opprimé et que je sais à peine comment me rapporter à l’œuvre que Dieu m’a confiée, j’appelle simplement les trois grands Dignes, et je leur dis: vous savez que je ne peux pas accomplir cette œuvre avec ma force. Vous devez travailler en moi, et par moi, et par moi, sanctifiant ma langue, sanctifiant mon esprit, sanctifiant mes paroles et me mettant dans une position où mon esprit sera susceptible aux mouvements du Saint-Esprit de Dieu sur mon esprit et le caractère. Et c’est la prière que chacun de nous peut offrir. {1SAT 367.3}
Les candidats doivent être minutieusement préparés
Les candidats au baptême ont besoin d’une préparation plus approfondie. Ils ont besoin d’une instruction plus fidèle que celle qui leur a été généralement donnée. Les principes de la vie chrétienne doivent être explicites à ceux qui viennent de découvrir la vérité. Nul ne peut compter sur leur profession de foi pour prouver qu’ils ont un lien salvateur avec Christ. Nous ne devons pas seulement dire «je crois», mais aussi pratiquer la vérité. C’est par conformité à la volonté de Dieu dans nos paroles, notre comportement, notre caractère, que nous prouvons notre lien avec lui. Chaque fois que l’on renonce au péché, qui est la transgression de la loi, sa vie sera rendue conforme à la loi, à une parfaite obéissance. C’est l’œuvre du Saint-Esprit. La lumière de la parole soigneusement étudiée, la voix de la conscience, les efforts de l’Esprit produisent dans le cœur un véritable amour pour le Christ, qui s’est tout sacrifié pour racheter la personne, son corps, son âme et son esprit. Et l’amour se manifeste dans l’obéissance. La ligne de démarcation sera claire et nette entre ceux qui aiment Dieu et observent ses commandements et ceux qui ne l’aiment pas et ne respectent pas ses préceptes. {CCh 295.5}
27: baptême
Le baptême commémore la résurrection du Christ et la nouvelle naissance du candidat. –La résurrection du Christ est commémorée par le fait que nous sommes ensevelis avec lui par le baptême et ressuscités de la tombe liquide à la ressemblance de sa résurrection, afin de vivre dans une nouvelle vie. – EW 217. {PaM 163.1}
Préparer les candidats
Les ministres devraient donner à chaque candidat des instructions claires sur le sens du baptême. –Nos églises s’affaiblissent en recevant à titre de doctrines les commandements des hommes. Beaucoup sont reçus dans l’église sans être convertis. Les hommes, les femmes et les enfants sont autorisés à prendre part au rituel solennel du baptême sans être pleinement informés du sens de cette ordonnance. Participer à cette ordonnance signifie beaucoup, et nos ministres devraient veiller à donner à chaque candidat au baptême des instructions claires sur son sens et sa solennité. – RH, 6 octobre 1904. {PaM 163.2}
Une grande responsabilité revient aux baptisés au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Efforcez-vous de comprendre le sens des mots «Vous êtes morts et votre vie est cachée avec Christ en Dieu». Dans la nouvelle vie dans laquelle vous êtes entré, vous vous engagez à représenter la vie de Christ. .. . {BLJ 217.2}